X
IDNOMIC : l'identité innovante

News Partenaire

IDNOMIC : l'identité innovante

Spécialiste de la gestion et de la protection de l’identité numérique, IDNOMIC poursuit son développement en proposant de nouvelles solutions pour la sécurisation des objets connectés et du monde industriel. Retour sur 15 ans d’innovations au sein d’une entreprise qui se réinvente de façon permanente.

Les eurodéputés retoquent la réforme du droit d’auteur

Il a fait du chemin, le projet de réforme du droit d’auteur à l’échelle européenne depuis le rapport Reda. Mais hier le texte de la future directive a été rejeté par le Parlement européen, après de longs échanges houleux se concentrant principalement sur les articles 11 et 13.

Après des débats particulièrement âpres et un lobbying intense, le Parlement européen s’est prononcé sur le projet de réforme du droit d’auteur qui traîne dans les tiroirs de l’Union depuis maintenant quelques années. Et c’est un refus majoritaire que les eurodéputés ont opposé au texte, à 378 voix contre, 278 voix pour et 31 abstentions en séance plénière hier.

Cette directive “sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique” prévoyait une “approche harmonisée des règles” en matière de droit d’auteur dans un “environnement numérique et transfrontière”. Et si ces questions sont toujours à l’origine de discussions animées au niveau national, inutile de vous dire qu’à l’échelle européennes, les débats étaient particulièrement électriques !

Faire payer les agrégateurs de news

Dans les jours précédents le vote, les tensions se sont cristallisées autour des articles 11 et 13 du projet de directive. Le premier étend les droits des éditeurs de presse, un simili “droit voisin” leur permettant  d’exiger d’être rémunérés pour les usages de leurs articles ne tombant pas dans le droit de citation. En résumé, l’article 11 autorise les journaux, magazines et autres agences de presse d’être payés par les agrégateurs d’actualités, à l’instar de Google News.

Un vieux serpent de mer qui réapparaît régulièrement en Europe, avec plus ou moins de succès (généralement moins). Si l’article peut sembler être une avancée pour les éditeurs de presse, ses opposants, des GAFAM aux écologistes en passant par les acteurs émergents du Web, l’ont battu en brèche. La mesure favoriserait uniquement les grands groupes de presse, ayant les reins suffisamment solides pour jouer le bras de fer contre un Google, aux dépens des titres indépendants et des jeunes pure players qui seront les premiers à pâtir de la confrontation. Mais elle impacterait aussi négativement ceux qui veulent être une alternative aux géants américains en faisant peser sur eux une menace économique.

Filtrage automatisé

L’article 13 crée quant à lui une nouvelle obligation pour les “prestataires de services de la société de l'information qui stockent et donnent accès à un grand nombre d'œuvres et autres objets protégés chargés par leurs utilisateurs”. Plateformes et hébergeurs de contenus se verraient alors contraints de prendre “des mesures destinées à assurer le bon fonctionnement des accords conclus avec les titulaires de droits”. Soit de mettre en place des dispositifs de filtrage des contenus “tels que le recours à des techniques efficaces de reconnaissance des contenus” de sorte à empêcher la “mise à disposition” de contenus sans l'accord de leurs ayants droit.

C’est un revirement majeur de la notion de responsabilité légale de l’hébergeur, puisque l’on passe alors d’un contrôle a posteriori à un filtrage a priori des œuvres. Une nécessité selon les sociétés d’ayants droit, non seulement pour assurer de la licéité de la mise à disposition d’une oeuvre mais aussi à réduire les écarts de rémunérations entre les plateformes et les ayants droit.

On en reparle à la rentrée

Mais pour d’autres, il s’agit purement et simplement de censure. D'autant que le dispositif pèsera surtout sur les acteurs alternatifs et non sur les Gafa. Mozilla dénonce ainsi une mesure qui favorisera les grands acteurs du web ayant déjà des dispositifs de filtrage de contenus. Qwant, pour sa part, était lui aussi opposé à cet article 13 en l’état et se veut désormais à l’avant-garde d’une réflexion sur ces systèmes automatisés et leur mise en œuvre.

Car ce n’est en effet que partie remise. Le texte a certes été rejeté, mais il sera de nouveau examiné par le parlement en septembre après quelques modifications. Après quoi il faudra encore que le projet de directive fasse consensus entre les trois instances européennes. La route est donc encore longue avant une réforme du droit d’auteur à l’échelle européenne.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Fin du réseau RTC

Encore 70 % des entreprises utilisent le Réseau téléphonique commuté, dit « RTC », analogique, dont les premières coupures sont prévues en 2023. Parmi les usages persistants de ce...

RSS
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

SÉCURITÉ IT : LES ENJEUX POUR 2019 - Quel O.S. pour l'auto numérique ? - GENZ, le serveur du futur - Rencontre avec Mounir Mahjoubi - Préparer l'après RTC - Au coeur d'Hexatrust : IDnomic ou l'identité innovante - Langages informatiques : quoi de neuf ? - Digital Learning Manager, le métier qui monte...

 

LOGICIELS D'ENTREPRISE : UNE TRANSFORMATION PROFONDE - Licences logicielles : éditeurs/entreprises, le clash ! - La 5G sort des labos - Windows Subsystem for Linux - Recherche désespérément ingénieurs système - 3 solutions pour booster le réseau WiFi - Rencontre avec Serge Tisseron : nous devons savoir à tout moment avec qui/quoi nous interagissons...

 

Afficher tous les derniers numéros

Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


En tant que professionnel de l'informatique, vous en avez sans doute assez d'entendre parler de transformation numérique. Après tout, vous vous occupez déjà d'optimiser la gestion des actifs et de déployer les programmes big data, tout en assurant la protection et la restauration de toutes les données de votre organisation. Or, la transformation numérique peut devenir un projet d'envergure qui ne consiste pas seulement à gérer des données, mais aussi à repenser entièrement le modèle de l'entreprise et/ou à développer une nouvelle stratégie produit innovante, dans les scénarios les plus ambitieux.

  


Atteignez vos objectifs de conformité tout en améliorant votre sécurité avec le PAM (Privileged Access Management = Gestion des accès à privilèges). Un Livre Blanc Wallix.

  


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur le balcon de l'ambassade d'Equateur à Londres, le 19 mai 2017Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, qui a publié en 2010 de nombreux documents secrets américains, a été inculpé aux Etats-Unis, a annoncé WikiLeaks jeudi soir. [Lire la dépêche...]

Facebook s'est retrouvé empêtré jeudi dans une nouvelle polémique après que le New York Times a accusé le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteursMark Zuckerberg s'est vu forcé jeudi de monter au créneau pour défendre  Facebook, empêtré dans une nouvelle polémique déclenchée par une enquête du New York Times qui accuse le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteurs, y compris le milliardaire philantrope George Soros. [Lire la dépêche...]

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, qui a annoncé jeudi la création d'une sorte de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a annoncé jeudi la création d'une sorte de "cour d'appel" indépendante qui permettra de trancher sur les contenus controversés: resteront-ils en ligne sur le premier des réseaux sociaux ou pas. [Lire la dépêche...]

Une cigarette électronique de marque Juul, le 2 octobre 2018 à WashingtonLes autorités américaines ont décidé d'imposer des restrictions draconiennes sur les ventes de cigarettes électroniques pour enrayer "l'épidémie" parmi les jeunes irrésistiblement attirés par ce produit sous sa forme aromatisée. [Lire la dépêche...]

Facebook s'est retrouvé empêtré jeudi dans une nouvelle polémique après que le New York Times a accusé le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteursFacebook s'est retrouvé empêtré jeudi dans une nouvelle polémique après que le New York Times a accusé le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteurs, y compris le milliardaire philantrope George Soros. [Lire la dépêche...]

Facebook s'est retrouvé empêtré jeudi dans une nouvelle polémique après que le New York Times a accusé le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteursFacebook s'est retrouvé empêtré jeudi dans une nouvelle polémique après que le New York Times a accusé le premier réseau social au monde d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre ses détracteurs, y compris le milliardaire-philantrope George Soros. [Lire la dépêche...]

Le robot humanoïde Ginger sert les clients dans un restaurant de la capitale Katmandou"Bon appétit!" souhaite Ginger, le premier robot serveur du Népal, en apportant une assiette de raviolis vapeur à une table de clients affamés. [Lire la dépêche...]

L'économiste français Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), le 9 novembre 2017 à LyonL'économiste français Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a comparé jeudi à Bâle le bitcoin à une sorte d'"émanation maléfique" de la crise financière.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT
Jalios Digital Summit 2018 est une journée de conférences, sessions thématiques et ateliers pour bien préparer un projet collaboratif. Elle a lieu le 15 novembre 2018 à Paris La Défense. Organisée par Jalios.

MAKER FAIRE

Du 23 au 25 novembre 2018, la Cité des sciences et de l’industrie à Paris accueille pour la deuxième fois la Maker Faire Paris. Organisée par Leroy Merlin.

TRUSTECH

Cet événement international dédié aux "technologies de la confiance" est organisé à Cannes (palais des festivals) du 27 au 29 novembre 2018. Organisé par Comexposium.

CLOUD EXPO EUROPE

Conjointement avec Data Centre World, Cloud Security Expo et Smart IoT Paris, le salon Cloud Expo Europe se tient les 27 et 28 novembre 2018 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par CloserStill Media.
RSS
Voir tout l'AgendaIT