X
HPE NIMBLE STORAGE

News Partenaire

HPE NIMBLE STORAGE

En collectant des millions de données chaque seconde, les baies HPE Nimble Storage équipées de processeurs évolutifs Intel® Xeon® atteignent aujourd’hui un taux de disponibilité proche de 100%, un chiffre unique sur le marché.

Logiciels d’entreprise #4 : Slack, Teams, Workplace, nouveau front-end

Les outils collaboratifs ont le vent en poupe et l’une des raisons de leur succès est l’intégration en leur sein de solutions tierces, dont bon nombre de services fréquemment rencontrés dans les entreprises, mais aussi des bots développés en interne.

Il ne vous aura certainement pas échappé que, à l’occasion de conférences ou de communiqués, les éditeurs de plates-formes collaboratives énumèrent les « intégrations ». C’est à qui aura intégré le plus de services tiers, de Trello à SurveyMonkey en passant par Uber, Zendesk ou encore Salesforce. Et c’est sans compter les nombreuses intégrations « maison », notamment des bots1. Ce n’est pas non plus un mystère que le lancement de la fonctionnalité Actions et le rachat de Missions (automatisation de routines) par Slack vont dans ce sens. 

Quant à Microsoft, l’intégration de Teams à l’écosystème Office 365 parle d’elle-même. C’est à croire que ces éditeurs veulent faire de leurs plates-formes le front-end de l’écosystème des solutions utilisées dans les entreprises. Si l’on en croit les chiffres communiqués par ces éditeurs, lesdites entreprises seraient séduites par ces solutions. 

En mai dernier, Facebook Workplace revendiquait 30 000 entreprises utilisatrices. Teams de Microsoft, qui a lancé une version gratuite à la mi-juillet, en dénombrait 200 000 en mars. Slack, pour sa part, recense 8 millions d’utilisateurs quotidiens actifs et 70 000 équipes payant un abonnement. « Ce qui nous a poussé à aller sur Slack, c’est sa popularité auprès des développeurs, notamment pour des questions techniques comme la possibilité d’y copier du code et l’aspect vraiment collaboratif des channels », motive Frédéric de Ascencao, IT Corporate Manager chez Deezer. 

La Ville de Versailles utilise quant à elle Teams, elle en est d’ailleurs un des clients de référence en France. « Lors du déploiement d’Office 365 à tous les utilisateurs au sein de la collectivité, en octobre 2016, nous avons pu constater qu’il manquait un outil transverse, une interface unique et collaborative où les utilisateurs pourraient échanger en mode projet, en ayant accès directement à tous les outils Office 365 », nous explique Guillaume Ors, directeur des Systèmes d’information et du numérique (DSIN) de la Ville de Versailles et de la Communauté d’agglomération Versailles Grand-Parc. Si Yammer a été dans un premier temps envisagé, le service n’a finalement pas paru adapté aux usages prévus par la collectivité : « Lorsque nous avons découvert l’existence de Teams, nous avons immédiatement présenté cet outil à la direction générale, qui l’a validé avec grande rapidité », ajoute Guillaume Ors

Tous les outils en un seul lieu

Quid des services intégrés ? À Versailles, les intégrations dépendent de la direction métier utilisatrice. Sont principalement utilisés, OneNote et Wiki, ainsi que, dans une moindre mesure, Trello. Un chatbot a également été développé, mais n’ayant pas donné satisfaction, il devrait être retravaillé dans les mois qui viennent. Du côté de Deezer, on emploie Drive, Jira et Zendesk pour avoir directement accès aux tickets dans Slack, Trello, divers bots maison pour l’envoi automatisé de messages et de reminders selon des variables définies par les différentes équipes et accessoirement Giphy. Si la plate-forme a mis en place des routines automatisées en donnant les droits aux équipes de “ dev ”, précise Guillaume Ors, la collectivité n’a pas fait ce choix. Néanmoins, elle a fait développer « un moteur qui synchronise toutes les 24 heures notre SIRH avec l’Active Directory puis avec Office 365, et ainsi Teams ».

À entendre Frédéric de Ascencao évoquer Giphy, on pourrait prendre peur et considérer ces plates-formes collaboratives comme des gadgets chronophages diminuant la productivité des salariés. Mais chez Deezer, comme à Versailles, on s’accorde pour soutenir qu’au contraire, ces outils représentent un gain de temps. Et dans les deux cas, on parle d’une plus grande fluidité. « Slack permet d’avoir un écosystème et de passer d’une application à une autre simplement dès lors que l’on a les SSO [Single Sign On] qui vont bien », assure le responsable IT de Deezer. « Cela permet de réunir tous les outils des utilisateurs en un seul et unique espace de travail. C’est simple, performant et cela fait gagner beaucoup de temps », renchérit Guillaume Ors. D’autant que, dans le cas de Slack, il est possible de créer des channels en mode projet auxquels associer des prestataires utilisant la version gratuite de l’application, facilitant un peu plus la collaboration. Avec la sortie de sa mouture gratuite, Teams ne devrait pas être en reste.

Shadow IT

Il ne faut cependant pas considérer les plates-formes collaboratives comme des outils miracles qui règleraient tous les problèmes de l’entreprise avec ses différentes solutions logicielles. Il est bien ici question de « front », et non de back-end. Les services tiers intégrés devront toujours être gérés distinctement. « Nous devons acheter et renouveler les licences, les administrer directement du site de l’éditeur. À ce jour, nous n’avons pas d’interface unique où nous pourrions renouveler les licences de tous les modules que nous avons activés au sein de nos équipes Teams. Ainsi, Teams ne complexifie pas la gestion de ces dernières, mais ne les facilite pas non plus », souligne Guillaume Ors.

Autre souci, qui n’est pas tant lié aux Workplaces et consorts mais à une tendance actuelle : le Shadow IT. « La facilité avec laquelle les applications tierces peuvent être intégrées dans Teams inciter certains utilisateurs à demander à la DSIN d’activer un add-on dans Teams d’une application que la direction métier aurait acquis de manière totalement autonome », explique le DSI de Versailles. « La conséquence serait de devoir valider et intégrer a posteriori une application qui n’aurait pas été “ co-choisie ” par les métiers et la DSIN, et donc qui ne répondrait éventuellement pas à toutes les exigences internes en matière de politique numérique de la collectivité. » Sentiment partagé par Frédéric de Ascencao. « Si on réfléchit urbanisation du système d’information, il faut penser sécurisation. Les administrateurs doivent étudier l’application, voir si elle est “ compliant ” par rapport aux bonnes pratiques de l’entreprise. » En d’autres termes, si les outils collaboratifs et l’intégration d’applications tierces au sein d’un même écosystème représentent pour la majorité des collaborateurs un gain de temps et d’efficacité, ils peuvent également constituer un surcroît de travail pour d’autres.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Logiciel


Google et les DSI

Google et les DSI

Malgré les condamnations en justice, les augmentations tarifaires, l’abandon de Google +… la firme de Mountain View aurait gagné du crédit auprès des DSI français. Depuis 2018, les contrats...

Blockchain

Blockchain

Si les premières applications exploitant des blockchains ont souvent été développées par des petites start-up innovantes, la fête est finie. Les géants de l’IT se bousculent sur un...

Informaticien « green »

Informaticien « green »

Savoir réduire l’impact environnemental de l’IT, mais aussi exploiter le digital pour faciliter la transition énergétique et de développement durable. Ces compétences sont de plus en plus...

RSS
Afficher tous les dossiers

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

Afficher tous les derniers numéros

L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Twitter a affiché d'excellents résultats trimestriels mardi 23 avril 2019, tandis que le président américain attaquait le réseau socialTwitter s'en envolé en Bourse mardi après des résultats en nette hausse mais s'est retrouvé attaqué par un Donald Trump réglant ses comptes avec le réseau social... sur Twitter, avant de finalement recevoir son patron à la Maison Blanche. [Lire la dépêche...]

Le logo du réseau social Twitter, le 23 mars 2018 Twitter a affiché une hausse de ses usagers quotidiens monétisables et présenté des résultats financiers solides au premier trimestre, au moment où le président américain Donald Trump se livrait à une attaque en règle contre le réseau social... sur Twitter. [Lire la dépêche...]

Au Sri Lanka, les autorités ont décidé de bloquer les réseaux sociaux après la vague d'attentats dimanche 21 avril 2019La décision des autorités sri-lankaises de bloquer les réseaux sociaux après la série d'attentats meurtriers de dimanche illustre la méfiance envers ces plateformes mais certains pointent une atteinte à la liberté d'expression et à l'accès à l'information. [Lire la dépêche...]

Tesla, l'entreprise de voitures électriques, veut lancer une plateforme de réservation de voitures autonomes en 2020 Elon Musk, le patron fondateur de Tesla, a annoncé lundi que le constructeur de voitures électriques avait l'intention de proposer une plateforme de réservation de voitures autonomes en 2020.  [Lire la dépêche...]

Samsung présente son modèle pliable Galaxy Fold à San Francisco, le 20 février 2019Samsung a dû se résoudre lundi à repousser la sortie de son smartphone pliable Fold pour des problèmes d'écran, un nouveau coup dur dont les conséquences restent à déterminer, trois ans après le fiasco des batteries explosives du Galaxy Note 7. [Lire la dépêche...]

Samsung présente son modèle pliable Galaxy Fold à San Francisco, le 20 février 2019Le premier fabricant de smartphones, le sud-coréen Samsung, a annoncé lundi le report du lancement de son modèle pliable Galaxy Fold après que des journalistes américains se sont plaints de graves problèmes d'écrans défectueux. [Lire la dépêche...]

Suppression du compte Facebook du blogueur ultranationnaliste breton Boris Le Lay, condamné à plusieurs reprises pour racismeLe compte Facebook du blogueur ultranationnaliste breton Boris Le Lay, condamné à plusieurs reprises pour racisme, a été supprimé, a-t-on appris samedi auprès de Facebook. [Lire la dépêche...]

Un véhicule autonome Toyota e-Calm 01, au salon de l'automobile de Shanghai, le 17 avril 2019Entre subventions et quotas, la Chine domine le décollage mondial de la voiture électrique et force tous les constructeurs à accélérer l'électrification de leur gamme -- tandis que d'audacieuses start-up chinoises se préparent déjà à brancher leurs modèles en Europe. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

F8

F8 F8

Conférence développeurs Facebook au McEnery Convention Center de San Jose (Californie) les 30 avril et 1er mai 2019. Organisé par Facebook.

BUILD

L'événement annuel développeurs Microsoft se tient au Washington State Convention Center de Seattle (WA, USA) du 6 au 8 mai 2019. Organisé par Microsoft.

GOOGLE I/O

Google reçoit sa communauté de développeurs pour 3 jours de keynotes et ateliers du 7 au 9 mai 2019 au Shoreline Amphitheatre de Mountain View près de son siège social en Californie. Organisé par Google.

VIVA TECHNOLOGY

Pour sa 4ème édition, Viva Technology, salon de l'innovation et de la croissance des start-up, se tient du 16 au 18 mai 2019 à Paris (Paris Expo, porte de Versailles). Organisé par Publicis et Les Echos.

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 20 au 22 mai 2019 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC19 se tiendra du 3 au 7 juin 2019 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.
RSS
Voir tout l'AgendaIT