X
HPE NIMBLE STORAGE

News Partenaire

HPE NIMBLE STORAGE

En collectant des millions de données chaque seconde, les baies HPE Nimble Storage équipées de processeurs évolutifs Intel® Xeon® atteignent aujourd’hui un taux de disponibilité proche de 100%, un chiffre unique sur le marché.

Tendances’18 : Le Low Code crée des applications uniques par métier

Le low code, parfois appelé « no code », permet aux utilisateurs métier de configurer des applications qui correspondent à leurs besoins sans faire appel aux développeurs de l’IT. Il investit de nombreux secteurs de l’industrie informatique, en particulier le BPM, business process management.

Une vue de l'outil Low Code d'Appian.

L’idée fondamentale est de permettre de développer rapidement des applications qui répondent aux besoins des métiers ; et le but est de proposer des services innovants à même de conquérir et retenir les clients de l’entreprise. La vitesse de développement et les améliorations constantes sont d’ailleurs un point de différenciation entre leaders et retardataires dans la transformation numérique que connaissent la plupart des secteurs d’activité. 

Autre point d’importance, les faibles investissements nécessaires et niveau d’expertise requis autorisent de mettre ce type de plate-forme dans les mains d’utilisateurs dans les lignes de métier et de lutter ainsi contre le manque de ressources humaines dans les équipes de développement des entreprises ou de les concentrer sur de plus gros projets de transformation ou d’innovation. Il est à noter que les plates-formes existantes s’orientent toutes vers des applications plus larges et transverses qu’auparavant. On peut aussi mettre en avant la possibilité de réutilisation et de simplification des adaptations des applications dans un contexte de changement rapide et constant.

Un marché fragmenté

Au milieu de l’année dernière, le cabinet Forrester Research recensait près de 67 acteurs de plates-formes Low Code. Son étude de ce marché se concentrait sur seulement 14 de ceux-ci. Ils proviennent de différents secteurs de l’industrie : CRM, BPM outils de développements, management de services IT… Dans une étude sponsorisée par Appian, un des acteurs majeurs de ce marché, les revenus dudit marché sont estimés pour 2019 par le cabinet Forrester à 10 milliards de dollars. Ce chiffre, qui peut sembler élevé pour une technologie émergente, s’appuie sur le fait que 79 % des décideurs informatiques évaluent ou déclarent utiliser des plates-formes de ce type. Pour cette année, le même cabinet évalue les revenus du marché à 3,8 milliards de dollars. Ces estimations sont confortés par des taux de croissance de plus de 50 % des revenus des acteurs présents actuellement et par l’entrée de nouveaux acteurs de poids comme Microsoft et Oracle, ce qui légitime le marché vis-à-vis des entreprises. 

La robotisation  comme futur 

Une des pistes de l’avenir de ce type de plate-forme est l’ajout d’outils de machine learning ou d’Intelligence artificielle les autorisant à traiter de manière automatique les tâches récurrentes et à faible valeur ajoutée dans les processus, tout en laissant se concentrer l’utilisateur métier sur les exceptions ou cas complexes. On se rapproche ainsi de plus en plus d’un « case management » plus efficace avec des applications plus précautionneuses des « clients ». À l’analyse, les plates-formes de Low Code accélèrent de nombreux aspects critiques de la transformation numérique des entreprises en apportant des solutions à de nombreux problèmes, comme les cycles de développement, le manque de développeurs et l’adaptation au métier des applications. Les plates-formes actuelles doivent devenir moins dépendantes de la politique de sécurité mise en place dans l’entreprise et gagner en maturité pour y accéder à un stade supérieur. 

Autre point fondamental : avec le Low Code, ce sont les utilisateurs métier qui composent les applications qui leur conviennent le mieux. Mais sans évincer la DSI, qui reste maître de la plate-forme sur laquelle les utilisateurs métier apportent leur touche sans avoir à suivre le cycle classique d’expression des besoins, développement, test et mise en production, laquelle reste souvent tardive en ce qui concerne les besoins métier. 

 

Article publié dans L'Informaticien n°164. Dossier complet Tendances'18 à lire dans le magazine.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


5G et sécurité

5G et sécurité

Des faiblesses subsistent dans certains protocoles hérités de la 4G et même de la 3G. Le niveau de sécurité de la 5G sera-t-il à la hauteur des enjeux ? Quelques éléments de réponse ici.

Solutions cloud on-premise

Solutions cloud on-premise

Le Cloud public s’invite dans les infrastructures privées des entreprises. Après Microsoft, c’est au tour d’AWS de proposer un service cloud public sous forme de serveur matériel. Est-ce là le moyen...

RSS
Afficher tous les dossiers

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

ENQUÊTE IAM / IAG : identité, la question de confiance - Cloud Act : Y a-t-il un problème ? - Le reCAPTCHA de Google est-il conforme au RGPD ? - Reportage Eset à Bratislava : À l’Est du nouveau - Les objets connectés, nouvelle cible privilégiée des pirates - Dans l’armurerie de Deutsche Telekom - Portrait John Fokker, tall guy, smart guy...

 

Afficher tous les derniers numéros

Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Plus facile à déployer et plus économique, découvrez le meilleur de la virtualisation et du PC dans un poste de travail de nouvelle génération.


Plus l'entreprise se numérise, plus le risque d'interruption s'accroît. Plus les architectures informatiques se complexifient (services de clouds publics et plateformes hybrides, mondialisation, personnalisation des TI...), plus les reprises après sinistre deviennent difficiles et coûteuses. Face à de tels enjeux, il est essentiel de se demander si l'approche traditionnelle, basée sur les reprises après sinistre, est encore véritablement appropriée.

Ce livre blanc passe en revue toutes les composantes et propose une approche originale pour ne plus subir d'interruption de services.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Google a promis mardi de révolutionner le monde du jeu vidéo, en lançant cette année une plateforme permettant de jouer en streaming, mais aussi en dévoilant une nouvelle manette ou encore en lançant son propre studio de création. [Lire la dépêche...]

La Commission européenne a infligé mercredi pour la troisième fois en moins de deux ans une forte amende au géant américain de l'internet Google, l'accusant de nouveau de pratiques anticoncurrentielles dans l'UE. [Lire la dépêche...]

Une balance de la justiceLe procès d'un des cyberharceleurs soupçonné d'avoir menacé la journaliste Nadia Daam, après une chronique sur Europe 1 dans laquelle elle dénonçait une campagne de haine à l'encontre de deux militants féministes, a débuté mercredi soir à Rennes. [Lire la dépêche...]

Une réplique de l'engin spatial Orion de Lockheed Martin, le 12 mars 2019 à Austin (Texas)Une fois qu'un satellite traditionnel est lancé, il reste en général peu ou pas modifiable, tant au niveau du matériel que des logiciels ou systèmes d'exploitation embarqués. [Lire la dépêche...]

Facebook déploiera fin mars son dispositif de transparence en matière de publicités politiques au sein de l'UE
Facebook déploiera fin mars son dispositif de transparence en matière de publicités politiques au sein de l'UE, dans le cadre de ses efforts pour endiguer les tentatives de manipulations avant les élections européennes de mai, a confirmé mercredi une responsable du groupe. [Lire la dépêche...]

Harald Krueger, le patron du constructeur allemand BMW, présente les résultats 2018 de la marque, le 20 mars 2018 à MunichBénéfices en baisse, suppressions d'emplois, programmes d'économies: l'électrification des voitures, nécessaire pour respecter les normes environnementales européennes, malmène d'ores et déjà un secteur automobile allemand divisé sur la meilleure stratégie pour engager sa mue. [Lire la dépêche...]

Des parlementaires américains ont demandé mardi aux dirigeants de quatre géants de l'internet de venir s'expliquer sur la prolifération en ligne de la vidéo du massacre perpétré vendredi dans une mosquée de Nouvelle-Zélande, qui avait été diffusée en direct sur Facebook par le tireur. [Lire la dépêche...]

Jade Raymond la patronne du nouveau studio de création de jeux vidéos de Google mardi pour le lancement de Stadia, la plateforme de streaming de jeux du géant de l'internet En mettant la puissance de son "cloud" informatique au service du jeu vidéo, Google ouvre de nouveaux horizons --quasi-illimités-- aux créateurs de jeu comme aux "gamers", qui pourront maintenant jouer en streaming. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

IOT WORLD

IoT World se tient, en parallèle de Cloud Computing World Expo et de Solutions Datacenter Management, les 20 et 21 mars 2019 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.2). Organisée par Cherche Midi Expo.

LAVAL VIRTUAL

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 20 au 24 mars 2019 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.
WINDEV TECH TOUR 24 est une série de séminaires gratuits 100% techniques autour des produits WINDEV, WEBDEV et WINDEV Mobile dans 12 villes (France, Belgique, Suisse, Canada). Étape à Bordeaux (Talence) le mercredi 20 mars de 13h45 à 17h30. Organisé par PC Soft.
RSS
Voir tout l'AgendaIT