X
CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

News Partenaire

CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

L’éditeur américain a convié au printemps dernier quelques journalistes et analystes à visiter son laboratoire de Santa Clara et a profité de l’occasion pour présenter des nouveaux produits dans le domaine du DevOps et de la sécurité.


VeeamOn 2018 : Veeam décolle vers le multi-cloud

Veeam On, la conférence partenaires et utilisateurs de Veeam, l’éditeur de solutions de backup, vient de s’ouvrir à Chicago aux USA. Le mot à retenir de cette première journée est « Hyper » - hyper croissance pour Veeam et hyper disponibilité pour ses clients - avec l’annonce d’une solution, Data Labs, de gestion des copies de données pour facilement répliquer les environnements de production à la demande et faciliter les divers scénarios de tests (DevOps, DevTests, DEvSecOps).

Peter Mc Kay, Co-CEO de Veeam, durant la session plénière d'ouverture de Veeam On.

Tout va bien pour Veeam ! Merci ! L’entreprise gagne, selon Peter Mc Kay, son actuel CEO, près de 400 clients par mois et en revendique désormais 300 000 pour protéger plus de 17 millions de machines virtuelles et générer un chiffre d’affaires de 827 millions de dollars. L’ambition d’entrer dans le club des entreprises réalisant plus d’un milliard de dollars à la fin de l’année devrait se concrétiser. Il précise par ailleurs que les solutions de Veeam sont présentes dans 75 % des Fortune 500 et que l’entreprise vient de connaître son 39ème trimestre consécutif de croissance.

Cette hyper-croissance provient principalement du large écosystème créé par l’éditeur autour de ses solutions. Il continue d’ailleurs de lancer des partenariats avec les principaux acteurs de l’industrie, en particulier avec les grands offreurs de Clouds publics (Microsoft, AWS, IBM et 18900 autres fournisseurs de services en ligne). 

La priorité stratégique pour l’année à venir sera la conquête des grands comptes. Ratmir Tamishev, co-fondateur et co-CEO de Veeam, précise : « il ne faut pas se tromper ! Nous annonçons 75 % des Fortune 5OO mais ils nous utilisent plus comme une solution d’appoint derrière leurs solutions de backup historique comme Commvault, IBM ou Veritas. Notre but est de devenir la solution de confiance pour les grandes entreprises et devenir la solution principale pour leur backup ». Pour cela tout va être fait pour le marketing, le changement de message, la recherche de partenaires pertinents. Peter Mc Kay, l’autre CEO, nous a confirmé que l’entreprise allait rechercher rapidement des alliances avec les grands intégrateurs de la place, Atos et Cap Gemini en tête. Cela se fera cependant sans heurter le réseau en place parfaitement adapté pour le middle market et qui fait encore la réussite de Veeam.

Une vision : l’hyper disponibilité

Les données croissent rapidement et s’éparpillent sur différents environnements qu’ils soient physiques comme le poste de travail ou les serveurs de l’entreprise, dans le centre de données, dans un cloud privé ou dans les applications en ligne comme Salesforce.com ou encore dans les clouds publics. La gestion de ces données devient de plus en plus complexe et rend difficile la capacité d’assumer une disponibilité totale de ces données.

Pour Danny Allan, le vice-président en charge de la stratégie produit de Veeam, les solutions doivent évoluer d’une gestion manuelle à base de règles vers une automatisation s’appuyant sur des agents intelligents. Il précise : « Si le backup et les fonctions de restauration ainsi que les réplications et le failover restent le cœur de nos solutions, il convient pour les solutions de les hisser à un autre niveau d’intelligence où les données apprennent à répondre seules et de manière appropriée lorsqu’un événement survient dans l’infrastructure de données de l’entreprise ». Il continue en décrivant des fonctions d’orchestration et d’automatisation qui combineront l'analyse sur les données, la reconnaissance de modèles et le machine learning.

Veeam ne va pas prendre en charge l’ensemble et veut profiter par le jeu d’APIs des fonctions proposées par les partenaires comme dans les environnements en containers. Il en sera de même pour les fonctions d’intelligence pour autoriser des préconisations suivant le comportement des applications ou de l’infrastructure. Rick Vanover, en charge de la stratégie produit, nous a précisé que l’API servait plus à étendre les possibilités de la plate-forme et se présentait plus comme une passerelle qui permet d’ingérer des données dans Veeam qu’un véritable broker d’API.

Un laboratoire pour les données

Data Labs, un nouveau composant au cœur de la plate-forme de Veeam, permet aux équipes de développement et de production d’avoir une forme de copie à la demande des instances de l’environnement de production. Dans la forme, le Data Labs se rapproche d’un bac à sable avec des fonctionnalités proches de Veeam Virtual Labs pour les environnements virtuels. Il est plus proche de ce que réalise Delphix ou le récent composant flow de Nutanix qu’un outil de gestion des copies comme Actifio.

