X

News Partenaire

Conformité d’un hébergeur cloud au RGPD : des preuves techniques ?

A l’heure où le règlement général sur la protection des données va entrer en application, entreprises et administrations se demandent toujours comment procéder. Certaines décident d’y aller seules, d’autres se tournent vers des hébergeurs cloud pour les aider et les accompagner. Agarik assume ce rôle en mettant en avant son expertise en matière de sécurité.

GUIDE CLOUDS PUBLICS #2 Microsoft Azure : la vision hybride sans doute la plus aboutie

Quels que soient les scénarios cloud envisagés, vous trouverez une solution chez Azure. Car l’offre Microsoft est désormais aussi riche et diversifiée que celle d’AWS et c’est vraiment dans les détails et dans certains choix technologiques que se font les différences.

 

En outre, Microsoft se démarque par sa très forte présence aussi bien dans le IaaS que dans le PaaS et dans le SaaS – avec les galaxies Office 365 et Dynamics 365. Et, avec son Azure Stack, l’éditeur propose aux entreprises ce qui est sans doute, à l’heure actuelle, la vision hybride la plus aboutie.

Azure est organisé en 42 régions. Conformément aux promesses de Satya Nadella, Microsoft a ouvert fin 2017 deux régions « France » avec des Datacenters à Paris et à Marseille. Pour l’instant, ces deux régions nationales ne sont qu’en bêta. Elles sont accessibles sur demande et leur usage est entièrement gratuit, mais sans le moindre SLA jusqu’à ce qu’elles soient déclarées opérationnelles. Les prix devraient s’aligner sur les régions américaines, Microsoft gérant les Datacenters sans passer par un tiers de confiance, contrairement à l’Allemagne : pour une totale indépendance vis-à-vis des lois américaines, la gestion d’Azure chez nos voisins est confiée à T-System, du coup les prix des prestations sont revus à la hausse. S’il n’y a pas strictement d’équivalent aux « Availability Zones » d’AWS, le Cloud Microsoft incorpore des concepts similaires avec ses « Groupes de ressource » et ses multiples fonctions de réplication de stockage (LRS/ZRS/GRS/ RA-GRS).

L’une des offres les plus originales n’est autre que Azure Site Recovery, un ensemble de fonctionnalités pour définir un plan de reprise d’activité simple et économique grâce au Cloud. Elle illustre bien l’orientation très « entreprise » d’Azure et son adéquation aux besoins des DSI. Dans un même ordre d’idées, l’apparition d’Azure Advisor est un véritable différenciateur. En outre, nombreux sont les développeurs à préférer l’approche serverless d’Azure Functions à celle d’AWS notamment pour sa rapidité de prise en main, mais aussi son association au service de gestion d’événements Azure Event Grid.

Avec Azure Essentials, Microsoft propose un portail spécifiquement dédié à tous ceux qui veulent découvrir en douceur son univers cloud.

• OUVERTURE D’UN COMPTE

Microsoft a récemment revu sa politique d’inscription. L’ouverture d’un compte est gratuite et s’accompagne désormais de deux avantages : d’une part, l’accès pendant 12 mois à plus de 25 services gratuits – comprenez avec un seuil de départ de facturation sous lequel la prestation est gratuite – plus particulièrement destinés aux développeurs ; d’autre part, un crédit de 170 € pendant 1 mois pour explorer l’intégralité des services Azure. L’inscription s’effectue par l’URL : azure.microsoft.com/fr-fr/free. Une carte bleue est nécessaire pour confirmer votre identité.

Très original : Azure Advisor est un outil qui parcourt l’intégralité de vos activités sous Azure et met en évidence vos mauvaises pratiques en matière de haute disponibilité, de sécurité, de performances mais aussi d’optimisation de vos coûts cloud.

• BIEN DÉBUTER

Microsoft a très récemment ouvert un nouveau site de prise en main dénommé « Azure Essentials » (www.microsoft. com/fr-fr/azureessentials). C’est le portail idéal pour débuter avec Azure et rapidement acquérir les compétences nécessaires. L’ensemble est conçu comme un parcours initiatique avec quatre grands espaces (Infrastructure, IT, Identités, Données) composés d’un cours vidéo, d’un atelier pratique et d’un essai guidé. Au-delà de cette première introduction, le portail propose plusieurs « Parcours d’apprentissage » en anglais (pour administrateurs, opérateurs, architectes, développeurs NodeJS, développeurs .NET, développeurs AI) laissant le choix entre un cours vidéo ou un « hands on lab ». On notera également un parcours spécialement dédié à ceux qui maîtrisent AWS afin de les aider à porter rapidement leurs compétences vers Azure.

Dès lors que le parcours qui vous convient est assimilé, la grande source d’information suivante n’est autre que le site « azure. com » avec ses onglets Documentation, Formation et Ressources.

Longtemps décrié pour sa documentation, Azure s’est considérablement amélioré et enrichi en la matière. Elle comporte une section « Prise en main » – pour découvrir un service en douceur –, une section « Produits » pour approfondir ses connaissances, une section « Architecture » riche en conseils, et une section « Outils » dans laquelle on trouve les indispensables SDK (.NET, Java, Python, Ruby, NodeJS et REST), les Visual Studio Tools ainsi que Azure CLI 2.0 et PowerShell. À explorer également, l’onglet « Ressources » regroupe des webinaires, des vidéos, des livres blancs et de nombreux exemples de code.

Pour tous les allergiques à l’anglais, Microsoft propose une excellente introduction en français composée de multiples vidéos :  http://bit.ly/2o0Ytvz. Autre lien très utile, la boîte à outils de Stanislas.io (http://bit.ly/2svyNgn) regroupe une multitude de liens quasi-indispensables pour approfondir ses connaissances du Cloud Microsoft. Enfin, nous signalerons deux guides très complets à télécharger :

● Azure Developer Guide : http://bit.ly/2jSuP7O

● Azure Operations Guide : http://bit.ly/2BnF28M

Au-delà de tous ces espaces dédiés à la prise en main, le quotidien de l’utilisateur se fait sur le portail « portal.azure. com ». L’interface de pilotage d’Azure tend à vous faire rentrer directement dans le cœur du sujet avec des vues graphiques de tous vos projets et services, de vos consommations, etc. Elle tend à considérer que vous savez ce que vous cherchez, s’affirmant davantage comme un centre de pilotage personnalisable de vos services Azure qu’une interface de découverte de la multitude des services disponibles.

L’interface principale d’Azure met en avant vos projets et leur supervision.

Cet article est extrait du dossier Guide Clouds Publics paru dans L'Informaticien n°165. Nous publierons cette semaine sur ce site les chapitres concernant les autres grands services concurrents d'Azure.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Cloud


A votre avis...

OpenClassrooms

OpenClassrooms

Jeune pousse montante de l’EdTech française, OpenClassrooms propose des formations 100 % online qui attirent plus de 3 millions d’utilisateurs par mois. Après les cours gratuits, l’école se développe...

Fido 2

Fido 2

Insuffisamment complexes, les mots de passe sont à l’origine d’un nombre croissant de fuites de données et, à l’heure du RGPD, l’intérêt d’une authentification forte...

Open Street Map

Open Street Map

À l’heure où Google revoit sa politique tarifaire pour l’exploitation des données et des cartes Google Maps, la solution open source créée par l’informaticien britannique Steve Coast offre une...

RSS
Afficher tous les dossiers

LOGICIELS D'ENTREPRISE : UNE TRANSFORMATION PROFONDE - Licences logicielles : éditeurs/entreprises, le clash ! - La 5G sort des labos - Windows Subsystem for Linux - Recherche désespérément ingénieurs système - 3 solutions pour booster le réseau WiFi - Rencontre avec Serge Tisseron : nous devons savoir à tout moment avec qui/quoi nous interagissons...

 

BÂTIR LA MAISON INTELLIGENTE - GitHub by Microsoft + alternatives - FIDO2, l'après mot de passe - Open Street Map alternative à Google Maps ? - Java 10/Java 11 ne loupez pas le train - Marseille, 1er port numérique européen ? - OpenClassrooms : l'e-learning "non élitiste" à la conquête du monde...

 

DOSSIER ANTI-VIRUS : chronique d'une mort annoncée... ou mutation profonde ? - DPO/DPD : notification des violations de données personnelles - Tribune Philippe Loudenot - Entretien avec Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la Cnil - Aspects juridiques du Bug Bounty - Reportage au X-Force Command center IBM à Wroclaw - Cylance, le nouveau trublion - MOOC Anssi - Portrait Manuel Dorne alias "Korben"...

 

Afficher tous les derniers numéros

Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


En tant que professionnel de l'informatique, vous en avez sans doute assez d'entendre parler de transformation numérique. Après tout, vous vous occupez déjà d'optimiser la gestion des actifs et de déployer les programmes big data, tout en assurant la protection et la restauration de toutes les données de votre organisation. Or, la transformation numérique peut devenir un projet d'envergure qui ne consiste pas seulement à gérer des données, mais aussi à repenser entièrement le modèle de l'entreprise et/ou à développer une nouvelle stratégie produit innovante, dans les scénarios les plus ambitieux.

  


Atteignez vos objectifs de conformité tout en améliorant votre sécurité avec le PAM (Privileged Access Management = Gestion des accès à privilèges). Un Livre Blanc Wallix.

  


Aujourd’hui, les entreprises doivent ouvrir leur SI à un nombre toujours plus important de prestataires extérieurs, d’abord pour réduire le budget informatique – recours à des prestataires externes pour des compétences qui ne font pas partie du cœur de métier de la DSI - ensuite pour gagner en rapidité dans le déploiement de nouvelles solutions.

  


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Apple fabrique la plupart de ses produits en ChineLa dernière salve de taxes imposées par Donald Trump à la Chine semble épargner largement les produits d'Apple ou d'autres fabricants d'appareils électroniques, ce qui n'empêche pas le secteur de s'inquiéter de l'aggravation de la guerre commerciale entre les deux pays. [Lire la dépêche...]

Le député Cédric Villani visite le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Google à Paris, le 18 septembre 2018Google a inauguré mardi à Paris son nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle, annoncé en janvier lors du sommet de grands patrons mondiaux "Choose France". [Lire la dépêche...]

Twitter Twitter s'apprête à faire machine arrière après avoir provoqué la grogne de ses utilisateurs il y a deux ans, en modifiant son algorithme pour leur permettre de voir les messages les plus marquants sur leur fil d'actualité, rompant avec l'habituel ordre chronologique dans lequel apparaissaient les messages.   [Lire la dépêche...]

Le logo de BlaBlaCar photographié le 30 janvier 2018 à ParisL'Assemblée nationale a voté lundi soir des dérogations aux obligations déclaratives fiscales pour certaines plateformes d'économie collaboratives, de type Blablacar, dans le cadre des discussions du projet de loi antifraude. [Lire la dépêche...]

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa au siège de SpaceX à Hawthorne, le 17 septembre 2018 en CalifornieAvant de se prévaloir du titre de futur "premier touriste lunaire" de SpaceX, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa s'est fait connaître comme collectionneur d'art contemporain et mécène. [Lire la dépêche...]

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, lundi au siège de SpaceX à Hawthorne le 17 septembre 2018Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, qui a fait fortune dans la vente en ligne de vêtements et est collectionneur d'art contemporain, sera le premier touriste envoyé autour de la Lune par la compagnie spatiale privée américaine SpaceX. Ses compagnons de voyage seront des artistes. [Lire la dépêche...]

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, lundi au siège de SpaceX à Hawthorne le 17 septembre 2018Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, qui a fait fortune dans la vente en ligne de vêtements et est collectionneur d'art contemporain, devrait être le premier touriste envoyé autour de la Lune par la compagnie spatiale privée américaine SpaceX. Ses compagnons de voyage seront des artistes, qui seront ses invités. [Lire la dépêche...]

Le président Emmanuel Macron (d) et le chancelier autrichien Sebastian Kurz lors d'une rencontre à l'Elysée, le 17 septembre 2018 à ParisLe président français Emmanuel Macron et le chancelier autrichien Sebastien Kurz ont dit lundi espérer obtenir un accord au sein de l'UE d'ici la fin de l'année sur le texte de la Commission européenne sur la taxation des géants du numérique. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DREAMFORCE

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce du 25 au 28 septembre 2018 à San Francisco (Moscone Center). Organisée par Salesforce.
Journée de partage d’expériences sur l'IA, la Blockchain, l'Internet des Objets, le Cloud, la Sécurité, le 9 octobre 2018 à Paris (Carrousel du Louvre). Organisée par IBM.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 10 au 13 octobre 2018. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT