X

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Des micropuces espionnes chinoises dans les serveurs ? Prudence…

Y a-t-il sur les serveurs d’Apple et d’Amazon des micropuces « malveillantes », déposées là à des fins d’espionnage et autres joyeusetés par rien de moins que les services de renseignement chinois. Mais cette affaire révélée par Bloomberg est démentie par les principaux concernés.  

Dans un long article publié hier, les journalistes de Bloomberg Businessweek font état d’une découverte surprenante. Des puces, grandes de quelques millimètres, installées sur les cartes mères de la société Supermicro, un des plus importants fournisseurs aux Etats-Unis. En 2015, Amazon songe à racheter Elemental, étoile montante de la compression vidéo, et commissionne une société tierce afin qu’elle audite la sécurité de la cible du rachat.

C’est alors, selon Bloomberg, que sont découverts les premiers signes d’un méchant problème de sécurité sur les serveurs d’Elemental, serveurs assemblés par Supermicro. Elemental, averti, envoie quelques serveurs pour une analyse plus poussée. Les testeurs découvrent alors « une toute petite puce, pas beaucoup plus grosse qu'un grain de riz, qui ne faisait pas partie du design original des serveurs ». Amazon prévient les autorités américaines sans tarder, d’autant que les serveurs d’Elemental étaient utilisés par le Pentagone ou encore la CIA…

Une enquête top-secrète

« Les enquêteurs ont déterminé que les puces permettaient aux attaquants de créer une porte furtive vers n'importe quel réseau incluant les machines modifiées » rapporte Bloomberg. Panique à bord ! Selon l’une des sources anonymes, près d’une trentaine d’entreprises, dont une banque, des sous-traitants du gouvernement et accessoirement Apple sont « éventuellement affectés ». Et tous ont pour point commun de se fournir chez Supermicro.

A partir de l’entreprise de San Jose, les enquêteurs remontent jusqu’à ses fournisseurs et à leurs sous-traitant chinois. « Les enquêteurs ont constaté que les puces avaient été insérées dans des usines gérées par des sous-traitants en Chine, selon plusieurs personnes proches du dossier » soulignent les journalistes. Pour une autre source, cela ne fait aucun doute : Pékin est coupable. Et Bloomberg est encore plus précis : il s’agit là d’une campagne montée par une unité spéciale de l’armée chinoise qui procède en contraignant les fabricants à intégrer les puces espionnes à leurs produits.

« La Supply Chain mondiale est compromise »

Concrètement, ces « implants » servent à manipuler les instructions de fonctionnement qui indiquent au serveur quoi faire lorsque les données se déplacent sur une carte mère, de sorte à pouvoir notamment ouvrir l’accès au serveur à un attaquant. Mais visiblement, si les enquêteurs ont détecté des « communications » entre les serveurs altérés et ce qui semble être des attaquants, ils n’ont pu constater aucune tentative de déplacer ou de supprimer des données. Mais quand bien même « la sécurité de la supply chain mondiale a été compromise, même si les consommateurs et la plupart des entreprises ne le savaient pas encore » écrit Bloomberg.

Et c’est là que les choses se compliquent un peu plus. Supermicro, Apple et Amazon démentent totalement ces informations que ni le renseignement américain, ni les autorités chinoises, n’ont souhaité commenter. Supermicro, qui depuis l’article a perdu près de la moitié de sa valeur en bourse, explique « ne pas être au courant d’un telle enquête ». Le géant de l’e-commerce, pour sa part, dénonce comme « faux » le fait que « AWS était au courant d'une compromission avec la chaîne logistique, d'un problème de puces malveillantes ou de modifications matérielles lors de l'acquisition d'Elemental ». Apple va jusqu’à écrire « ne jamais avoir trouvé de puces malveillantes, de "manipulations matérielles" ou de vulnérabilités intentionnelles dans ses serveurs », alors que Bloomberg rapporte que la découverte par la marque à la pomme de ces micropuces en 2014 l’a conduit à mettre 7000 serveurs Supermicro au rebut.

Information démentie

Difficile de démêler le vrai du faux, l’hypothétique de la réalité dans cette affaire. Si Bloomberg assure s’appuyer sur de très nombreuses sources, le manque d’informations factuelles oblige à prendre ces révélations avec des pincettes. Comment concrètement fonctionnent ces puces ? Quels éléments concrets les relient avec le renseignement chinois ? Pourquoi ni Supermicro, ni Elemental ni la plupart de leurs clients (dont la Défense américaine et la CIA)  n’ont remarqué dans leurs matériels la présence de ces espions en puissance ?

Autant de questions auxquelles l’article, pourtant long, ne répond pas. Et les démentis des principaux concernés incitent à la prudence sur cette affaire. Apple et Amazon n’ont pas commenté l’information sur la forme, comme à leur habitude, mais bien sur le fond, niant être au courant de l’enquête menée et, dans le cas d’Apple, réfutant l’existence même de « puces malveillantes » dans ses serveurs.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité


À votre avis...

Quel ultra-portable choisir ?

Quel ultra-portable choisir ?

Cinq ultra-portables Windows 10 et Chromebook en test : de 409 à 1300 euros. Et de 0,75 à 1,68 kg. HP Envy x2, Dell Chromebook 3380, Acer Chromebook Spin 13, Asus NovaGo et HP Chromebook x360.

Conteneurs

Conteneurs

Docker a fait le boulot. Bon nombre de développeurs ont adopté les conteneurs, si bien que désormais tous les fournisseurs de Cloud se battent pour les attirer. Enquête sur le nouveau phénomène cloud du...

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Yann Serra
Red Hat détient OpenShift, la clé qui doit permettre à IBM de maintenir, voire dépasser ses 8 % de part sur un marché du service cloud qui, dit-on, représentera en 2019 « mille milliards de dollars...

RSS
Afficher tous les dossiers

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Une fusée Falcon 9 de SpaceX portant la nouvelle capsule Crew Dragon quitte son hangar au Kennedy Space Center, en Floride, le 3 janvier 2019La Nasa a donné vendredi son feu vert pour le lancement la semaine prochaine de la nouvelle capsule pour astronautes de SpaceX, un essai grandeur nature crucial qui se fera d'abord avec un mannequin avant un vol habité dans plusieurs mois. [Lire la dépêche...]

Le confondateur de Twitter Evan Williams (à gauche), lors d'un forum technologique dans le Colorado en juillet 2015Evan Williams, cofondateur de Twitter avec Jack Dorsey, Biz Stone et Noah Glass, va quitter le conseil d'administration du réseau social à la fin du mois, selon des documents déposés auprès du gendarme américain de la Bourse. [Lire la dépêche...]

(PHOTO D'ILLUSTRATION) Un homme sur son ordinateur lors de la 11e édition du Forum International de la Cybersécurité à Lille, le 22 janvier 2019 L'internet mondial est actuellement visé par une vague d'attaques informatiques d'une ampleur inédite, qui consistent à modifier les adresses des sites internet pour les pirater, a alerté vendredi l'organisme international qui attribue les adresses internet (ICANN). [Lire la dépêche...]

L'organisme international qui attribue les adresses internet (ICANN) a averti vendredi que des attaques informatiques massives étaient en cours contre des noms de domaine internet, qui définissent les adresses des sites, dans le monde.  [Lire la dépêche...]

"Une mésange !": embusquée derrière une fenêtre de son pavillon, Lisa démarre 5 minutes d'observation des oiseaux sur ses deux mangeoires. Objectif: découvrir si la mésange préfère les graines "à emporter", si le pinson aime les repas entre amis ou si le chardonneret est un gourmand agressif. [Lire la dépêche...]

Facebook récupère en toute opacité des données personnelles sensibles et intimes, comme des informations relatives à la santé, venues d'autres applications même si l'usager n'a pas de compte Facebook, selon le Wall Street JournalFacebook récupère en toute opacité des données personnelles sensibles et intimes, comme des informations relatives à la santé, venues d'autres applications même si l'usager n'a pas de compte Facebook, selon le Wall Street Journal vendredi. [Lire la dépêche...]

Le logo de Huawei, le 18 février 2019 à ParisLes smartphones à écran pliable et les promesses de la 5G domineront le Mobile World Congress qui s'ouvre lundi à Barcelone, où le géant chinois Huawei tentera de contrer la campagne que mènent les Etats contre ses équipements. [Lire la dépêche...]

Dans la ferme verticale de Bowery Farming, les employés sont munis de tablettes pour surveiller la pousse des plantes. Tablette à la main, un oeil sur les milliers de données captées en temps réel, les salariés de Bowery Farming s'emploient, dans un grand entrepôt, à cultiver... des salades et des herbes aromatiques. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT
Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 1ère étape à Lille (stade Pierre Mauroy) le 5 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 2ème étape à Lyon (Rooftop 52) le 12 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 3ème étape à Marseille(Golf de Marseille La salette) le 14 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

RSS
Voir tout l'AgendaIT