X

News Partenaire

Conformité d’un hébergeur cloud au RGPD : des preuves techniques ?

A l’heure où le règlement général sur la protection des données va entrer en application, entreprises et administrations se demandent toujours comment procéder. Certaines décident d’y aller seules, d’autres se tournent vers des hébergeurs cloud pour les aider et les accompagner. Agarik assume ce rôle en mettant en avant son expertise en matière de sécurité.

Cyberattaques : les Pays-Bas expulsent 4 agents russes, Londres accuse Moscou

Les Pays-Bas ont annoncé jeudi avoir expulsé quatre agents russes qui tentaient de pirater le siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye, une affaire jugée "extrêmement inquiétante" par le gouvernement néerlandais.

La Grande-Bretagne et l'Australie ont accusé les services de renseignement militaire russes (GRU) de mener des cyberattaques contre des institutions politiques et sportives, des entreprises et des médias à travers le monde

Cette nouvelle affaire a été l'occasion pour l'Otan, l'Union européenne, le Canada et les Etats-Unis de dénoncer le comportement de la Russie.

Dans une ambiance digne de la guerre froide qui prévaut depuis l'empoisonnement d'un ex-espion russe au Royaume-Uni, Londres et Canberra ont ainsi accusé le même jour le renseignement militaire russe (GRU) d'avoir mené les principales cyberattaques mondiales de ces dernières années.

Les autorités néerlandaises ont révélé comment les agents russes avaient positionné un véhicule truffé d'équipements électroniques sur le parking d'un hôtel proche du siège de l'OIAC dans le but de pirater son système informatique.

Cela s'est passé en avril, au moment où l'OIAC enquêtait sur l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre et sur une attaque chimique présumée à Douma en Syrie, attribuée par les Occidentaux à Moscou, qui a toujours nié toute implication. Les autorités néerlandaises n'ont pas officiellement établi de lien entre la tentative de piratage et ces deux investigations de l'OIAC. 

"Le gouvernement néerlandais juge extrêmement inquiétante l'implication de ces agents de renseignement", a déploré la ministre néerlandaise de la Défense, Ank Bijleveld, lors d'une conférence de presse. "Habituellement, nous ne divulguons pas ce type d'opération de contre-espionnage".

Les services secrets néerlandais et britanniques ont trouvé dans la voiture des agents russes un ordinateur portable et une facture de taxi pour une course du siège du GRU à l'aéroport de Moscou, a précisé Mme Bijleveld.

Signe de l'envergure du réseau, l'ordinateur portable retrouvé était relié au Brésil, à la Suisse et à la Malaisie, et pour ce dernier pays en liaison avec l'enquête sur la destruction en 2014 du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine.

Russes identifiés

Les Pays-Bas, qui ont bénéficié de la coopération de Londres, ont identifié les présumés agents russes, précisant que l'opération était selon eux coordonnée par le renseignement militaire russe.

Présent à la conférence de presse, le chef du service de renseignement néerlandais (MIVD), le major général Onno Eichelsheim, a déclaré que les agents russes ont atterri à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol le 10 avril avec des passeports diplomatiques russes.

Il a dévoilé leurs passeports, identifiant les Russes comme Alexeï Morenets, Evgueni Serebriakov, Oleg Sotknikov et Alexeï Minine.

Le 11 avril, ils ont loué une Citroën C3 et effectué une reconnaissance de la zone autour de l'OIAC à La Haye, alors qu'ils étaient surveillés en permanence par le renseignement néerlandais.

Deux jours plus tard, les agents russes ont garé leur véhicule sur le parking d'un hôtel situé à côté de l’OIAC et pris des photos du bâtiment, a déclaré M. Eichelsheim. Dans le coffre de la voiture se trouvaient un équipement électronique permettant d'intercepter le réseau wifi de l'OIAC ainsi que les codes de connexion.

Les agents néerlandais ont ensuite neutralisé les agents russes et trouvé dans leur voiture un ordinateur portable, des téléphones portables et un reçu d'un taxi qui les a mené à l'aéroport à Moscou.

"Espionnite aiguë"

Pour la première fois, le GRU, donc le Kremlin, a été aussi spécifiquement mis en cause jeudi par Londres, qui l'accuse déjà d'être responsable de l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre).

Le GRU, réputé efficace et très secret, a été créé par les bolchéviques en 1918 et est considérée comme une structure rivale du KGB pendant l'époque soviétique. Il a la réputation d'être la plus puissante et la plus audacieuse agence d'espionnage russe, tout en étant peu connue du grand public.

Londres et La Haye ont accusé le GRU de mépriser les règles internationales, garantes de la sécurité mondiale, en lançant des cyberattaques contre des institutions à travers le monde, en l'OIAC.

"Cette tentative d'accéder au système de sécurisé d'une organisation internationale œuvrant à débarrasser le monde des armes chimiques démontre que le GRU méprise les valeurs et règles internationales assurant notre sécurité à tous", ont dénoncé la Première ministre britannique Theresa May et son homologue néerlandais Mark Rutte dans une déclaration commune. Le gouvernement néerlandais a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur russe à La Haye.

"La Russie doit cesser son comportement irresponsable, incluant l'usage de la force contre ses voisins, des tentatives d'immixtion dans des processus électoraux et des campagnes massives de désinformation", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg dans un communiqué.

De son côté, Moscou a ironisé sur l'"espionnite aiguë" qui s'est selon elle emparée des Occidentaux après l'expulsion des quatre agents russes présumés des Pays Bas et les accusations rendant Moscou responsable des principales cyberattaques mondiales de ces dernières années.

Source : AFP - Charlotte VAN OUWERKERK


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité


Desktop as a Service

Desktop as a Service

La grande vague du « As a Service » s’intéresse aussi aux PC. Dignes héritiers du VDI en entreprise, de nombreux services de type « Desktop as a Service » (DaaS) sont proposés aux entreprises,...

Big Data

Big Data

Si le bruit fait autour du Big Data a un peu diminué, c’est aussi parce qu’il a franchi de nouvelles étapes vers des utilisations plus matures de la technologie. Et que les cas d’utilisation se tournent maintenant...

Google et les DSI

Google et les DSI

Malgré les condamnations en justice, les augmentations tarifaires, l’abandon de Google +… la firme de Mountain View aurait gagné du crédit auprès des DSI français. Depuis 2018, les contrats...

RSS
Afficher tous les dossiers

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

Afficher tous les derniers numéros

Les datacenters sont au coeur de l'informatique des entreprises et leur parfaite fiabilité et disponibilité sont donc indispensables. Chaque arrêt de fonctionnement impacte l'image de l'entreprise et peut engendrer des pertes de revenus considérables. Les chercheurs de Rosenberger OSI ont développé en première mondiale une technologie de nettoyage issue de la botanique et plus précisément du lotus.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Plusieurs services de police testent le système de reconnaissance faciale d'AmazonMalgré les protestations de plusieurs associations, les actionnaires d'Amazon ont refusé d'interdire au géant informatique la vente de sa technologie de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre, a indiqué le groupe mercredi. [Lire la dépêche...]

Vera Jourova, commissaire européenne à la Justice et aux Droits des consommateurs, donne une conférence de presse à Bruxelles, le 22 mai 2019Un an après l'entrée en vigueur dans l'UE de nouvelles règles pour mieux protéger les données personnelles, près de 145.000 plaintes ont été enregistrées, selon un premier bilan de la Commission européenne publié mercredi. [Lire la dépêche...]

Une boutique Huawei, le 22 mai 2019 à ShanghaiLa décision de Washington de placer Huawei sur liste noire provoque un effet domino: le géant japonais de l'électronique Panasonic a rejoint jeudi la liste des groupes qui ont annoncé couper tout ou partie de leurs liens avec le fabricant chinois de smartphones.  [Lire la dépêche...]

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le MaireLe Sénat à majorité de droite a voté à main levée, dans la nuit de mardi à mercredi, en première lecture, l'instauration d'une taxe sur les géants du numérique portée par Bruno Le Maire, inscrivant dans le texte son caractère temporaire. [Lire la dépêche...]

Donald Trump à la Maison Blanche, le 20 mai 2019En bloquant l'accès de Huawei à la technologie américaine, Donald Trump a visé le talon d'Achille du géant chinois des smartphones, dont la survie même pourrait être menacée, selon des experts. [Lire la dépêche...]

Le président américain Donald Trump lors d'un meeting le 20 mai 2019 à Montoursville, en PennsylvanieL'attaque contre le géant chinois des télécoms Huawei a ouvert un nouveau front dans l'offensive tous azimuts engagée contre la Chine par les Etats-Unis de Donald Trump, persuadé que seul le rapport de force pourra freiner la montée en puissance de Pékin. [Lire la dépêche...]

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le MaireLe Sénat a entamé mardi l'examen en première lecture du projet de taxe sur les géants du numérique, dont Bruno Le Maire a défendu la "solidité juridique", face aux doutes exprimés au sein de la majorité sénatoriale de droite. [Lire la dépêche...]

Le fondateur de Huawei Ren Zhengfei au Forum économique mondial de Davos (Suisse) le 22 janvier 2015 Huawei réplique: son patron a averti mardi les Etats-Unis qu'ils "sous-estimaient" son entreprise, alors que le président américain Donald Trump fait tout depuis plusieurs mois pour bloquer les ambitions internationales du géant chinois des télécoms.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC19 se tiendra du 3 au 7 juin 2019 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Palais des Congrès les 11 et 12 juin 2019. Organisé par Corp Agency.

GLOBAL LIFI

La 2ème édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Salons Hoche) les 12 et 13 juin 2019. Organisé par ERI Lifi Event.

HACK IN PARIS

Pour sa 9ème édition la conférence Hack In Paris sur la sécurité IT se tient du 16 au 20 juin 2019 à Paris, Maison de la Chimie. Organisée par Sysdream.

RSS
Voir tout l'AgendaIT