X

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Google dépense trop selon les analystes

Malgré les inquiétudes liées à l'usage des données personnelles par les groupes technologiques, Alphabet, maison mère de Google, a vu ses résultats trimestriels continuer à progresser grâce à la publicité mais la hausse des dépenses inquiète les analystes.

Malgré les inquiétudes liées à l'usage des données personnelles par les groupes technologiques, Alphabet, maison mère de Google, a vu ses résultats trimestriels continuer à progresser grâce à la publicité

Comme pour Facebook, englué dans un scandale retentissant sur la fuite de données personnelles d'utilisateurs vers la firme Cambridge Analytica, le modèle économique de Google est fondé sur ces données, qui permettent de cibler très finement les publicités. 

Le scandale ayant éclaté quinze jours avant la fin du trimestre, un éventuel impact sur les résultats ne serait néanmoins visible qu'à partir du deuxième trimestre.

Selon les résultats publiés lundi, le bénéfice net du premier trimestre a bondi de 74% pour atteindre 9,4 milliards de dollars et le chiffre d'affaires est ressorti à 31,1 milliards de dollars (+26%), un peu au-dessus des attentes.

"Les performances extraordinaires et continues (de Google) en particulier, illustre à la fois les bénéfices tirés de l'innovation et, une nouvelle fois, la tendance de fond en faveur de la recherche sur mobile", a relevé la directrice financière Ruth Porat lors d'une conférence téléphonique.

A elles seules, les recettes publicitaires ont rapporté 26,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur le trimestre, soit une hausse de presque 25% sur un an. 

Google et Facebook devraient à eux seuls représenter 56,8% du marché de la publicité sur internet aux Etats-Unis en 2018, selon le cabinet eMarketer.

Le titre était quasiment stable vers 23H50 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street. En revanche il était en baisse de 3% en cours de séance ce mardi.

Gain exceptionnel

Le bénéfice net d'Alphabet a toutefois aussi largement bénéficié d'un changement comptable, qui exige de mentionner la valeur d'investissements dans d'autres entreprises. 

Le groupe a donc dû faire apparaître un gain exceptionnel de 3 milliards de dollars, qui selon la presse correspond à sa participation dans la compagnie de réservation de voitures avec chauffeur Uber. Conséquence, cela a faire croître de 2,4 milliards de dollars le bénéfice net d'Alphabet. 

Même si l'on soustrait cette somme, le bénéfice ressort à 9,93 dollars par action, restant nettement au-dessus des 9,35 dollars attendus par les analystes.

Pour Daniel Ives, analyste chez GBH Insights, ces résultats sont "assez bons" même si la hausse des coûts d'acquisition des recettes publicitaires, les TAC, reste inquiétante.

Très observés, ils ont en effet augmenté plus que prévu, pour atteindre 6,3 milliards (+36%). Selon Mme Porat, ces hausses sont notamment dues à l'augmentation de la recherche sur mobiles, pour lesquels les TAC sont plus élevés.

Ces TAC, sommes reversées par Google à des tiers pour s'assurer par exemple qu'il est le moteur de recherche par défaut des appareils ou systèmes d'exploitation, représentent désormais 24% des revenus publicitaires de Google, contre 22% l'an dernier.

Les dépenses en immobilier et infrastructures ont aussi augmenté nettement

"Même si nous nous attendons à ce que ces TAC continuent d'augmenter en pourcentage des recettes (...), nous prévoyons toujours que (cela) commence à ralentir à partir du second trimestre", a aussi dit Ruth Porat.

Les dépenses en immobilier et infrastructures ont aussi augmenté nettement, pour atteindre 7,7 milliards (contre 2,4 milliards l'an dernier), "en raison d'investissements dans des locaux, des machines ou la construction de +data centers+", a expliqué Ruth Porat, rappelant que le groupe avait récemment acheté un bâtiment new-yorkais prestigieux pour 2,4 milliards de dollars.

Autres sources de dépenses, les achats de contenus pour la plateforme vidéo YouTube, les dépenses de R&D ou en marketing pour ses appareils (enceinte connectées Home, téléphone mobile Pixel...) et dans le "cloud", l'informatique dématérialisée.

Interrogé sur la mise en place du Règlement européen sur la protection des données (RGPD), en vigueur le 25 mai, le patron de Google Sundar Pichai a précisé que le groupe y travaillait depuis 18 mois.

"Il est important de comprendre que l'essentiel de notre activité dans la publicité est basée sur la recherche (sur internet), qui se contente d'une (quantité) d'information très limitée, essentiellement les mots-clés, pour montrer une publicité ou un produit pertinents", a assuré M. Pichai.

Pour la suite, note Daniel Ives, "la grande question qui demeure, c'est quel sera l'environnement réglementaire pour Google, lié à la fois au (scandale) Facebook et au RGPD".

Source : AFP


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business


A votre avis...

Cryptoradiateur

Cryptoradiateur

Chauffer gratuitement et écologiquement des bâtiments et des logements grâce à la chaleur issue de serveurs informatiques ! C’est ni plus ni moins la promesse magique de Qarnot Computing.

OpenClassrooms

OpenClassrooms

Jeune pousse montante de l’EdTech française, OpenClassrooms propose des formations 100 % online qui attirent plus de 3 millions d’utilisateurs par mois. Après les cours gratuits, l’école se développe...

Fido 2

Fido 2

Insuffisamment complexes, les mots de passe sont à l’origine d’un nombre croissant de fuites de données et, à l’heure du RGPD, l’intérêt d’une authentification forte...

RSS
Afficher tous les dossiers

LOGICIELS D'ENTREPRISE : UNE TRANSFORMATION PROFONDE - Licences logicielles : éditeurs/entreprises, le clash ! - La 5G sort des labos - Windows Subsystem for Linux - Recherche désespérément ingénieurs système - 3 solutions pour booster le réseau WiFi - Rencontre avec Serge Tisseron : nous devons savoir à tout moment avec qui/quoi nous interagissons...

 

BÂTIR LA MAISON INTELLIGENTE - GitHub by Microsoft + alternatives - FIDO2, l'après mot de passe - Open Street Map alternative à Google Maps ? - Java 10/Java 11 ne loupez pas le train - Marseille, 1er port numérique européen ? - OpenClassrooms : l'e-learning "non élitiste" à la conquête du monde...

 

DOSSIER ANTI-VIRUS : chronique d'une mort annoncée... ou mutation profonde ? - DPO/DPD : notification des violations de données personnelles - Tribune Philippe Loudenot - Entretien avec Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la Cnil - Aspects juridiques du Bug Bounty - Reportage au X-Force Command center IBM à Wroclaw - Cylance, le nouveau trublion - MOOC Anssi - Portrait Manuel Dorne alias "Korben"...

 

Afficher tous les derniers numéros

Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


En tant que professionnel de l'informatique, vous en avez sans doute assez d'entendre parler de transformation numérique. Après tout, vous vous occupez déjà d'optimiser la gestion des actifs et de déployer les programmes big data, tout en assurant la protection et la restauration de toutes les données de votre organisation. Or, la transformation numérique peut devenir un projet d'envergure qui ne consiste pas seulement à gérer des données, mais aussi à repenser entièrement le modèle de l'entreprise et/ou à développer une nouvelle stratégie produit innovante, dans les scénarios les plus ambitieux.

  


Atteignez vos objectifs de conformité tout en améliorant votre sécurité avec le PAM (Privileged Access Management = Gestion des accès à privilèges). Un Livre Blanc Wallix.

  


Aujourd’hui, les entreprises doivent ouvrir leur SI à un nombre toujours plus important de prestataires extérieurs, d’abord pour réduire le budget informatique – recours à des prestataires externes pour des compétences qui ne font pas partie du cœur de métier de la DSI - ensuite pour gagner en rapidité dans le déploiement de nouvelles solutions.

  


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en FranceLe géant informatique américain Microsoft va décupler son effort de formation à l'intelligence artificielle en France, pour satisfaire une demande qui devrait exploser dans les années à venir, a-t-il annoncé jeudi. [Lire la dépêche...]

Fnac Darty annonce être en Fnac Darty a annoncé jeudi être en "négociations exclusives et avancées" en vue d'une prise de participation majoritaire dans WeFix, un réseau de magasins de réparation express de smartphones, dans la lignée de son engagement en matière de "réparabilité" des produits. [Lire la dépêche...]

La commissaire européenne à la Consommation enjoint Facebook de se conformer rapidement aux règles de l'UE en matière de protection des consommateursLa commissaire européenne à la Consommation, Vera Jourova, a enjoint jeudi Facebook de se conformer rapidement aux règles de l'UE en matière de protection des consommateurs d'ici la fin de l'année, faute de quoi elle demandera "des sanctions". [Lire la dépêche...]

Jack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba, le 19 septembre 2018 à HangzhouJack Ma, le fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba, a renoncé à son ambitieuse promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis, pour cause de guerre commerciale, selon une interview d'un média d'Etat publiée jeudi. [Lire la dépêche...]

Facebook est en train de mettre sur pied une Facebook est en train de mettre sur pied une "salle de crise" ("war room") installée au siège du groupe, destinée à déjouer "en temps réel" les tentatives de manipulation des élections, ont annoncé des responsables du groupe américain. [Lire la dépêche...]

Kriptoiounivers, Le minage illicite de cryptomonnaies a augmenté de manière très importante depuis un an du fait, en partie, de la fuite d'un logiciel de l'agence de surveillance américaine NSA, selon un rapport publié mercredi. [Lire la dépêche...]

Logo de SFR (Société française du radiotéléphone), à Paris, le 19 avril 2018Affecté par des déboires techniques, SFR a raté ses débuts dans la diffusion sur la plateforme numérique de RMC Sport de matchs de la Ligue des Champions payés à prix d'or et proposera prochainement un bouquet destiné aux fans de foot pour moins de 40 euros.  [Lire la dépêche...]

Au festival Art Rock à Saint-Brieuc, le 25 mai 2012Payer sa bière ou sa galette saucisse en +cashless+ est devenu monnaie courante dans les festivals. Ce système réduit l'attente et sécurise les transactions mais les modes de remboursement et la possible exploitation des données font grincer des dents. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DREAMFORCE

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce du 25 au 28 septembre 2018 à San Francisco (Moscone Center). Organisée par Salesforce.
Journée de partage d’expériences sur l'IA, la Blockchain, l'Internet des Objets, le Cloud, la Sécurité, le 9 octobre 2018 à Paris (Carrousel du Louvre). Organisée par IBM.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 10 au 13 octobre 2018. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT