X
CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

News Partenaire

CA Technologies étend les outils de l’usine à logiciel

L’éditeur américain a convié au printemps dernier quelques journalistes et analystes à visiter son laboratoire de Santa Clara et a profité de l’occasion pour présenter des nouveaux produits dans le domaine du DevOps et de la sécurité.


Tendances’18 : Deceptive Security ou comment leurrer l’attaquant !

La sécurité par déception – ou deceptive security, en anglais – se présente comme une nouvelle approche pour contrer des attaques comme les menaces persistantes avancées (APT) en leurrant et en décourageant les attaquants. Le point sur ces techniques qui remportent l’adhésion de nombreuses entreprises.

Les techniques de déception émergent dans les arsenaux de la cyberdéfense. Elles complètent les techniques de défense existantes qui ont du mal à suivre le rythme et les méthodes des attaques nouvelles. Ces techniques classiques ont de plus le défaut de générer de nombreuses alertes amenant à manquer celles les plus critiques. Les techniques de déception se placent du point de vue de l’attaquant dans ses actions d’intrusion, de mouvement sur le réseau et d’exfiltration des données. Elles visent à complémenter les technologies présentes dans l’entreprise pour apporter une plus grande visibilité sur le réseau, donner des alertes pertinentes et apporter une connaissance précise sur l’attaque menée. Le principe en lui-même est simple : déployer des pièges ou des leurres pour tromper ou désorienter l’attaquant. Chaque erreur de ce dernier se transforme alors en alerte à très forte probabilité d’incident. Elle permet au défenseur de gagner du temps mais aussi d’analyser l’attaque pour mieux la contrer, ou l’arrêter.

Une des limites des « pots de miel » étaient de demander des ressources et d’être difficilement déployables à une vaste échelle. Les techniques « deceptive » visent justement à adresser ces deux problèmes. Les techniques de déception visent à déployer des leurres de manière industrielle et sur des périmètres étendus. Deux techniques existent : déploiement d’environnement leurre dédié ou déploiement d’agents leurre dans un environnement existant. Si l’industrialisation représente une avancée majeure, cela ne justifie pas d’y voir une nouvelle catégorie d’outils, ils ont surtout la capacité à mieux dissimuler les leurres en racontant une histoire à l’attaquant pour mieux le guider vers les pièges.

Des informations, appelées miettes, sont disséminées dans l’environnement existant. Elles ont deux buts distincts : un mécanisme de protection en guidant les attaquants vers de fausses pistes et un but de détection des attaques. Chacune des miettes représente un indice pour l’attaquant en explorant les différentes ressources qui une fois interprétées mènent l’attaquant vers les pièges. La difficulté consiste à créer des scénarios plausibles et variés pour piéger les attaquants. Les déploiements à large échelle de leurres servent à augmenter les chances de détection. Dès que l’attaquant a pris contact avec un leurre il est repéré et peut être étudié ou bloqué suivant les choix réalisés. Certaines solutions poussent même jusqu’à intoxiquer l’attaquant en lui fournissant de fausses informations, lui faisant croire qu’il a réussi son attaque.

De nombreux avantages

La mise en place de leurre est transparente pour les équipes IT et les utilisateurs dans l’entreprise. Les taux de fausses alertes est faible puisqu’une utilisation légitime n’a aucun besoin d’aller vers ces leurres. Il n’est de plus besoin de connaître préalablement le type d’attaque pour être efficace et ne nécessite pas de mise à jour continue. Même si une connaissance du réseau est nécessaire, les solutions de déception ne nécessitent pas d’apprentissage ni de seuil de règles. Elle est donc efficace dès son déploiement et n’est pas vulnérable pendant cette phase de définition de la « normalité » du réseau.

Si un lien avec des outils de corrélation comme des SIEM peuvent être un plus, il n’est pas obligatoire d’en avoir un, le seul fait d’avoir pris contact avec un leurre suffit à lancer une alerte qu’il faut analyser. Les leurres peuvent se déployer sur des environnements souvent difficiles à protéger comme des environnements IoT et apporter une protection que ne couvre pas les outils classiques de sécurité. Ainsi la solution MazeRunner de Cymmetria propose des leurres pour les environnements SCADA.

TrapX est un autre acteur proposant de déployer des leurres pour protéger des environnements IoT avec sa solution Deception Grid.

 

Article publié dans L'Informaticien n°164. Dossier complet Tendances'18 à lire dans le magazine.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Tendances


A votre avis...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un câble de fibre optique sous-marin endommagé sur la plage de Sopelana (Espagne) le 13 juin 2017.Le royaume de Tonga se retrouvait mercredi presque à l'ère pré-internet, avec la rupture d'un câble sous-marin qui prive les habitants de l'archipel du Pacifique de presque tous les sites, notamment Facebook ou YouTube. [Lire la dépêche...]

Sony Europe va passer sous la coupe d'une nouvelle filiale créée aux Pays-Bas, restant ainsi sous les règles de l'Union européenne après le Brexit Le fleuron japonais de l'électronique Sony a décidé de déménager son siège européen depuis la Grande-Bretagne vers les Pays-Bas, dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars. [Lire la dépêche...]

Parmi les sources des menaces, le renseignement américain a cité les adversaires traditionnels des Etats-Unis, comme la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran, mais aussi les groupes terroristes et d'autres acteurs non-étatiquesLa Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI). [Lire la dépêche...]

Un véhicule de Waymo, à Las Vegas le 9 janvier 2019Waymo va ouvrir sa propre usine de production de voitures autonomes près de Detroit, berceau historique de l'industrie automobile américaine situé au nord du pays, a annoncé mardi la filiale conduite autonome d'Alphabet, maison mère de Google. [Lire la dépêche...]

La fusée New Shepard de Blue Origin, le 29 avril 2018 au TexasBlue Origin, la société spatiale du patron d'Amazon Jeff Bezos, en concurrence avec Virgin Galactic pour emmener des touristes dans l'espace, réalisera mercredi le dixième vol d'essai de sa fusée. [Lire la dépêche...]

L'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiquesL'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiques, cruciales pour le secteur de la publicité en ligne, estiment les juristes. [Lire la dépêche...]

WhatsApp compte plus de 1,5 milliard d'utilisateurs, qui s'échangent quelque 65 milliards de messages par jourL'application de messagerie instantanée de l'entreprise WhatsApp, filiale de Facebook, a annoncé lundi sa décision de limiter le partage de messages dans le cadre de la lutte contre les "fake news". [Lire la dépêche...]

Les 28 Etats membres de l'UE continuent de se déchirer sur la très controversée réforme européenne du droit d'auteurLes 28 Etats membres de l'UE continuent de se déchirer sur la très controversée réforme européenne du droit d'auteur, objet depuis des mois d'une bataille rangée entre médias et géants du numérique, au moment où les négociations entrent dans leur phase finale. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT