X

STOCKAGE#5 : De l’hyperconvergence au composable

Les environnements hyperconvergents (hci) prennent une place de plus en plus grande, mais connaissent certaines limites que les infrastructures composables essaient de corriger.

HPE Synergy, le serveur composable d'HPE.

Si les systèmes convergents, qui combinent seulement puissance de calcul et stockage, semblent stagner, si l’on en croit les chiffres du 2e trimestre fournis par les cabinets d’analystes comme IDC, le segment de l’hyperconvergence continue lui de connaître une forte croissance. En plus du calcul et du stockage, les baies hyperconvergentes ajoutent la supervision par la console d’administration qui gère les machines virtuelles installées sur la baie. Au 2e trimestre de cette année, il s’est vendu pour 1,5 milliard de dollars de ce type de systèmes, en croissance de 78 % d’une année sur l’autre. Cela représente désormais 46 % des systèmes convergents au sens large – convergents et hyperconvergents.

Tout comme pour le stockage objet, la plupart des grands fournisseurs de serveurs ou de stockage ont une gamme hyperconvergente. En tête VMware, de la galaxie Dell EMC, avec ses VXRack ou Rail. Selon les trimestres et les machines prises en compte, VMware est premier ou deuxième du secteur derrière Nutanix. Pure player de l’hyperconvergence, Nutanix s’appuie maintenant sur un modèle purement logiciel et certifie certaines machines ou configurations pour déployer sa solution. Dell est ainsi un partenaire de Nutanix et vend beaucoup d’appliances hyperconvergentes accueillant le logiciel de Nutanix. Cela semble étonnant que l’allié de VMware puisse vendre autre chose que son propre produit mais les demandes sont telles que Dell continue ce partenariat qui avait sa logique propre : pour les clients fortement virtualisés avec VMware, Vx Rack, pour les clients ayant fait le choix d’Hyper-v de Microsoft, Nutanix.

Les besoins en puissance de calcul et en stockage peuvent diverger

Avec son propre hyperviseur, Acropolis, Nutanix essaie de plus d’attirer des clients sous l’hyperviseur de VMware vers d’autres cieux. Bref, s’il n’y a pas de conflit entre les deux officiellement, la tension monte mais on fait « business as usual ». Nutanix a d’ailleurs développé d’autres partenariats avec Lenovo et IBM pour porter sa solution sur Power, le processeur d’IBM. Derrière ces deux leaders indiscutables, Simplivity, désormais dans le giron de HPE, entame une remontée. Étonnamment, ce système hyperconvergent, qui était plutôt destiné aux grandes PME lorsque l’entreprise était indépendante, devient un fer de lance de la consolidation et du renouvellement chez les clients des serveurs de chez HPE. Cisco, Datacore, HTBase, Huawei, Pivot 3, Scale Computing, Stratoscale sont les autres acteurs majeurs de ce marché.

Si le secteur se porte bien il connaît cependant un point critique. Lors de l’évolution du système, les besoins en puissance de calcul et en stockage peuvent diverger. Le simple ajout de nœud fait que l’utilisateur risque de se retrouver avec de la puissance de calcul inutile ou de la capacité de stockage excédentaire. Les offreurs de solutions hyperconvergentes ont tout d’abord essayé de contourner le problème en multipliant les configurations et les architectures de références. Industriellement parlant, cette solution semblait peu viable. Des constructeurs ont donc eu l’idée de décorréler cette évolution et de proposer ce que l’on appelle une architecture composable pour permettre au client d’utiliser la bonne puissance de calcul ou de rester au plus juste de ses besoins pour la capacité de stockage.

Le composable ou l’hyperconvergent décomposé

Le premier constructeur à avoir présenté cette idée a été HPE avec ses machines Synergy. Dans un rack hyperdense, la machine regroupe des serveurs x86 et du stockage SSD, le tout supervisé par le logiciel One View. One View Composer, qui réside sur un serveur dédié qui permet d’affecter « à la volée » telle unité de traitement avec telle application et le volume de stockage désiré pour répondre aux besoins spécifiques d’une application ou à la charge de travail qu’elle requiert. L’ensemble est complété par une infrastructure réseau qui gère à la fois le réseau entre les serveurs mais aussi vers le Cloud ou les autres éléments distants. Le « plus » : ce réseau peut être lui-même virtualisé, simplifiant la mise en œuvre du SDN (Software Defined Network). Cette fonction est apportée par Plexxi, une entreprise de supervision réseau récemment acquise par HPE. Des plug-ins dans Plexxi autorisent de plus des intégrations avec la plupart des environnements hyperconvergents du marché. Et la virtualisation du réseau permet d’améliorer le niveau de sécurité avec la mise en œuvre de la micro-segmentation sur les VLan. Fortement lié au logiciel, Synergy permet réellement de mettre en place une « Infrastructure As A Code » pour les développeurs. La configuration demande d’une à quelques lignes de codes. HPE annonçait 1 400 clients autour de sa solution en août dernier.

Plus récemment, NetApp a annoncé une solution d’hyperconvergence qui reprend peu ou prou les principes d’une infrastructure composable. Sa solution, du nom de HCI, reprend les environnements de VMware. Les clients peuvent ainsi moduler la solution en fonction de leur besoin : plus de calcul ou plus de stockage. Le pilotage de l’ensemble est assuré par les logiciels de Solidfire. À son tour, Dell s’est mis sur les rangs avec le PowerMax MX qui, lui aussi, combine calcul, stockage et réseau, offrant aux clients « une véritable désagrégation des architectures serveurs » et « une totale composabilité qui permet une vitesse comparable à celle du Cloud », a expliqué à CRN Brian Payne, responsable du marketing de la nouvelle offre.

Des performances équivalentes à des environnements « bare metal »

DriveScale est une entreprise récente créée en 2013 par Tom Lyon et Satya Nishtala, deux anciens cadres de Sun Microsystems et de Cisco. La jeune pousse propose une architecture software pour composer une infrastructure répondant aux besoins des tâches dans le Cloud par le biais du switch réseau. La solution de l’éditeur compose l’infrastructure hardware à la volée en combinant calcul et stockage nécessaire à la juste charge pour exécuter une application avec des performances équivalentes à des environnements « bare metal » et du stockage attaché directement (DAS, Direct Attached Storage) sans nécessiter de changement à l’application. De la même manière, l’environnement se redéploie en cas de changement pour s’adapter au plus juste.

La solution se compose d’un logiciel, DriveSCale Management System qui collecte les données, réalise la composition et la configuration des clusters, gère les contraintes et supervise le statut logique et physique des clusters. Les informations sont envoyées vers la console par des agents (placés sur des serveurs Linux pour l’instant) et qui peuvent être déployés automatiquement.

L’ensemble est centralisé au travers d’un portail en Cloud pour l’administration des différents sites tout en gérant les mises à jour, la revue des logs, la documentation… Tous les échanges se réalise par le switch réseau, appelé Adapter dans le vocabulaire de DriveScale, et les switchs « top of the rack » pour les éléments du cluster.

Le principal avantage de la solution est de combiner l’agilité du Cloud et les performances du « bare metal » avec une administration simplifiée par logiciel pour des adaptations et des déploiements réellement dynamiques et en temps réel.

L'architecture de la solution de DriveScale.

Cet article est extrait du dossier Stockage paru dans L'Informaticien n°172.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Stockage

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

L’emploi aux temps du Corona

L’emploi aux temps du Corona

Bien que moins sinistré que d’autres par la Covid-19, le secteur de l’IT a lui aussi connu de profonds changements durant le confinement et devrait en tirer quelques enseignements.

No Code / Low Code

No Code / Low Code

Le No Code / Low Code ne cesse de faire parler de lui en ce moment avec des outils comme Appian, Intrexx, Lightning, Unqork et autres Microsoft Flow. Est-ce le début de la fin pour les développeurs ? Peut-être, peut-être...

Gestionnaire de mots de passe

Gestionnaire de mots de passe

Enregistrer ses mots de passe dans un coffre-fort numérique plutôt que les noter sur un carnet, un post-it ou un fichier Excel… Tel est le principe des gestionnaires de passwords qui ne cessent de gagner de nouveaux...

Datacenters sur le grill

Datacenters sur le grill

Véritable usine de production de l’économie numérique, le datacenter focalise les critiques des associations environnementales. Ces installations dont les plus grosses peuvent consommer jusqu’à une centaine...

RSS
Afficher tous les dossiers

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Un robotaxi Didi Chuxing circule dans les rues de Shanghai, le 20 juillet 2020A Shanghai, des clients-cobayes s'installent sans crainte à l'arrière d'un taxi sans chauffeur qu'ils ont commandé en ligne: les géants locaux de la voiture autonome tentent de généraliser cette technologie futuriste auprès de Chinois friands d'innovation. [Lire la dépêche...]

Twitter a, selon le Wall Street Journal, entamé des discussions préliminaires pour un éventuel regroupement avec TiktokTwitter a, selon le Wall Street Journal, entamé des discussions préliminaires pour un éventuel regroupement avec Tiktok, une application que Donald Trump accuse d'espionnage au profit de la Chine et menace d'interdire aux Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Une interdiction des populaires applications mobiles chinoises Tik Tok et WeChat aux Etats-Unis pourrait fragmenter encore plus un internet mondial déjà fragile, redoutent des spécialistes du secteurUne interdiction des populaires applications mobiles chinoises TikTok et WeChat aux Etats-Unis pourrait fragmenter encore plus un internet mondial déjà fragile, redoutent des spécialistes du secteur. [Lire la dépêche...]

WeChat, qui appartient au géant chinois Tencent et est omniprésente dans la vie des Chinois (messagerie, paiements à distance, réservations...)Malgré les raisons avancées par Donald Trump, le tour de vis contre les plateformes TikTok et WeChat, joyaux chinois de l'internet, ne présente pas un intérêt "majeur" pour la sécurité des Etats-Unis, estiment les experts du secteur qui soupçonnent le président-candidat d'avoir d'autres motivations. [Lire la dépêche...]

Bernard Stiegler le 20 novembre 2003 à DouaiBernard Stiegler, philosophe très critique du système capitaliste qui avait consacré ses recherches aux mutations provoquées dans la société par le numérique, est mort à l'âge de 68 ans, a annoncé le Collège international de philosophie. [Lire la dépêche...]

Donald Trump a signé un décret interdisant, d'ici 45 jours, toute transaction Donald Trump a pris des mesures radicales à l'encontre des joyaux du numérique chinois WeChat et TikTok, enclenchant un compte à rebours d'un mois et demi avant de leur interdire toute transaction avec un partenaire américain. [Lire la dépêche...]

TikTok a franchi en avril le cap des 2 milliards de téléchargements dans le mondeEn interdisant les applications WeChat et TikTok aux Etats-Unis dans un délai de 45 jours, le président américain Donald Trump s'attaque à deux géants chinois de l'internet aux ambitions mondiales et ouvre un nouveau front dans la rivalité technologique avec Pékin. [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé mercredi avoir démantelé un réseau de quelque 120 comptes sur sa plateforme principale et sur son application InstagramA l'approche de la présidentielle américaine en novembre, Facebook et Twitter multiplient les efforts pour préserver leurs plateformes des campagnes de manipulation et de désinformation, notamment étrangères, et éviter de répéter les scandales des scrutins de 2016. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

HEXATRUST

6ème université d'été de l'association Hexatrust sur le thème "Vers une autonomie stratégique européenne" le 3 septembre 2020 à Paris (CCI). Sur invitation. Organisée par Hexatrust.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grande Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT