X
Synology® lance le routeur mesh MR2200ac

News Partenaire

Synology® lance le routeur mesh MR2200ac

Synology vient de lancer son premier routeur mesh, MR2200ac, qui prend en charge Wi-Fi Protected Access (WPA3), destiné à chaque propriétaire de maison ou très petite entreprise pour mettre à disposition un Wi-Fi rapide et sans interruption dans tout le périmètre et pour comprendre, contrôler et sécuriser la totalité du réseau.

Java : une cour d’appel donne raison à Oracle

8 ans que ce dossier va de tribunal en tribunal, les uns donnant raison à Google, les autres à Oracle. Et cette fois-ci, c’est l’entreprise de Larry Ellison qui gagne en appel, le juge estimant que la réutilisation sans autorisation des API Java dans Android par Google ne constitue pas un usage raisonnable.

Peu de temps après avoir mis la main sur Sun Microsystems, Oracle attaquait Google au motif que celui-ci avait porté atteinte à sa propriété intellectuelle nouvellement acquise, autour de Java, pour son OS Android. Nous étions alors en 2010. Deux ans plus tard, en première instance, Google remporte une première manche, le juge estimant que les API en question n’étaient pas couvertes par le droit d’auteur.

En 2014, retournement de situation, la Cour d’appel fédérale renvoie Mountain View dans les cordes et donne raison à Oracle. La Cour Suprême est invoquée mais refuse de se prononcer sur cette affaire. Les deux géants retournent à la case départ. En 2016, le tribunal du district nord de Californie estime que l’utilisation des API Java par Android relevait du « fair use ». Or Google, estimait le juge, considérait que la réutilisation du code de Sun Microsystems était « nécessaire » et que son usage par Google était raisonnable.

Oracle étant fort mécontent de ce verdict, l’affaire retombe entre les mains de la Cour d’appel fédérale. Dans une décision rendue le 27 mars 2018, celle-ci donne de nouveau raison à l’entreprise de Larry Ellison et casse le jugement précédent. Le juge William Aslup considère en effet que l’usage fait par Google du code de Java n’était pas raisonnable. Si le verdict nuance quelque peu les affirmations d’Oracle sur l’ampleur de la réutilisation de ses API, il reconnaît que Google y avait un intérêt commercial.

On se revoit en 2020

Adieu donc le « fair use », d’autant que le juge admet l’existence d’un « préjudice commercial » pour Oracle. Il retoque par ailleurs l’argument de Google selon lequel Oracle et lui jouent dans deux cours différentes, l’un dans le smartphone avec Android, l’autre sur les PC. Java existait bien dans le monde du mobile et quand bien même, « un marché est un marché potentiel même si le titulaire du droit d'auteur n'a pas de projet immédiat d'y pénétrer ou s'il n'y parvient pas ». La réutilisation du code sans droit sur le marché des smartphones pose donc problème.

Aucun des deux géants n’a pour l’heure officiellement réagi. Rappelons qu’Oracle réclame à Google la modique somme de 8,8 milliards de dollars pour la réutilisation sans autorisation de 37 API Java. Il est fort probable que Mountain View tente désormais de porter l’affaire devant la Cour Suprême, une fois de plus.

 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats


5G et sécurité

5G et sécurité

Des faiblesses subsistent dans certains protocoles hérités de la 4G et même de la 3G. Le niveau de sécurité de la 5G sera-t-il à la hauteur des enjeux ? Quelques éléments de réponse ici.

Solutions cloud on-premise

Solutions cloud on-premise

Le Cloud public s’invite dans les infrastructures privées des entreprises. Après Microsoft, c’est au tour d’AWS de proposer un service cloud public sous forme de serveur matériel. Est-ce là le moyen...

RSS
Afficher tous les dossiers

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

Afficher tous les derniers numéros

Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
le chef d'état-major américain Joseph Dunford, le 9 mai 2018 à WashingtonLe plus haut gradé américain, Joseph Dunford, a regretté jeudi le retard pris par les Etats-Unis dans la 5G, appelant l'industrie américaine à "redoubler d'efforts et dominer" la nouvelle génération ultrarapide de l'internet mobile. [Lire la dépêche...]

Déjà aux prises avec un flot quasi-permanent de controverses, Facebook a reconnu jeudi avoir stocké en interne, de façon non cryptée, des centaines de millions de mots de passe d'utilisateurs mais assure qu'aucun usage malveillant n'en a été fait. [Lire la dépêche...]

Facebook a reconnu jeudi que les mots de passe de centaines de millions d'utilisateurs avaient été stockés sur des serveurs internes sous forme non cryptée, mais a affirmé qu'il n'y avait eu aucune faille de sécurité. [Lire la dépêche...]

Le fabricant de moteurs d'avions Pratt&Whitney fait partie des annonceurs sur des sites de dragueDes bannières publicitaires de multinationales américaines comme General Electric (GE) et Lowe's s'affichent, souvent à leur insu, sur des sites de drague aux Etats-Unis, ce qui confirme la difficulté des gros annonceurs à maîtriser leur communication en ligne. [Lire la dépêche...]

Google a promis mardi de révolutionner le monde du jeu vidéo, en lançant cette année une plateforme permettant de jouer en streaming, mais aussi en dévoilant une nouvelle manette ou encore en lançant son propre studio de création. [Lire la dépêche...]

La Commission européenne a infligé mercredi pour la troisième fois en moins de deux ans une forte amende au géant américain de l'internet Google, l'accusant de nouveau de pratiques anticoncurrentielles dans l'UE. [Lire la dépêche...]

Une balance de la justiceLe procès d'un des cyberharceleurs soupçonné d'avoir menacé la journaliste Nadia Daam, après une chronique sur Europe 1 dans laquelle elle dénonçait une campagne de haine à l'encontre de deux militants féministes, a débuté mercredi soir à Rennes. [Lire la dépêche...]

Une réplique de l'engin spatial Orion de Lockheed Martin, le 12 mars 2019 à Austin (Texas)Une fois qu'un satellite traditionnel est lancé, il reste en général peu ou pas modifiable, tant au niveau du matériel que des logiciels ou systèmes d'exploitation embarqués. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

IOT WORLD

IoT World se tient, en parallèle de Cloud Computing World Expo et de Solutions Datacenter Management, les 20 et 21 mars 2019 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.2). Organisée par Cherche Midi Expo.

LAVAL VIRTUAL

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 20 au 24 mars 2019 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

DATACENTER

10ème édition de Solutions Datacenter Management les 20 et 21 mars 2019 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5). Organisé par Cherche Midi Expo.
RSS
Voir tout l'AgendaIT