X
Synology® lance le routeur mesh MR2200ac

News Partenaire

Synology® lance le routeur mesh MR2200ac

Synology vient de lancer son premier routeur mesh, MR2200ac, qui prend en charge Wi-Fi Protected Access (WPA3), destiné à chaque propriétaire de maison ou très petite entreprise pour mettre à disposition un Wi-Fi rapide et sans interruption dans tout le périmètre et pour comprendre, contrôler et sécuriser la totalité du réseau.

BIGDATA#1 : Docker et Python pour la plate-forme Data Science de BNP Paribas

Afin de fédérer ses initiatives Big Data, BNP Paribas Personal Finance s’est doté d’un datalab en 2017. Une cellule qui a fait le choix de développer sa propre plate-forme de data science en misant sur une approche 100% Python.

Inauguré en 2017 à Paris, le DataLab de BNP Paribas Personal Finance compte aujourd’hui une vingtaine de personnes.

À l’image des grands groupes internationaux, BNP Paribas Personal Finance, la branche spécialisée dans les financements aux particuliers s’est dotée d’un DataLab voici déjà plusieurs années. L’idée de cette structure a été émise en 2016 et le DataLab a été officiellement inauguré début 2017. Physiquement localisé à Paris, il compte actuellement une vingtaine de personnes, mais tous les Data Scientists n’y sont pas concentrés comme l’explique Jérémie Guez, responsable du DataLab : « Le parti pris a été de créer ce centre de compétences en Data Science avec des Data Scientists qui lui sont rattachés, mais aussi maintenir des Data Scientists auprès des métiers, principalement auprès du Marketing, de la gestion du Risque et des Opérations. »

Directement rattaché à la DSI, ce pôle Data Science assume plusieurs missions. Il dispose de Data Scientists en propre qui mènent des projets pour les métiers qui ne disposent pas de ressources Big Data en propre. En outre, ceux-ci travaillent avec leurs alter egos dans les métiers en soutien sur tel ou tel projet si ceux-ci ont besoin de renforts. Ils interviennent également pour d’autres métiers qui ont moins de maturité ou pas la masse critique pour avoir besoin de Data Scientist permanents mais qui ont des données à analyser. Le but est de les faire gagner en maturité progressivement sur le Big Data. Enfin, sur les Data Sciences, le DataLab a pris le virage depuis un peu plus d’un an maintenant vers le traitement des données non structurées. « Même si nous faisions déjà beaucoup de Machine Learning avant, c’est le véritable début de l’Intelligence artificielle pour le DataLab », considère Jérémie Guez. « Pour moi, l’IA commence à partir du moment où l’on commence à s’intéresser à de la donnée non structurée, qu’il s’agisse de textes, d’images, de vidéos. Nous concentrons actuellement notre effort sur le volet compréhension du langage. »

Enfin, la troisième activité du DataLab porte sur la problématique de la mise en production des modèles élaborés par les Data Scientists. La plate-forme mise en place permet de faire de l’exploration sur les données, mais un gros travail a été mené sur l’automatisation du flux de livraison des modèles et faire en sorte de déployer les modèles le plus rapidement possible dès lors que le modèle est validé.

Une plate-forme « maison » préférée aux solutions éditeurs

Étonnamment, plutôt que de se tourner vers l’un des (nombreux) éditeurs qui proposent des plates-formes Big Data, l’équipe de BNP Paribas Personal Finance a préféré bâtir sa propre plateforme de Data Science, Sparrow. Cette plate-forme est clé dans la stratégie Big Data de Personal Finance car c’est elle qui permet à tous les Data Scientists de BNP Paribas Personal Finance de travailler sur les données et de développer ses modèles analytiques. C’est un outil commun qui permet au DataLab d’évangéliser les métiers sur la Data et qui donne accès à tous les Data Scientists à des outils puissants.

Jérémie Guez explique pourquoi ce choix de créer une plate-forme sur-mesure s’est imposé à BNP Paribas Personal Finance : « Initialement, c’est pour des raisons de sécurité que nous avons souhaité créer notre propre plateforme. Par ricochet, ce choix nous a permis de réaliser des économies et surtout d’être totalement indépendants dans nos choix vis-à-vis d’un éditeur de logiciel commercial qui aurait pu faire valoir sa propriété intellectuelle sur tel ou tel algorithme. » Ainsi, la banque garde une mainmise totale sur ses algorithmes et les packages mis à disposition de ses Data Scientists, en outre elle maîtrise totalement la sécurité des accès à ses données internes, stockées dans le Cloud privé BNP Paribas qui met en œuvre des infrastructures IBM.

Python s’est imposé sur la plate-forme

Au lancement du projet, les Data Scientists utilisaient essentiellement le langage R et le Python, mais l’équipe a décidé de capitaliser sur cette expertise Python si bien qu’aujourd’hui la plateforme est Full Python. Elle permet de développer les modèles en Python ou PySpark. En termes d’architecture technique, la plate-forme est 100 % en conteneurs Docker, ce qui permet à l’équipe du DataLab de proposer de multiples conteneurs à ses utilisateurs, en fonction de leurs besoins mais aussi de leurs préférences personnelles. « Nous leur offrons ainsi plusieurs écosystèmes de développement, selon que vous soyez un puriste qui préfère travailler en Shell avec un vim, ou le Data Scientist qui préfère les Jupyter Notebook, chacun peut avoir l’environnement de son choix en piochant dans les bons conteneurs. C’est particulièrement intéressant car notre plateforme s’adresse à différents profils de Data Scientists, et tout est parfaitement synchronisé. On peut commencer à développer un modèle en shell puis retrouver ce même modèle avec un autre outil. »

L’équipe de Jérémie Guez travaille aujourd’hui à l’évolution de cette approche microservices en déployant Kubernetes. « Lorsque nous avons bâti cette infrastructure, nous ne nous attendions pas à un tel succès. A l’époque nous étions 5 utilisateurs puis 7, puis 10. Aujourd’hui nous en sommes à 200 utilisateurs. Tous ne sont pas actifs, tous ne sont pas des Data Scientists, des Data Analysts peuvent aussi réaliser des opérations sur la plate-forme. »

La plate-forme bénéficie d’un GitLab privé qui permet d’offrir un écosystème IT et Data très complet aux Data Scientists et Data Analysts, notamment sur la thématique DevOps qui constitue une priorité pour ITG. Une priorité a été donnée sur le volet industrialisation des déploiements des modèles avec une chaîne d’intégration continue dans la lignée de ce que fait BNP Paribas dans le DevOps.

L’architecture logicielle de la plate-forme de Data Science de BNP Paribas Personal Finance fait la part belle aux solutions open source. Elle s’appuie désormais essentiellement sur Python et Docker.

Le Data Lake, prochain chantier du DataLab Personal Finance

Actuellement, cette plate-forme Data Science n’est pas directement connectée à un Data Lake. Les données sont stockées dans les Data Warehouse historiques de BNP Paribas et l’accès aux données est un processus très cadré par le service juridique. « Nous sommes en train de construire notre Data Lake et c’est l’un de nos grands chantiers pour ce premier trimestre 2019. Demain, le Data Lake pourra, par construction, collecter les données à destination de plusieurs services, dont notre plate-forme Data Science mais aussi un service de Business Intelligence, de Data Visualization, etc. C’est cette capacité à pouvoir délivrer des données à de multiples services qui nous demande un peu plus de temps d’implémentation. Le principal frein, c’est de trouver le juste équilibre entre des technologies qui évoluent encore très vite et une DSI qui doit délivrer des services robustes. »

Désormais, c’est sur le traitement du langage que l’équipe de Jérémie Guez compte faire prendre de l’avance à BNP Paribas Personal Finance.

Cet article est paru dans le dossier Big Data de L'Informaticien n°175.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Solutions, Big Data


JobBoards Développeurs

JobBoards Développeurs

À l’image des sites de rencontre, les plates-formes de recrutement spécialisées dans l’IT promettent une mise en relation « sélective » et « qualitative » entre les recruteurs et les...

Desktop as a Service

Desktop as a Service

La grande vague du « As a Service » s’intéresse aussi aux PC. Dignes héritiers du VDI en entreprise, de nombreux services de type « Desktop as a Service » (DaaS) sont proposés aux entreprises,...

Big Data

Big Data

Si le bruit fait autour du Big Data a un peu diminué, c’est aussi parce qu’il a franchi de nouvelles étapes vers des utilisations plus matures de la technologie. Et que les cas d’utilisation se tournent maintenant...

RSS
Afficher tous les dossiers

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

Afficher tous les derniers numéros

Les datacenters sont au coeur de l'informatique des entreprises et leur parfaite fiabilité et disponibilité sont donc indispensables. Chaque arrêt de fonctionnement impacte l'image de l'entreprise et peut engendrer des pertes de revenus considérables. Les chercheurs de Rosenberger OSI ont développé en première mondiale une technologie de nettoyage issue de la botanique et plus précisément du lotus.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un Boeing 737 Max 8 d'Air China le 11 mars 2019 à Pékin après la décision de clouer au sol les appareils de ce typeL'association chinoise des transporteurs aériens a déclaré vendredi qu'elle aiderait 13 de ses compagnies membres à réclamer des indemnisations à Boeing, estimant à 520 millions d'euros les pertes entraînées par l'interdiction de vol de leurs 737 MAX. [Lire la dépêche...]

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a brandi jeudi les résultats d'une gigantesque opération de nettoyage, conduisant à supprimer plusieurs milliards de faux comptes, en tenant tête aux appels à démanteler le réseau social. [Lire la dépêche...]

Des élèves malentendants suivent un cours de webdesign en langue des signes à Vincent, Geoffroy et les autres ne quittent pas des yeux leur professeur. Un excès de zèle ? Non, une nécessité. Ici, étudiants et enseignant sont sourds et la formation de ces futurs webdesigners se fait en langue des signes, une première en France. [Lire la dépêche...]

Logo de Huawei à la Foire technologique de Hanovre le 1er avril 2019"Compter sur ses propres forces". Le slogan maoïste retrouve une seconde jeunesse en Chine, au moment où le retard du pays dans le domaine des puces électroniques menace de conduire à la ruine le géant Huawei, numéro deux mondial des smartphones. [Lire la dépêche...]

Le prêtre dominicain Eric Salobir, à Lyon (France) le 17 janvier 2019Seul en scène à la manière d'un Steve Jobs, Eric Salobir "pitche" son message. Devant ce parterre d'hommes d'affaires, pas de "business plan" ni d'objectifs à atteindre, mais des mots comme "éthique" ou "bienveillance". [Lire la dépêche...]

Décollage de la fusée Falcon 9 avec, à son bord, les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation La société spatiale californienne SpaceX a lancé jeudi les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation "Starlink", destinée à fournir internet depuis l'espace et qui pourrait un jour compter 12.000 satellites. [Lire la dépêche...]

Instagram n'a pas repéré d'accès suspect à des données personnelles d'Instagram n'a pas repéré d'accès suspect à des numéros de téléphone ou à des adresses email d'usagers "influenceurs" figurant dans une base de données non sécurisée potentiellement accessible sur internet, a assuré jeudi la filiale de Facebook. [Lire la dépêche...]

La lune et la Statue de la Liberté, le 18 mai 2019 à New YorkHuit lancements de fusées et une mini-station en orbite lunaire d'ici 2024: le patron de la Nasa a présenté jeudi le calendrier du programme "Artémis" qui doit ramener des astronautes sur la surface lunaire pour la première fois depuis 1972. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC19 se tiendra du 3 au 7 juin 2019 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Palais des Congrès les 11 et 12 juin 2019. Organisé par Corp Agency.

GLOBAL LIFI

La 2ème édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Salons Hoche) les 12 et 13 juin 2019. Organisé par ERI Lifi Event.

HACK IN PARIS

Pour sa 9ème édition la conférence Hack In Paris sur la sécurité IT se tient du 16 au 20 juin 2019 à Paris, Maison de la Chimie. Organisée par Sysdream.

RSS
Voir tout l'AgendaIT