X

ProtonMail victime de DDoS et d’excès de confiance

La messagerie chiffrée subie depuis maintenant deux jours une série d’attaques DDoS particulièrement virulentes. Si l’entreprise suisse a d’abord impliqué un groupe « en lien avec la Russie », la réalité est bien moins « jamesbondesque » : les attaquants sont simplement des cybercriminels passablement énervés par un tweet vaniteux du CTO de Protonmail.

Au bingo de la cybercriminalité, la case « C’est les Russes » est généralement la première cochée. ProtonMail n’y a pas échappé. Le 27 juin, le service de messagerie sécurisé est victime d’une attaque DDoS « différentes de celles que nous affrontons au quotidien », écrit l’équipe de ProtonMail sur Reddit, citant des pics à 500 Gb/s. Son prestataire, Radware, a dû s’adapter mais le service connaît de nombreuses interruptions. Et ça continue depuis deux jours, ProtonMail subissant de courtes périodes d’indisponibilité.

« Si nous n'avons pas encore notre propre mesure de la taille de l'attaque, nous avons retracé l'attaque à un groupe qui prétend avoir des liens avec la Russie » annonce l’entreprise suisse. Ces DDoS sont-elles commandités par un Etat ? En réalité, il semble que les raisons de cette attaque soient nettement plus terre-à-terre. Bleeping Computer a interrogé le groupe se revendiquant à l’origine des frappes contre Protonmail.

Première information, ceux-ci ne sont pas russes mais britanniques. Plus important, l’attaque contre Proton n’a rien à voir avec la Russie… mais avec le CTO de ProtonMail. Quelques explications s’imposent. Le 27, le groupe de hackers se faisant appeler Apophis lance une attaque contre le service de messagerie. Le but est de tester leur nouvel outil : les DDoS à la demande ont le vent en poupe. L’attaque fait tomber ProtonMail pendant une minute et de l’aveu du groupe, tout aurait dû s’arrêter là.

Se moquer de ses attaquants : mauvaise idée

Sauf qu’Apophis fait sa communication sur Twitter et se félicite d’avoir mis hors service ProtonMail. Leur répond alors le CTO de l’entreprise dans un tweet quelque peu fanfaron, rappelant que le service a été rétabli et qualifiant les cyberméchants de « clowns ». Ils l’ont mal pris… Depuis, les serveurs de ProtonMail subissent DDoS sur DDoS, parfois utilisant différents protocoles. Apophis a décidé de pourrir la vie de Proton tant et si bien qu’il s’est séparé de Radware pour passer chez un autre CDN, possiblement Akamai.

Hier, les hackers demandaient au CTO de s’excuser en échange de quoi ils arrêteront les attaques. Mais ce matin, le groupe a posé un ultimatum : le directeur technique a douze heures pour démissionner ou être licencié, sans quoi il se déchaînera contre ProtonMail et ProtonVPN. Il reste donc à peu près sept heures… Toujours est-il que cette attaque est un excellent coup de com’ pour l’Apophis Squad et son offre DDoSaaS.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

POSTMORTEM cyberattaque CHU Rouen - OUTILS : Cyber, le risque n°1 - SecNumCloud, référentiel de confiance - Techno : pourquoi il devient urgent de mettre en oeuvre des algorithmes post-quantiques - CAHIER SPÉCIAL : DPO externe, quelles conditions pour une prestation idéale ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le siège de Facebook à Menlo Park, Californie, le 23 octobre 2019Adidas, Puma, Coca-Cola, Starbucks, Unilever (propriétaire de Lipton ou Magnum), Ford... Pas un jour sans qu'une grande marque ne suspende ses publicités sur Facebook, touchant ainsi au cœur de son modèle économique, même si l'impact à long terme du mouvement reste incertain. [Lire la dépêche...]

Facebook a banni mardi des groupes se réclamant de la mouvance d'extrême-droite américaine "Boogaloo", une action de plus du réseau sous forte pression pour purger la plateforme des contenus racistes, violents, haineux et aussi trompeurs. [Lire la dépêche...]

Un vendeur de rue pose avec un T-shirt imprimé du logo de TikTok, le 30 juin à New DelhiCoupez la musique ! Le blocage de la plateforme chinoise TikTok est entré en vigueur mardi en Inde, qui l'a bannie au nom de la sécurité nationale suite à l'affrontement militaire meurtrier avec la Chine. [Lire la dépêche...]

Le Premier ministre australien Scott Morrison,le 26 mars 2020 au Parlement à CanberraL'Australie a dévoilé mardi un vaste plan destiné à lutter contre des cyberattaques quelques jours après l'annonce par le gouvernement d'une attaque de grande ampleur visant les systèmes informatiques du pays réalisée par "un acteur étatique" qui serait la Chine. [Lire la dépêche...]

Près de 200 marques, dont Coca-Cola, Levis et Starbucks, boycottent en ce moment Facebook au nom de la lutte contre la haine sur les réseauxPrès de 200 marques, dont Coca-Cola, Levis et Starbucks, boycottent en ce moment Facebook au nom de la lutte contre la haine sur les réseaux, mais ce mouvement a peu de chance de changer la plateforme en profondeur. [Lire la dépêche...]

YouTube a supprimé des chaînes suprémacistes pour avoir enfreint YouTube a supprimé des chaînes suprémacistes pour avoir enfreint "de façon répétée" ses règles, en affirmant par exemple que certains groupes d'individus étaient inférieurs à d'autres, a indiqué lundi la plateforme de vidéos de Google. [Lire la dépêche...]

Le président américain Donald Trump en meeting électoral à Tulsa, dans l'Oklahoma, le 20 juin 2020Twitch et Reddit prennent des mesures contre des comptes pro-Trump, YouTube supprime des chaînes suprémacistes et la liste des marques qui boycottent les réseaux sociaux à cause des contenus "haineux" s'allonge: sous pression, les plateformes doivent appliquer leurs propres règles plus strictement qu'avant. [Lire la dépêche...]

Racisme: Coca-Cola interrompt à son tour la publicité sur les réseaux sociauxCoca-Cola, l'une des marques les plus connues du monde qui dépense des sommes énormes en publicité, a annoncé vendredi qu'elle suspendait pendant au moins 30 jours toute promotion sur tous les réseaux sociaux, parce qu'"il n'y a pas de place pour le racisme". [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie