X
Accélérer notre vision

News Partenaire

Accélérer notre vision

Depuis le 26 juillet dernier, Tenable est officiellement devenue une entreprise cotée en bourse, sous le symbole TENB au NASDAQ.

API Google Maps payantes : les développeurs consternés

Editeurs et développeurs enragent : Google vient d’annoncer quelques évolutions de Google Maps, dont une qui a du mal à passer. L’API de l’outil de cartographie devient Google Maps Platform et fusionne les offres Standard et Premium… ce qui implique que son utilisation devient payante pour tout le monde.

Vous pensiez que l’intégration de l’API Google Maps à votre site ou à votre application allait de soi ? Il faut dire que le service de cartographie de Mountain View est quasi incontournable, que ce soit pour localiser son commerce, renseigner un itinéraire ou afficher une carte personnalisée… D’autant qu’il est gratuit, à moins de souscrire à la version Premium, qui apporte quelques fonctions supplémentaires, notamment de support client.

Mais ce temps est révolu. Google a en effet annoncé l’évolution de son service Maps à destination des professionnels, qui devient Google Maps Platform. Au menu, un grand choc de simplification avec par exemple le remaniement des 18 API en « trois produits principaux » : Maps, Routes et Places, ou encore une meilleure intégration dans Google Cloud Platform. Mais aussi et surtout une révision du modèle tarifaire.

A partir du 11 juin, Google Maps passe au tout-payant. « Vous aurez besoin d'une clé API valide et d'un compte de facturation Google Cloud Platform pour accéder à nos produits principaux » précise Google sur son blog dédié. Adieu gratuité, bonjour tarification adaptée à l’utilisation. Mountain View précise dans un tableau le prix par requête pour ces trois « produits principaux ».

Dépendance

Mais, bon prince, le géant offre à ses utilisateurs 200 dollars par mois d’utilisation gratuite. « Nous estimons que la plupart d'entre vous auront une utilisation mensuelle qui vous permettra de rester dans ce niveau gratuit » ajoute Google. Pour ceux qui dépasseront le nombre d’affichages « gratuits », il faudra passer à la caisse.

Cette facturation à la requête provoque l’ire des développeurs et des éditeurs, qui l’expriment sur les réseaux sociaux et dans les commentaires des blogs de Google. « Est-ce que Google est le nouvel Oracle, essayant de vous enfermer jusqu'à ce que vous dépendiez et vous facturiez des montants ridicules pour leurs services ? » accuse un commentateur quand un autre dénonce « un modèle équivalent à celui de la vente de crack ». Ce changement fait néanmoins quelques heureux : Bing Maps, Here et autres concurrents de Google Maps.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Mi-décembre, le gouvernement français, à la recherche de recettes pour financer les mesures sociales annoncées par le président Macron, avait annoncé qu'il taxerait dès le 1er janvier les géants du numérique, sans attendre un éventuel accord au sein de l'UEUn "projet de loi spécifique" portant sur une taxe qui touchera "dès cette année" les entreprises proposant des services numériques en France sera présenté "en Conseil des ministres d'ici à fin février", a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. [Lire la dépêche...]

Les relations sont très tendues entre le Canada et la Chine après l'arrestation à Vancouver d'une haute dirigeante de HuaweiLe gouvernement canadien a rejeté vendredi les menaces chinoises de "répercussions" à son encontre au cas où Ottawa déciderait d'interdire le déploiement au Canada de la technologie de réseau 5G du géant chinois des télécoms Huawei. [Lire la dépêche...]

La Lune vue de Los Angeles le 30 janvier 2018Les agences spatiales américaine et chinoise se parlent et se coordonnent de façon limitée pour explorer la Lune, a confirmé vendredi la Nasa, qui doit opérer dans un cadre légal très étroit imposé par le Congrès, méfiant contre le transfert de technologies vers la Chine. [Lire la dépêche...]

La ministre des Armées, Florence Parly, le 18 janvier 2019 à ParisLes armées françaises sont désormais dotées d'une doctrine de lutte informatique offensive, une manière de muscler leur posture face à la multiplication des menaces dans le cyberespace, devenu un lieu de confrontation à part entière. [Lire la dépêche...]

Ils échangent des centaines de messages Whatsapp, organisent blocages et manifestations: ce travail de fourmi a fait des administrateurs et modérateurs des groupes Facebook de Ils échangent des centaines de messages Whatsapp, passent des heures à relire des commentaires, organisent blocages et manifestations: ce travail de fourmi dans les coulisses a fait des administrateurs et modérateurs des groupes Facebook de "gilets jaunes" des piliers du mouvement qui agite la France depuis deux mois. [Lire la dépêche...]

Le Premier ministre albanais Edi Rama, le 27 août 2018 à TiranaOn peut être premier ministre et "instagrameur" compulsif: pour apaiser les protestataires ou ridiculiser l'opposition, l'Albanais Edi Rama use (abuse disent ses adversaires) des réseaux sociaux dont il est une star dans les Balkans. [Lire la dépêche...]

Wang Jinxiang, 62 ans, se produit devant le Nid d'oiseau, le stade olympique des JO d'été de Pékin, le 26 décembre 2018Internet n'est pas réservé qu'aux jeunes. En Chine, où les personnes âgées aiment se regrouper sur les places publiques pour danser ou chanter, une armée de seniors diffusent leurs performances en direct via leurs smartphones dernier cri. [Lire la dépêche...]

La ministre des Armées Florence Parly quitte l'Elysée à l'issue du Conseil des ministres, le 30 octobre 2018 à ParisLes armées françaises sont désormais dotées d'une doctrine de lutte informatique offensive, une manière de muscler leur posture face à la multiplication des menaces dans le cyberespace, devenu un champ de bataille à part entière. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT