X
Peekaboo vous espionne

News Partenaire

Peekaboo vous espionne

Tenable Research a découvert une faille logicielle majeure, baptisée Peekaboo, qui permet aux cybercriminels de contrôler certaines caméras de vidéosurveillance, leur permettant de surveiller secrètement, de manipuler et même de désactiver les flux. Voici un aperçu de ce que Tenable a découvert.

Tendances’18 : Le Low Code crée des applications uniques par métier

Le low code, parfois appelé « no code », permet aux utilisateurs métier de configurer des applications qui correspondent à leurs besoins sans faire appel aux développeurs de l’IT. Il investit de nombreux secteurs de l’industrie informatique, en particulier le BPM, business process management.

Une vue de l'outil Low Code d'Appian.

L’idée fondamentale est de permettre de développer rapidement des applications qui répondent aux besoins des métiers ; et le but est de proposer des services innovants à même de conquérir et retenir les clients de l’entreprise. La vitesse de développement et les améliorations constantes sont d’ailleurs un point de différenciation entre leaders et retardataires dans la transformation numérique que connaissent la plupart des secteurs d’activité. 

Autre point d’importance, les faibles investissements nécessaires et niveau d’expertise requis autorisent de mettre ce type de plate-forme dans les mains d’utilisateurs dans les lignes de métier et de lutter ainsi contre le manque de ressources humaines dans les équipes de développement des entreprises ou de les concentrer sur de plus gros projets de transformation ou d’innovation. Il est à noter que les plates-formes existantes s’orientent toutes vers des applications plus larges et transverses qu’auparavant. On peut aussi mettre en avant la possibilité de réutilisation et de simplification des adaptations des applications dans un contexte de changement rapide et constant.

Un marché fragmenté

Au milieu de l’année dernière, le cabinet Forrester Research recensait près de 67 acteurs de plates-formes Low Code. Son étude de ce marché se concentrait sur seulement 14 de ceux-ci. Ils proviennent de différents secteurs de l’industrie : CRM, BPM outils de développements, management de services IT… Dans une étude sponsorisée par Appian, un des acteurs majeurs de ce marché, les revenus dudit marché sont estimés pour 2019 par le cabinet Forrester à 10 milliards de dollars. Ce chiffre, qui peut sembler élevé pour une technologie émergente, s’appuie sur le fait que 79 % des décideurs informatiques évaluent ou déclarent utiliser des plates-formes de ce type. Pour cette année, le même cabinet évalue les revenus du marché à 3,8 milliards de dollars. Ces estimations sont confortés par des taux de croissance de plus de 50 % des revenus des acteurs présents actuellement et par l’entrée de nouveaux acteurs de poids comme Microsoft et Oracle, ce qui légitime le marché vis-à-vis des entreprises. 

La robotisation  comme futur 

Une des pistes de l’avenir de ce type de plate-forme est l’ajout d’outils de machine learning ou d’Intelligence artificielle les autorisant à traiter de manière automatique les tâches récurrentes et à faible valeur ajoutée dans les processus, tout en laissant se concentrer l’utilisateur métier sur les exceptions ou cas complexes. On se rapproche ainsi de plus en plus d’un « case management » plus efficace avec des applications plus précautionneuses des « clients ». À l’analyse, les plates-formes de Low Code accélèrent de nombreux aspects critiques de la transformation numérique des entreprises en apportant des solutions à de nombreux problèmes, comme les cycles de développement, le manque de développeurs et l’adaptation au métier des applications. Les plates-formes actuelles doivent devenir moins dépendantes de la politique de sécurité mise en place dans l’entreprise et gagner en maturité pour y accéder à un stade supérieur. 

Autre point fondamental : avec le Low Code, ce sont les utilisateurs métier qui composent les applications qui leur conviennent le mieux. Mais sans évincer la DSI, qui reste maître de la plate-forme sur laquelle les utilisateurs métier apportent leur touche sans avoir à suivre le cycle classique d’expression des besoins, développement, test et mise en production, laquelle reste souvent tardive en ce qui concerne les besoins métier. 

 

Article publié dans L'Informaticien n°164. Dossier complet Tendances'18 à lire dans le magazine.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...

Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

Prélèvement à la source

Prélèvement à la source

Après un report d’un an, pour cause d’ajustements techniques et réglementaires, le prélèvement à la source deviendra une réalité pour l’ensemble des entreprises à compter...

Digital Learning Manager

La transformation digitale des entreprises passe nécessairement par une phase de formation. C’est là que le Digital Learning Manager (DLM) intervient. Coup de projecteur sur ce nouveau métier qui a le vent en poupe.

RSS
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

SÉCURITÉ IT : LES ENJEUX POUR 2019 - Quel O.S. pour l'auto numérique ? - GENZ, le serveur du futur - Rencontre avec Mounir Mahjoubi - Préparer l'après RTC - Au coeur d'Hexatrust : IDnomic ou l'identité innovante - Langages informatiques : quoi de neuf ? - Digital Learning Manager, le métier qui monte...

 

Afficher tous les derniers numéros

Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les données personnelles d'environ 500 millions de clients du groupe Marriott exposées dans un piratage Les Etats-Unis ont accusé mercredi la Chine de mener des cyberattaques sur leur sol, et lui ont imputé le piratage d'une base de données du géant de l'hôtellerie Marriott contenant des informations sur 500 millions de clients. [Lire la dépêche...]

Les mots Les mots "procrastination", "GPA", ou "transgenre" ont été les vedettes des recherches de définition sur Google en France en 2018, selon le baromètre publié chaque année par le moteur de recherche américain. [Lire la dépêche...]

Le PDG de Google Sundar Pichai arrive au Congrès américain, à Washington, le 11 décembre 2018Le patron de Google Sundar Pichai a vigoureusement rejeté mardi devant le Congrès américain les accusations, portées par le président Donald Trump en personne, de "partialité" du géant de l'internet au détriment des républicains. [Lire la dépêche...]

Le PDG de Google Sundar Pichai arrive au Congrès américain, à Washington, le 11 décembre 2018Le patron de Google Sundar Pichai a vigoureusement rejeté mardi devant le Congrès américain les accusations, portées par le président Donald Trump en personne, de "partialité" du géant de l'internet au détriment des républicains. [Lire la dépêche...]

(ILLUSTRATION) Twitter a prévenu ces derniers jours plusieurs de ses utilisateurs qu'ils pourraient enfreindre la loi pakistanaiseLe journaliste canadien Anthony Furey a d'abord cru à un spam lorsqu'il a reçu du service juridique de Twitter un courriel lui indiquant qu'il avait peut-être enfreint la loi pakistanaise en tweetant il y a plusieurs années des caricatures du prophète Mahomet. [Lire la dépêche...]

Croquis d'audience par Jane Wolsak montrant Meng Wanzhou (à gauche) aux côtés de son traducteur dans le tribunal à Vancouver le 10 décembre 2018La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei est attendue mardi au tribunal de Vancouver pour une troisième journée d'audience, à l'issue de laquelle le juge se prononcera sur sa demande de remise en liberté pendant la procédure d'extradition vers les Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Une coalition de 60 groupes de défense des droits de l'homme et de la presse ont écrit au PDG de Google Sundar Pichai pour réclamer l'abandon du projet de moteur de recherche Des dizaines d'ONG ont appelé mardi dans une lettre ouverte Google à abandonner son projet de moteur de recherche en Chine qui risque selon elles de porter atteinte à la confidentialité des données personnelles en se pliant aux règles de censure de Pékin. [Lire la dépêche...]

La Chine est un marché clé pour Apple, qui fait face à la concurrence locale ces dernières annéesLes magasins Apple en Chine continuaient mardi de commercialiser des iPhone en dépit de l'interdiction de vente prononcée par un tribunal local, à l'heure où la marque à la pomme affronte un feu de critiques nationalistes dans le pays dans le sillage de l'affaire Huawei. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

CES

CES CES

L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 8 au 11 janvier 2019 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3900 exposants et 170000 visiteurs attendus. Thématique principale de cette édition 2019 : The global stage for innovation. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT