X
Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Google dépense trop selon les analystes

Malgré les inquiétudes liées à l'usage des données personnelles par les groupes technologiques, Alphabet, maison mère de Google, a vu ses résultats trimestriels continuer à progresser grâce à la publicité mais la hausse des dépenses inquiète les analystes.

Malgré les inquiétudes liées à l'usage des données personnelles par les groupes technologiques, Alphabet, maison mère de Google, a vu ses résultats trimestriels continuer à progresser grâce à la publicité

Comme pour Facebook, englué dans un scandale retentissant sur la fuite de données personnelles d'utilisateurs vers la firme Cambridge Analytica, le modèle économique de Google est fondé sur ces données, qui permettent de cibler très finement les publicités. 

Le scandale ayant éclaté quinze jours avant la fin du trimestre, un éventuel impact sur les résultats ne serait néanmoins visible qu'à partir du deuxième trimestre.

Selon les résultats publiés lundi, le bénéfice net du premier trimestre a bondi de 74% pour atteindre 9,4 milliards de dollars et le chiffre d'affaires est ressorti à 31,1 milliards de dollars (+26%), un peu au-dessus des attentes.

"Les performances extraordinaires et continues (de Google) en particulier, illustre à la fois les bénéfices tirés de l'innovation et, une nouvelle fois, la tendance de fond en faveur de la recherche sur mobile", a relevé la directrice financière Ruth Porat lors d'une conférence téléphonique.

A elles seules, les recettes publicitaires ont rapporté 26,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur le trimestre, soit une hausse de presque 25% sur un an. 

Google et Facebook devraient à eux seuls représenter 56,8% du marché de la publicité sur internet aux Etats-Unis en 2018, selon le cabinet eMarketer.

Le titre était quasiment stable vers 23H50 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street. En revanche il était en baisse de 3% en cours de séance ce mardi.

Gain exceptionnel

Le bénéfice net d'Alphabet a toutefois aussi largement bénéficié d'un changement comptable, qui exige de mentionner la valeur d'investissements dans d'autres entreprises. 

Le groupe a donc dû faire apparaître un gain exceptionnel de 3 milliards de dollars, qui selon la presse correspond à sa participation dans la compagnie de réservation de voitures avec chauffeur Uber. Conséquence, cela a faire croître de 2,4 milliards de dollars le bénéfice net d'Alphabet. 

Même si l'on soustrait cette somme, le bénéfice ressort à 9,93 dollars par action, restant nettement au-dessus des 9,35 dollars attendus par les analystes.

Pour Daniel Ives, analyste chez GBH Insights, ces résultats sont "assez bons" même si la hausse des coûts d'acquisition des recettes publicitaires, les TAC, reste inquiétante.

Très observés, ils ont en effet augmenté plus que prévu, pour atteindre 6,3 milliards (+36%). Selon Mme Porat, ces hausses sont notamment dues à l'augmentation de la recherche sur mobiles, pour lesquels les TAC sont plus élevés.

Ces TAC, sommes reversées par Google à des tiers pour s'assurer par exemple qu'il est le moteur de recherche par défaut des appareils ou systèmes d'exploitation, représentent désormais 24% des revenus publicitaires de Google, contre 22% l'an dernier.

Les dépenses en immobilier et infrastructures ont aussi augmenté nettement

"Même si nous nous attendons à ce que ces TAC continuent d'augmenter en pourcentage des recettes (...), nous prévoyons toujours que (cela) commence à ralentir à partir du second trimestre", a aussi dit Ruth Porat.

Les dépenses en immobilier et infrastructures ont aussi augmenté nettement, pour atteindre 7,7 milliards (contre 2,4 milliards l'an dernier), "en raison d'investissements dans des locaux, des machines ou la construction de +data centers+", a expliqué Ruth Porat, rappelant que le groupe avait récemment acheté un bâtiment new-yorkais prestigieux pour 2,4 milliards de dollars.

Autres sources de dépenses, les achats de contenus pour la plateforme vidéo YouTube, les dépenses de R&D ou en marketing pour ses appareils (enceinte connectées Home, téléphone mobile Pixel...) et dans le "cloud", l'informatique dématérialisée.

Interrogé sur la mise en place du Règlement européen sur la protection des données (RGPD), en vigueur le 25 mai, le patron de Google Sundar Pichai a précisé que le groupe y travaillait depuis 18 mois.

"Il est important de comprendre que l'essentiel de notre activité dans la publicité est basée sur la recherche (sur internet), qui se contente d'une (quantité) d'information très limitée, essentiellement les mots-clés, pour montrer une publicité ou un produit pertinents", a assuré M. Pichai.

Pour la suite, note Daniel Ives, "la grande question qui demeure, c'est quel sera l'environnement réglementaire pour Google, lié à la fois au (scandale) Facebook et au RGPD".

Source : AFP


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business


A votre avis...
Honolulu

Honolulu

Certains diront «Enfin !»… Avec Project Honolulu, Microsoft compte révolutionner le pilotage de Windows Server au travers d’une console web moderne et graphique, unifiant les divers anciens outils...

WebForce3

WebForce3

L’école WebForce3, après avoir lancé une première formation rapide de développeur web – sur 3,5 mois –, multiplie cette fois les formations accélérées autour de la...

Afficher tous les dossiers

FAKEBOOK : l'affaire Cambridge Analytica/Facebook - RGPD : 1ers retours d'expérience - Cryptojacking, la nouvelle menace - Laval Virtual ou l'(AR/VR)évolution par les usages - Au coeur d'Hexatrust... Wallix : du courage et du plaisir - Google AMP - Robotic Process Automation...

 

BIG DATA : technologies, usages et futur - La 5G en ordre de bataille - Windows Server Project Honolulu - Serverless : le calcul sans serveur prêt pour la production ? - Faille memcached - Bootcamp WebForce3 - Comparatif smartphones - Rencontre avec Idriss Aberkane...

 

GUIDE DES GRANDS CLOUDS PUBLICS - Sécurité 2.0 Threat Intelligence - Logiciels Libres, le secteur public dit oui ! - Big Data & RGPD - Enceintes connectées : pour l'entreprise aussi ! - Développez des jeux vidéo avec Unity 3D - Le Wagon, le bootcamp coding qui cartonne...

 

Afficher tous les derniers numéros
News Mag-Securs
12345678910Last

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

Adoptée le 6 juillet 2016, la directive NIS (pour Network Infrastructure Security) doit être transposée par les Etats membres de l’Union Européenne au plus tard le 9 mai 2018.

Ce Livre Blanc éclaire les enjeux et les impacts de la directive NIS sur les pratiques de cybersécurité des pays européens.

  


"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Donald Trump, à la Maison Blanche à Washington le 25 mai 2018Le président américain Donald Trump a dit vendredi avoir trouvé un accord pour régler le contentieux sur le groupe chinois de télécoms ZTE, provoquant la colère d'élus du Congrès, démocrates ou même républicains.  [Lire la dépêche...]

Le règlement européen de protection des données personnelles (RGPD) apporte ou renforce des droits existants pour l'ensemble des citoyens européens, au prix d'une série d'obligations pour les entreprises, variables selon leur taille et l'usage qu'ils font des donnéesLe règlement européen de protection des données personnelles (RGPD) apporte ou renforce des droits existants pour l'ensemble des citoyens européens, au prix d'une série d'obligations pour les entreprises, variables selon leur taille et l'usage qu'ils font des données. [Lire la dépêche...]

Dans l'Union européenne, la protection des données personnelles des internautes est désormais renforcéeUn arsenal de nouvelles règles est entré en application vendredi dans l'UE pour mieux protéger les données personnelles à l'ère numérique, suscitant sans tarder de premières plaintes contre des géants comme Facebook et Google déjà accusés de les enfreindre. [Lire la dépêche...]

Benoît Battistelli, président de l'Office européen des brevets (OEB), table sur un lancement du brevet unitaire européen début 2019

des brevets (OEB)L'Office européen des brevets (OEB) est "prêt" à délivrer le futur brevet unitaire européen, "une réforme très importante pour l'économie européenne" et notamment pour ses PME, assure à l'AFP son président, le Français Benoît Battistelli. [Lire la dépêche...]

Max Schrems,  activiste autrichien, lors d'une interview avec l'AFP à Vienne, le 24 mai 2018Alors que le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) entre en vigueur vendredi, un activiste autrichien, Max Schrems, dépose déjà les premières plaintes contre les géants du numérique. Cet homme âgé de 30 ans a mené bataille contre Facebook et obtenu des règles plus strictes dans le transfert des données personnelles.  [Lire la dépêche...]

Dans l'Union européenne, la protection des données personnelles des internautes est désormais renforcéeUn arsenal de nouvelles règles est entré en application vendredi dans l'UE pour mieux protéger les données personnelles à l'ère numérique, suscitant sans tarder de premières plaintes contre des géants comme Facebook et Google déjà accusés de les enfreindre. [Lire la dépêche...]

Bo Ewald, président du fabricant d'ordinateurs quantiques D-Wave, le 24 mai 2018 à ParisL'informatique quantique va franchir un nouveau palier cette année, même si l'on est encore loin du moment où ces ordinateurs super performants auront prouvé leur efficacité en entreprise, estime Bo Ewald, le président du fabricant d'ordinateurs quantiques D-Wave.  [Lire la dépêche...]

Technologie sous-jacente au bitcoin et autres monnaies virtuelles, la blockchain suscite l'engouement dans de nombreux secteurs d'activitéSécuriser les échanges de données de patients, améliorer la conduite des essais cliniques ou la traçabilité des médicaments: les promesses de la blockchain font rêver le secteur de la santé qui commence à l'expérimenter, mais à petite dose et en ordre dispersé. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

VIVA TECHNOLOGY

Pour sa 3ème édition, Viva Technology, salon de l'innovation et de la croissance des start-up, se tient du 24 au 26 mai 2018 à Paris (Paris Expo, porte de Versailles). Organisé par Publicis et Les Echos.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC18 se tiendra du 4 au 8 juin 2018 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 5 au 9 juin 2018. Organisé par Taitra.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Cité de la Mode et du Design les 11 et 12 juin 2018. Organisé par Corp Agency.

CEBIT

Nouvelles dates et nouveau format pour le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, qui a lieu du 11 au 15 juin 2018 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

CRIP

Rendez-vous annuel des 7800 membres du CRIP (association indépendante d'utilisateurs), DSI, CTO, responsables d'infrastructure, de technologies, de production et d'innovation IT à Paris (Espace Champerret) les 12 et 13 juin 2018. Organisé par le CRIP.
Outscale vous donne rendez-vous pour la 5ème édition des Cloud Days le 21 juin 2018 à Paris (Châteauform' City George V).
RSS
Voir tout l'AgendaIT