X

Joyeux anniversaire l’Open Source !

Le 3 février dernier, l’Open Source fêtait ses 20 ans ! Pourquoi le 3 février ? Il fallait bien fixer une date. On en a bien donné une à la naissance de Jésus. Alors, comme pour le Messie, il en fallait une pour consacrer la naissance d’un mouvement qui se veut bien plus large que le simple accès au code d’un logiciel.

Pour revenir à ce 3 février 1998, rien ni personne ne pensait qu’il ferait date. C’était seulement le jour où Netscape a mis son code en Open Source. En réalité, le mouvement est bien plus ancien et date de la fin des années 70 où une figure emblématique, Richard Stallman, créa un nouveau logiciel pour contrôler l’imprimante de son bureau. À cette occasion, il découvrit qu’il lui était impossible d’avoir accès au code source lui permettant d’adapter son logiciel. Furieux de ce fait, il entra en guerre contre le « propriétaire ». Son objectif final était de développer un système d’exploitation, Hurd. À cette fin, il développa GNU, un système d’exploitation qui ne voulait pas être Unix. Dans la foulée, il écrivit un manifeste qui posait les bases du logiciel libre… En face de la montée en puissance du logiciel libre, tous les industriels vendant des logiciels « propriétaires » sont alors vent debout. Parmi les contempteurs les plus violents : Microsoft ! Les visiteurs des Salons Linux de la fin des années 80 et des années 90 ont encore les oreilles qui résonnent des échanges acides et des invectives lancés sur le stand de Microsoft. L’éditeur de Seattle y exposait bravement son intégration de Windows avec Posix !

L’ère des chapelles

Du fait de la reconnaissance de plus en plus marquée de ce modèle, différentes chapelles sont apparues. Il en reste quelques vestiges aujourd’hui. D’un côté les orthodoxes qui voient dans l’Open Source ou le logiciel libre une philosophie globale visant à améliorer le monde d’ici-bas. De l’autre, les pragmatiques qui développent un marché sans vouloir créer de confusion autour du concept du « free », libre ou gratuit selon les traductions. En réalité, pas gratuit ! Mais vous pouvez utiliser, modifier et distribuer le code à condition que vous partagiez vos modifications avec la communauté.

Il reste aussi quelques acharnés pour fustiger encore les éditeurs continuant à vendre leurs logiciels de manière propriétaire. C’est un combat un peu d’arrière-garde vu le nombre d’éditeurs utilisant ou reprenant des briques open source dans leurs offres. Microsoft, Oracle, IBM sont aujourd’hui des contributeurs dans les communautés et ont assez facilement oublié tous ce qu’ils disaient et le bien qu’ils pensaient de l’Open Source à l’époque…

Et aujourd’hui ?

Si ce n’est quelques irréductibles, le modèle pragmatique ne visant qu’à l’amélioration du logiciel est devenu le modèle dominant. Tous les géants actuels s’appuient sur des outils issus de cette mouvance. Ils industrialisent des avantages déjà identifiés de l’Open Source dans un ouvrage qui, lui aussi, a fait date : « La Cathédrale et le Bazar », posant les fondements du DevOps et des méthodes agiles d’aujourd’hui.

Quand je dis le modèle dominant, je ne le dis pas seulement comme étant le plus répandu. Aucun logiciel ne se crée actuellement sous la forme d’un logiciel propriétaire ou de licence comme nous les connaissions au début de ce siècle. La plupart sont désormais sous forme de services à partir du Cloud et sont facturés à l’usage ou par un abonnement. Les modes de commercialisation suivent ceux des grands du Web qui sont aussi les grands utilisateurs de l’Open Source aujourd’hui. Mieux, ce sont eux qui sont les grands innovateurs, plus que les industriels issus du monde propriétaire.

L’innovation que porte l’Open Source est multiforme et adresse l’ensemble des couches de l’informatique. La plus ancienne concerne l’infrastructure. Cloud, containers, bases de données NoSQL ne sont que quelques exemples des technologies qui maintenant changent les architectures et la manière de concevoir ou gérer l’informatique dans une entreprise.

Dans le middleware, l’Open Source a aussi imposé l’intégration légère par API et non les liaisons point à point comme on les connaissaient auparavant. REST est devenu un standard de fait dans le domaine. Ces intégrations légères vont jouer un grand rôle dans les architectures de containers ou de micro-services qui montent en puissance pour supporter les nouvelles applications dans les entreprises. Seul le niveau applicatif et les applications sur le poste de travail résistent encore un peu à la vague. Mais il est tout à fait possible de trouver quasiment sur tous les types d’applications une alternative open source aux logiciels du marché. Certaines sont d’ailleurs des réussites commerciales, comme SugarCRM dans la gestion de la relation client, ou d’autres dans la business intelligence ou l’ERP.

Ne pas réinventer la roue

L’autre grand avantage qui permit à l’Open Source de s’imposer est le fait que les entreprises ou les développeurs n’ont pas à refaire le travail déjà effectué. Par la libre utilisation du code source, les développeurs ont une base de travail et ils peuvent à loisir améliorer ou étendre le logiciel pour leurs besoins. Cette adaptation du logiciel est aussi dépendante de l’importance de la communauté réunie autour de ce logiciel. Plus elle est nombreuse et plus l’amélioration ou l’innovation ira vite.

Alliés aux méthodes itératives, les cycles de développement des logiciels se sont significativement raccourcis et des éditeurs « propriétaires » profitent aussi de ces changements, sans compter qu’ils intègrent de plus en plus de briques open source dans leurs produits. En effet, pourquoi redévelopper ce qui existe déjà et qui est disponible gratuitement ? Si on entend beaucoup parler d’Intelligence artificielle, la plupart des solutions proposées s’appuient sur des algorithmes en Open Source existants que les éditeurs, plus ou moins grands, adaptent à leurs besoins.

Ce qu’il faut retenir de cette histoire récente est de voir comment l’Open Source est devenu le modèle dominant repris et accepté par tous, même par les anciens ennemis, et les avantages que ce modèle procure au développement de l’industrie informatique en posant les bases pour une automatisation sur des volumes massifs de données et d’équipements. L’Open Source n’est pas la fin de l’histoire de l’informatique mais juste une étape nécessaire pour que cette industrie en devienne vraiment une, comme la standardisation est nécessaire dans les autres industries !

Article publié dans le n°165 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Emploi IT

Emploi IT

Avec l’évolution des technologies, portées par le Cloud, les conteneurs, les data sciences et le développement cross-platform, les métiers sont eux aussi amenés à changer. Malt, plate-forme de mise...

Gestion de l'information

Gestion de l'information

La gestion de l’information s’est imposée depuis dix ans comme un pan important de la transformation numérique des entreprises. Comment satisfaire un client si vous ne le connaissez pas finement par des informations...

French Tech FT120

French Tech FT120

83 entreprises sont sélectionnées pour le French Tech 120, où elles siègent aux côtés du Next 40. L’e-santé et le retail y sont surreprésentés, quand la...

AMP

AMP

Lancé par Google, AMP vient récemment de changer de gouvernance. C’est désormais un projet en incubation sous la responsabilité de la fondation OpenJS, elle-même née de la fusion des fondations...

WebAssembly

WebAssembly

Va-t-il réussir là où le Java a échoué ? WebAssembly ne semblait être qu’une solution pour faire tourner du C/C++ dans le navigateur web, une technologie qui séduit et qui pourrait bien avoir...

RSS
Afficher tous les dossiers

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WebAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

Afficher tous les derniers numéros

Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
La Cnil a donné son feu vert mardi à la mise en place de StopCovidLa Cnil a donné son feu vert mardi à la mise en place de StopCovid, l'application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie du coronavirus. [Lire la dépêche...]

Un homme portant un masque de protection vérifie son téléphone portable dans un bazar de Doha, la capitale du Qatar le 17 mai 2020Une application de traçage des personnes infectées par le nouveau coronavirus, dont l'utilisation est obligatoire au Qatar sous peine de prison, a suscité un rare tollé, poussant les autorités à tenter de rassurer la population du petit émirat gazier. [Lire la dépêche...]

Un homme tient un smartphone montrant une application de traçage, le 17 avril 2020 à OsloNumérique ou manuel ? Bluetooth ou GPS ? Centralisé ou décentralisé ? Les Etats américains sont divisés sur la méthode à adopter pour développer au mieux le "traçage" des contacts humains et suivre au mieux la progression du coronavirus. [Lire la dépêche...]

Crew Dragon sur une fusée Falcon 9 de SpaceX, le 21 mai 2020 au centre spatial Kennedy en Floride
La Nasa a donné son feu vert vendredi au lancement le 27 mai de deux astronautes à bord d'une fusée SpaceX, étape cruciale pour rompre la dépendance américaine envers la Russie depuis 2011 pour accéder à la Station spatiale internationale (ISS). [Lire la dépêche...]

Les milliardaires américains fondateurs de réseaux sociaux, d'achats en ligne, de plateformes...  se sont enrichis pendant la crise sanitaireLes milliardaires américains continuent de s'enrichir pendant que la pandémie de Covid-19 détruit des dizaines de millions d'emplois aux Etats-Unis, selon des données compilées par deux centres de réflexion.  [Lire la dépêche...]

Un Américain de 32 ans a tué son père alors que ce dernier participait à une rencontre virtuelle sur Zoom, selon la police new-yorkaiseUn Américain de 32 ans a tué son père alors que ce dernier participait à une rencontre virtuelle sur Zoom, premier meurtre connu commis lors d'une réunion sur cette plateforme, a indiqué la police du comté de Suffolk, dans la banlieue new-yorkaise. [Lire la dépêche...]

(ARCHIVES) Une oeuvre de l'artiste de rue Tsim Sha Tsui, à Hong Kong le 31 mai 2019, reprend les personnages du jeu Pac-Man, qui fête en 2020 ses 40 ansIl y a quarante ans apparaissait à Tokyo un nouveau jeu figurant un gros camembert jaune poussin menant des courses-poursuites endiablées avec des fantômes dans un labyrinthe: Pac-Man était né, et il allait devenir le plus célèbre des jeux d'arcade. [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg, ici à New York le 25 octobre 2019, a présenté jeudi à ses employés et au grand public sa vision pour l'organisation du travail dans son entrepriseLa moitié des employés de Facebook pourraient travailler de chez eux, de façon permanente, d'ici 5 à 10 ans, a annoncé Mark Zuckerberg jeudi lors d'une conférence pour ses employés diffusée en public sur la plateforme. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DEVOXX (ANNULÉ)

Devoxx France qui se présente comme la première conférence indépendante pour les développeurs en France tient sa 9ème édition du 1er au 3 juillet 2020 à Paris au Palais de Congrès de la Porte Maillot. Organisée par Quantixx.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie