X
Mon voisin, le Hacker !

News Partenaire

Mon voisin, le Hacker !

On a l’habitude de dire que l’été est une période propice aux cambriolages. Mais il en de même pour le piratage qui ne « baisse pas pavillon »… bien au contraire. En effet, la cuvée 2018 a été marquée par une série de cyberattaques diverses et variées. C’est l’occasion de rappeler que la cybersécurité est un enjeu crucial tant au niveau local que global, qu’il s’agisse de grandes entreprises ou de petites structures, du secteur privé ou public.

Destination danger !


Cette chronique n’est en aucun cas un moment de nostalgie pour une série télévisée des années 60, où un espion de sa Majesté, John Drake, sauvait le monde à chaque épisode. Elle serait plutôt une réaction exaspérée à l’attitude de l’industrie informatique qui commence à prendre les services informatiques des entreprises pour des agences de voyages.

Les premiers tickets sont évidemment pour tous ceux qui s’engagent dans le long trek de la transformation numérique. Comme ces voyages exotiques où il faut faire beaucoup d’efforts ; le chemin est long, très dur et raide est la pente à gravir. Mais tout cela est nécessaire si l’entreprise ne veut pas se faire prendre sa place par de nouveaux entrants au paquetage plus léger et avançant plus vite de ce fait. Plus classique, mais tout aussi sidéral, le voyage vers le Cloud, entendez le Cloud public. La balade dans son propre jardin, le Cloud privé, n’est plus d’un grand intérêt car pratiqué par bien trop d’entreprises. Pour pimenter la chose, il sera même possible de réserver des places pour différents Clouds en même temps, ou d’organiser un voyage avec de multiples changements pour aller de Cloud à Cloud selon vos envies. Eh oui, l’herbe reste toujours verte dans le champ d’à côté !

Un chemin semé d’embûches

Moins physique, le voyage vers l’automatisation et l’Intelligence artificielle demandera là aussi de sacrées qualités pour parvenir à destination. Quel que soit le moyen de locomotion choisi, l’entreprise, et surtout les DSI, doivent être prêts à faire leur valise en cas d’échec de leur voyage.

Il n’y a pas que les grèves d’Air France ou de la SNCF pour freiner l’élan des entreprises dans ces multiples chemins de villégiature. Tout d’abord, les budgets alloués ne vont certainement pas aller en grandissant, limitant les possibilités des entreprises. C’est toujours moins confortable de voyager en classe économie qu’en classe affaires et l’industrie informatique l’a bien compris. Elle va pouvoir à chaque étape de la déambulation vous proposer de nouveaux produits toujours plus attrayants en vous promettant que cela va accélérer votre voyage vers la destination finale. Mais il n’est pas sûr que cela soit réellement ce dont vous ayez besoin pour réussir votre voyage.

Le but ultime est d’être présent à où est le client. Ce dernier a changé ses habitudes et se présente le plus souvent en position de mobilité en utilisant des usages en ligne pour de plus en plus souscrire à des services. En conséquence, les entreprises ont recours à différentes technologies comme le Cloud, l’analytique pour offrir au client la possibilité de choisir les différents canaux de sa relation avec l’entreprise.

Derrière tout cela, un mot émerge, l’agilité ou la flexibilité. L’entreprise doit pouvoir s’adapter et offrir toutes les solutions possibles au client. Cela veut dire que le système d’information sous-jacent doit s’adapter en conséquence.

Difficile d’y parvenir lorsque le système d’information connaît des contraintes lors du déploiement de plus de capacité, que ce soit en puissance de calcul, de stockage, pour conserver et analyser les données ou de bande passante réseau pour absorber la charge de connexions sur les sites web ou les services en ligne proposés. Seul le logiciel peut apporter cette agilité. Par conséquent, le logiciel ou les applications doivent être décorrélées ou indépendantes de la couche matérielle qui sert à les faire fonctionner pour atteindre une sorte d’ubiquité et fonctionner quel que soit l’environnement choisi – sur site, dans un Cloud privé ou sur un Cloud public. La mise en place de plates-formes et de nouvelles architectures comme le Serverless le permet aujourd’hui. Dans ce modèle l’utilisateur ne s’occupe pas des ressources matérielles nécessaires au fonctionnement de son application mais accède à un service qui lui propose automatiquement et facture en fonction de l’usage des ressources mises à disposition. Cette architecture recourt le plus souvent à des containers comme éléments de base.

La virtualisation allait déjà dans ce sens, mais elle connaît les limites d’un enfermement propriétaire dans une pile logicielle donnée par un éditeur (Microsoft, VMware). L’agilité passe aussi désormais par une indépendance vis-à-vis des hyperviseurs pour autoriser une véritable agilité et apporter la possibilité de migrer l’environnement logiciel vers l’environnement le plus adapté pour répondre au besoin du métier de l’entreprise. L’environnement adéquat se doit de pouvoir fonctionner comme un véritable système d’exploitation pour le Cloud en autorisant des adaptations rapides et fréquentes.

Aligner l’organisation

Ce dernier point ne peut se résoudre que par des fonctions avancées d’automatisation, que ce soit par des règles ou de l’Intelligence artificielle. Seule l’automatisation est capable d’apporter la nécessaire industrialisation des opérations pour la gestion et le monitoring de telles infrastructures s’appuyant sur le logiciel.

L’échelle et la fréquence des changements font que l’humain connaît alors ses limites. Elle permet de plus de simplifier et de faciliter le travail des administrateurs de tels systèmes non pas pour simplement masquer la complexité sous-jacente mais pour industrialiser réellement le travail de l’informatique. Ce constat se réalise alors que le manque de ressources et de compétences est quasi général : sécurité, Intelligence artificielle, technologie nativement cloud. Il suffit de constater la guerre, quasiment au sens propre, que se livrent les entreprises par attirer les talents : les ingénieurs système pour lesquels les salaires s’envolent. Sous le sceau du secret, certains éditeurs américains nous ont parlé de salaires se montant à 120 000 euros par an pour un de ces si rares ovidés ! Les entreprises auront-elles les moyens d’aligner de tels sommes pour conserver quelques compétences en interne à l’issue de leur voyage qui va leur coûter déjà si cher…

Pendant ce temps, les pouvoirs publics et les investisseurs nous parlent de former des wagons de développeurs ratant encore le réel chemin dont auront besoin les entreprises : ces ingénieurs système si rares et si indispensables.

Seul un effort d’automatisation et de montée en compétence des ressources internes va permettre aux entreprises de finir les voyages en cours et par une organisation plus souple et flexible éloignée des chapelles ou silos de compétences. Et pour paraphraser un ex-président, il est urgent de ne pas attendre. 

Article paru dans L'Informaticien n°168.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points

Actuellement à la Une...

A votre avis...

Les alternatives à GitHub

Les alternatives à GitHub

Microsoft venant tout juste d’officialiser le rachat de GitHub, certains usagers de la plate-forme seront sans doute tentés de chercher des alternatives. Nous allons voir dans ces lignes quelles plates-formes peuvent la remplacer et...

GitHub by Microsoft

GitHub by Microsoft

Près de 70 millions de projets open source hébergés par Microsoft ! L’acquisition de GitHub a soulevé une levée de boucliers dans les communautés open-source, avec le risque de voir le repository...

THD filaire partout !

THD filaire partout !

Yann Serra
Du gigabit Ethernet déployé à partir d’un simple tableau électrique permet, pour moins de 250 €, de desservir une douzaine de postes en TPE, dans un point de vente, ou en habitation.

RSS
Afficher tous les dossiers

SÉCURITÉ IT : LES ENJEUX POUR 2019 - Quel O.S. pour l'auto numérique ? - GENZ, le serveur du futur - Rencontre avec Mounir Mahjoubi - Préparer l'après RTC - Au coeur d'Hexatrust : IDnomic ou l'identité innovante - Langages informatiques : quoi de neuf ? - Digital Learning Manager, le métier qui monte...

 

LOGICIELS D'ENTREPRISE : UNE TRANSFORMATION PROFONDE - Licences logicielles : éditeurs/entreprises, le clash ! - La 5G sort des labos - Windows Subsystem for Linux - Recherche désespérément ingénieurs système - 3 solutions pour booster le réseau WiFi - Rencontre avec Serge Tisseron : nous devons savoir à tout moment avec qui/quoi nous interagissons...

 

BÂTIR LA MAISON INTELLIGENTE - GitHub by Microsoft + alternatives - FIDO2, l'après mot de passe - Open Street Map alternative à Google Maps ? - Java 10/Java 11 ne loupez pas le train - Marseille, 1er port numérique européen ? - OpenClassrooms : l'e-learning "non élitiste" à la conquête du monde...

 

Afficher tous les derniers numéros

Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


En tant que professionnel de l'informatique, vous en avez sans doute assez d'entendre parler de transformation numérique. Après tout, vous vous occupez déjà d'optimiser la gestion des actifs et de déployer les programmes big data, tout en assurant la protection et la restauration de toutes les données de votre organisation. Or, la transformation numérique peut devenir un projet d'envergure qui ne consiste pas seulement à gérer des données, mais aussi à repenser entièrement le modèle de l'entreprise et/ou à développer une nouvelle stratégie produit innovante, dans les scénarios les plus ambitieux.

  


Atteignez vos objectifs de conformité tout en améliorant votre sécurité avec le PAM (Privileged Access Management = Gestion des accès à privilèges). Un Livre Blanc Wallix.

  


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Twitter a publié des donées liées à 10 millions de tweets de trolls surtout russes qui ont lancé des campagnes de manipulation Twitter a rendu public mercredi des données liées à des campagnes de manipulation lancées par des trolls, pour l'essentiel russes et iraniens, et concernant une dizaine de millions de tweets remontant parfois à 2009. [Lire la dépêche...]

Les logos des réseaux sociaux Twitter et Facebook.Devra-t-on bientôt aller sur Facebook ou Twitter pour regarder ses programmes préférés? Après Netflix et Amazon, ce sont les réseaux sociaux qui s'attaquent au monde de la télévision avec un avantage de taille : une parfaite connaissance de leurs utilisateurs. [Lire la dépêche...]

Un employé de Panasonic analyse les données recueillies par les capteurs d'un fauteuil prototype permettant d'évaluer le degré de stress et l'humeur d'une personne pendant qu'elle est assise, le 17 octobre 2018 au salon Ceatec, à Chiba, près de Tokyo"Asseyez-vous confortablement, posez votre main ici sur le capteur d'odeur": l'invitation peut surprendre mais l'objectif est louable, évaluer le degré de stress et l'humeur d'une personne avec des puces électroniques, un des domaines de prédilection des Japonais. [Lire la dépêche...]

(ILLUSTRATION) Uber espère réaliser l'an prochain la plus grosse entrée en Bourse du secteur technologique, à plus de 100 milliards de dollarsUber peine à redorer une image ternie par les controverses et perd des sommes astronomiques. Pourtant, le groupe américain espère bien réaliser l'an prochain la plus grosse entrée en Bourse du secteur technologique, à plus de 100 milliards de dollars. [Lire la dépêche...]

Capture d'écran d'une vidéo fournie par la Parliamentary Recording Unit (PRU) du Parlement britannique montrant le robot Pepper devant la commission parlementaire sur l'éducation à Londres, le 16 octobre 2018 (AFP PHOTO/PRU)Un robot est venu témoigner mardi devant la commission parlementaire britannique sur l'éducation, une première au Royaume-Uni.  [Lire la dépêche...]

Un moteur d'une Audi A3 TDI testée à Washington DC La facture du "dieselgate" s'est encore alourdie mardi pour Volkswagen, avec l'amende de 800 millions d'euros infligée à sa filiale Audi par la justice allemande, tandis que plusieurs enquêtes pénales se poursuivent contre des dirigeants. [Lire la dépêche...]

La Première ministre britannique Theresa May visite une école d'ingénieurs à Birmingham le 20 novembre 2017Le Royaume-Uni est le pays européen où sont basées le plus de start-up actives dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA), devant la France et l'Allemagne, selon un baromètre France Digitale/Roland Berger publié mardi.  [Lire la dépêche...]

Vue de la prison de Vendin-le-Vieil, le 5 février 2018Google a "commencé" à flouter les vues aériennes de prisons françaises visibles sur Google Maps et Google Earth, a annoncé mardi la ministre de la Justice, qui avait demandé au géant d'internet d'occulter ces clichés. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

WEB SUMMIT

Le Web Summit réunit plus de 70000 participants et 1200 conférenciers du 5 au 8 novembre 2018 à Lisbonne (Portugal), Altice Arena. Organisé par Connected Intelligence Ltd.

EXPERIENCES

Microsoft Experiences 18, « l'événement de l'intelligence numérique », aura lieu les 6 et 7 novembre 2018 à Paris, palais des congrès de la porte Maillot. Organisé par Microsoft.
RSS
Voir tout l'AgendaIT