X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Du code russe dans les produits d’une filiale de Safran

Morpho, alors filiale de Safran, a vendu au FBI un logiciel de reconnaissance d’empreintes contenant du code provenant d’un éditeur russe, Papillon. La question ne porte pas tant sur l’origine du code ou sur sa sécurité que sur le secret qui entourait cet accord de licence.

Une ancienne filiale de Safran, Sagem Sécurité (avant d'être renommée Morpho), a utilisé sous licence une technologie développée par une entreprise russe, Papillon, assurent deux lanceurs d’alerte. Le code écrit par cet éditeur, réputé proche du Kremlin, aurait été intégré à un logiciel de reconnaissance d’empreintes digitales, lequel est utilisé par le FBI et par 18 000 agences américaines, croit savoir Buzzfeed.

En soi, la présence de code d’un tiers dans une solution n’est pas un problème, le FBI assurant par ailleurs à notre confrère américain que « à l’instar de tout logiciel commercial que nous exploitons, les examens de sécurité appropriés ont été effectués avant le déploiement opérationnel ». Mais dans le cas présent la filiale de Safran aurait délibérément dissimulé à l’agence fédérale « l’achat de code russe dans un accord secret ».

Secret bien gardé

Buzzfeed a pu examiner un exemplaire dudit contrat, en date de juillet 2008, un an avant que Sagem Sécurité remporte l’appel d’offres du FBI. Il y est prévu que l’entreprise ait licence d’intégrer le code de Papillon dans ses logiciels et de vendre le produit fini en tant que technologie propre. Papillon devait fournir des mises à jour pendant cinq ans et raflait 3,8 millions d’euros, plus les frais annuels.

Papillon assure dans ce contrat que sa technologie ne contient aucune porte dérobée ou code permettant un accès non-autorisé. Tout irait donc pour le mieux, si ce n’était le secret qui entourait cet accord. Le contrat stipulait en effet que « les parties s'engagent à rester strictement confidentielles et à ne pas divulguer par quelque moyen que ce soit à un tiers l'existence et le contenu de ce Contrat ».

Deux lanceurs d’alerte, Philippe Desbois, ex-responsable des opérations de Morpho en Russie, et Georges Hala, ex-chargé du business development dans ce même pays, signalent « l’omerta » qui régnait dans la filiale de Safran autour de ce contrat. Le premier explique à Buzzfeed qu’à plusieurs reprises des dirigeants de l’entreprise ont insisté sur le fait que l'existence de l'accord reste « un secret bien gardé ». « Ils m'ont dit que nous aurons de gros problèmes si le FBI était au courant de l'origine de l'algorithme » se rappelle-t-il.

Un peu de FSB au FBI

En cause, la proximité de Papillon avec les autorités russes. La société ne s’en cache pas et en fait un argument marketing, soulignant l’étroite collaboration avec les ministères russes de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice. Selon Georges Hala, « Papillon est une émanation du ministère des Affaires intérieures, donc Papillon était toujours sous le contrôle du ministère ». Rien d’étonnant à ce que Morpho cherche à tout prix à garder l’information secrète : la seule existence de ce contrat aurait pu amener les autorités américaines à chercher un autre prestataire.

Les deux lanceurs d’alerte expliquent ne pas avoir participé à l’accord entre Sagem Sécurité et Papillon ni à l’intégration du code du second aux solutions du premier. Ils ont découvert l’existence de cet accord de licence suite aux instructions de leur direction de ne pas concurrencer Papillon sur certains contrats. Les deux anciens salariés de Morpho indiquent que leurs responsables leur ont expliqué que les deux entreprises avaient un accord tacite pour ne pas empiéter sur les activités de l'autre dans certains.

Philippe Desbois a porté l’affaire devant les tribunaux américains, accusant Safran d’avoir amassé frauduleusement un milliard de dollars auprès d’agences américaines et de pratiques anticoncurrentielles. Il a été débouté en première instance, mais le juge ne s’est prononcé que sur la forme : le magistrat considérait que les accusations n’étaient pas assez spécifiques. Le dossier doit encore être examiné en appel, peut-être sur le fond cette fois-ci.

Une question de confiance

Safran a refusé de commenter, mais n’a pas nié dans des documents juridiques l’existence de ce contrat entre son ancienne filiale et Papillon. En 2017, le groupe français a vendu Morpho à un fond américain, qui l’a renommée Idemia. Une porte-parole de la nouvelle entité a souligné à Buzzfeed que les produits de Morpho ont été développés en France ou aux Etats-Unis mais que deux logiciels contenaient du code source développé « par d'autres sociétés ».

De son côté, Papillon ne nie ni ne confirme l’information, mais insiste sur le fait que son code n’ouvre aucune porte dérobée. Mais le problème est ailleurs et ce n’est pas Kaspersky qui dira le contraire. Trois anciens employés de la branche américaine de Morpho ont déclaré à notre confrère ne pas être au courant de l’intégration du code de Papillon au logiciel vendu au FBI. « Personnellement cela m'aurait un peu inquiété […] cela aurait soulevé des problèmes de confiance fondamentaux » raconte l’un d’entre eux. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Débats


Ordinateur quantique

Ordinateur quantique

L’année 2017 aura vu une accélération impressionnante concernant le futur des ordinateurs quantiques. Les premiers simulateurs ou ordinateurs sont proposés par quelques acteurs qui s’affairent dans un...

Le NAS dans l'entreprise

Le NAS dans l'entreprise

Si les NAS ont commencé par se répandre plutôt dans les foyers pour des besoins personnels, de plus en plus d’entreprises, de toutes tailles, optent pour des serveurs de ce type. Et pour bien des raisons…

Afficher tous les dossiers

AU COEUR DE MELTDOWN & SPECTRE - Tendances'18 : expérimenter l'IA au plus vite ! - Développez vos premiers chatbots - Le NAS revient en force - French Tech Bordeaux - Klaxoon réinvente la réunion - Bootcamp développeur mobile - Rencontre avec Éric Léandri (Qwant)...

 

IA, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE - Stations de travail : cap sur les métiers - RGPD : l'IAM à la rescousse - SOLIDITY, le langage des smart contracts - Comment WINDOWS 10 Fall Creators Update booste la sécurité - Développeurs, avez-vous un agent ? - OpenStack se recentre sur les hébergeurs...

 

Afficher tous les derniers numéros

"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Des vélos en libre-service à Paris, le 18 novembre 2017Des vélos en libre-service "flottants", sans station et connectés: de plus en plus répandus dans Paris depuis l’automne, plusieurs services promettent de moderniser le cyclisme urbain, mais sont confrontés au vandalisme et aux incivilités, qui ont déjà coulé des tentatives similaires à Lille et Reims. [Lire la dépêche...]

Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016, a-t-il annoncé vendredi. [Lire la dépêche...]

Le logo Twitter le 20 novembre  2017 Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016, a-t-il annoncé vendredi. [Lire la dépêche...]

Le logo Facebook photographié à Londres le 4 décembre 2017Facebook a décidé de faire appel à ses utilisateurs pour lutter contre la désinformation et identifier les sources "fiables", énième illustration d'un combat dont il a fait son cheval de bataille après des mois de critiques. [Lire la dépêche...]

Facebook va hiérarchiser les sources d'information selon le degré de fiabilité qui leur est accordé par les utilisateurs du réseau social, a annoncé le groupe vendredi, nouvelle illustration de sa lutte contre les "fausses informations". [Lire la dépêche...]

Visite aux Seychelles grâce aux technologies de réalité virtuelle présentées au Fitur de Madrid, le 17 janvier 2018Une chambre d'hôtel automatiquement personnalisée aux goûts du client, des lunettes de réalité virtuelle en guise de brochures: les nouvelles technologies émergent dans le secteur du tourisme, qui espère ainsi profiter de la mine d'or des données personnelles. [Lire la dépêche...]

En Côte d'Ivoire, l'offre de Zeci, la coentreprise d'EDF et d'OGE, équipe déjà plus de 10.000 foyers, soit environ 50.000 personnesUn peu plus d'un an après avoir lancé leur offre d'électricité solaire hors réseaux en Côte d'Ivoire, EDF et la start-up Off Grid Electric (OGE) étendent leur partenariat au Ghana, a annoncé le groupe français vendredi. [Lire la dépêche...]

Google dispose déjà d'accord d'échanges de licences similaires avec nombre d'entreprises, en particulier les géants sud-coréens Samsung et LGLe géant américain Google et le mastodonte chinois Tencent ont annoncé vendredi un accord d'échange de licences de long terme en vue d'une possible collaboration dans le développement de nouvelles technologies. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

La 12ème Université des DPO (Data Protection Officers), anciennement Université des CIL, l’événement incontournable des professionnels de la conformité à la loi Informatique et Libertés et au RGPD, a pour cadre le mercredi 24 janvier 2018 la Maison de la Chimie, à Paris. Organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel).

RENCONTRES AMRAE

Les 26èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances) ont lieu du 7 au 9 février 2018 à Marseille (parc Chanot) sur le thème : "l'intelligence des risques pour franchir de nouveaux caps". Organisées par l'AMRAE.

AP CONNECT

La 1ère édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 7 et 8 février 2018 à Paris, Espace Champerret. Organisé par PG Promotion.

GLOBAL LIFI

La 1ère édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Palais Brongniart) les 8 et 9 février 2018. Organisé par ERI Lifi Event.
RSS
Voir tout l'AgendaIT