X

News Partenaire

Work.com : le centre de commande du retour au travail

Le centre de commande est la vitrine unique d'une entreprise pour gérer les complexités associées à sa réouverture et au retour des employés au travail dans l'environnement COVID-19. Il s’agit du «cockpit» d’un responsable des opérations pour conduire son organisation à travers la crise, reprendre ses activités et ses opérations, et sortir plus fort qu’avant.

Du code russe dans les produits d’une filiale de Safran

Morpho, alors filiale de Safran, a vendu au FBI un logiciel de reconnaissance d’empreintes contenant du code provenant d’un éditeur russe, Papillon. La question ne porte pas tant sur l’origine du code ou sur sa sécurité que sur le secret qui entourait cet accord de licence.

Une ancienne filiale de Safran, Sagem Sécurité (avant d'être renommée Morpho), a utilisé sous licence une technologie développée par une entreprise russe, Papillon, assurent deux lanceurs d’alerte. Le code écrit par cet éditeur, réputé proche du Kremlin, aurait été intégré à un logiciel de reconnaissance d’empreintes digitales, lequel est utilisé par le FBI et par 18 000 agences américaines, croit savoir Buzzfeed.

En soi, la présence de code d’un tiers dans une solution n’est pas un problème, le FBI assurant par ailleurs à notre confrère américain que « à l’instar de tout logiciel commercial que nous exploitons, les examens de sécurité appropriés ont été effectués avant le déploiement opérationnel ». Mais dans le cas présent la filiale de Safran aurait délibérément dissimulé à l’agence fédérale « l’achat de code russe dans un accord secret ».

Secret bien gardé

Buzzfeed a pu examiner un exemplaire dudit contrat, en date de juillet 2008, un an avant que Sagem Sécurité remporte l’appel d’offres du FBI. Il y est prévu que l’entreprise ait licence d’intégrer le code de Papillon dans ses logiciels et de vendre le produit fini en tant que technologie propre. Papillon devait fournir des mises à jour pendant cinq ans et raflait 3,8 millions d’euros, plus les frais annuels.

Papillon assure dans ce contrat que sa technologie ne contient aucune porte dérobée ou code permettant un accès non-autorisé. Tout irait donc pour le mieux, si ce n’était le secret qui entourait cet accord. Le contrat stipulait en effet que « les parties s'engagent à rester strictement confidentielles et à ne pas divulguer par quelque moyen que ce soit à un tiers l'existence et le contenu de ce Contrat ».

Deux lanceurs d’alerte, Philippe Desbois, ex-responsable des opérations de Morpho en Russie, et Georges Hala, ex-chargé du business development dans ce même pays, signalent « l’omerta » qui régnait dans la filiale de Safran autour de ce contrat. Le premier explique à Buzzfeed qu’à plusieurs reprises des dirigeants de l’entreprise ont insisté sur le fait que l'existence de l'accord reste « un secret bien gardé ». « Ils m'ont dit que nous aurons de gros problèmes si le FBI était au courant de l'origine de l'algorithme » se rappelle-t-il.

Un peu de FSB au FBI

En cause, la proximité de Papillon avec les autorités russes. La société ne s’en cache pas et en fait un argument marketing, soulignant l’étroite collaboration avec les ministères russes de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice. Selon Georges Hala, « Papillon est une émanation du ministère des Affaires intérieures, donc Papillon était toujours sous le contrôle du ministère ». Rien d’étonnant à ce que Morpho cherche à tout prix à garder l’information secrète : la seule existence de ce contrat aurait pu amener les autorités américaines à chercher un autre prestataire.

Les deux lanceurs d’alerte expliquent ne pas avoir participé à l’accord entre Sagem Sécurité et Papillon ni à l’intégration du code du second aux solutions du premier. Ils ont découvert l’existence de cet accord de licence suite aux instructions de leur direction de ne pas concurrencer Papillon sur certains contrats. Les deux anciens salariés de Morpho indiquent que leurs responsables leur ont expliqué que les deux entreprises avaient un accord tacite pour ne pas empiéter sur les activités de l'autre dans certains.

Philippe Desbois a porté l’affaire devant les tribunaux américains, accusant Safran d’avoir amassé frauduleusement un milliard de dollars auprès d’agences américaines et de pratiques anticoncurrentielles. Il a été débouté en première instance, mais le juge ne s’est prononcé que sur la forme : le magistrat considérait que les accusations n’étaient pas assez spécifiques. Le dossier doit encore être examiné en appel, peut-être sur le fond cette fois-ci.

Une question de confiance

Safran a refusé de commenter, mais n’a pas nié dans des documents juridiques l’existence de ce contrat entre son ancienne filiale et Papillon. En 2017, le groupe français a vendu Morpho à un fond américain, qui l’a renommée Idemia. Une porte-parole de la nouvelle entité a souligné à Buzzfeed que les produits de Morpho ont été développés en France ou aux Etats-Unis mais que deux logiciels contenaient du code source développé « par d'autres sociétés ».

De son côté, Papillon ne nie ni ne confirme l’information, mais insiste sur le fait que son code n’ouvre aucune porte dérobée. Mais le problème est ailleurs et ce n’est pas Kaspersky qui dira le contraire. Trois anciens employés de la branche américaine de Morpho ont déclaré à notre confrère ne pas être au courant de l’intégration du code de Papillon au logiciel vendu au FBI. « Personnellement cela m'aurait un peu inquiété […] cela aurait soulevé des problèmes de confiance fondamentaux » raconte l’un d’entre eux. 


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Débats

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Yuka

Yuka

Près d’un quart des Français utilise cette application évaluant si un produit, alimentaire ou cosmétique, est bon pour la santé ! L’outil YuKa a changé le comportement de nombreux...

École 42

École 42

Fondée en 2013, l’École 42 s’est installée sur la plus haute marche du podium des «écoles de code», selon le classement CodinGame. Dirigée par Sophie Viger depuis la fin 2018,...

Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Deux jours avant une audition parlementaire sur les plateformes et les contenus qu'elles hébergent, des modérateurs de Facebook demandent à être mieux traités et écoutés par le géant des réseaux sociauxDeux jours avant une audition parlementaire sur les plateformes et les contenus qu'elles hébergent, des modérateurs de Facebook, en première ligne face aux messages de haine et images violentes, demandent à être mieux traités et écoutés par le géant des réseaux sociaux. [Lire la dépêche...]

Twitter multiplie les mesures pour limiter la désinformation sur les élections américaines
Twitter, à l'approche des élections américaines du 3 novembre, diffuse depuis lundi en évidence sur son fil d'actualités des messages destinés à prévenir ses utilisateurs de possibles manoeuvres de désinformation sur le vote par correspondance et les résultats.  [Lire la dépêche...]

Plusieurs dizaines de petits sites internet français ont été touchés par une vague de piratages informatiques consistant à leur faire afficher des messages de propagande islamistePlusieurs dizaines de petits sites internet français ont été touchés par une vague de piratages informatiques consistant à leur faire afficher des messages de propagande islamiste, a constaté lundi l'AFP. [Lire la dépêche...]

Lee Kun-hee avant une audience devant le tribunal à Séoul, le 1er juillet 2008Le plus riche et le plus puissant industriel de Corée du Sud, Lee Kun-hee, décédé dimanche à l'âge de 78 ans, avait fait de Samsung Electronics un géant mondial des télécommunications, tout en menant une existence solitaire. [Lire la dépêche...]

Le Premier ministre français Jean Castex et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le 23 octobre 2020 à BruxellesLe Premier ministre français Jean Castex a souligné vendredi à Bruxelles l'urgence d'une "régulation beaucoup plus forte" des réseaux sociaux, après la décapitation de l'enseignant Samuel Paty. [Lire la dépêche...]

Croquis d'audience montrant le Russe Alexander Vinnik (C) devant le tribunal correctionnel, le 19 octobre 2020 à ParisIl a été qualifié de "pirate extrêmement doué", "pionnier" des cyberattaques: dix ans de prison ont été requis vendredi contre le Russe Alexander Vinnik, jugé à Paris pour des escroqueries massives au bitcoin. [Lire la dépêche...]

Prototype d'Des sortes de capsules, individuelles, en duo ou prévues pour un vélo : le projet "Urbanloop" d'élèves ingénieurs lorrains pourrait se concrétiser dès 2024, à Nancy voire à proximité d'un site des jeux Olympiques de Paris. [Lire la dépêche...]

Une cour d'appel californienne a estimé jeudi qu'Uber et Lyft ont bien enfreint la loi de l'Etat qui veut les contraindre à requalifier leurs chauffeurs en employésUne cour d'appel californienne a estimé jeudi qu'Uber et Lyft ont bien enfreint la loi de l'Etat qui veut les contraindre à requalifier leurs chauffeurs en employés, mais les deux entreprises ont un sursis jusqu'à ce que les électeurs aient voté sur leur proposition alternative le 3 novembre. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT