X

Dev·Fin·Leg·Sec·Ops ? Bonjour l'agilité !

Un avenir radieux s'annonce pour l’automatisation par le DevOps. Je modérerai cet enthousiasme devant les difficultés à venir dans la mise en œuvre de DevOps. Rien que l’ajout de la sécurité dans le cycle de développement va obérer des chiffres prometteurs.

Les colonnes des gazettes informatiques ou de management en sont remplies ! Le DevOps est le nouveau Graal des services informatiques permettant enfin, après des décennies, d’aligner les emplois du temps des services métier et de l’informatique. Grâce à cette méthode, pas de versions à date fixe mais enfin des applications qui suivent le rythme des besoins du marketing, des ventes, du service RH… Bref, le bonheur permanent grâce à l’intégration et au déploiement continu des applications pour soutenir l’activité de l’entreprise.

Première mise au point, cette magnifique envolée ne concerne que les nouvelles applications. Les anciennes, les « vilaines » applications dites « Legacy » dans le nouveau novlangue, restent cantonnées au surannée plan en V, pour leurs développement et mises à jour. Bien sûr elles vont vite être rattrapée par le DevOps et vont, elles aussi, se soumettre à ce rythme en continu pour avoir un avenir dans le Cloud. Là surgit le premier ajout d’importance au DevOps, le Sec ! Car qui dit Cloud, dit données qui se baladent vers le Cloud privé – ou non. Il n’en reste pas moins que les données bougent et, si c’est sur un Cloud public, Horreur !, Malheur !, tout doit être sécurisé. Donc, dans les sprints effrénés, les développeurs doivent inclure la sécurité. On sent déjà que la course devient moins facile et plus lente. En effet, comment, en plus des tests habituels, ajouter le scan de vulnérabilité, la révision du code, la montée en charge et autres éléments constitutifs de la sécurité.

Vérifier la conformité en continu

Qui dit sécurité dit aussi respect de la législation et des règles de conformité. Et là arrive le deuxième bloc ; le légal ! Donc, comment l’application et ses différentes versions maintiennent par exemple le respect sur les données personnelles, la conformité aux différentes règles qui deviennent toujours plus nombreuses. Car, dans un déploiement et des développements continus il ne s’agit pas de voir si la première version est compatible avec le cadre légal ou réglementaire mais à chaque version il convient de vérifier la chose. Intéressant de voir si les services juridiques des entreprises vont regarder si les applications ou si les personnes en charge de la conformité vont avoir leur mot à dire dans le DevSecOps ! Le rythme de l’analyse de tout cela n’est pas forcément compatible avec le rythme des sprints. Allons-nous voir de magnifiques applications être bloquées parce que ne respectant pas le futur RGPD sur certains points ?

Dernier élément, et non le moindre, le coût de tout cela et la facture prévisionnelle dans le Cloud. Si l’agilité, la flexibilité apportée par le Cloud, sont les éléments les plus recherchés par les entreprises, il convient de voir si tout cela est économiquement rentable. Certains, à la vue des premières factures sur le Cloud public, ont évité de peu de s’étrangler. On voit poindre le nouvel acronyme de FinOps, en gros un contrôleur de gestion mâtiné d’acheteur pour comprendre et choisir le Cloud idoine pour poster la super application qui sera donc développée en DevLegFinSecOps ! Sans vouloir présumer de ce qui adviendra, il semble cependant que l’addition de couches n’aide pas forcément à l’agilité et encore moins à la rapidité et à la flexibilité. En l’état actuel, les entreprises ont déjà du mal à mettre réellement en place le DevOps sur l’ensemble de leur périmètre et n’ont pas encore ajouté le FinLegSec !

L’organisation et la coordination de l’ensemble est une autre question à laquelle les entreprises devront un jour ou l’autre répondre pour arriver aux buts affichés du simple DevOps. Elles devraient s’y mettre rapidement puisque 70 % des DSI vont « conforter leurs développements agiles, en privilégiant le Design Thinking et l’approche DevOps. Cette dernière fusionnant le développement et l’exploitation de logiciels. En 2019, 60 % des DSI finaliseraient la réorganisation de l’infrastructure et des applications utilisées par leur entreprise. Et ce en privilégiant le Cloud, les technologies mobiles et la dynamique DevOps », selon un article paru sur le site de Silicon.fr citant des analyses du cabinet IDC. Toujours selon la même source, 40 % vont adopter de nouveaux modèles de gouvernance numérique pour accélérer l’innovation et la vitesse des déploiements. Et imposer leur vision auprès des comités de direction. Comme dit l’adage, l’espoir fait vivre.

D’une version à l’autre, changer de Cloud ?

Pour bien comprendre le phénomène, nous pouvons regarder ce que font les bons élèves de la classe DevOps. Amazon assure en moyenne chaque seconde une livraison. Etsy, une plate-forme d’e-commerce, déploie 50 modifications par jour. Netflix réalise des milliers de déploiements quotidiens et CocaCola a accéléré la livraison de 50 % pour ses projets. Ces chiffres s’entendent sans tenir compte de la sécurité, de l’analyse des coûts de la mise en œuvre dans le Cloud ni sur les aspects légaux des applications mises en œuvre. Tous prévoient donc un avenir radieux à l’automatisation par le DevOps. Je modérerai cet enthousiasme devant les difficultés à venir dans la mise en œuvre de DevOps. Rien que l’ajout de la sécurité dans le cycle de développement va obérer ces chiffres si prometteurs.

Le DevOps n’est pas seulement un moyen d’automatisation mais il s’agit d’un ensemble de bonnes pratiques ayant pour but de livrer des logiciels en production de façon rapide, sûre et mesurable.

Si vous devez y ajouter la sécurité mais aussi le contrôle de légalité et le coût du déploiement dans le Cloud, je ne suis pas sûr que l’élément « rapide » puisse être atteint. Cela sera certainement mesurable et plus sûr, mais un élément important du DevOps sera perdu. Ou alors, il faudra faire sans que cela soit sûr ou rentable ou conforme aux règles légales. C’est sans compter que la justification du DevOps est aussi de s’adapter au contexte changeant de l’entreprise. Mais le contexte légal et la guerre des prix dans le Cloud vont faire que les entreprises d’une version à l’autre vont changer de Cloud. De nombreux outils comme C3DNA, Cloudendure, Elastifile, VMware permettent aujourd’hui de migrer sans trop de difficulté d’un Cloud à l’autre. L’adhérence par le poids des données dans le Cloud ne sera pas suffisant devant les sommes en jeux, d’où le besoin du FinOps qui se rajoutera au DevSecOps. Et finalement tout cela ne sera qu’affaire de contrat, et là, votre service juridique entrera dans la danse. Bienvenue dans le DevFinLegSecOps, mais l’agilité ne sera certainement plus un élément de choix ! 

Article publié dans le n°163 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Edge Computing

Edge Computing

Du simple microcontrôleur capable d’exécuter un algorithme d’IA jusqu’au conteneur maritime de 12 mètres, l’informatique se rapproche au plus près des sources de données. L’Edge...

Ansible

Ansible

Ansible tient une assez belle place dans le palmarès des outils favoris des DevOps. Il permet d’automatiser des traitements sur un parc de machines. Nous allons voir quelles sont ses possibilités en la matière.

Transfo avec Salesforce

Transfo avec Salesforce

Dreamforce, conférence géante à San Francisco, regroupait cet automne près de 170000 personnes sur place et près de 15 millions en ligne. Marc Benioff a multiplié les annonces à cette occasion pour...

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

RSS
Afficher tous les dossiers

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

Afficher tous les derniers numéros

OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le nouveau jeu vidéo des Sims présenté en juin 2014 à Los AngelesDes possibilités infinies derrière l'apparence du quotidien: 20 ans après la sortie du premier jeu, les Sims continuent d'inspirer des millions de joueurs, qui construisent des histoires et des bâtiments autant qu'ils se construisent eux-mêmes.       [Lire la dépêche...]

Les Français passent désormais plus de 2 heures par jour sur internetToujours plus mobiles, sociaux et vidéos, mais surtout plus fréquents: les usages des internautes français révèlent une forte augmentation du temps passé en ligne qui atteint en moyenne 2 heures et 12 minutes par jour en 2019, selon une étude de Médiamétrie publiée jeudi. [Lire la dépêche...]

Bouygues ne sera pas affecté financièrement par la cyberattaque qui l'a frappé en début d'annéeBouygues ne sera pas affecté financièrement par la cyberattaque qui l'a frappé en début d'année, a assuré jeudi le groupe, son PDG démentant par ailleurs toute négligence en matière de sécurité. [Lire la dépêche...]

Des patients ayant des symptômes du coronavirus participent à une séance de gymnastique encadrée par du personnel médical en combinaison de protection dans un hôpital de Wuhan, le 17 février 2020Partout dans le monde, l'épidémie du nouveau coronavirus a réveillé des peurs mais également un véritable appétit pour les films, les jeux vidéos et les séries anxiogènes sur le thème de la maladie.  [Lire la dépêche...]

Des entrepreneurs de Kickstarter au Web Summit, le 8 novembre 2016 à LisbonneLes salariés de Kickstarter, une plateforme de financement participatif, ont fondé un syndicat considéré comme le premier du genre dans le secteur américain des technologies, et qui donne de l'espoir à de nombreux employés dont la parole semble souvent étouffée par leur direction. [Lire la dépêche...]

Lawrence L'inventeur de la très populaire commande informatique dite du "copier-coller" est mort à l'âge de 74 ans cette semaine, d'après une annonce de l'entreprise Xerox postée sur Twitter mercredi. [Lire la dépêche...]

Au siège de la Commission européenne L'UE a dévoilé mercredi son plan de bataille sur l'intelligence artificielle et les données afin de rattraper son retard sur les États-Unis et la Chine et dissiper les craintes de contrôle à la Big Brother. [Lire la dépêche...]

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, visite le La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé à une intelligence artificielle "responsable" et maîtrisée par l'humain, lors de la présentation mercredi de la stratégie de l'UE sur ce secteur hautement stratégique et sensible. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

GALA DSI

La 8ème édition du Gala DSI doit réunir plus de 300 DSI au Pavillon d'Armenonville (Paris 16ème) le 10 mars 2020. Organisé par Agora Managers.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie