X
Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Un bug des portefeuilles multi-signatures de Parity gèle des milliers d’Ether

C’est soi-disant « par hasard » qu’une personne est parvenue à geler l’intégralité des portefeuilles de cybermonnaies multi-signatures de l’éditeur Parity. Conséquence : tous les fonds sont gelés, représentant près de 300 millions de dollars. Plusieurs solutions sont envisagées, dont une radicale. 

Parity est un éditeur de portefeuilles dits multi-signatures de gestion de cybermonnaies, en l’occurrence d’Ether. C’est-à-dire que plusieurs personnes partagent un portefeuille commun, et qu’il nécessite donc l’approbation des propriétaires pour débloquer les fonds. C’est le principe développé par Parity, qui est très utilisé pour les levées de fonds en cybermonnaies par exemple. 

Pour comprendre ce qu’il s’est passé le 7 novembre, il faut remonter à juillet dernier. A l’époque, une première faille avait touché les portefeuilles multi-signatures de Parity : elle permettait de connaître les propriétaires, de s’approprier un smart contract et donc les fonds qui y étaient déposés. Parity avait assez rapidement corrigé la faille en diffusant un correctif le 20 juillet. C’est sur cette version qu’une seconde faille a été découverte le 7 novembre par un curieux hasard. 

Ce qu’il s’est vraiment passé

« Les portefeuilles de Parity se basent sur un smart contract générique qui est lui-même appelé par les autres portefeuilles des utilisateurs. A l’inverse de la faille de juillet, qui permettait de connaître les constructeurs d’un smart contract, cette nouvelle faille permet de révéler le destructeur. C’est-à-dire que chaque smart contract dispose d’une fonction « safe destruct » qui comme son nom l’indique permet de supprimer le smart contract de la blockchain et de récupérer les fonds qu’il héberge », nous explique Renaud Lifchitz, consultant chez Digital Security. 



Ce qui s’est passé hier n’est pas banal. En l’occurrence, c’est un utilisateur qui dit avoir fait la manipulation accidentellement. Ce faisant, il a bloqué l’intégralité des fonds déposés dans les portefeuilles Parity. Cela représente selon nos informations environ 930 000 Ether, soit un peu moins de 300 millions de dollars. En « tuant » le smart contract générique de Parity, les portefeuilles créés après le 20 juillet sont donc désormais muets puisqu’ils « appellent une fonction qui n’existe pas », ajoute Renaud Lifchitz. 

Plusieurs solutions envisagées

On ne peut évidemment pas laisser des centaines de millions de dollars dans la nature. En revanche, pour le moment, aucune solution n’a été trouvée. Dans un communiqué diffusé hier, Parity écrit : « nous continuons d’investiguer et de considérer tant les possibles implications que les différentes options » pour résoudre ce problème. En revanche, l’éditeur affirme que les fonds ne peuvent pas être bougés. 


Plusieurs solutions sont envisagées. La première, certainement la plus triviale, serait de trouver une faille et donc d’accéder aux portefeuilles de manière détournée afin de récupérer les fonds. « Pas si simple, puisque les smart contacts sont très sécurisés », rappelle Renaud Lifchitz. Deuxième solution : un hard fork, c’est-à-dire un changement radical du protocole et qui nécessite une mise à jour de tous les nœuds du système. C’est le choix qu’avait fait The DAO en juin 2016, créant une énorme défiance de la part de la communauté. Enfin, le troisième choix a été proposé par Vitalik Butterin, le créateur d’Ethereum : il s’agit d’une amélioration intrinsèque du protocole Ethereum qui consiste à créer une porte de sortie générique pour éviter le gel des fonds. Cette solution, considérée comme étant la plus consensuelle, entraînerait la création d’un hard fork générique. 

D’autres options seraient également à l’étude chez Parity, qui joue ici sa réputation voire sa survie. L’issue de cette histoire aura fatalement des répercussions, non seulement sur les cybermonnaies mais aussi sur les ICO, les levées de fonds en cybermonnaies.  


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...
Guide des grands Clouds Publics

Guide des grands Clouds Publics

AWS, Azure, Google Cloud Platform, Bluemix et les autres… Des centaines de services à portée de clics mis à disposition via le Nuage. Mais entrer dans ces univers n’est pas toujours évident. Voici quelques...

Afficher tous les dossiers

BIG DATA : technologies, usages et futur - La 5G en ordre de bataille - Windows Server Project Honolulu - Serverless : le calcul sans serveur prêt pour la production ? - Faille memcached - Bootcamp WebForce3 - Comparatif smartphones - Rencontre avec Idriss Aberkane...

 

GUIDE DES GRANDS CLOUDS PUBLICS - Sécurité 2.0 Threat Intelligence - Logiciels Libres, le secteur public dit oui ! - Big Data & RGPD - Enceintes connectées : pour l'entreprise aussi ! - Développez des jeux vidéo avec Unity 3D - Le Wagon, le bootcamp coding qui cartonne...

 

Afficher tous les derniers numéros
News Mag-Securs
12345678910Last

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

Adoptée le 6 juillet 2016, la directive NIS (pour Network Infrastructure Security) doit être transposée par les Etats membres de l’Union Européenne au plus tard le 9 mai 2018.

Ce Livre Blanc éclaire les enjeux et les impacts de la directive NIS sur les pratiques de cybersécurité des pays européens.

  


"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Facebook a réussi à rassurer sur sa santé mercredi avec des résultats financiers en forte hausse qui ont fait bondir son action en Bourse, malgré le scandale retentissant autour des données personnelles dans lequel il est englué. [Lire la dépêche...]

Facebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausseFacebook, toujours embourbé dans le scandale autour des données personnelles, a rassuré les investisseurs mercredi, en publiant des résultats en forte hausse, faisant bondir le titre en Bourse. [Lire la dépêche...]

Facebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausseFacebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausse mercredi, portés une nouvelle fois par les recettes publicitaires. [Lire la dépêche...]

Les autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, visant notamment des géants de la banque au Royaume-UniLes autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, visant notamment des géants de la banque au Royaume-Uni, dans le cadre d'une opération internationale ayant mené à plusieurs arrestations. [Lire la dépêche...]

Avant ces deux trimestres, Twitter n'était auparavant jamais parvenu à être profitableLe site de microblog Twitter est parvenu à dégager un bénéfice net pour le second trimestre consécutif, son chiffre d'affaires dépassant notamment les attentes et progressant sur un an de 21%, mais sa croissance pourrait ralentir, a-t-il dit mercredi. [Lire la dépêche...]

Des pirates informatiques à travers le monde ont utilisé le site webstresser.org, qui pouvait être loué pour seulement 14,99 dollars, afin de lancer plus de 4 millions d'attaquesLes autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, contre notamment des géants de la banque au Royaume-Uni, dans le cadre d'une opération internationale ayant conduit à plusieurs arrestations. [Lire la dépêche...]

WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisationL'application de messagerie instantanée WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne, contre 13 jusqu'à maintenant, en prévision du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), a-t-elle annoncé sur son site. [Lire la dépêche...]

L'intelligence artificielle constitue Développer l'investissement, partager des données, établir des règles éthiques: la Commission européenne a présenté mercredi son approche pour placer l'UE "au premier plan" dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA). [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

F8

F8 F8

Conférence développeurs Facebook au McEnery Convention Center de San Jose (Californie) les 1er et 2 mai 2018. Organisé par Facebook.

BUILD

L'événement annuel développeurs Microsoft se tient au Washington State Convention Center de Seattle (WA, USA) du 7 au 9 mai 2018. Organisé par Microsoft.

GOOGLE I/O

Google reçoit sa communauté de développeurs pour 3 jours de keynotes et ateliers du 15 au 17 mai 2018 au Shoreline Amphitheatre de Mountain View près de son siège social en Californie. Organisé par Google.

VIVA TECHNOLOGY

Pour sa 3ème édition, Viva Technology, salon de l'innovation et de la croissance des start-up, se tient du 24 au 26 mai 2018 à Paris (Paris Expo, porte de Versailles). Organisé par Publicis et Les Echos.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC18 se tiendra du 4 au 8 juin 2018 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 5 au 9 juin 2018. Organisé par Taitra.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Cité de la Mode et du Design les 11 et 12 juin 2018. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT