X

News Partenaire

Conformité d’un hébergeur cloud au RGPD : des preuves techniques ?

A l’heure où le règlement général sur la protection des données va entrer en application, entreprises et administrations se demandent toujours comment procéder. Certaines décident d’y aller seules, d’autres se tournent vers des hébergeurs cloud pour les aider et les accompagner. Agarik assume ce rôle en mettant en avant son expertise en matière de sécurité.

ITPT : Snowflake disponible sur Azure

L’éditeur de solutions de datawarehouse dans le Cloud donne à ses clients la possibilité d’installer sa solution sur Azure, le Cloud public de Microsoft. Retour sur une visite et des échanges instructifs avec Bob Muglia, CEO de Snowflake.

Créée en 2012 par deux Français ex-salariés d’Oracle, Snowflake a rapidement conquis les investisseurs et a levé récemment 463 millions de dollars valorisant l’entreprise à plus de 1,5 milliard de dollars. Le premier client a été signé en 2014 et le logiciel est en disponibilité générale depuis le début de 2015. L’entreprise revendique aujourd’hui plus de 1000 clients.

Bob Muglia a rejoint l’entreprise en 2014. Il explique son choix par l’idée du projet, l’équipe et l’opportunité de marché que représente Snowflake. Le nom n’a d’ailleurs aucun rapport avec le produit. Benoît Dageville, un des fondateurs ne parlait pas bien anglais, et Snowflake était un des seuls mots qu’il pouvait prononcer correctement !

L’idée qui a charmé Bob Muglia était de permettre à toute entreprise de devenir une entreprise dont les données étaient au centre de leurs décisions et activités. Depuis cette tendance s’est confirmée avec 73% des entreprises ayant l’idée d’investir dans des projets de Big Data. 15 % des entreprises ont déjà des projets en production.

Un datawarehouse plus simple et moins cher

Comparativement aux offres présentes sur le marché, Snowflake se veut principalement moins cher que les outils sur le marché avec une solution payée à l’usage mais sans avoir à gérer l’infrastructure ni l’administration, toujours complexe, d’une telle solution. La version standard démarre à 40$ le To/mois plus 2 $/heure pour le processing des données. Le datawarehouse de Snowflake se présente comme une véritable base SQL compatible avec Oracle, Netezza, Teradata Vertica et SQL Server. Par le cloud, elle peut offrir une capacité quasi illimitée. La base supporte les données structurées et semi-structurées. Les principaux cas d’usage sont de remplacer des datalakes sur des bases NoSQL pour simplifier et accélérer des explorations sur les données, consolider différents silos analytiques ou moderniser des datawarehouses existants pour les rendre plus agiles.

La solution se compose d’un stockage objet centralisé sur lequel s‘appuie la couche de computing qui charge les données, les analyse. Une autre couche plus haute prend en charge la gestion, les transactions, l’optimisation, la sécurité et la gestion des métadonnées. Pour la sécurité, la solution comporte une authentification forte, un chiffrement des données de bout en bout avec une gestion des clés automatisée, et un contrôle des accès avec une granularité des privilèges allant jusqu’à l’objet ou l’action en fonction des rôles attribués.

2 annonces importantes

Lors de notre visite l’éditeur a réalisé 2 annonces importantes : le support de sa solution dans Azure et une fonction de partage des données. La fonction de partage des données est accessible à tous les clients de la solution sans coût additionnel. Le partage se réalise à partir de la plate-forme et ne nécessite pas de migrer des données. Cela évite de plus la duplication de données. Le principal intérêt est ainsi de pouvoir partager des données avec son écosystème de fournisseurs, de clients ou de partenaires à partir d’une plate-forme centralisée et sécurisée.

Une très belle rencontre avec une entreprise qui sera certainement une des stars de demain sur le terrain de l’analytique.


 
Bob Muglia, CEO de Snowflake.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Quel ultra-portable choisir ?

Quel ultra-portable choisir ?

Cinq ultra-portables Windows 10 et Chromebook en test : de 409 à 1300 euros. Et de 0,75 à 1,68 kg. HP Envy x2, Dell Chromebook 3380, Acer Chromebook Spin 13, Asus NovaGo et HP Chromebook x360.

Conteneurs

Conteneurs

Docker a fait le boulot. Bon nombre de développeurs ont adopté les conteneurs, si bien que désormais tous les fournisseurs de Cloud se battent pour les attirer. Enquête sur le nouveau phénomène cloud du...

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Yann Serra
Red Hat détient OpenShift, la clé qui doit permettre à IBM de maintenir, voire dépasser ses 8 % de part sur un marché du service cloud qui, dit-on, représentera en 2019 « mille milliards de dollars...

RSS
Afficher tous les dossiers

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Ben Silbermann, le PDG, de Pinterest, le 28 septembre 2017 à San FranciscoL'application de partage de photos par centres d'intérêt Pinterest, qui revendique 250 millions d'utilisateurs, a déposé discrètement son dossier pour entrer en Bourse, selon le Wall Street Journal jeudi. [Lire la dépêche...]

Photo envoyée par la sonde japonaise Hayabusa2 et transmise par l'agence japonaise d'exploration spatiale  le 3 octore 2018 montre l'ombre de Hayabusa2 sur l'astéroïde RyuguLa sonde japonaise Hayabusa2, depuis plusieurs mois dans l'orbite d'un lointain astéroïde, doit toucher ce corps interstellaire vendredi matin (heure japonaise) pour y collecter des échantillons de sol, une mission risquée que l'Agence d'exploration spatiale Jaxa gère avec une extrême prudence. [Lire la dépêche...]

L'insulte virtuelle a des conséquences "Les réseaux sociaux, c'est la vraie vie". Face à des collégiens et lycéens, Karim Amellal, coauteur d'un rapport sur "la haine internet", répète son message: l'insulte virtuelle a des conséquences "bien réelles" et mène à des "passages à l'acte parfois catastrophiques". [Lire la dépêche...]

YouTube (Google) a assuré jeudi avoir retiré des millions de commentaires et supprimé des comptes visiblement utilisés par des pédophiles pour se transmettre des vidéos d'enfantsYouTube (Google) a assuré jeudi avoir retiré des millions de commentaires et supprimé des comptes visiblement utilisés par des pédophiles pour se transmettre des vidéos d'enfants, un problème qui a poussé certaines marques à retirer leurs publicités du site. [Lire la dépêche...]

Le jeu BirdLab sur tablette "Une mésange !": embusquée derrière une fenêtre de son pavillon, Lisa démarre 5 minutes d'observation des oiseaux sur ses deux mangeoires. Objectif: découvrir si la mésange préfère les graines "à emporter", si le pinson aime les repas entre amis ou si le chardonneret est un gourmand agressif. [Lire la dépêche...]

Mounir Mahjoubi secrétaire d'Etat en charge du numérique quitte le palais de l'Elysée, le 20 février 2019 Le projet de loi annoncé mercredi soir par le président français Emmanuel Macron pour mieux lutter contre les propos racistes et antisémites publiés en ligne prévoira des amendes pour les plateformes internet qui ne les suppriment pas, a indiqué jeudi le secrétaire d'État en charge du numérique, Mounir Mahjoubi. [Lire la dépêche...]

DJ Koh, dirigeant de Samsung, lors de la présentation du Galaxy Fold le 20 février 2019 à San FranciscoLe sud-coréen Samsung a pris une longueur d'avance sur ses rivaux, Apple en particulier, en devenant le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable et en dévoilant un modèle compatible avec l'internet ultrarapide 5G, une première. [Lire la dépêche...]

Amazon fait une percée dans la publicité numérique aux Etats-UnisLe budget alloué à la publicité en ligne aux Etats-Unis en 2019 va dépasser, pour la première fois, celui consacré aux autres supports et la tendance va s'accélérer durant les prochaines années, selon une étude publiée mercredi par le cabinet eMarketer. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT
Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 1ère étape à Lille (stade Pierre Mauroy) le 5 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 2ème étape à Lyon (Rooftop 52) le 12 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 3ème étape à Marseille(Golf de Marseille La salette) le 14 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

RSS
Voir tout l'AgendaIT