X

News Partenaire

Work.com : le centre de commande du retour au travail

Le centre de commande est la vitrine unique d'une entreprise pour gérer les complexités associées à sa réouverture et au retour des employés au travail dans l'environnement COVID-19. Il s’agit du «cockpit» d’un responsable des opérations pour conduire son organisation à travers la crise, reprendre ses activités et ses opérations, et sortir plus fort qu’avant.

Apple Arcade : bon pour Apple, mauvais pour les autres ?

Lors de sa conférence lundi, la marque à la pomme a dévoilé une nouvelle offre liée à son App Store. Baptisé Apple Arcade, ce service de jeux par abonnement doit permettre aux abonnés de jouer à des titres exclusifs à la plateforme, sans publicité ni micro-achat. Apple veut attirer un public de gamers, mais son modèle parviendra-t-il à attirer les studios, notamment les indépendants ?

Lundi, Apple a levé le voile sur Apple Arcade, un service de jeux par abonnement. Entendre par là qu’il suffit de payer une souscription mensuelle pour avoir accès à l’ensemble du catalogue de jeu sans frais supplémentaires. Un modèle qui n’a rien de révolutionnaire et est déjà pratiqué par quelques plateformes. « Apple Arcade donnera aux abonnés la liberté d’essayer n’importe quel jeu au sein d’une collection soigneusement constituée de titres disponibles en accès illimité, sans annonces ni suivi publicitaire, qui ne requièrent aucun achat supplémentaire et respectent la vie privée des utilisateurs » écrit la marque à la pomme.

Mais ces promesses ne suffiront pas à elles seules à attirer un public de joueuses et de joueurs avertis. Le catalogue doit être à la hauteur du prix de l’abonnement (qui n’est pas encore connu, le service sera lancé à l’automne). Apple fait donc du pied aux éditeurs et aux studios, rappelant le poids de son App Store. « Les jeux payants sont souvent salués par la critique et plébiscités par le public, mais la concurrence avec les jeux gratuits étant rude, même les meilleurs d’entre eux touchent un public plus restreint. Grâce à la formule simple d’un abonnement unique, Apple Arcade va permettre à plus d’un milliard de clients de l’App Store de profiter de tels jeux ».

Les petits studios lésés ?

Développeurs de tous pays, venez chez nous ! La perspective d’une telle audience est alléchante, d’autant que Cupertino promet de « contribuer aux coûts de développement et de collaborer étroitement avec les créateurs pour donner naissance aux jeux ». Que du bénef pour les studios, n’est-ce pas ? Pas tout à fait, à en croire une tribune de l’Agence Française du Jeu Vidéo. Pascal Luban, game designer et directeur créatif freelance, y rappelle que le modèle de l’abonnement est loin d’être parfait. « Le modèle économique du Games-on-Demand est surtout intéressant pour des éditeurs qui disposent d'un large catalogue. Chaque titre génère peu de revenu mais c'est le nombre de ces derniers qui assure la rentabilité » termine Pascal Luban.

En effet, si l’on se penche sur son fonctionnement, en règle générale, « chaque mois, le service génère un chiffre d'affaires constitué par le coût de l'abonnement mensuel multiplié par le nombre d'abonnements, moins les taxes. Puis, le service déduit ses frais de fonctionnement et sa marge. Il reste alors une somme à partager entre tous les jeux édités. Le service calcule alors le nombre de minutes joués par l'intégralité de ses joueurs pendant la même période. Puis, il rétribue chaque jeu édité en proportion du nombre minutes jouées sur ce dernier par tous les joueurs ».

Soit contrairement au modèle de vente unitaire habituelle, plus un jeu est joué, plus il rapporte. Et inversement : un jeu peu joué ne générera guère de revenus. En outre, faute de publicité et d’achats intégrés, l’éditeur doit se passer d’autres possibilités de monétisation. Et les jeux d’Apple Arcade « ne seront disponibles sur aucune autre plateforme mobile, ni auprès d’aucun autre service par abonnement », selon la marque à la pomme. Soit une dépendance totale à Apple et à son écosystème.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Yuka

Yuka

Près d’un quart des Français utilise cette application évaluant si un produit, alimentaire ou cosmétique, est bon pour la santé ! L’outil YuKa a changé le comportement de nombreux...

École 42

École 42

Fondée en 2013, l’École 42 s’est installée sur la plus haute marche du podium des «écoles de code», selon le classement CodinGame. Dirigée par Sophie Viger depuis la fin 2018,...

Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Google se voit reprocher par le gouvernement américain d'avoir usé et abusé de techniques pour exclure ses concurrentsLe modèle économique de Google, basé sur une galaxie de services gratuits, la récolte des données des utilisateurs et la publicité, est remis en cause par les poursuites lancées contre ce groupe par le gouvernement américain, qui l'accuse d'abus de position dominante. [Lire la dépêche...]

L'acheteur de bitcoins Adalberto Orta (D) paye Gretter (G) en espèces pour ses bitcoins après une transaction via la plateforme en ligne Bitremesas, à la Havane le 17 octobre 2020L'argent que reçoit Gretter à Cuba de son mari aux Etats-Unis a fait un bien étrange voyage: le mandat, envoyé en bitcoins, s'est transformé en monnaie cubaine avant d'arriver à vélo, jusqu'à chez elle. Une astuce pour contourner l'embargo américain. [Lire la dépêche...]

La révolution numérique va nécessiter d'importants efforts de reconversion pour préserver l'emploi, près de la moitié des salariés devront mettre à niveau leurs compétencesLa révolution numérique va nécessiter d'importants efforts de reconversion pour préserver l'emploi, selon un rapport du forum économique mondial publié mercredi, mettant en lumière que près de la moitié des salariés vont devoir mettre à niveau leurs compétences. [Lire la dépêche...]

Taisuke Ono, le PDG de la start-up Donut Robotics, porte le masque La ruée sur les masques à travers la planète due au coronavirus a donné lieu à des innovations high-tech inédites: outre le filtrage, les masques peuvent aussi devenir des outils de surveillance sanitaire ou des traducteurs. [Lire la dépêche...]

Meg Whitman, directrice générale de Quibi, le 8 janvier 2020 à Las VegasQuibi, le service de streaming de vidéos courtes lancé en avril, en pleine pandémie, serait déjà à la recherche d'un repreneur sous peine de devoir fermer boutique, croit savoir le site américain The Information. [Lire la dépêche...]

Un chroniqueur du prestigieux magazine The New Yorker filmé sans le savoir sur Zoom le sexe à l'air: une mésaventure qui s'ajoute à une série d'Un chroniqueur du prestigieux magazine The New Yorker filmé sans le savoir sur Zoom le sexe à l'air: une mésaventure qui s'ajoute à une série d'"accidents" sur la plateforme, illustrant les aléas de ces visioconférences devenues omniprésentes en ces temps de pandémie. [Lire la dépêche...]

Netflix a fait le plein de nouveaux adeptes pendant le confinement lié à la pandémie, et a donc vu sa croissance ralentir en termes d'utilisateurs cet été, notamment sur ses marchés maturesNetflix a fait le plein de nouveaux adeptes pendant le confinement lié à la pandémie, et a donc vu sa croissance ralentir en termes d'utilisateurs cet été, notamment sur ses marchés matures, mais la plateforme qui s'approche des 200 millions d'abonnés, garde, pour l'instant, une longueur d'avance sur ses concurrents. [Lire la dépêche...]

Après des mois d'enquête sur les GAFA par diverses autorités, Google est le premier géant de la tech à faire face à des poursuites au plus haut niveau sur des questions de non-respect de la concurrenceFini, l'indulgence américaine pour ses géants technologiques : les start-up d'il y a vingt ans valent des milliers de milliards de dollars et ont accumulé un pouvoir tel que le gouvernement américain a lancé mardi des poursuites contre Google pour abus de position dominante, préfigurant de possibles actions similaires contre ses voisins Apple, Facebook et Amazon. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT