X
Les actions philanthropiques

News Partenaire

Les actions philanthropiques

Les actions philanthropiques figurent dans les statuts de l’entreprise selon un modèle 1/1/1 créé par M. Benioff dès la création.. M. Dayon explique quelles sont ces trois pans qui impactent toute l’entreprise et contribuent largement à la culture de celle-cie. Par exemple, tous les employés français doivent consacrer 6 jours de travail par an minimum pour des actions visant des buts non lucratifs. C’est ainsi que Salesforce est devenue cette année « the best place to work in France ».

Les eurodéputés retoquent la réforme du droit d’auteur

Il a fait du chemin, le projet de réforme du droit d’auteur à l’échelle européenne depuis le rapport Reda. Mais hier le texte de la future directive a été rejeté par le Parlement européen, après de longs échanges houleux se concentrant principalement sur les articles 11 et 13.

Après des débats particulièrement âpres et un lobbying intense, le Parlement européen s’est prononcé sur le projet de réforme du droit d’auteur qui traîne dans les tiroirs de l’Union depuis maintenant quelques années. Et c’est un refus majoritaire que les eurodéputés ont opposé au texte, à 378 voix contre, 278 voix pour et 31 abstentions en séance plénière hier.

Cette directive “sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique” prévoyait une “approche harmonisée des règles” en matière de droit d’auteur dans un “environnement numérique et transfrontière”. Et si ces questions sont toujours à l’origine de discussions animées au niveau national, inutile de vous dire qu’à l’échelle européennes, les débats étaient particulièrement électriques !

Faire payer les agrégateurs de news

Dans les jours précédents le vote, les tensions se sont cristallisées autour des articles 11 et 13 du projet de directive. Le premier étend les droits des éditeurs de presse, un simili “droit voisin” leur permettant  d’exiger d’être rémunérés pour les usages de leurs articles ne tombant pas dans le droit de citation. En résumé, l’article 11 autorise les journaux, magazines et autres agences de presse d’être payés par les agrégateurs d’actualités, à l’instar de Google News.

Un vieux serpent de mer qui réapparaît régulièrement en Europe, avec plus ou moins de succès (généralement moins). Si l’article peut sembler être une avancée pour les éditeurs de presse, ses opposants, des GAFAM aux écologistes en passant par les acteurs émergents du Web, l’ont battu en brèche. La mesure favoriserait uniquement les grands groupes de presse, ayant les reins suffisamment solides pour jouer le bras de fer contre un Google, aux dépens des titres indépendants et des jeunes pure players qui seront les premiers à pâtir de la confrontation. Mais elle impacterait aussi négativement ceux qui veulent être une alternative aux géants américains en faisant peser sur eux une menace économique.

Filtrage automatisé

L’article 13 crée quant à lui une nouvelle obligation pour les “prestataires de services de la société de l'information qui stockent et donnent accès à un grand nombre d'œuvres et autres objets protégés chargés par leurs utilisateurs”. Plateformes et hébergeurs de contenus se verraient alors contraints de prendre “des mesures destinées à assurer le bon fonctionnement des accords conclus avec les titulaires de droits”. Soit de mettre en place des dispositifs de filtrage des contenus “tels que le recours à des techniques efficaces de reconnaissance des contenus” de sorte à empêcher la “mise à disposition” de contenus sans l'accord de leurs ayants droit.

C’est un revirement majeur de la notion de responsabilité légale de l’hébergeur, puisque l’on passe alors d’un contrôle a posteriori à un filtrage a priori des œuvres. Une nécessité selon les sociétés d’ayants droit, non seulement pour assurer de la licéité de la mise à disposition d’une oeuvre mais aussi à réduire les écarts de rémunérations entre les plateformes et les ayants droit.

On en reparle à la rentrée

Mais pour d’autres, il s’agit purement et simplement de censure. D'autant que le dispositif pèsera surtout sur les acteurs alternatifs et non sur les Gafa. Mozilla dénonce ainsi une mesure qui favorisera les grands acteurs du web ayant déjà des dispositifs de filtrage de contenus. Qwant, pour sa part, était lui aussi opposé à cet article 13 en l’état et se veut désormais à l’avant-garde d’une réflexion sur ces systèmes automatisés et leur mise en œuvre.

Car ce n’est en effet que partie remise. Le texte a certes été rejeté, mais il sera de nouveau examiné par le parlement en septembre après quelques modifications. Après quoi il faudra encore que le projet de directive fasse consensus entre les trois instances européennes. La route est donc encore longue avant une réforme du droit d’auteur à l’échelle européenne.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...

Mobilité indoor

Mobilité indoor

Disposer d’une connexion mobile haut débit à l’intérieur d’un local n’est pas toujours chose aisée. Plusieurs centaines de communes françaises demeurent en zones blanches, les nouveaux...

Cryptoradiateur

Cryptoradiateur

Chauffer gratuitement et écologiquement des bâtiments et des logements grâce à la chaleur issue de serveurs informatiques ! C’est ni plus ni moins la promesse magique de Qarnot Computing.

OpenClassrooms

OpenClassrooms

Jeune pousse montante de l’EdTech française, OpenClassrooms propose des formations 100 % online qui attirent plus de 3 millions d’utilisateurs par mois. Après les cours gratuits, l’école se développe...

RSS
Afficher tous les dossiers

LOGICIELS D'ENTREPRISE : UNE TRANSFORMATION PROFONDE - Licences logicielles : éditeurs/entreprises, le clash ! - La 5G sort des labos - Windows Subsystem for Linux - Recherche désespérément ingénieurs système - 3 solutions pour booster le réseau WiFi - Rencontre avec Serge Tisseron : nous devons savoir à tout moment avec qui/quoi nous interagissons...

 

BÂTIR LA MAISON INTELLIGENTE - GitHub by Microsoft + alternatives - FIDO2, l'après mot de passe - Open Street Map alternative à Google Maps ? - Java 10/Java 11 ne loupez pas le train - Marseille, 1er port numérique européen ? - OpenClassrooms : l'e-learning "non élitiste" à la conquête du monde...

 

DOSSIER ANTI-VIRUS : chronique d'une mort annoncée... ou mutation profonde ? - DPO/DPD : notification des violations de données personnelles - Tribune Philippe Loudenot - Entretien avec Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la Cnil - Aspects juridiques du Bug Bounty - Reportage au X-Force Command center IBM à Wroclaw - Cylance, le nouveau trublion - MOOC Anssi - Portrait Manuel Dorne alias "Korben"...

 

Afficher tous les derniers numéros

Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


En tant que professionnel de l'informatique, vous en avez sans doute assez d'entendre parler de transformation numérique. Après tout, vous vous occupez déjà d'optimiser la gestion des actifs et de déployer les programmes big data, tout en assurant la protection et la restauration de toutes les données de votre organisation. Or, la transformation numérique peut devenir un projet d'envergure qui ne consiste pas seulement à gérer des données, mais aussi à repenser entièrement le modèle de l'entreprise et/ou à développer une nouvelle stratégie produit innovante, dans les scénarios les plus ambitieux.

  


Atteignez vos objectifs de conformité tout en améliorant votre sécurité avec le PAM (Privileged Access Management = Gestion des accès à privilèges). Un Livre Blanc Wallix.

  


Aujourd’hui, les entreprises doivent ouvrir leur SI à un nombre toujours plus important de prestataires extérieurs, d’abord pour réduire le budget informatique – recours à des prestataires externes pour des compétences qui ne font pas partie du cœur de métier de la DSI - ensuite pour gagner en rapidité dans le déploiement de nouvelles solutions.

  


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les artistes indépendants pourront désormais déposer leur musique directement sur Spotify, possibilité pour l'heure limitée à quelques centaines de musiciens américains, a annoncé le 20 septembre 2018 la plateforme Les artistes indépendants pourront désormais déposer leur musique directement sur Spotify, a annoncé jeudi la plateforme de musique en ligne, même si la possibilité est, pour l'heure, limitée à quelques centaines de musiciens américains. [Lire la dépêche...]

Le géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en FranceLe géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en France, pour satisfaire une demande qui devrait exploser dans les années à venir, a-t-il annoncé jeudi. [Lire la dépêche...]

Le géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en FranceLe géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en France, pour satisfaire une demande qui devrait exploser dans les années à venir, a-t-il annoncé jeudi. [Lire la dépêche...]

Fnac Darty annonce être en Fnac Darty a annoncé jeudi être en "négociations exclusives et avancées" en vue d'une prise de participation majoritaire dans WeFix, un réseau de magasins de réparation express de smartphones, dans la lignée de son engagement en matière de "réparabilité" des produits. [Lire la dépêche...]

La commissaire européenne à la Consommation enjoint Facebook de se conformer rapidement aux règles de l'UE en matière de protection des consommateursLa commissaire européenne à la Consommation, Vera Jourova, a enjoint jeudi Facebook de se conformer rapidement aux règles de l'UE en matière de protection des consommateurs d'ici la fin de l'année, faute de quoi elle demandera "des sanctions". [Lire la dépêche...]

Jack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba, le 19 septembre 2018 à HangzhouJack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba, a renoncé à son ambitieuse promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis, pour cause de guerre commerciale, selon une interview d'un média d'Etat publiée jeudi. [Lire la dépêche...]

Facebook est en train de mettre sur pied une Facebook est en train de mettre sur pied une "salle de crise" ("war room") installée au siège du groupe, destinée à déjouer "en temps réel" les tentatives de manipulation des élections, ont annoncé des responsables du groupe américain. [Lire la dépêche...]

Kriptoiounivers, Le minage illicite de cryptomonnaies a augmenté de manière très importante depuis un an du fait, en partie, de la fuite d'un logiciel de l'agence de surveillance américaine NSA, selon un rapport publié mercredi. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DREAMFORCE

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce du 25 au 28 septembre 2018 à San Francisco (Moscone Center). Organisée par Salesforce.
Journée de partage d’expériences sur l'IA, la Blockchain, l'Internet des Objets, le Cloud, la Sécurité, le 9 octobre 2018 à Paris (Carrousel du Louvre). Organisée par IBM.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 10 au 13 octobre 2018. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT