X

News Partenaire

CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

L’éditeur américain a convié au printemps dernier quelques journalistes et analystes à visiter son laboratoire de Santa Clara et a profité de l’occasion pour présenter des nouveaux produits dans le domaine du DevOps et de la sécurité.


Show Hello : les petites blagues de Stéphane Richard

Quel boute-en-train, ce patron d’Orange. Discourir pendant 45 minutes sur la vie privée, la confidentialité des données, ces méchants géants de l’Internet qui exploitent les données des malheureux Français pour leur seul profit, l’Europe, la France, la souveraineté… Tout ça pour finalement annoncer que son enceinte intelligente Djingo fonctionnera en parallèle avec... Alexa d’Amazon !

L’opérateur historique l’avait mauvaise ce matin et Free en a pris pour son grade avant même le début de la conférence. Les nouveautés que Xavier Niel a présentées, Orange les propose déjà. Et sans avoir besoin d’une nouvelle box, sans surcoût et surtout en laissant le choix à l’usager. Pour la petite histoire, certains confrères et consœurs rapportent que la présentation des nouvelles Freebox aurait dû avoir lieu le 14 décembre, mais Xavier Niel, ayant appris qu’Orange organisait son propre évènement de 12, aurait décidé d’avancer la date de sa conférence au 4 décembre.

L’opérateur historique était particulièrement mécontent de se faire griller la politesse. Et on le comprend puisque la grande majorité des annonces de ce matin était déjà connue. A commencer par ce service Maison Connectée, lancé au premier trimestre 2019, qui consistera à connecter les différents objets connectés de la maison à la Livebox, qui servira alors de hub domotique, par le biais d’une application dédiée.

Djingo

Ce service sera poussée par une prochaine mise à jour et gratuit pour tous les abonnés fixes de l’opérateur. « Nous n’aurez pas besoin d’une nouvelle box ou d’un nouvel abonnement » déclare sur scène Stéphane Richard, une petite pique à l’attention de Free. Un abonnement supplémentaire, il en faudra toutefois un pour profiter de l’offre Maison Sécurisée, un service de vidéosurveillance mis sur pied en partenariat avec Groupama et lancé lui aussi au premier trimestre 2019.

Puis vient la question de l’IA. Sans surprise, Orange montre son assistant virtuel Djingo et l’enceinte intelligente éponyme. Il s’agit de « rendre l’IA utile », dixit le patron de l’opérateur, avant d’être rejoint sur scène par Timotheus Höttges, le PDG de Deutsche Telekom. Djingo est en effet le résultat d’une collaboration entre les deux opérateurs, 150 de leurs ingénieurs ayant travaillé ensemble à l’élaboration de Djingo et de sa contrepartie teutonne Magenta.

Seattle-Les-Landes

Un partenariat européen sur lequel les deux patrons insistent fortement. Et c’est parti pour taper joyeusement sur les géants de l’Internet, véritables vampires à données, alors que des champions européens existent. Dans le cas de Djingo et Magenta, « toutes les données seront stockées et sécurisées sur le sol européen » assure Stéphane Richard. L’Europe qui, avec le RGPD, incarne la meilleure garantie pour la protection des données.

Dans le détail, Djingo sera « l’interface privilégiée de vos services Orange » : téléphonie, télévision, maison connectée… l’assistant virtuel permettra de tous les contrôler. Ce qui est déjà une première étape, certes, mais un peu léger en termes de fonctionnalités comparés à ces pompes à données que sont Echo d’Amazon et Home de Google. Donc, pour la partie e-commerce et recherche en ligne, Stéphane Richard est très fier de présenter le partenaire privilégié d’Orange… Amazon !

Dans la rangée où nous nous trouvions, l’information fut fraîchement accueillie, entre rire ironique et consternation. Force est de constater qu’après un long laïus sur le besoin d’un écosystème européen, la privacy et les méchants Américains, la couleuvre est assez difficile à avaler. Alexa, l’assistant d’Amazon, assistera donc Djingo. L’enceinte sera disponible au printemps prochain au prix de 49 euros.  

Privacy, blockchain, IoT… Bingo !

Autant dire que la suite du discours sur Mobile Connect et Moi, le service d’identité numérique d’Orange, pour lequel le PDG de l’opérateur assure que « à la différence des géants d’Internet, notre modèle ne repose pas sur l’exploitation de vos données », sur Orange Bank ou sur ce comité d’éthique interne était assez inaudible. On notera néanmoins que l’opérateur veut offrir aux collectivités locales une solution de vote électronique basée sur la blockchain. Proposition intéressante, mais sur laquelle nous n’avons pas plus d’information. Nous attendrons d’en savoir plus pour nous prononcer sur cette annonce.

Enfin, sur les questions de réseaux, Orange a évoqué pour 2019 l’ouverture d’une phase précommerciale de la 5G, avec un déploiement dans 17 villes européennes dont Paris, Marseille, Nantes et Lille. L’opérateur a également annoncé la création d’un second site de test, après Douai, dans son campus Orange Gardens de Châtillon.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Test Huawei P30 Pro

Test Huawei P30 Pro

Disponible en France depuis le 5 avril dernier, le P30 Pro est le nouveau porte-étendard du fabricant chinois Huawei. Six mois après la sortie du Mate 20 Pro, le P30 Pro attire tous les regards à cause de ses innovations,...

Coût du Cloud

Coût du Cloud

Loué pour sa flexibilité et le passage d’un mode Capex à Opex, le cloud public séduit son monde. mais à la fin du mois, la facture est parfois salée ! Il existe pourtant des méthodes...

Anthos

Anthos

Mardi 9 avril, au Moscone North à San Francisco, Google a jeté un pavé dans le cloud en dévoilant Anthos, il s’agit d’une offre de services managés hybride et multicloud, construite sur Kubernetes, ...

RSS
Afficher tous les dossiers

OUTILS COLLABORATIFS : comment ils rendent l'entreprise plus agile - F8, Build, I/O, WWDC : Conf. développeurs, les annonces à retenir, les produits à venir - Supercalculateurs : l'Europe contre-attaque ! - DevSecOps, la sécurité au coeur du changement - Vendre et échanger des données - Migrer d'Oracle DB vers PostgreSQL - Ghidra : le framework de la NSA en Open Source...

 

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Image de synthèse de la voile solaire LightSail 2 déployée en orbite, par The Planetary SocietyDans quelques jours, une fusée Falcon Heavy de SpaceX va lancer depuis la Floride un satellite de la taille d'un pain et équipé d'une immense voile en polyester brillant: une "voile solaire", son unique moyen de propulsion. [Lire la dépêche...]

Le logo de la cryptomonnaie LibraL'entrée de Facebook dans l'univers nébuleux des cryptomonnaies pourrait, en cas de succès, constituer un tournant majeur pour le réseau social tant critiqué, qui a besoin de se diversifier au-delà de son modèle économique fondé sur la publicité et les données personnelles. [Lire la dépêche...]

Si le smartphone est devenu, par son usage, un symbole de la mondialisation et de la technologie pour tous, il en est également un pur produit, avec des composants provenant bien souvent d'un peu partout dans le monde.Si le smartphone est devenu, par son usage, un symbole de la mondialisation et de la technologie pour tous, il en est également un pur produit, avec des composants provenant bien souvent d'un peu partout dans le monde. [Lire la dépêche...]

La Cnil, le gendarme français des données personnelles, a condamné à 20.000 euros d'amende une petite entreprise parisienne de traduction de neuf salariés pour avoir notamment maintenu un système de vidéosurveillance trop intrusifLa Cnil, le gendarme français des données personnelles, a condamné à 20.000 euros d'amende une petite entreprise parisienne de traduction de neuf salariés pour avoir notamment maintenu un système de vidéosurveillance trop intrusif. [Lire la dépêche...]

Avec sa monnaie virtuelle Libra, Facebook veut bouleverser le système financier mondial, de quoi donner des sueurs froides à certains Etats, inquiets de voir des entreprises privées s'engager sur ce terrain. [Lire la dépêche...]

Le logo de Sanofi, le 30 avril 2019 à ParisLe premier groupe pharmaceutique français Sanofi et le géant mondial du numérique Google ont annoncé mardi une nouvelle collaboration sous la forme d'un laboratoire "virtuel" d'innovation, pour développer de futurs médicaments et services en tirant parti des technologies de données. [Lire la dépêche...]

Vue de la plateforme Pharos, le 23 janvier 2018La plateforme de signalements des contenus illicites Pharos, qui fête ses dix ans cette année, a comptabilisé en 2018 plus de 163.000 signalements, essentiellement pour des escroqueries, un taux quasiment stable par rapport à 2017 (153.586). [Lire la dépêche...]

Trois hommes soupçonnés d'animer le forum French Deep Web-Market (FDW-M), Trois hommes soupçonnés d'animer le forum French Deep Web-Market (FDW-M), "la plus importante plateforme du dark web francophone" selon les autorités, ont été mis en examen quatre jours après le démantèlement par la douane de ce carrefour de la vente illégale de drogues, armes et faux papiers. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

HACK IN PARIS

Pour sa 9ème édition la conférence Hack In Paris sur la sécurité IT se tient du 16 au 20 juin 2019 à Paris, Maison de la Chimie. Organisée par Sysdream.

Le rendez-vous du Cloud français le 25 juin 2019 à Paris (Châteauform’ City, Les Jardins de Saint Dominique) pour une journée de keynotes et tables rondes sur les thèmes Cybersécurité, IA, Big Data, IoT, Protection des données et Smart City. Organisé par Outscale.
Dans le cadre de la Cloud Week Paris 2019, les Rencontres du Cloud suivies de la Nuit du Directeur Digital ont lieu le 4 juillet 2019 à Paris (Intercontinental Paris Le Grand). Organisées par EuroCloud france et Prache Media Event.

SALONS SOLUTIONS

ERP, CRM, BI, E-Achats, Démat, Archivage, SDN/InfotoDoc, Serveurs & Applications - du 1er au 3 octobre 2019 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 3). Organisés par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 9 au 12 octobre 2019. Organisées par DG Consultants.

CLOUD EXPO EUROPE

Conjointement avec Data Centre World, Cloud Security Expo et Smart IoT Paris, le salon Cloud Expo Europe se tient les 27 et 28 novembre 2019 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par CloserStill Media.
RSS
Voir tout l'AgendaIT