X

News Partenaire

Accélérer notre vision

Depuis le 26 juillet dernier, Tenable est officiellement devenue une entreprise cotée en bourse, sous le symbole TENB au NASDAQ.

Joyeux anniversaire l’Open Source !

Le 3 février dernier, l’Open Source fêtait ses 20 ans ! Pourquoi le 3 février ? Il fallait bien fixer une date. On en a bien donné une à la naissance de Jésus. Alors, comme pour le Messie, il en fallait une pour consacrer la naissance d’un mouvement qui se veut bien plus large que le simple accès au code d’un logiciel.

Pour revenir à ce 3 février 1998, rien ni personne ne pensait qu’il ferait date. C’était seulement le jour où Netscape a mis son code en Open Source. En réalité, le mouvement est bien plus ancien et date de la fin des années 70 où une figure emblématique, Richard Stallman, créa un nouveau logiciel pour contrôler l’imprimante de son bureau. À cette occasion, il découvrit qu’il lui était impossible d’avoir accès au code source lui permettant d’adapter son logiciel. Furieux de ce fait, il entra en guerre contre le « propriétaire ». Son objectif final était de développer un système d’exploitation, Hurd. À cette fin, il développa GNU, un système d’exploitation qui ne voulait pas être Unix. Dans la foulée, il écrivit un manifeste qui posait les bases du logiciel libre… En face de la montée en puissance du logiciel libre, tous les industriels vendant des logiciels « propriétaires » sont alors vent debout. Parmi les contempteurs les plus violents : Microsoft ! Les visiteurs des Salons Linux de la fin des années 80 et des années 90 ont encore les oreilles qui résonnent des échanges acides et des invectives lancés sur le stand de Microsoft. L’éditeur de Seattle y exposait bravement son intégration de Windows avec Posix !

L’ère des chapelles

Du fait de la reconnaissance de plus en plus marquée de ce modèle, différentes chapelles sont apparues. Il en reste quelques vestiges aujourd’hui. D’un côté les orthodoxes qui voient dans l’Open Source ou le logiciel libre une philosophie globale visant à améliorer le monde d’ici-bas. De l’autre, les pragmatiques qui développent un marché sans vouloir créer de confusion autour du concept du « free », libre ou gratuit selon les traductions. En réalité, pas gratuit ! Mais vous pouvez utiliser, modifier et distribuer le code à condition que vous partagiez vos modifications avec la communauté.

Il reste aussi quelques acharnés pour fustiger encore les éditeurs continuant à vendre leurs logiciels de manière propriétaire. C’est un combat un peu d’arrière-garde vu le nombre d’éditeurs utilisant ou reprenant des briques open source dans leurs offres. Microsoft, Oracle, IBM sont aujourd’hui des contributeurs dans les communautés et ont assez facilement oublié tous ce qu’ils disaient et le bien qu’ils pensaient de l’Open Source à l’époque…

Et aujourd’hui ?

Si ce n’est quelques irréductibles, le modèle pragmatique ne visant qu’à l’amélioration du logiciel est devenu le modèle dominant. Tous les géants actuels s’appuient sur des outils issus de cette mouvance. Ils industrialisent des avantages déjà identifiés de l’Open Source dans un ouvrage qui, lui aussi, a fait date : « La Cathédrale et le Bazar », posant les fondements du DevOps et des méthodes agiles d’aujourd’hui.

Quand je dis le modèle dominant, je ne le dis pas seulement comme étant le plus répandu. Aucun logiciel ne se crée actuellement sous la forme d’un logiciel propriétaire ou de licence comme nous les connaissions au début de ce siècle. La plupart sont désormais sous forme de services à partir du Cloud et sont facturés à l’usage ou par un abonnement. Les modes de commercialisation suivent ceux des grands du Web qui sont aussi les grands utilisateurs de l’Open Source aujourd’hui. Mieux, ce sont eux qui sont les grands innovateurs, plus que les industriels issus du monde propriétaire.

L’innovation que porte l’Open Source est multiforme et adresse l’ensemble des couches de l’informatique. La plus ancienne concerne l’infrastructure. Cloud, containers, bases de données NoSQL ne sont que quelques exemples des technologies qui maintenant changent les architectures et la manière de concevoir ou gérer l’informatique dans une entreprise.

Dans le middleware, l’Open Source a aussi imposé l’intégration légère par API et non les liaisons point à point comme on les connaissaient auparavant. REST est devenu un standard de fait dans le domaine. Ces intégrations légères vont jouer un grand rôle dans les architectures de containers ou de micro-services qui montent en puissance pour supporter les nouvelles applications dans les entreprises. Seul le niveau applicatif et les applications sur le poste de travail résistent encore un peu à la vague. Mais il est tout à fait possible de trouver quasiment sur tous les types d’applications une alternative open source aux logiciels du marché. Certaines sont d’ailleurs des réussites commerciales, comme SugarCRM dans la gestion de la relation client, ou d’autres dans la business intelligence ou l’ERP.

Ne pas réinventer la roue

L’autre grand avantage qui permit à l’Open Source de s’imposer est le fait que les entreprises ou les développeurs n’ont pas à refaire le travail déjà effectué. Par la libre utilisation du code source, les développeurs ont une base de travail et ils peuvent à loisir améliorer ou étendre le logiciel pour leurs besoins. Cette adaptation du logiciel est aussi dépendante de l’importance de la communauté réunie autour de ce logiciel. Plus elle est nombreuse et plus l’amélioration ou l’innovation ira vite.

Alliés aux méthodes itératives, les cycles de développement des logiciels se sont significativement raccourcis et des éditeurs « propriétaires » profitent aussi de ces changements, sans compter qu’ils intègrent de plus en plus de briques open source dans leurs produits. En effet, pourquoi redévelopper ce qui existe déjà et qui est disponible gratuitement ? Si on entend beaucoup parler d’Intelligence artificielle, la plupart des solutions proposées s’appuient sur des algorithmes en Open Source existants que les éditeurs, plus ou moins grands, adaptent à leurs besoins.

Ce qu’il faut retenir de cette histoire récente est de voir comment l’Open Source est devenu le modèle dominant repris et accepté par tous, même par les anciens ennemis, et les avantages que ce modèle procure au développement de l’industrie informatique en posant les bases pour une automatisation sur des volumes massifs de données et d’équipements. L’Open Source n’est pas la fin de l’histoire de l’informatique mais juste une étape nécessaire pour que cette industrie en devienne vraiment une, comme la standardisation est nécessaire dans les autres industries !

Article publié dans le n°165 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points


Desktop as a Service

Desktop as a Service

La grande vague du « As a Service » s’intéresse aussi aux PC. Dignes héritiers du VDI en entreprise, de nombreux services de type « Desktop as a Service » (DaaS) sont proposés aux entreprises,...

Big Data

Big Data

Si le bruit fait autour du Big Data a un peu diminué, c’est aussi parce qu’il a franchi de nouvelles étapes vers des utilisations plus matures de la technologie. Et que les cas d’utilisation se tournent maintenant...

Google et les DSI

Google et les DSI

Malgré les condamnations en justice, les augmentations tarifaires, l’abandon de Google +… la firme de Mountain View aurait gagné du crédit auprès des DSI français. Depuis 2018, les contrats...

RSS
Afficher tous les dossiers

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

Afficher tous les derniers numéros

Les datacenters sont au coeur de l'informatique des entreprises et leur parfaite fiabilité et disponibilité sont donc indispensables. Chaque arrêt de fonctionnement impacte l'image de l'entreprise et peut engendrer des pertes de revenus considérables. Les chercheurs de Rosenberger OSI ont développé en première mondiale une technologie de nettoyage issue de la botanique et plus précisément du lotus.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
La lune et la Statue de la Liberté, le 18 mai 2019 à New YorkHuit lancements de fusées et une mini-station en orbite lunaire d'ici 2024: le patron de la Nasa a présenté jeudi le calendrier du programme "Artémis" qui doit ramener des astronautes sur la surface lunaire pour la première fois depuis 1972. [Lire la dépêche...]

Les comptes Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a rejeté jeudi toute idée de démantèlement du groupe car cela "ne règlerait pas les problèmes" liés aux contenus ou à la vie privée, contre lesquels il dit lutter ardemment, chiffres à l'appui: plus de 2 milliards de faux comptes supprimés en trois mois. [Lire la dépêche...]

Un responsable de la police tient un téléphone contenant l'application Une puissante voix s'élève d'un téléphone dans le silence du métro de Tokyo pour dire "stop": dans la mégapole nippone, les passagères victimes des "frotteurs" plébiscitent une application visant à repousser leurs agresseurs. [Lire la dépêche...]

Près d'un quart des internautes français regardent des programmes TV en direct via des services illégaux selon une étude de l'HadopiDu foot à gogo, des émissions de tous les continents sans restriction... Près d'un quart des internautes français regardent des programmes TV en direct via des services illégaux selon une étude de l'Hadopi, de quoi donner des sueurs froides aux chaînes payantes. [Lire la dépêche...]

Mike Pompeo, le secrétaire d'Etat américain à Washington le 22 mai 2019Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a estimé jeudi que le groupe de télécommunication chinois Huawei mentait sur sa collaboration avec le gouvernement chinois. [Lire la dépêche...]

Plusieurs services de police testent le système de reconnaissance faciale d'AmazonMalgré les protestations de plusieurs associations, les actionnaires d'Amazon ont refusé d'interdire au géant informatique la vente de sa technologie de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre, a indiqué le groupe mercredi. [Lire la dépêche...]

Vera Jourova, commissaire européenne à la Justice et aux Droits des consommateurs, donne une conférence de presse à Bruxelles, le 22 mai 2019Un an après l'entrée en vigueur dans l'UE de nouvelles règles pour mieux protéger les données personnelles, près de 145.000 plaintes ont été enregistrées, selon un premier bilan de la Commission européenne publié mercredi. [Lire la dépêche...]

Une boutique Huawei, le 23 mai 2019 à PékinWashington a accusé Huawei de mentir sur ses liens avec les autorités chinoises, qui dénoncent le "harcèlement" des Etats-Unis à l'encontre du numéro deux mondial des smartphones, lâché par nombre de ses partenaires. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC19 se tiendra du 3 au 7 juin 2019 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Palais des Congrès les 11 et 12 juin 2019. Organisé par Corp Agency.

GLOBAL LIFI

La 2ème édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Salons Hoche) les 12 et 13 juin 2019. Organisé par ERI Lifi Event.

HACK IN PARIS

Pour sa 9ème édition la conférence Hack In Paris sur la sécurité IT se tient du 16 au 20 juin 2019 à Paris, Maison de la Chimie. Organisée par Sysdream.

RSS
Voir tout l'AgendaIT