X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Joyeux anniversaire l’Open Source !

Le 3 février dernier, l’Open Source fêtait ses 20 ans ! Pourquoi le 3 février ? Il fallait bien fixer une date. On en a bien donné une à la naissance de Jésus. Alors, comme pour le Messie, il en fallait une pour consacrer la naissance d’un mouvement qui se veut bien plus large que le simple accès au code d’un logiciel.

Pour revenir à ce 3 février 1998, rien ni personne ne pensait qu’il ferait date. C’était seulement le jour où Netscape a mis son code en Open Source. En réalité, le mouvement est bien plus ancien et date de la fin des années 70 où une figure emblématique, Richard Stallman, créa un nouveau logiciel pour contrôler l’imprimante de son bureau. À cette occasion, il découvrit qu’il lui était impossible d’avoir accès au code source lui permettant d’adapter son logiciel. Furieux de ce fait, il entra en guerre contre le « propriétaire ». Son objectif final était de développer un système d’exploitation, Hurd. À cette fin, il développa GNU, un système d’exploitation qui ne voulait pas être Unix. Dans la foulée, il écrivit un manifeste qui posait les bases du logiciel libre… En face de la montée en puissance du logiciel libre, tous les industriels vendant des logiciels « propriétaires » sont alors vent debout. Parmi les contempteurs les plus violents : Microsoft ! Les visiteurs des Salons Linux de la fin des années 80 et des années 90 ont encore les oreilles qui résonnent des échanges acides et des invectives lancés sur le stand de Microsoft. L’éditeur de Seattle y exposait bravement son intégration de Windows avec Posix !

L’ère des chapelles

Du fait de la reconnaissance de plus en plus marquée de ce modèle, différentes chapelles sont apparues. Il en reste quelques vestiges aujourd’hui. D’un côté les orthodoxes qui voient dans l’Open Source ou le logiciel libre une philosophie globale visant à améliorer le monde d’ici-bas. De l’autre, les pragmatiques qui développent un marché sans vouloir créer de confusion autour du concept du « free », libre ou gratuit selon les traductions. En réalité, pas gratuit ! Mais vous pouvez utiliser, modifier et distribuer le code à condition que vous partagiez vos modifications avec la communauté.

Il reste aussi quelques acharnés pour fustiger encore les éditeurs continuant à vendre leurs logiciels de manière propriétaire. C’est un combat un peu d’arrière-garde vu le nombre d’éditeurs utilisant ou reprenant des briques open source dans leurs offres. Microsoft, Oracle, IBM sont aujourd’hui des contributeurs dans les communautés et ont assez facilement oublié tous ce qu’ils disaient et le bien qu’ils pensaient de l’Open Source à l’époque…

Et aujourd’hui ?

Si ce n’est quelques irréductibles, le modèle pragmatique ne visant qu’à l’amélioration du logiciel est devenu le modèle dominant. Tous les géants actuels s’appuient sur des outils issus de cette mouvance. Ils industrialisent des avantages déjà identifiés de l’Open Source dans un ouvrage qui, lui aussi, a fait date : « La Cathédrale et le Bazar », posant les fondements du DevOps et des méthodes agiles d’aujourd’hui.

Quand je dis le modèle dominant, je ne le dis pas seulement comme étant le plus répandu. Aucun logiciel ne se crée actuellement sous la forme d’un logiciel propriétaire ou de licence comme nous les connaissions au début de ce siècle. La plupart sont désormais sous forme de services à partir du Cloud et sont facturés à l’usage ou par un abonnement. Les modes de commercialisation suivent ceux des grands du Web qui sont aussi les grands utilisateurs de l’Open Source aujourd’hui. Mieux, ce sont eux qui sont les grands innovateurs, plus que les industriels issus du monde propriétaire.

L’innovation que porte l’Open Source est multiforme et adresse l’ensemble des couches de l’informatique. La plus ancienne concerne l’infrastructure. Cloud, containers, bases de données NoSQL ne sont que quelques exemples des technologies qui maintenant changent les architectures et la manière de concevoir ou gérer l’informatique dans une entreprise.

Dans le middleware, l’Open Source a aussi imposé l’intégration légère par API et non les liaisons point à point comme on les connaissaient auparavant. REST est devenu un standard de fait dans le domaine. Ces intégrations légères vont jouer un grand rôle dans les architectures de containers ou de micro-services qui montent en puissance pour supporter les nouvelles applications dans les entreprises. Seul le niveau applicatif et les applications sur le poste de travail résistent encore un peu à la vague. Mais il est tout à fait possible de trouver quasiment sur tous les types d’applications une alternative open source aux logiciels du marché. Certaines sont d’ailleurs des réussites commerciales, comme SugarCRM dans la gestion de la relation client, ou d’autres dans la business intelligence ou l’ERP.

Ne pas réinventer la roue

L’autre grand avantage qui permit à l’Open Source de s’imposer est le fait que les entreprises ou les développeurs n’ont pas à refaire le travail déjà effectué. Par la libre utilisation du code source, les développeurs ont une base de travail et ils peuvent à loisir améliorer ou étendre le logiciel pour leurs besoins. Cette adaptation du logiciel est aussi dépendante de l’importance de la communauté réunie autour de ce logiciel. Plus elle est nombreuse et plus l’amélioration ou l’innovation ira vite.

Alliés aux méthodes itératives, les cycles de développement des logiciels se sont significativement raccourcis et des éditeurs « propriétaires » profitent aussi de ces changements, sans compter qu’ils intègrent de plus en plus de briques open source dans leurs produits. En effet, pourquoi redévelopper ce qui existe déjà et qui est disponible gratuitement ? Si on entend beaucoup parler d’Intelligence artificielle, la plupart des solutions proposées s’appuient sur des algorithmes en Open Source existants que les éditeurs, plus ou moins grands, adaptent à leurs besoins.

Ce qu’il faut retenir de cette histoire récente est de voir comment l’Open Source est devenu le modèle dominant repris et accepté par tous, même par les anciens ennemis, et les avantages que ce modèle procure au développement de l’industrie informatique en posant les bases pour une automatisation sur des volumes massifs de données et d’équipements. L’Open Source n’est pas la fin de l’histoire de l’informatique mais juste une étape nécessaire pour que cette industrie en devienne vraiment une, comme la standardisation est nécessaire dans les autres industries !

Article publié dans le n°165 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Meg Whitman directrice générale de Quibi, lors d'une conférence au salon de Las Vegas, le 8 janvier 2020La moitié de la planète confinée par le coronavirus? Cela n'empêchera pas Quibi de tenter de révolutionner l'industrie du divertissement en lançant dès lundi son service de streaming "nomade", avec des programmes courts spécifiquement conçus pour les téléphones mobiles mais "en qualité hollywoodienne". [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique s'est réuni via Zoom le 31 mars 2020, avec le Premier ministre, Boris Johnson (en haut à gauche), qui est en quarantaine à cause du Covid-19Quel est le point commun entre Boris Johnson, les amateurs d'apéros à distance et 90.000 écoles dans le monde? Tous utilisent l'application de visioconférence Zoom, pour travailler ou socialiser pendant la pandémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Google va publier à partir de vendredi des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, afin d'aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de distanciation sociale contre le Covid-19Google va publier à partir de vendredi des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, afin d'aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de distanciation sociale contre le Covid-19. [Lire la dépêche...]

Hannah Koch, administratrice du site dans l'Etat de Victoria, le 30 mars 2020 dans le sud-est de l'Australie1Q96FUMontrés du doigt comme autant de vecteurs de la désinformation, les réseaux sociaux sont aussi les relais d'un remarquable élan de solidarité vis-à-vis du personnel soignant, en Australie notamment, afin de soutenir dans leur vie quotidienne ceux qui risquent leur vie pour faire reculer le coronavirus. [Lire la dépêche...]

Le réseau social Twitter a annoncé jeudi avoir supprimé des milliers de comptes dans plusieurs pays, en raison de leurs contenus jugés pro-gouvernementauxLe réseau social Twitter a annoncé jeudi avoir supprimé des milliers de comptes dans plusieurs pays, en raison de leurs contenus jugés pro-gouvernementaux. [Lire la dépêche...]

L'autorité de régulation des télécoms annonce que les quatre principaux opérateurs candidats à l'attribution des fréquences des futurs réseaux mobiles 5G sont qualifiés pour participer aux enchères, reportées sine die en raison de la crise sanitaireL'autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé jeudi que les quatre principaux opérateurs candidats à l'attribution des fréquences des futurs réseaux mobiles 5G sont qualifiés pour participer aux enchères, reportées sine die en raison de la crise sanitaire. [Lire la dépêche...]

Un employé de Lamborghini manipule une imprimante 3D pour la fabrication de visières médicales, dans cette photo transmise le 2 avril 2020Le constructeur italien de voitures de luxe Lamborghini a annoncé jeudi avoir lancé la production de masques et de visières médicales, nouvel exemple de transformation de la production en pleine épidémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Les bureaux de Google à New York, le 3 juin 2019Google a annoncé jeudi l'allocation de 6,5 millions de dollars à des organisations de vérification des faits (fact-checking) dans le monde, alors que les fausses rumeurs et conseils dangereux sur le Covid-19 continuent de se propager sur internet. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie