X

Spotify attaque Apple devant la Commission européenne

Apple profite de l’App Store pour promouvoir ses propres services aux dépens de la concurrence. Voici l’accusation que porte Spotify depuis plusieurs années. Le Suédois a déposé une plainte en ce sens devant la Commission européenne.

Dans le monde de la musique en ligne, l’arrivée d’Apple Music n’a pas été appréciée de ses concurrents. Car, contrôlant l’App Store, la marque à la pomme jouit d’un avantage : il ne prélève pas de commission sur les transactions sur son service de streaming musical, contrairement à Spotify qui se voit contraint de verser 30% des recettes abonnements à Apple… ce qui l’oblige à monter ses prix sur la boutique applicative d’iOS.

Et ça, le Suédois ne l’a jamais digéré. Depuis 2015, il livre une guerre larvée à l’entreprise de Tim Cook, incitant les utilisateurs de l’application sur iOS à passer par son site web pour renouveler leur abonnement, qui ne coûte alors que 9,99 euros par mois, contre 12,99 en passant par l’App Store et sa commission de 30%. Mais, lorsque le Scandinave a tenté en 2016 de proposer une inscription en deux temps sur son app, Apple a vu rouge et a bloqué la mise à jour.

Une taxe désavantageuse

Et depuis, ça continue, les deux entreprises se tirant dessus à boulets rouges de temps à autre. Mais cette fois-ci, Spotify monte d’un cran. Dans un communiqué, Daniel Ek, le CEO de l’entreprise suédoise, annonce avoir déposé une plainte à l’encontre d’Apple auprès de la Commission européenne. « Apple est à la fois propriétaire de la plate-forme iOS et de l'App Store et concurrent de services tels que Spotify » écrit-il. « En théorie, ça va. Mais dans le cas d’Apple, ils contribuent à lui donner un avantage  injuste à tout bout de champ ».

Le CEO explique que les règles instaurées ces dernières années par Apple « limitent délibérément le choix et étouffent l'innovation au détriment de l'expérience utilisateur - agissant essentiellement à la fois comme joueur et comme arbitre pour désavantager délibérément les autres développeurs d'applications ». Pour illustrer son propos, Daniel Ek prend un exemple au hasard : la commission de 30% sur les achats. Qu’il qualifie d’ailleurs de taxe.

Là où Spotify doit être soumis à cette commission, il se voit contraint d’adapter ses prix en conséquence. En passant par le système de paiement de l’App Store, l’abonnement grimpe donc à 12,99 euros, là où Apple Music propose une souscription mensuelle à 9,99 euros. Et lorsque le Scandinave tente une stratégie de contournement, « Apple applique alors une série de restrictions techniques et limitant l’expérience utilisateur sur Spotify ».

Netflix et Spotify dans le même bateau

Spotify insiste : il ne s’agit pas de demander un traitement de faveur. Mais alors que les appels à démanteler les GAFAM se multiplient, Daniel Ek en profite. « Les magasins d'applications ne devraient pas être autorisés à contrôler les communications entre les services et les utilisateurs » souligne-t-il. Apple n’a pas officiellement réagi, mais on peut parier que la marque à la pomme ne va pas se laisser faire.

En effet, le géant mise de plus en plus sur les services alors que le cœur de son activité, l'iPhone, connait quelques ralentissements. Il pourrait d’ailleurs annoncer un service de VOD le 25 mars. Or devinez qui tente, comme Spotify, de contourner la barrière tarifaire de l’App Store ? Nul autre que Netflix. Ce qui laisse présager de nouvelles actions en justice accusant la marque à la pomme d’abuser de sa position pour verrouiller l’écosystème iOS et avantager ses propres services.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Vient de paraître

Ce Livre Blanc vous permet de découvrir toutes les étapes nécessaires pour choisir le prestataire informatique adapté à votre entreprise et ses enjeux.


Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Tous les Livres Blancs
Serverless

Serverless

En quelques années, le Serverless – ou informatique sans serveur – est devenu une nouvelle corde à l’arc des architectes logiciels et développeurs afin de créer des applications. La technologie est...

Le Cybercrime as a Service

Le Cybercrime as a Service

Le ministère de l’Intérieur a évoqué, dans son rapport annuel 2019 sur les menaces liées au numérique, le développement d’outils malveillants « clés en main ». Le...

Intégration continue

Intégration continue

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter les pratiques DevOps pour leurs projets informatiques. L’intégration continue (CI), le déploiement et la livraison en continu (CD) sont devenus partie...

RSS
hardcore black fuck
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE : NVMe s'impose, Fichier et Objet se rapprochent, Solutions de stockage pour TPE/PME - La 5G... et après ? - Le LiFi au lycée - L'IA au service du recrutement - Cybersécurité : externaliser jusqu'où ? - Windows et Linux, la fusion continue - Les meilleurs outils pour les cours à distance - YesWeHack à l'assaut du monde - Rencontre avec Armand Thiberge, CEO de SendInBlue...

 

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
L'application TousAntiCovid sur un smartphone, le 28 octobre 2020 à ToulouseL'application TousAntiCovid a passé le cap des 10 millions d'utilisateurs, a souligné samedi dans un tweet Jean Castex, alors que les critères de distance pour alerter les personnes contacts avec des cas positifs de Covid-19 ont été élargis. [Lire la dépêche...]

Capture d'écran du producteur de musique qui s'exprime devant les médias, le 26 novembre 2020 pour raconter son tabassage par des policiersLancé début 2018 sur le modèle de Brut et d'AJ+, le jeune média en ligne Loopsider, 100% vidéo, vient de battre des records de viralité avec les images choquantes d'un homme noir passé à tabac par des policiers. [Lire la dépêche...]

Le coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme Gilles de Kerchove lors d'un entretien à l'AFP à Bruxelles le 25 novembre 2020Les jeux en ligne peuvent servir à propager des idéologies extrémistes et même à préparer des attentats, alerte le coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme Gilles de Kerchove dans un entretien à l'AFP, prônant une réponse européenne. [Lire la dépêche...]

Amazon Web Services (AWS), la filiale d'Amazon spécialisée dans les services de cloud à la demande pour les entreprises et particuliers, connaît une panne technique aux Etats-UnisAmazon Web Services (AWS), la filiale d'Amazon spécialisée dans les services de cloud à la demande pour les entreprises et particuliers, connaissait mercredi une panne technique, selon un avis posté sur son site internet. [Lire la dépêche...]

TikTok a jusqu'au 4 décembre pour vendre ses actifs américainsL'administration Trump a de nouveau accordé mercredi un délai supplémentaire d'une semaine à ByteDance, propriétaire chinois de l'application de vidéos légères TikTok, pour faire passer ses activités aux Etats-Unis sous pavillon américain. [Lire la dépêche...]

Les élections américaines sont un terrain miné pour Facebook, le réseau social déterminé à prouver qu'il est devenu un acteur responsable du processus démocratiqueL'élection américaine est passée, la transition avec le nouveau président timidement amorcée, mais cette période de tensions post-électorales a mis en évidence le problème des "super propagateurs" de désinformation sur Facebook, ces comptes qui amplifient des rumeurs infondées sur des fraudes électorales organisées par les démocrates. [Lire la dépêche...]

Le géant américain du streaming Netflix a annoncé mercredi avoir doublé ses investissements au Royaume-Uni à 1 milliard de dollars en 2020Le géant américain du streaming Netflix a annoncé mercredi avoir doublé ses investissements au Royaume-Uni à 1 milliard de dollars en 2020, malgré les perturbations liées à la pandémie. [Lire la dépêche...]

Haine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numériqueHaine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numérique. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : dès le 2 décembre pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

DREAMFORCE TO YOU : DREAMTX

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Pour une cybersécurité coopérative et collaborative", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 6, 7 et 8 avril 2021 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 mai 2021 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.
RSS
hardcore black fuck
Voir tout l'AgendaIT