En pratique, le Labs s’appuie sur les fonctions de backup et de restauration de la plate-forme et permet de proposer cette donnée pour de nouveaux usages ou de nouveaux utilisateurs. Les principaux cas d’usages de la solution concernent les développeurs, les équipes de production pour tester de nouveaux patches et les équipes de sécurité pour réaliser des recherches de vulnérabilités ou forensiques sans toucher à l’environnement de production. Le composant profite de plus du jeu important d’APIs de la plate-forme pour bénéficier de fonctions provenant de partenaires comme le snapshot pour le stockage.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...

Quel ultra-portable choisir ?

Quel ultra-portable choisir ?

Cinq ultra-portables Windows 10 et Chromebook en test : de 409 à 1300 euros. Et de 0,75 à 1,68 kg. HP Envy x2, Dell Chromebook 3380, Acer Chromebook Spin 13, Asus NovaGo et HP Chromebook x360.

Conteneurs

Conteneurs

Docker a fait le boulot. Bon nombre de développeurs ont adopté les conteneurs, si bien que désormais tous les fournisseurs de Cloud se battent pour les attirer. Enquête sur le nouveau phénomène cloud du...

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Pourquoi IBM rachète Red Hat

Yann Serra
Red Hat détient OpenShift, la clé qui doit permettre à IBM de maintenir, voire dépasser ses 8 % de part sur un marché du service cloud qui, dit-on, représentera en 2019 « mille milliards de dollars...

RSS
Afficher tous les dossiers

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Mounir Mahjoubi secrétaire d'Etat en charge du numérique quitte le palais de l'Elysée, le 20 février 2019 Le projet de loi annoncé mercredi soir par le président français Emmanuel Macron pour mieux lutter contre les propos racistes et antisémites publiés en ligne prévoira des amendes pour les plateformes internet qui ne les suppriment pas, a indiqué jeudi le secrétaire d'État en charge du numérique, Mounir Mahjoubi. [Lire la dépêche...]

DJ Koh, dirigeant de Samsung, lors de la présentation du Galaxy Fold le 20 février 2019 à San FranciscoLe sud-coréen Samsung a pris une longueur d'avance sur ses rivaux, Apple en particulier, en devenant le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable et en dévoilant un modèle compatible avec l'internet ultrarapide 5G, une première. [Lire la dépêche...]

Amazon fait une percée dans la publicité numérique aux Etats-UnisLe budget alloué à la publicité en ligne aux Etats-Unis en 2019 va dépasser, pour la première fois, celui consacré aux autres supports et la tendance va s'accélérer durant les prochaines années, selon une étude publiée mercredi par le cabinet eMarketer. [Lire la dépêche...]

Le logo du géant américain des logiciels Microsoft, qui a mis en garde mercredi contre une recrudescence des cyber-attaques, notamment russes, à quelques mois des élections européennesLe géant informatique américain Microsoft a mis en garde mercredi contre une recrudescence des cyber-attaques, notamment russes, après avoir détecté une série de tentatives de piratage à quelques mois des élections européennes. [Lire la dépêche...]

Le logo de Samsung Electronics à Séoul le 8 janvier 2019Le leader du smartphone Samsung devrait dévoiler ses nouveautés mercredi, dont un modèle qui, selon rumeurs et indices savamment distillés, devrait disposer d'un écran pliable - une innovation très attendue 12 ans après l'iPhone. [Lire la dépêche...]

Une employée du centre de traitement des commandes d'Amazon à New York, Deasahni Bernard, s'aventure au milieu de mini-voitures-robots, vêtue d'une Sanglée dans ce qui ressemble à des bretelles électroniques, deux pochettes remplies de capteurs et d'émetteurs radio à la ceinture, une jeune fille en jeans et baskets appuie sur un bouton et pénètre dans une zone où glissent des centaines de voitures-robots orange: ils déplacent, selon un circuit chorégraphié par ordinateur, de grands casiers jaunes, contenant des milliers d'objets commandés auprès du géant de la vente en ligne, Amazon. [Lire la dépêche...]

Donald Trump dans le Bureau ovale le 19 février 2019Le projet de force spatiale voulue par Donald Trump avance: le président américain a ordonné mardi au Pentagone de rédiger un projet de loi créant une "Space Force" comme sixième entité des forces armées américaines. [Lire la dépêche...]

Le logo du chinois Huawei à Kuala Lumpur le 13 février 2019L'opérateur de télécommunications néo-zélandais Spark discute actuellement avec les autorités pour tenter d'apaiser leurs craintes concernant l'usage d'équipements du chinois Huawei pour développer le réseau 5G du pays, a indiqué mardi la Première ministre Jacinda Ardern. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT
Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 1ère étape à Lille (stade Pierre Mauroy) le 5 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 2ème étape à Lyon (Rooftop 52) le 12 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.

Nutanix propose .NEXT ON TOUR une série de 6 événements partout en France pour une découverte des dernières technologies cloud hybrides. 3ème étape à Marseille(Golf de Marseille La salette) le 14 mars de 8h30 à 17h. Organisé par Nutanix.

RSS
Voir tout l'AgendaIT