X
1/1/1 : un modèle d'entreprise unique

News Partenaire

1/1/1 : un modèle d'entreprise unique

Salesforce dispose d'un modèle philanthropique 1/1/1 unique sur le marché. Le directeur général de Salesforce France détaille les principes et le fonctionnement de ce modèle destiné à aider les structures associatives.


Bullet Point : Voyage en absurdie !

Vous connaissez maintenant mon amour immodéré pour la transition dite numérique, en une paraphrase, un business process reengineering qui implique de numériser les processus de l’entreprise. Revenons sur ces process. Ils découpent en multiples petites tâches les métiers de l’entreprise.

Longtemps dévolus à l’industrie et aux chaînes de fabrication, ce dont le film Les Temps modernes de Chaplin démontra l’inanité malgré les gains de productivité apportés, ces processus ont été ensuite adaptés aux services. Aujourd’hui, tout salarié réalise de petites tâches pour, à la fin, fournir un service au client ou à l’utilisateur du service. Il n’a donc pas la vision globale de ce qui est effectué et tout cela sert plus au contrôle de son travail – a-t-il atteint la productivité attendue ? – sans véritablement donner un sens à son travail. D’ailleurs, on ne lui demande que de suivre les instructions et de faire ce qu’on lui demande.

Dans ce cadre, on veut insérer « l’innovation ». À quoi cela correspond-t-il ? Changer les processus et donc ne plus suivre les processus existants, mais ceux remplacés par la numérisation ou suivre les mêmes processus qui ont été numérisés ? Là-dessus on ne dit mot et, au fond, on ne change pas grand-chose si ce n’est de s’appuyer sur du numérique plutôt que sur des supports papier. Le plus grand défaut de cette transition numérique est donc de ne pas dire son nom et de s’appuyer sur des technologies pour automatiser et augmenter la productivité, mais absolument pas pour changer les processus de l’entreprise in fine. Le pendant innovateur n’est donc juste qu’un habillage pour faire passer la pilule d’un bon vieux reengineering dont le seul but est d’obtenir plus de résultat du salarié et donc d’améliorer les marges. Les conséquences sont évidemment d’alimenter le cash des entreprises dont la plupart ne savent plus quoi faire. Une étude américaine récente montrait d’ailleurs que plutôt que de redistribuer ces gains vers les salariés, les entreprises rachetaient leurs propres actions, ce qui leur donnait le moyen ensuite de réaliser des rachats d’entreprises avec ces actions gelées et, en principe, retirées du marché. Les salariés ne sont pas si sots et voient bien que tout cela ne rime pas à grandchose, si ce n’est plus de pression et de craintes diffuses face aux technologies déployées. Prenons l’exemple de l’Intelligence artificielle.

La robotisation de l’humain

De brillants esprits nous indiquent régulièrement que les robots et autres technologies intelligentes vont remplacer ou supprimer de nombreux travaux ou postes dans les entreprises. On recherche même les métiers qui ne seraient pas inquiétés par cette « révolution ». Une fois de plus, l’application de cette technologie n’a pour but que de baisser les coûts opérationnels en apportant automatisation et augmentation de la productivité pour satisfaire les besoins des clients ou des utilisateurs. Dans le meilleur des cas !

Cela a été rendu possible par les processus mis en place. Ces processus n’ont en fait que « robotisé » le travail des humains. Il n’est donc pas surprenant qu’un robot puisse le remplacer. Ce dernier présente d’ailleurs de nombreux avantages : il ne fera que les erreurs qui ont été programmées, il n’aura pas d’état d’âmes, pas de fatigue et sera disponible 24/24 sans présenter de vieillissement ni de problèmes de santé ou d’absentéisme. Le robot sera donc le salarié idéal dont la productivité sera ajustable à volonté et prévisible sans risques de grèves ou de syndicalisme, encore moins de récriminations ou de demandes scandaleuses autour d’augmentation de salaires ! En attendant ces temps bénis, il faut bien faire contre mauvaise fortune bon cœur et répondre aux exigences de ces humains qui n’ont rien compris à l’économie et qui empêchent l’entrepreneur de recueillir les justes revenus de sa prise de risque.

L’instrumentalisation du bonheur

L’idée est de faire de l’espace de travail un endroit où le salarié heureux connaîtra son épanouissement complet. Cela passe de la triviale fourniture de croissants et de petits-déjeuners au déjeuner de groupe Sodexo, dans une cantine à prix réduit, en passant par des espaces de loisirs avec tables de ping-pong et aux jeux pour détendre le salarié stressé. J’en passe et des meilleures ! Sur ce dernier point on arrive maintenant au « management par la bienveillance ». Extraordinaire, on sermonne gentiment avant de virer avec fracas ! Mais rien n’est fait pour alléger la pression et encore moins la demande de productivité. Certaines entreprises ont même créé des Chief Happiness Officers, des responsables du bonheur des salariés. On croit rêver ! Comme si tout cela correspondait à la demande de bonheur des salariés qui comme tout-un-chacun ont un mal fou à donner une simple définition de ce mot : « Qu’est-ce que le bonheur ? Vous avez quatre heures ! » La fourniture de pis-aller de ce genre rate son but qui va de toute façon toujours dans le sens de l’équation salarié heureux = salarié plus productif. Tout n’est en fait que la recherche d’une plus grande productivité qui se définit aujourd’hui par la notion d’engagement : « Engagez-vous. Rengagez-vous, vous verrez du pays qu’ils disaient ! » Comme le légionnaire romain dans Astérix le Gaulois, toujours aussi réfractaire, il ne verra de toutes façons que le côté à moitié vide du gobelet de cervoise tiède. Il ne viendrait évidemment jamais à l’idée du pondeur de processus que de fournir d’abord les bons outils puis une charge de travail raisonnable, un travail intéressant avec plus d’autonomie puissent apporter non pas l’indéfinissable bonheur mais les éléments où un salarié se sente bien dans son entreprise et y mette du sien pour un projet qui n’est pas le sien. La France se découvre la fibre entrepreneuriale mais c’est justement parce que fonder son entreprise est un projet où l’ex-salarié, ou celui qui ne veut pas vivre ce que ses parents subissent, retrouve l’autonomie, la vision globale de son projet et qu’il est prêt à s’y investir pleinement et que sa réussite sera un accomplissement de luimême. Ce n’est que la conséquence de la vision réductrice du vécu dans l’entreprise avec ses processus et d’une culture du contrôle du salarié, qui comme chacun sait, n’est qu’un fainéant qui s’ignore…

Article publié dans L'Informaticien n°171.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points







Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

Télétravail & VPN

Télétravail & VPN

Alors que toutes les entreprises françaises ont été tenues de se tourner vers le télétravail lors de la période de confinement, le recours au Virtual Private Network s’est largement imposé...

Power over Ethernet

Power over Ethernet

Faciliter l’installation et la gestion d’un parc réseau tout en profitant de performances et de services innovants, voici les promesses de la technologie PoE (Power over Ethernet) ou Alimentation électrique par...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Une femme montre l'application Uber sur son smartphone dans une rue à Londres le 22 septembre 2017 La société de réservation de voitures avec chauffeur Uber conserve le droit d'exercer à Londres pour 18 mois, a tranché lundi la justice britannique qui examinait son appel contre la décision de la ville de Londres de suspendre son permis. [Lire la dépêche...]

Une femme montre l'application Uber sur son smartphone à Londres le 22 septembre 2017  La société de réservation de voitures avec chauffeur Uber peut continuer à exercer à Londres, a tranché lundi la justice britannique qui examinait son appel contre la décision de la ville de Londres de suspendre son permis. [Lire la dépêche...]

La France, Malgré le climat de défiance, le coup d'envoi des enchères 5G va enfin avoir lieu: la France, "en retard" dans le déploiement du futur réseau mobile au grand dam du gouvernement, lance mardi l'attribution des premières fréquences, qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros à l'Etat. [Lire la dépêche...]

Un juge américain a accordé un répit à TikTok dimanche soir, à quelques heures de l'entrée en vigueur d'une suspension de la populaire appli des platformes de téléchargement aux Etats-UnisUn juge américain a accordé un répit à TikTok dimanche soir, à quelques heures de l'entrée en vigueur d'une suspension de la populaire appli des platformes de téléchargement aux Etats-Unis, mais la saga politico-technologique continue. [Lire la dépêche...]

La directrice financière de Huawei Meng Wanzhou quitte son domicile à Vancouver pour rejoindre la Cour suprême de la Colombie-Britannique, le 27 mai 2020 à VancouverLa procédure d'extradition vers les Etats-Unis d'une cadre de Huawei reprend lundi devant un tribunal canadien, où ses avocats doivent arguer que la justice américaine a trompé le Canada sur ses crimes présumés dans le but d'obtenir son arrestation. [Lire la dépêche...]

Epic Games, l'éditeur du jeu Fortnite, va tenter lundi de convaincre un juge californien qu'Apple doit immédiatement remettre ses jeux sur l'App StoreEpic Games, l'éditeur du jeu Fortnite, va tenter lundi de convaincre un juge californien qu'Apple doit immédiatement remettre ses jeux sur l'App Store, bien que l'éditeur contourne depuis plusieurs semaines les commissions du fabricant de l'iPhone, qu'il juge "tyranniques". [Lire la dépêche...]

Un smartphone avec le logo de TikTok devant le drapeau américain, à Arlington (Virginie) le 3 aoûtLes utilisateurs américains de TikTok peuvent souffler: un juge américain a bloqué dimanche in extremis la suspension de l'appli ordonnée par l'administration Trump au nom de la sécurité nationale. [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec Apple pour que le fabricant et exploitant de l'iPhone suspende jusqu'à la fin de l'année sa commission de 30% sur certaines transactionsFacebook a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec Apple pour que le fabricant et exploitant de l'iPhone suspende jusqu'à la fin de l'année sa commission de 30% sur certaines transactions, alors que de plus en plus de voix s'élèvent contre la "taxe Apple". [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

SSI SANTÉ

Le 8ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 29 septembre au 1er octobre 2020 au Mans. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la cybersécurité se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 14 au 17 octobre 2020. Organisées par DG Consultants / Comexposium.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT