X

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Atos dévisse en bourse suite à de mauvaises performances aux USA et en Allemagne

Atos a revu en baisse sa prévision de croissance et de rentabilité pour 2018, plombé notamment par des déboires en Allemagne et surtout aux Etats-Unis où la baisse d'activités s'aggrave de trimestre en trimestre.

Le PDG d'Atos, Thierry Breton, à l'Elysée le 17 juillet 2018

La Bourse a lourdement sanctionné cette annonce du groupe, le titre chutant de près de 22% hier et encore de 4% ce mercredi à Paris.

Atos « a perdu la confiance des investisseurs après des hésitations sur son niveau de marge, sur son niveau de chiffre d'affaires et la controverse qui a eu lieu concernant le calcul de son flux de trésorerie disponible (free cash flow) », a souligné auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

Le titre est en train de « confirmer les craintes qu'avait déjà le marché sur son activité depuis plusieurs mois », a-t-il complété.

Sur un an, le titre Atos a perdu près de la moitié de sa valeur en Bourse. 

Il avait atteint en octobre 2017 un sommet autour de 130 euros, après une longue période de croissance.

Atos a vu ses ventes quasiment stagner au troisième trimestre avec un chiffre d'affaires en hausse de 0,1% en croissance organique, à 2,884 milliards d'euros (+1,5% en données publiées).

Il ne prévoit plus désormais qu'une croissance organique de son chiffre d'affaires de 1% sur l'ensemble de l'année, alors qu'il visait au moins 2% jusqu'à maintenant.

Le groupe abaisse également légèrement sa prévision en matière de rentabilité, prévenant qu'il visait désormais une marge opérationnelle dans "le bas" de la fourchette de 10,5 à 11% précédemment communiquée sur l'ensemble de l'année. 

Au troisième trimestre, les ventes d'Atos ont été tirées vers le bas par les mauvaises performances, aux Etats-Unis et en Allemagne, de la division "Infrastructure et data management" (centre de données, infogérance, services de cloud).

L'ensemble de la division "Infrastructure et data management" a vu son chiffre d'affaires reculer de 4,6% (organique) à 1,526 milliard d'euros. 

Mais ces problèmes « ne sont pas structurels », ils « sont liés à des situations très spéficifiques à certains contrats » en Allemagne et aux Etats-Unis, a assuré le directeur financier du groupe, Elie Girard, dans une conférence téléphonique avec des journalistes.

« Il y a un contrat avec un gros opérateur allemand [un opérateur télécom semble-t-il] sur lequel il y a quelques difficultés » et « pour lequel on a décidé de reconnaître moins de revenu dans les comptes », a-t-il dit.

Par ailleurs, Atos a eu des "services de transition" sur un contrat en cours d'achèvement aux Etats-Unis « nettement plus faibles que celui qui avait été escompté », a-t-il ajouté. Atos prévoit d'ailleurs « une très forte accélération » de sa performance commerciale pour 2019, a indiqué M. Girard.

Le groupe maintient en effet sa prévision d'une croissance organique moyenne de 2 à 3% sur les trois exercices 2017, 2018, et 2019, a-t-il souligné.

Apport positif de la nouvelle filiale américaine

Le groupe compte notamment sur l'apport positif de Syntel, l'entreprise américaine qu'il vient de racheter et qui sera intégrée dans ses comptes à partir du 1er novembre.

Syntel a réalisé environ 10% de croissance organique au troisième trimestre  avec une marge opérationnelle sur les neuf premiers mois de l'année de 25%, a indiqué M. Girard.

Globalement, le niveau des prises de commandes au troisième trimestre a atteint 2,482 milliards d'euros au troisième trimestre, « soit un ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires de 86% en raison de quelques décalages sur le quatrième trimestre où le groupe prévoit un ratio supérieur à 130% », a précisé Atos.

Le chiffre d'affaires de la division "Business and platform solutions" (plateformes applicatives et intégration de systèmes) a cru de son côté à 4,5% (croissance organique) à 767 millions d'euros sur le trimestre, tandis que celui de la division "Big data - données massives - et cybersécurité" augmentait de 11,7% à 191 millions d'euros.

Worldline, la filiale de paiements électroniques d'Atos, a pour sa part vu ses ventes augmenter 6,3% à 399 millions d'euros. 

Source : AFP


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business, Serveurs, Cloud


A votre avis...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un câble de fibre optique sous-marin endommagé sur la plage de Sopelana (Espagne) le 13 juin 2017.Le royaume de Tonga se retrouvait mercredi presque à l'ère pré-internet, avec la rupture d'un câble sous-marin qui prive les habitants de l'archipel du Pacifique de presque tous les sites, notamment Facebook ou YouTube. [Lire la dépêche...]

Sony Europe va passer sous la coupe d'une nouvelle filiale créée aux Pays-Bas, restant ainsi sous les règles de l'Union européenne après le Brexit Le fleuron japonais de l'électronique Sony a décidé de déménager son siège européen depuis la Grande-Bretagne vers les Pays-Bas, dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars. [Lire la dépêche...]

Parmi les sources des menaces, le renseignement américain a cité les adversaires traditionnels des Etats-Unis, comme la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran, mais aussi les groupes terroristes et d'autres acteurs non-étatiquesLa Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI). [Lire la dépêche...]

Un véhicule de Waymo, à Las Vegas le 9 janvier 2019Waymo va ouvrir sa propre usine de production de voitures autonomes près de Detroit, berceau historique de l'industrie automobile américaine situé au nord du pays, a annoncé mardi la filiale conduite autonome d'Alphabet, maison mère de Google. [Lire la dépêche...]

La fusée New Shepard de Blue Origin, le 29 avril 2018 au TexasBlue Origin, la société spatiale du patron d'Amazon Jeff Bezos, en concurrence avec Virgin Galactic pour emmener des touristes dans l'espace, réalisera mercredi le dixième vol d'essai de sa fusée. [Lire la dépêche...]

L'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiquesL'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiques, cruciales pour le secteur de la publicité en ligne, estiment les juristes. [Lire la dépêche...]

WhatsApp compte plus de 1,5 milliard d'utilisateurs, qui s'échangent quelque 65 milliards de messages par jourL'application de messagerie instantanée de l'entreprise WhatsApp, filiale de Facebook, a annoncé lundi sa décision de limiter le partage de messages dans le cadre de la lutte contre les "fake news". [Lire la dépêche...]

Les 28 Etats membres de l'UE continuent de se déchirer sur la très controversée réforme européenne du droit d'auteurLes 28 Etats membres de l'UE continuent de se déchirer sur la très controversée réforme européenne du droit d'auteur, objet depuis des mois d'une bataille rangée entre médias et géants du numérique, au moment où les négociations entrent dans leur phase finale. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT