X

News Partenaire

Tendances et stratégie Synology 2019

La directrice générale de Synology France dévoile les principales tendances et la stratégie de développement de l'entreprise pour l'année 2019.


Logiciels d’entreprise #1 : Omniprésente IA

Si le logiciel a mangé le monde, selon Mark Andreessen, l’intelligence artificielle a mangé le logiciel et est devenue omniprésente dans l’ensemble des logiciels d’entreprises. A tel point que celles-ci ne savent pas très bien quoi en faire ! selon Gartner, l’intelligence artificielle sera présente dans la plupart des logiciels d’entreprises en 2020.

Sa présence est arrivée rapidement. Il y a deux ans, l’expression « Intelligence artificielle » n’arrivait pas dans les cent premières recherches sur le site du cabinet d’analystes Gartner, elle est désormais en 7e place. Le cabinet indique que d’ici à 2020, l’IA sera la priorité des investisseurs pour 30 %. Au-delà de cette tendance de fond, la réalité est plus contrastée.

Philippe Harel et Michael Wielgowolski, l’un en charge de l’IA chez Umanis et l’autre des chatbots dans la même entreprise, constatent qu’il y a deux ans les entreprises étaient en phase d’apprentissage sans assimilation de données en continu et d’action vers l’extérieur. Aujourd’hui les entreprises semblent avoir gagné en maturité avec des intégrations plus fines vers les systèmes d’enregistrement en back-end avec, fin du fin désormais, le chatbot qui se présente comme l’interface vers les utilisateurs finaux1.

Michael Wielgowolski, en charge des chatbots chez Umanis.

L’humain juste pour aiguiser la lame ?

Pour certains outils d’IA, leur amélioration continue passe par le dialogue avec l’humain. Il présente des résultats ou des recommandations et l’humain estime si le résultat est bon ou non et applique ou non la recommandation. L’autre méthode perçue chez les spécialistes d’Umanis est d’aiguiser l’outil au fil du temps en ajoutant de nouvelles sources de données et revoir le modèle par de multiples itérations. L’approche discerne ainsi les nouvelles tendances. Dans les assurances, ce système est appliqué avec les variations météorologiques afin de déduire les grandes tendances pour provisionner ou anticiper certains risques. Il est possible de faire de même pour des produits financiers afin de les adapter à des réglementations changeantes.

Une autre approche, le RPA (Robotic Process Automation)2, s’applique sur certains processus récurrents et peu complexes. Le RPA décharge les experts de tâches à faible valeur ajoutée. Ils se concentrent ainsi sur les tâches importantes d’un point de vue métier. La solution RPA est idéale pour le renouvellement d’un mot de passe en lien avec un annuaire d’entreprise ou le déclenchement de tâches dans un système tiers.

L’intégration le plus souvent par des API REST font entrer les outils d’Intelligence artificielle dans l’interaction.

Comment fonctionne la plate-forme Oracle avec l'IA.

Un robot qui parle ou qui écrit ?

Pour beaucoup, les outils d’Intelligence artificielle présents sur le marché sont des outils génériques assez classiques. Il y a eu peu de nouveau produit en algorithmie depuis longtemps. Il faut donc se demander si l’outil est issu d’un développement spécifique ou s’il est le résultat de l’adaptation d’un algorithme open source. Selon Michael Wielgowolski, la partie Chatbot soulève des questions très spécifiques. Beaucoup d’entreprises préfèrent développer leur propre robot comme sur le Microsoft Bot Framework ou chez des éditeurs spécialisés comme Botfuel ou Konverso suivant que les clients souhaitent avoir un robot qui parle ou qui écrit. Le robot est désormais au centre des interactions et répond à des problématiques plus complexes qu’auparavant du fait de sa connexion avec les logiciels d’Intelligence artificielle. Il est évident que le chatbot va dépasser le simple côté conversationnel dans les mois ou années à venir. Plus que la voix qui est déjà une réalité, les bots perçoivent maintenant la gestuelle. L’interaction va donc être multiforme dans le futur. Un salarié pourra ainsi simplement effectuer un geste sur un chantier ou un entrepôt mimant une activité pour que le bot lui réponde et lui explique soit comment effectuer la tâche soit où trouver les outils pour l’effectuer. Ce type de robot est déjà en action sur un chantier comme nous l’a indiqué Michael Wielgowolski.

Dernier avantage perçu par les experts d’Umanis, l’Intelligence artificielle se reliant aux différentes sources de données permet de casser les silos existants sur les outils analytiques. Et d’apporter la bonne réponse au bon endroit, au bon moment, sans remettre en cause l’existant qu’il soit dans un entrepôt de données, un data lake, des outils de visualisation ou des systèmes de dashboards corporate, tout en poussant l’innovation dans les services ou les applications habituelles de gestion de la relation client, l’ERP ou les logiciels de gestion des ressources humaines.

Pierre-Alexandre Sammarcelli, manager des services de consulting sur l’expérience client chez Oracle.

Onze milliards de cookies

Autre constatation des différents experts interrogés, les entreprises ne savent pas trop bien quoi faire avec les outils d’Intelligence artificielle. Si la maturité est plus forte qu’il y a deux ans, le mouvement est lent. Selon Philippe Harel, 20 % des entreprises qui ont contacté Umanis se sont lancées dans des projets d’IA… pour faire de l’IA : 40 % ont besoin d’ateliers afin de préciser les buts du projet. Pour éviter cet écueil, des éditeurs du marché ont pris une autre approche en infusant de l’Intelligence artificielle sur l’ensemble de leur plateforme. Oracle ou Salesforce.com, avec Einstein, en sont deux exemples. L’usage est alors très construit et les utilisateurs finaux intègrent ces fonctions par des outils de type Low code/No code dans leurs application habituelles. Pierre-Alexandre Sammarcelli, manager des services de consulting sur l’expérience client chez Oracle, observe que les gens ne savent pas « l’incroyable volume de données que nous avons ou ce que nous possédons sur le marché. Nous avons plus de 11 milliards de cookies, un élément essentiel pour tous les sites de distribution e-commerce ou les distributeurs ».

Le deuxième axe de l’industrie logicielle dans ses usages de l’IA est de se l’appliquer sur ses propres produits pour fournir de meilleurs services. Oracle l’utilise pour ses logiciels dans le Cloud, qui fonctionnent de manière quasi autonome en s’autoréparant et en éliminant les couches d’administration superflu(es.


(1) Lire l’article « Développez vos premiers chatbots », paru dans L’Informaticien n° 164.




Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Logiciel


5G et sécurité

5G et sécurité

Des faiblesses subsistent dans certains protocoles hérités de la 4G et même de la 3G. Le niveau de sécurité de la 5G sera-t-il à la hauteur des enjeux ? Quelques éléments de réponse ici.

Solutions cloud on-premise

Solutions cloud on-premise

Le Cloud public s’invite dans les infrastructures privées des entreprises. Après Microsoft, c’est au tour d’AWS de proposer un service cloud public sous forme de serveur matériel. Est-ce là le moyen...

RSS
Afficher tous les dossiers

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

Afficher tous les derniers numéros

Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Google a promis mardi de révolutionner le monde du jeu vidéo, en lançant cette année une plateforme permettant de jouer en streaming, mais aussi en dévoilant une nouvelle manette ou encore en lançant son propre studio de création. [Lire la dépêche...]

La Commission européenne a infligé mercredi pour la troisième fois en moins de deux ans une forte amende au géant américain de l'internet Google, l'accusant de nouveau de pratiques anticoncurrentielles dans l'UE. [Lire la dépêche...]

Une balance de la justiceLe procès d'un des cyberharceleurs soupçonné d'avoir menacé la journaliste Nadia Daam, après une chronique sur Europe 1 dans laquelle elle dénonçait une campagne de haine à l'encontre de deux militants féministes, a débuté mercredi soir à Rennes. [Lire la dépêche...]

Une réplique de l'engin spatial Orion de Lockheed Martin, le 12 mars 2019 à Austin (Texas)Une fois qu'un satellite traditionnel est lancé, il reste en général peu ou pas modifiable, tant au niveau du matériel que des logiciels ou systèmes d'exploitation embarqués. [Lire la dépêche...]

Facebook déploiera fin mars son dispositif de transparence en matière de publicités politiques au sein de l'UE
Facebook déploiera fin mars son dispositif de transparence en matière de publicités politiques au sein de l'UE, dans le cadre de ses efforts pour endiguer les tentatives de manipulations avant les élections européennes de mai, a confirmé mercredi une responsable du groupe. [Lire la dépêche...]

Harald Krueger, le patron du constructeur allemand BMW, présente les résultats 2018 de la marque, le 20 mars 2018 à MunichBénéfices en baisse, suppressions d'emplois, programmes d'économies: l'électrification des voitures, nécessaire pour respecter les normes environnementales européennes, malmène d'ores et déjà un secteur automobile allemand divisé sur la meilleure stratégie pour engager sa mue. [Lire la dépêche...]

Des parlementaires américains ont demandé mardi aux dirigeants de quatre géants de l'internet de venir s'expliquer sur la prolifération en ligne de la vidéo du massacre perpétré vendredi dans une mosquée de Nouvelle-Zélande, qui avait été diffusée en direct sur Facebook par le tireur. [Lire la dépêche...]

Jade Raymond la patronne du nouveau studio de création de jeux vidéos de Google mardi pour le lancement de Stadia, la plateforme de streaming de jeux du géant de l'internet En mettant la puissance de son "cloud" informatique au service du jeu vidéo, Google ouvre de nouveaux horizons --quasi-illimités-- aux créateurs de jeu comme aux "gamers", qui pourront maintenant jouer en streaming. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

IOT WORLD

IoT World se tient, en parallèle de Cloud Computing World Expo et de Solutions Datacenter Management, les 20 et 21 mars 2019 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.2). Organisée par Cherche Midi Expo.

LAVAL VIRTUAL

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 20 au 24 mars 2019 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.
WINDEV TECH TOUR 24 est une série de séminaires gratuits 100% techniques autour des produits WINDEV, WEBDEV et WINDEV Mobile dans 12 villes (France, Belgique, Suisse, Canada). Étape à Bordeaux (Talence) le mercredi 20 mars de 13h45 à 17h30. Organisé par PC Soft.
RSS
Voir tout l'AgendaIT