X

Zero Trust : Akamai repense la sécurité

Ne pensez plus Akamai comme un simple CDN, mais comme un acteur de la cybersécurité à part entière. Voilà le message martelé par la direction de l’entreprise américaine lors de son événement Edge Forum.

Akamai a réuni 350 de ses partenaires et clients à Barcelone, à l’occasion de son Edge Forum. Comme le nom de la conférence le laissait présager, le terme Edge est revenu un nombre incalculable de fois. Car Akamai est « at the edge », en bout de réseau, au dernier kilomètre, ce qui lui donne une position idéale pour protéger non seulement les applis, les sites web et les datacentres, mais surtout l’entreprise au sens large. Ainsi Akamai se présente volontiers plus comme une entreprise de cybersécurité à part entière que comme un régulateur du trafic sur Internet. Alors que la société fête cette année ses vingt ans, elle s’interroge sur comment préparer les vingt prochaines années, à une époque où la sécurité est devenue une problématique centrale. « On a commencé à travailler sur la sécurité au début des années 2010. Quand on est arrivé sur ce marché, personne ne nous voyait là-dedans. Akamai, c’était du content delivery network », raconte Henri d’Oriola.

Si l’entreprise jouissait effectivement d’un positionnement qui lui permettait de s’imposer comme un acteur de la cybersécurité, en ce qu’elle est fréquemment en première ligne contre des attaques DDoS, il lui a été difficile de se faire reconnaître comme tel. Aujourd’hui encore, on associe plus Akamai au content delivery network qu’à la protection des applications et des réseaux.

Point de passage

Pourtant l’entreprise américaine se fait un nom dans le secteur. Selon le vice-président en charge de l’Europe du Sud, l’un des meilleurs indicateurs de cette progression aura été la fréquentation de son stand lors des Assises de la sécurité à Monaco. « La première année, il n’y avait personne sur le stand », se souvient-il. « On a eu une croissance exponentielle de la fréquentation. Maintenant, les Assises sont un de nos événemements les plus importants. » Autre indice, la sécurité est l’activité qui connait la plus forte croissance chez Akamai. En France, l’entreprise peut se targuer d’avoir attirer des grands comptes, à commencer par LVMH, qui utilise la quasi-totalité du portfolio de l’Américain. On y trouve la BNP pour la sécurisation de ses applications et de ses datacentres, Schneider, Airbus, Darty…

« Historiquement, nous avons beaucoup travaillé avec les commerçants en ligne à l’époque où on se bornait à faire du CDN. Mais depuis le panel s’est très largement élargi à mesure qu’on attaquait de nouveaux domaines comme la sécurité », précise Henri d’Oriola. « Cela nous a permis d’adresser des verticaux dans lesquels nous étions assez peu présents, la banque ou encore l’industrie. Ces domaines n’avaient pas les mêmes contraintes de trafic et de fréquentation des sites que l’e-commerce et notre offre à l’époque ne correspondait pas forcément au besoin qu’ils avaient. » Se lançant dans la sécurité, Akamai a commencé à travailler sur la protection des applications et des datacenters, avant de se diversifier : reconnaissance des bots malveillants avec Bot Manager, protection de l’utilisateur contre les domaines et IP vérolés avec Enterprise Threat Protector ou encore Enterprise Application Access, une solution d’accès aux applications d’entreprise. Cette dernière est au cœur de l’approche Zero Trust mise en avant par Akamai.

Aucune confiance

Ce concept est résumé très simplement par Robert Blumofe, vice-président exécutif chargé des plates-formes et general manager de la branche Entreprise chez Akamai : « Ne faites confiance à personne, vérifiez tout, contrôlez constamment. » Paranoïaque ? Peut-être, mais à l’heure où les attaques gagnent en ampleur et en nombre, le spécialiste des serveurs de cache y voient une nécessité. « Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que le périmètre maintienne les mauvaises choses en dehors de l’entreprise. Le périmètre en entreprise est une notion désuète : les collaborateurs travaillent à distance, les applications sont dans le Cloud… », ajoute-t-il. C’est alors que EAA entre en scène. Concrètement, cet outil permet à un utilisateur d’accéder à une application sur le réseau de l’entreprise, notamment lorsqu’il est à l’extérieur. Là où un VPN est généralement utilisé, Akamai pointe le danger de cette méthode, prenant le cas d’un utilisateur « infecté par un malware, qui va accéder tout de même au réseau de l’entreprise via un VPN, permettant au programme malveillant de jeter un œil au réseau et applications de l’entreprise. » Sur scène, les ingénieurs en font la démonstration au moyen d’une extension de navigateur vérolée qui va scanner le réseau de l’entreprise afin d’en découvrir les failles.

Enterprise Application Access requiert pour sa part que l’utilisateur s’identifie avec Akamai Platform et l’Active Directory de l’entreprise. Une fois authentifié, la solution associe la session TLS de l’utilisateur avec les connecteurs Enterprise Connector pour fournir à travers la plate-forme Akamai un accès uniquement aux applications autorisées sur le réseau d’entreprise et à rien d’autre. Notons que, ce faisant, l’application n’est pas visible sur Internet. Lors de la démo, Tom Leighton, le CEO d’Akamai, prend la métaphore d’un château fort. Avec un VPN, une fois le pont-levis franchi, l’utilisateur a accès à l’ensemble de la forteresse, soit au réseau de l’entreprise.

EAA, pour sa part, lui donne ce qu’il a requis – et ce à quoi les règles de sécurité lui donnent accès – sans le laisser entrer dans le château. Robert Blumofe insiste sur scène sur l’absence, dans l’approche zero trust, de notions d’intérieur et d’extérieur. Et en profite pour souligner l’imbrication de ses différentes solutions pour fournir une approche holistique au zero trust, un cadre de sécurité qui fournit uniquement des applications et des données aux utilisateurs authentifiés et autorisés, permet l’inspection en ligne et la journalisation du trafic, identifie et bloque le trafic venant de bots et protège les sites et applications contre les logiciels malveillants. Henri d’Oriola prend une autre image : « Nous jouons un rôle de firewall : Akamai peut se situer comme le point de passage obligatoire de ce qui rentre et sort de chez le client. »

Profitant de sa position aux « extrémités » des réseaux et de son offre de sécurité, l’entreprise veut s’imposer sur ce marché, sans toutefois prétendre jouer sur le même terrain que les acteurs historiques, à l’instar d’un McAfee ou d’un Kaspersky. En France, Akamai est partenaire d’Orange et en particulier d’Orange CyberDéfense, une association lui permettant de se placer sur des appels d’offres auxquels il ne pourrait répondre seul. 

Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Cloud

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

Epitech Digital

Epitech Digital

Ils restent les "oiseaux rares" des recrutements IT et les entreprises en cours de digitalisation se les arrachent. Ce sont les profils hybrides, alliant compétences techniques et business, capables de discuter aussi bien avec le DSI que...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros

Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Stand de Tesla au salon automobile de Bruxelles le 9 janvier 2020En moins de dix-sept ans, Tesla est devenu un géant automobile. Le constructeur de voitures électriques a dépassé Volkswagen en Bourse et y vaut plus que General Motors et Ford. [Lire la dépêche...]

Présentation d'un dispositif protecteur au Forum international de la cybersécurité à Lille en janvier 2019Une montre connectée, un nounours qui fait de la musique pour endormir les enfants, un réfrigérateur... Inoffensifs en apparence, ces objets peuvent être détournés à des fins malveillantes mais aussi devenir des témoins de crimes, utiles auxiliaires pour les enquêteurs. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis avec lesquels il envisage de conclure un accord commercial post-Brexit ambitieux. [Lire la dépêche...]

Stand de Samsung vantant la 5G au salon de Las Vegas le 8 janvier 2020L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a noté lundi un manque de données scientifiques sur les effets sanitaires de l'exposition à certaines fréquences d'ondes électromagnétiques, dans un rapport préliminaire sur l'impact de la 5G qui doit commencer à être déployée prochainement. [Lire la dépêche...]

Photo d'illustration montrant des Emiratis filmer des écrans montrant le départ d'un de leur concitoyen astronaute pour la station spaciale internationale, à Dubaï, le 25 septembre 2019Avec des infrastructures ultramodernes et des services hyper connectés, les Emirats arabes unis aspirent à la puissance technologique mais la controverse autour d'une application de messagerie a mis en lumière le contrôle étroit d'internet dans le pays. [Lire la dépêche...]

Douze mille visiteurs et 450 exposants sont attendus cette semaine au Forum international sur la cybersécurité (FIC) de LilleDouze mille visiteurs et 450 exposants sont attendus cette semaine au Forum international sur la cybersécurité (FIC) de Lille, un salon incontournable en Europe pour ce secteur en plein boom. [Lire la dépêche...]

Mina Jang, chercheuse en musique baroque et flûtiste professionnelle, tient un clone en 3D d'une flûte traversière, le 17 janvier 2020 au laboratoire du musée de la musique de la Philharmonie de ParisComme une machine musicale à remonter le temps: le musée de la musique de la Philharmonie de Paris s'est lancé dans le "clonage" d'instruments d'époque pour mieux les préserver, en faisant appel à l'impression 3D. [Lire la dépêche...]

Un Boeing 777X à Everett, dans l'Etat de Washington, le 24 janvier 2020Le vent a forcé Boeing vendredi à repousser une nouvelle fois le vol inaugural du long courrier 777X, et le constructeur aéronautique fera une nouvelle tentative samedi. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RENCONTRES AMRAE

Les 28èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 5 au 7 février 2020 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Risque(s) en puissance(s)". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie