X
ÉGÉRIE : la nouvelle égérie de la cyber !

News Partenaire

ÉGÉRIE : la nouvelle égérie de la cyber !

Depuis près de 20 ans, deux anciens ingénieurs du groupe Bull partagent une vision commune autour de la sécurisation du SI via l’analyse des risques cyber. Une vision qui les a menés à créer EGERIE, première entreprise à recevoir aujourd’hui le label EBIOS de l’ANSSI. Retour sur cette pépite toulonnaise à la réputation conviviale, portée par deux capitaines qui entendent continuer à « mouiller le maillot » aux côtés de leur équipe.

MWC19 : La défense Huawei

Faut-il avoir peur du grand méchant Huawei ? L'équipementier chinois veut rassurer lors du Mobile World Congress et sortir les questions d'infrastructures et de sécurité des considérations politiques.

De gauche à droite, Minggang Zhang, Sébastien Gas et Weiliang Shi.

Hier en fin de journée, un petit panel de journalistes francophones était convié à une session de questions-réponses avec la direction de Huawei France. Le géant chinois, très présent sur le MWC avec ses trois stands, est en pleine opération séduction, alors que les Etats-Unis poursuivent l'entreprise en justice et qu'à travers le monde gouvernements et opérateurs expriment leur méfiance à son égard. Weiliang Shi, le directeur général de Huawei France, le souligne à plusieurs reprises : le géant chinois est transparent.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si est invité à ce briefing Sébastien Gas, directeur de l'innovation chez l'ESN britannique SCC et ancien directeur général adjoint de Flow Technologies, entreprises de services française mais aussi opérateur télécom. 

Pas une coïncidence non plus l'annonce de la signature mercredi prochain d'un nouveau contrat avec Monaco Telecom. L'opérateur monégasque, détenu par Xavier Niel, s'équipe déjà chez Huawei, qui a couvert le Rocher de ses antennes 5G aux termes d'un autre contrat signé en décembre. Monaco Telecom a tant confiance en Huawei qu'il l'a donc rappelé à ses côtés afin de « créer la plateforme » smart city de la principauté.

16 contrats en Europe

Car si Huawei fait face à la méfiance des autorités ici et là, il rappelle qu'il ne faut pas amalgamer Etats et opérateurs. Si aujourd'hui deux pays ont interdit Huawei de réseaux 5G sur leur sol, les Etats-Unis et l'Australie (la Nouvelle-Zélande ayant pour sa part rétropédalé), l'équipementier a d'ores et déjà signé 30 contrats commerciaux dans le monde entier, dont 16 en Europe, indique son directeur France. « Huawei a livré 40 000 sites » ajoute-t-il, dont un quart pour la seule Corée du Sud, ainsi qu'en Italie, en Allemagne ou encore en Espagne.

En outre, les gouvernements se méfient peut-être et certains opérateurs freinent des quatre fers, pourtant Weiliang Shi nous assure que « les clients sont confiants », tant et si bien qu'aucun contrat en cours « n'a été rompu ». Pourtant le directeur général de Huawei France reconnaît que l'image de l'entreprise a été écorné. D'où des efforts de transparence et de communication accrus, son très discret fondateur allant même jusqu'à donner deux interviews en l'espace d'un mois !

Au nom de la loi

Et cela commence par rassurer sur la législation chinoise. Celle de 2015 par exemple permet aux services du renseignement chinois d'exiger des entreprises sur son sol qu'elles leur fournissent des « données sensibles » sur leurs utilisateurs, clés de chiffrement des communication comprise. Mais seulement dans le cas de la lutte contre le terrorisme et la criminalité, indique Weiliang Shi. Minggang Zhang, le directeur général adjoint, précise que jamais à ce jour le gouvernement chinois n'a « sollicité » Huawei. « Et si nous sommes sollicités, nous refuserons ».

Un peu plus tôt, dans les allées du salon, un cadre d'un opérateur télécom étranger nous rappelait que de nombreux autres Etats sont dotés de législations similaires. Dans le cas des Etats-Unis, « les services de renseignement ne s'embarrassent pas de ces considérations » glisse-t-il, évoquant notamment les backdoors exploitées par la NSA dans le matériel d'un « célèbre » équipementier américain, matériel que l'on « trouve y compris dans le cœur de réseau de certains collègues, y compris en France ». De son côté, Weiliang Shi insiste : « Huawei est une société internationale, nous appliquons la loi des pays dans lequel nous nous trouvons. Aujourd'hui si Pékin nous demande de transférer des données de la France vers la Chine, c'est une violation de la loi, nous ne pouvons pas le faire ».

France : attention aux retards

Dans le cas de la France, c'est l'amendement à la loi PACTE qui fait parler de lui. Le texte prévoyait que le Premier Ministre autorise ou non « l’exploitation sur le territoire national des appareils permettant de connecter les équipements de clients au réseau radioélectrique mobile, qui par leurs fonctions présentent un risque pour l’intégrité, la sécurité et la continuité de l’exploitation du réseau ». Avec la possibilité de rejeter une demande d'autorisation si Matignon estime qu'il « existe un risque sérieux d’atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale ». Si l'amendement a été rejeté par les sénateurs, qui déploraient l'absence d'étude d'impact, il a fait son retour hier par le biais d'un projet de loi.

Weiliang Shi déplore un « manque de transparence » introduit par cet amendement, puisque ce sera à l'exécutif, et non aux opérateurs, de décider de « la construction de l'infra dans tel département, telle région. Les opérateurs n'ont plus autant d'autonomie pour choisir qui les fournit ». Il pointe également du doigt les risques d'une baisse de compétitivité dans le cas où le nombre de fournisseurs se trouverait limité. Et pire encore de retard dans le déploiement de la 5G, Matignon ayant deux mois pour valider ou non une demande, l'examen « administratif » deviendrait cause « d'incertitude » pour les opérateurs. Minggang Zhang explique comprendre les appréhensions mais, à ses yeux, « sur ce sujet de sécurité, la vraie solution est technique, il faut instaurer un cahier des charges techniques pour adresser ces sujets de sécurité ».


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Mobilité

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Ansible

Ansible

Ansible tient une assez belle place dans le palmarès des outils favoris des DevOps. Il permet d’automatiser des traitements sur un parc de machines. Nous allons voir quelles sont ses possibilités en la matière.

Transfo avec Salesforce

Transfo avec Salesforce

Dreamforce, conférence géante à San Francisco, regroupait cet automne près de 170000 personnes sur place et près de 15 millions en ligne. Marc Benioff a multiplié les annonces à cette occasion pour...

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

RSS
Afficher tous les dossiers

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

Afficher tous les derniers numéros

OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les Français passent désormais plus de 2 heures par jour sur internetToujours plus mobiles, sociaux et vidéos, mais surtout plus fréquents: les usages des internautes français révèlent une forte augmentation du temps passé en ligne qui atteint en moyenne 2 heures et 12 minutes par jour en 2019, selon une étude de Médiamétrie publiée jeudi. [Lire la dépêche...]

Bouygues ne sera pas affecté financièrement par la cyberattaque qui l'a frappé en début d'annéeBouygues ne sera pas affecté financièrement par la cyberattaque qui l'a frappé en début d'année, a assuré jeudi le groupe, son PDG démentant par ailleurs toute négligence en matière de sécurité. [Lire la dépêche...]

Des patients ayant des symptômes du coronavirus participent à une séance de gymnastique encadrée par du personnel médical en combinaison de protection dans un hôpital de Wuhan, le 17 février 2020Partout dans le monde, l'épidémie du nouveau coronavirus a réveillé des peurs mais également un véritable appétit pour les films, les jeux vidéos et les séries anxiogènes sur le thème de la maladie.  [Lire la dépêche...]

Des entrepreneurs de Kickstarter au Web Summit, le 8 novembre 2016 à LisbonneLes salariés de Kickstarter, une plateforme de financement participatif, ont fondé un syndicat considéré comme le premier du genre dans le secteur américain des technologies, et qui donne de l'espoir à de nombreux employés dont la parole semble souvent étouffée par leur direction. [Lire la dépêche...]

Lawrence L'inventeur de la très populaire commande informatique dite du "copier-coller" est mort à l'âge de 74 ans cette semaine, d'après une annonce de l'entreprise Xerox postée sur Twitter mercredi. [Lire la dépêche...]

Au siège de la Commission européenne L'UE a dévoilé mercredi son plan de bataille sur l'intelligence artificielle et les données afin de rattraper son retard sur les États-Unis et la Chine et dissiper les craintes de contrôle à la Big Brother. [Lire la dépêche...]

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, visite le La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé à une intelligence artificielle "responsable" et maîtrisée par l'humain, lors de la présentation mercredi de la stratégie de l'UE sur ce secteur hautement stratégique et sensible. [Lire la dépêche...]

Kamran Khan, le fondateur et PDG de BlueDot, une start-up canadienne qui a été l'une des premières à lancer l'alerte sur le risque d'épidémie causée par le nouveau coronavirus, le 14 février 2020 à TorontoSur les rives du lac Ontario, une start-up canadienne a été l'une des premières à lancer l'alerte concernant le risque d'épidémie de pneumonie partie de Wuhan, en Chine. Son secret ? L'intelligence artificielle. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

GALA DSI

La 8ème édition du Gala DSI doit réunir plus de 300 DSI au Pavillon d'Armenonville (Paris 16ème) le 10 mars 2020. Organisé par Agora Managers.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie