X

News Partenaire

Intrexx : la plateforme de développement low code de référence

Créé en 1998 par l’entreprise allemande United Planet, Intrexx est devenu au fil des ans une plateforme complète permettant la création rapide de portails Intranet; Extranet et portails web, d’applications variées pour la gestion des ressources humaines, du travail collaboratif, de solutions industrie 4.0. Toutes ces applications se construisent rapidement et simplement grâce à la technique du « low code » et s’intègrent au Système d’Information de l’entreprise à l’aide de nombreux connecteurs.


Logiciels d’entreprise #4 : Slack, Teams, Workplace, nouveau front-end

Les outils collaboratifs ont le vent en poupe et l’une des raisons de leur succès est l’intégration en leur sein de solutions tierces, dont bon nombre de services fréquemment rencontrés dans les entreprises, mais aussi des bots développés en interne.

Il ne vous aura certainement pas échappé que, à l’occasion de conférences ou de communiqués, les éditeurs de plates-formes collaboratives énumèrent les « intégrations ». C’est à qui aura intégré le plus de services tiers, de Trello à SurveyMonkey en passant par Uber, Zendesk ou encore Salesforce. Et c’est sans compter les nombreuses intégrations « maison », notamment des bots1. Ce n’est pas non plus un mystère que le lancement de la fonctionnalité Actions et le rachat de Missions (automatisation de routines) par Slack vont dans ce sens. 

Quant à Microsoft, l’intégration de Teams à l’écosystème Office 365 parle d’elle-même. C’est à croire que ces éditeurs veulent faire de leurs plates-formes le front-end de l’écosystème des solutions utilisées dans les entreprises. Si l’on en croit les chiffres communiqués par ces éditeurs, lesdites entreprises seraient séduites par ces solutions. 

En mai dernier, Facebook Workplace revendiquait 30 000 entreprises utilisatrices. Teams de Microsoft, qui a lancé une version gratuite à la mi-juillet, en dénombrait 200 000 en mars. Slack, pour sa part, recense 8 millions d’utilisateurs quotidiens actifs et 70 000 équipes payant un abonnement. « Ce qui nous a poussé à aller sur Slack, c’est sa popularité auprès des développeurs, notamment pour des questions techniques comme la possibilité d’y copier du code et l’aspect vraiment collaboratif des channels », motive Frédéric de Ascencao, IT Corporate Manager chez Deezer. 

La Ville de Versailles utilise quant à elle Teams, elle en est d’ailleurs un des clients de référence en France. « Lors du déploiement d’Office 365 à tous les utilisateurs au sein de la collectivité, en octobre 2016, nous avons pu constater qu’il manquait un outil transverse, une interface unique et collaborative où les utilisateurs pourraient échanger en mode projet, en ayant accès directement à tous les outils Office 365 », nous explique Guillaume Ors, directeur des Systèmes d’information et du numérique (DSIN) de la Ville de Versailles et de la Communauté d’agglomération Versailles Grand-Parc. Si Yammer a été dans un premier temps envisagé, le service n’a finalement pas paru adapté aux usages prévus par la collectivité : « Lorsque nous avons découvert l’existence de Teams, nous avons immédiatement présenté cet outil à la direction générale, qui l’a validé avec grande rapidité », ajoute Guillaume Ors

Tous les outils en un seul lieu

Quid des services intégrés ? À Versailles, les intégrations dépendent de la direction métier utilisatrice. Sont principalement utilisés, OneNote et Wiki, ainsi que, dans une moindre mesure, Trello. Un chatbot a également été développé, mais n’ayant pas donné satisfaction, il devrait être retravaillé dans les mois qui viennent. Du côté de Deezer, on emploie Drive, Jira et Zendesk pour avoir directement accès aux tickets dans Slack, Trello, divers bots maison pour l’envoi automatisé de messages et de reminders selon des variables définies par les différentes équipes et accessoirement Giphy. Si la plate-forme a mis en place des routines automatisées en donnant les droits aux équipes de “ dev ”, précise Guillaume Ors, la collectivité n’a pas fait ce choix. Néanmoins, elle a fait développer « un moteur qui synchronise toutes les 24 heures notre SIRH avec l’Active Directory puis avec Office 365, et ainsi Teams ».

À entendre Frédéric de Ascencao évoquer Giphy, on pourrait prendre peur et considérer ces plates-formes collaboratives comme des gadgets chronophages diminuant la productivité des salariés. Mais chez Deezer, comme à Versailles, on s’accorde pour soutenir qu’au contraire, ces outils représentent un gain de temps. Et dans les deux cas, on parle d’une plus grande fluidité. « Slack permet d’avoir un écosystème et de passer d’une application à une autre simplement dès lors que l’on a les SSO [Single Sign On] qui vont bien », assure le responsable IT de Deezer. « Cela permet de réunir tous les outils des utilisateurs en un seul et unique espace de travail. C’est simple, performant et cela fait gagner beaucoup de temps », renchérit Guillaume Ors. D’autant que, dans le cas de Slack, il est possible de créer des channels en mode projet auxquels associer des prestataires utilisant la version gratuite de l’application, facilitant un peu plus la collaboration. Avec la sortie de sa mouture gratuite, Teams ne devrait pas être en reste.

Shadow IT

Il ne faut cependant pas considérer les plates-formes collaboratives comme des outils miracles qui règleraient tous les problèmes de l’entreprise avec ses différentes solutions logicielles. Il est bien ici question de « front », et non de back-end. Les services tiers intégrés devront toujours être gérés distinctement. « Nous devons acheter et renouveler les licences, les administrer directement du site de l’éditeur. À ce jour, nous n’avons pas d’interface unique où nous pourrions renouveler les licences de tous les modules que nous avons activés au sein de nos équipes Teams. Ainsi, Teams ne complexifie pas la gestion de ces dernières, mais ne les facilite pas non plus », souligne Guillaume Ors.

Autre souci, qui n’est pas tant lié aux Workplaces et consorts mais à une tendance actuelle : le Shadow IT. « La facilité avec laquelle les applications tierces peuvent être intégrées dans Teams inciter certains utilisateurs à demander à la DSIN d’activer un add-on dans Teams d’une application que la direction métier aurait acquis de manière totalement autonome », explique le DSI de Versailles. « La conséquence serait de devoir valider et intégrer a posteriori une application qui n’aurait pas été “ co-choisie ” par les métiers et la DSIN, et donc qui ne répondrait éventuellement pas à toutes les exigences internes en matière de politique numérique de la collectivité. » Sentiment partagé par Frédéric de Ascencao. « Si on réfléchit urbanisation du système d’information, il faut penser sécurisation. Les administrateurs doivent étudier l’application, voir si elle est “ compliant ” par rapport aux bonnes pratiques de l’entreprise. » En d’autres termes, si les outils collaboratifs et l’intégration d’applications tierces au sein d’un même écosystème représentent pour la majorité des collaborateurs un gain de temps et d’efficacité, ils peuvent également constituer un surcroît de travail pour d’autres.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Logiciel

A VOTRE AVIS...
Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Emploi IT

Emploi IT

Avec l’évolution des technologies, portées par le Cloud, les conteneurs, les data sciences et le développement cross-platform, les métiers sont eux aussi amenés à changer. Malt, plate-forme de mise...

Gestion de l'information

Gestion de l'information

La gestion de l’information s’est imposée depuis dix ans comme un pan important de la transformation numérique des entreprises. Comment satisfaire un client si vous ne le connaissez pas finement par des informations...

French Tech FT120

French Tech FT120

83 entreprises sont sélectionnées pour le French Tech 120, où elles siègent aux côtés du Next 40. L’e-santé et le retail y sont surreprésentés, quand la...

AMP

AMP

Lancé par Google, AMP vient récemment de changer de gouvernance. C’est désormais un projet en incubation sous la responsabilité de la fondation OpenJS, elle-même née de la fusion des fondations...

WebAssembly

WebAssembly

Va-t-il réussir là où le Java a échoué ? WebAssembly ne semblait être qu’une solution pour faire tourner du C/C++ dans le navigateur web, une technologie qui séduit et qui pourrait bien avoir...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WebAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

Afficher tous les derniers numéros

Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Manifestation à New York le 5 juin en hommage à George Floyd et contre les violences policières "Il n'y a pas de prise de conscience profonde, au contraire", lance la chercheuse Meredith Clark au sujet de la vague de mobilisation contre le racisme aux Etats-Unis, dans la rue et sur les réseaux sociaux, depuis la mort de George Floyd, asphyxié par un policier blanc. [Lire la dépêche...]

Des chercheurs travaillent sur des systèmes de détection du coronavirus avant l'apparition des symptômes grâce aux accesoirres connectésVotre montre connectée, qui mesure déjà votre activité physique, est-elle capable de détecter la contamination au coronavirus avant l'apparition des symptômes? [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, veut réexaminer les règlements qui l'ont conduit à ne pas modérer des messages polémiques de Donald Trump, après une semaine de contestations en interne. [Lire la dépêche...]

Photo fournie par Keisuke Nagao de Hamako Mori actionnant sa manette de jeu devant son écran de jeu vidéo, le 29 mai 2020 chez elle à Matsudo, dans la grande banlieue de TokyoChaque jour, le rituel est le même pour Hamako Mori: cette Japonaise de 90 ans s'étire consciencieusement les doigts avant d'attraper sa manette de console, pour ne surtout pas perdre de sa dextérité une fois la partie lancée. [Lire la dépêche...]

Le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O présente l'application StopCovid, à Paris le 29 mai 2020L'application française de traçage de contacts contre le coronavirus StopCovid "a passé le cap du million d'utilisateurs", a indiqué samedi matin le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O sur RMC. [Lire la dépêche...]

La Chine a accusé vendredi Facebook d'avoir des "préjugés idéologiques" après l'annonce par le réseau social de nouvelles règles visant les médias d'Etat, notamment chinois, qui seront désormais clairement identifiés sur le site. [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé vendredi avoir retiré de ses plateformes des réseaux de groupes d'extrême droite qui prévoyaient d'infiltrer les manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Alexis Ohanian, cofondateur de la plateforme de discussion Reddit et mari de Serena Williams, le 7 septembre 2019 à New YorkAlexis Ohanian, cofondateur de la plateforme de discussion Reddit et mari de Serena Williams, a démissionné du conseil d'administration vendredi et demandé à l'entreprise d'embaucher un candidat noir pour le remplacer. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie