X
Accélérer notre vision

News Partenaire

Accélérer notre vision

Depuis le 26 juillet dernier, Tenable est officiellement devenue une entreprise cotée en bourse, sous le symbole TENB au NASDAQ.

Dans la course à la voiture autonome, alliance surprise entre Toyota et SoftBank

Le géant automobile japonais Toyota a annoncé jeudi la création d'une co-entreprise avec son compatriote du secteur des télécommunications SoftBank Group afin d'accélérer le développement de nouveaux services de mobilité, avec en ligne de mire la voiture autonome.

Poignée de mains entre le patron du groupe SoftBank, Masayoshi Son (2e g), et celui de Toyota Motor, Akio Toyoda (2e d), le 4 octobre 2018 à Tokyo

Les partenariats entre constructeurs traditionnels et entreprises des technologies de l'information se multiplient dans la course à la voiture du futur, qu'ils prédisent électrique, connectée, sans chauffeur et partagée.

Comme aime à le rappeler le PDG de Toyota, Akio Toyoda, qui l'a répété jeudi devant la presse à Tokyo, l'industrie automobile se trouve à un moment décisif de son histoire, "comme il n'y en a qu'une fois par siècle". Et pour survivre face à ses rivaux et aux concurrents venus de la Silicon Valley comme Waymo (Google), il faut nouer des alliances, a-t-il souligné.

Toyota a récemment mis les bouchées doubles. Après l'annonce en août d'un investissement de 500 millions de dollars dans Uber, il se rapproche cette fois de SoftBank, lui-même présent au capital du groupe américain.

L'alliance peut paraître incongrue entre le constructeur historique Toyota qui se dit lui-même trop rigide, et l'audacieux SoftBank qui multiplie les investissements tous azimuts.

"Vraiment ?": le PDG de ce dernier, Masayoshi Son, a reconnu avoir été "très surpris" quand il a entendu parler d'une possible collaboration entre les deux entités. 

"Je me suis dit: il est temps maintenant. C'est une tendance naturelle" de s'associer dans cette coûteuse course technologique, a-t-il poursuivi.

L'héritier Akio Toyoda a lui aussi plaisanté sur son côté sérieux, photos glanés sur internet à l'appui, quand M. Son, qui a fondé sa propre entreprise, apparaît toujours sourire aux lèvres. 

"Rattraper le retard"

Leur compagnie commune, baptisée MONET (pour "mobility network"), doit voir le jour d'ici avril 2019, fin de l'année budgétaire, avec un effectif de 30 personnes dans un premier temps. Elle sera détenue à 50,25% par SoftBank et à 49,75% par Toyota, a précisé Junichi Miyakawa, un responsable de SoftBank qui va en prendre la direction.

"Au Japon, il n'est pas facile de tester des voitures autonomes sur les routes publiques", a souligné M. Miyakawa, évoquant les nombreuses contraintes réglementaires.

"Mais nous voulons contribuer à créer" les conditions pour que de tels véhicules deviennent réalité "en introduisant des services de mobilité à la demande", a-t-il ajouté.

Dans un premier temps, MONET prévoit de permettre à des agences publiques et compagnies privées de réserver des véhicules via une application mobile.

Ce type de services pourra aussi être mis à disposition des personnes âgées qui habitent dans des zones reculées, sans accès aux transports publics, un défi dans une société nippone vieillissante.

A plus long terme - à compter de 2025 -, la société espère déployer des offres en utilisant la navette électrique autonome de Toyota, e-Palette, dont un prototype a été présenté en début d'année.

Elle imagine "la livraison de repas préparés en route, le transport de patients à l'hôpital où des examens médicaux pourraient être réalisés dans le véhicule, des bureaux itinérants", détaille un communiqué commun des deux groupes. 

MONET se concentrera d'abord sur l'archipel avant une possible expansion à l'étranger.

L'enjeu est grand: "dans le domaine de la conduite autonome, le Japon semble dépassé si on regarde les Etats-Unis, l'Europe ou la Chine", a regretté M. Miyakawa.

"Les constructeurs automobiles ne peuvent pas tout faire, donc nous devons travailler ensemble. Nous ne voulons pas baisser les bras, nous pouvons rattraper notre retard", a-t-il insisté.

Dans la même optique, Honda a divulgué mercredi un investissement de 2,75 milliards de dollars dans Cruise, l'unité voiture autonome de General Motors, un domaine dans lequel le japonais est sérieusement à la traîne. 

Source : AFP - Anne BEADE


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Voiture autonome

Actuellement à la Une...

Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

Prélèvement à la source

Prélèvement à la source

Après un report d’un an, pour cause d’ajustements techniques et réglementaires, le prélèvement à la source deviendra une réalité pour l’ensemble des entreprises à compter...

Digital Learning Manager

La transformation digitale des entreprises passe nécessairement par une phase de formation. C’est là que le Digital Learning Manager (DLM) intervient. Coup de projecteur sur ce nouveau métier qui a le vent en poupe.

RSS
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

SÉCURITÉ IT : LES ENJEUX POUR 2019 - Quel O.S. pour l'auto numérique ? - GENZ, le serveur du futur - Rencontre avec Mounir Mahjoubi - Préparer l'après RTC - Au coeur d'Hexatrust : IDnomic ou l'identité innovante - Langages informatiques : quoi de neuf ? - Digital Learning Manager, le métier qui monte...

 

Afficher tous les derniers numéros

Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les données personnelles d'environ 500 millions de clients du groupe Marriott exposées dans un piratage Les Etats-Unis ont accusé mercredi la Chine de mener des cyberattaques sur leur sol, et lui ont imputé le piratage d'une base de données du géant de l'hôtellerie Marriott contenant des informations sur 500 millions de clients. [Lire la dépêche...]

Les mots Les mots "procrastination", "GPA", ou "transgenre" ont été les vedettes des recherches de définition sur Google en France en 2018, selon le baromètre publié chaque année par le moteur de recherche américain. [Lire la dépêche...]

Le PDG de Google Sundar Pichai arrive au Congrès américain, à Washington, le 11 décembre 2018Le patron de Google Sundar Pichai a vigoureusement rejeté mardi devant le Congrès américain les accusations, portées par le président Donald Trump en personne, de "partialité" du géant de l'internet au détriment des républicains. [Lire la dépêche...]

Le PDG de Google Sundar Pichai arrive au Congrès américain, à Washington, le 11 décembre 2018Le patron de Google Sundar Pichai a vigoureusement rejeté mardi devant le Congrès américain les accusations, portées par le président Donald Trump en personne, de "partialité" du géant de l'internet au détriment des républicains. [Lire la dépêche...]

(ILLUSTRATION) Twitter a prévenu ces derniers jours plusieurs de ses utilisateurs qu'ils pourraient enfreindre la loi pakistanaiseLe journaliste canadien Anthony Furey a d'abord cru à un spam lorsqu'il a reçu du service juridique de Twitter un courriel lui indiquant qu'il avait peut-être enfreint la loi pakistanaise en tweetant il y a plusieurs années des caricatures du prophète Mahomet. [Lire la dépêche...]

Croquis d'audience par Jane Wolsak montrant Meng Wanzhou (à gauche) aux côtés de son traducteur dans le tribunal à Vancouver le 10 décembre 2018La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei est attendue mardi au tribunal de Vancouver pour une troisième journée d'audience, à l'issue de laquelle le juge se prononcera sur sa demande de remise en liberté pendant la procédure d'extradition vers les Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Une coalition de 60 groupes de défense des droits de l'homme et de la presse ont écrit au PDG de Google Sundar Pichai pour réclamer l'abandon du projet de moteur de recherche Des dizaines d'ONG ont appelé mardi dans une lettre ouverte Google à abandonner son projet de moteur de recherche en Chine qui risque selon elles de porter atteinte à la confidentialité des données personnelles en se pliant aux règles de censure de Pékin. [Lire la dépêche...]

La Chine est un marché clé pour Apple, qui fait face à la concurrence locale ces dernières annéesLes magasins Apple en Chine continuaient mardi de commercialiser des iPhone en dépit de l'interdiction de vente prononcée par un tribunal local, à l'heure où la marque à la pomme affronte un feu de critiques nationalistes dans le pays dans le sillage de l'affaire Huawei. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

CES

CES CES

L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 8 au 11 janvier 2019 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3900 exposants et 170000 visiteurs attendus. Thématique principale de cette édition 2019 : The global stage for innovation. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT