X
CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

News Partenaire

CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

L’éditeur américain a convié au printemps dernier quelques journalistes et analystes à visiter son laboratoire de Santa Clara et a profité de l’occasion pour présenter des nouveaux produits dans le domaine du DevOps et de la sécurité.


Chaises musicales à la DINSIC, la DSI de l'État

Revoilà Mounir Mahjoubi conforté dans sa mission de grand patron du numérique au gouvernement. Et quoique passé de Matignon à Bercy, il a emmené dans ses valises rien de moins que la DINSIC, en profitant pour remplacer Henri Verdier par Nadi Bou Hanna, un ancien haut-fonctionnaire devenu entrepreneur.

A gauche Nadi Bou Hanna, à droite Côme Berbain

Le déplacement de Mounir Mahjoubi à Bercy, secrétaire d’État rattaché au ministère de l’Économie et à celui des Comptes Publics, avait pu surprendre, d’autant que le « numérique » disparaissait de ses attributions à l’occasion de ce remaniement. Plus tard, le principal intéressé parlera d’un « bug ». Et pour cause ! Il perdait la main sur le numérique de l’État.

En effet, la DINSIC est placée depuis un décret de novembre 2017 « par délégation du Premier ministre, sous l'autorité du ministre chargé du numérique ». En l’occurrence le secrétaire d’État au Numérique sous la tutelle de Matignon, un certain Mahjoubi Mounir. Une fois celui-ci à Bercy se pose donc la question suivante : qui donc a autorité sur la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État ?

Matignon ou Bercy ?

Il a donc été nécessaire de modifier les attributions des deux ministères, de telle sorte qu’à l’Économie, Bruno Le Maire traite du numérique et « élabore le cadre juridique relatif au numérique, aux technologies d'avenir et aux plateformes, à l'échelle nationale, européenne et internationale ». Il dispose également dans le cadre de sa mission de « la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État ».

Tout comme Gérald Darmanin à l’Action et aux Comptes Publics, qui non seulement dispose de la DINSIC, mais aussi de la direction interministérielle de la transformation publique et de l’administrateur général des données. En d’autres termes, la partie du numérique jusqu'alors directement pilotée de Matignon suit Mounir Mahjoubi à Bercy. Celui-ci a également eu droit à son décret relatif à ses attributions. On notera notamment qu’il « prépare et coordonne, pour le compte du ministre de l'action et des comptes publics, la politique de transformation numérique de l'État » et « traite les questions relatives au système d'information de l'État ».

Loin des yeux, loin du coeur

Ni une ni deux, une fois le cadre fixé, le secrétaire d’État de nouveau chargé du numérique s’attaque au remaniement de la DINSIC. Avant le remaniement gouvernemental, on savait de source sûre que la DSI de l’Etat était dans le viseur de Mounir Mahjoubi, et surtout son patron, Henri Verdier, avec lequel le secrétaire d’État entretenait vraisemblablement des relations tendues. Pour ses bons et loyaux services, Henri Verdier se voit donc remercié et confié le poste d’ambassadeur pour le numérique.

Sa prise de fonctions aura lieu le 15 novembre. Il y remplace David Martinon, qui part pour l’ambassade de France en Afghanistan. Le rôle d’ambassadeur du numérique, sous l’autorité du Quai d’Orsay, consiste à participer aux négociations internationales sur la gouvernance d’Internet, la cybersécurité, « la lutte contre l’utilisation d’internet à des fins terroristes », la liberté d’expression, la propriété intellectuelle…

Y a-t-il un pilote dans la DINSIC ?

Pour remplacer Henri Verdier à la tête de la DINSIC, « sur proposition du ministre de l’action et des comptes public », Nadi Bou Hanna a été nommé directeur interministériel du numérique et du système d'information et de communication de l'État. Il prendra quant à lui ses fonctions le 10 décembre prochain. De ce fait personne ne sera aux commandes de la DINSIC pendant près d’un mois. Nous attendons de plus amples informations sur cette période de transition.

Nadi Bou Hanna présente un profil intéressant. Passé par la Direction générale des Douanes, puis la direction des systèmes d’information du ministère des Affaires étrangères, ce haut fonctionnaire est également un entrepreneur, fondateur et dirigeant de trois entreprises, Adminext, 6Tzen et Workibox, toutes trois spécialisées dans la transformation numérique et les tâches administratives.

Et pour accompagner le nouveau chef d’orchestre du numérique de l’État, le gouvernement a nommé au poste de directeur des technologies numériques de l'État (soit le CTO de l’Etat) Côme Berbain. Ce titulaire d’un doctorat en informatique est un ancien d’Orange où il était ingénieur sécurité, avant de passer par le ministère de la Défense et par l’ANSSI. Il fut également, à partir de 2017, conseiller à la transformation numérique au sein du cabinet du secrétaire d’État au numérique, un certain Mounir Mahjoubi.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances


A votre avis...

Langages

Langages

Quels sont les langages de programmation les plus utilisés par les développeurs et surtout quels sont ceux à « bûcher » pour trouver du travail et être bien payé ? Et, au contraire, quels...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les autres principaux moteurs de recherche étrangers (Google et Yahoo) étant déjà bloqués dans le pays asiatique, Bing y était le plus utiliséLe moteur de recherche du géant informatique américain Microsoft, Bing, était jeudi inaccessible en Chine, des internautes s'inquiétant du possible blocage par les autorités d'un énième site internet étranger de premier plan. [Lire la dépêche...]

Amazon a commencé à tester dans les environs de Seattle, où est basé son siège, la livraison de colis par un petit robot nommé "Scout", a annoncé mercredi le géant américain du commerce en ligne. [Lire la dépêche...]

Prototype de la Un prototype de voiture volante de Boeing a réussi son premier essai en vol, a indiqué mercredi le constructeur aéronautique en dévoilant ce projet qui s'inscrit dans le cadre plus large de futurs taxis aériens autonomes. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique a cherché à apaiser les craintes d'exode des entreprises effrayées par le chaos des préparatifs du Brexit au Royaume-Uni après des décisions symboliques de Dyson et Sony de déménager leur siège hors du pays.  [Lire la dépêche...]

Un câble de fibre optique sous-marin endommagé sur la plage de Sopelana (Espagne) le 13 juin 2017.Le royaume de Tonga se retrouvait mercredi presque à l'ère pré-internet, avec la rupture d'un câble sous-marin qui prive les habitants de l'archipel du Pacifique de presque tous les sites, notamment Facebook ou YouTube. [Lire la dépêche...]

Sony Europe va passer sous la coupe d'une nouvelle filiale créée aux Pays-Bas, restant ainsi sous les règles de l'Union européenne après le Brexit Le fleuron japonais de l'électronique Sony a décidé de déménager son siège européen depuis la Grande-Bretagne vers les Pays-Bas, dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars. [Lire la dépêche...]

Parmi les sources des menaces, le renseignement américain a cité les adversaires traditionnels des Etats-Unis, comme la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran, mais aussi les groupes terroristes et d'autres acteurs non-étatiquesLa Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI). [Lire la dépêche...]

Un véhicule de Waymo, à Las Vegas le 9 janvier 2019Waymo va ouvrir sa propre usine de production de voitures autonomes près de Detroit, berceau historique de l'industrie automobile américaine situé au nord du pays, a annoncé mardi la filiale conduite autonome d'Alphabet, maison mère de Google. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT