X

News Partenaire

Entreprises : protégez vos données avant d’en payer le prix fort !

Si personne ne peut contester l’importance des données pour le développement de l’entreprise, leur traitement et leur sauvegarde sont, dans bien des cas, effectués avec grande négligence. Une situation d’autant plus préoccupante que le nombre de données détenues par les entreprises ne cesse d’augmenter et que les attaques de pirates pour s’en emparer se multiplient, se faisant chaque fois plus violentes. Ransomwares, chevaux de Troie, Malwares sont autant de formes d’attaques qui peuvent porter préjudice à l’entreprise, paralyser ses activités et lui faire regretter de ne pas avoir mieux protégé ses données, une attitude désinvolte qui n’est pas sans conséquences.

L’IA : la grande peur de notre siècle ?

On se croirait au temps de l’An 1000 qui annonçait des catastrophes toutes plus terrifiantes les unes que les autres. La nouvelle peste, bien que l’ancienne resurgisse du fait de l’inconséquence de l’homme, est l’Intelligence artificielle. Dans le domaine, on a d’ailleurs du mal à arrêter la surenchère.

Le héraut des nouvelles technologies, Elon Musk, a passé son été à s’écharper avec Mark Zuckerberg sur les dangers et les conséquences de l’IA. Il a été jusqu’à demander que l’on interdise aux robots, ou aux autres êtres à l’ersatz d’intelligence, de tuer des humains. Bienvenue dans la vision apocalyptique des réplicants chers à Philip. K. Dick et à son roman Blade Runner, dont la nouvelle mouture a dû angoisser franchement Elon Musk ! Accordons-lui une imagination débordante allant du train-canon, à la station lunaire dernier arrêt avant Mars et l’angoisse que les robots puissent se retourner contre nous. Il est vrai que vu la manière dont va le monde, il ne serait pas saugrenu que les robots puissent avoir un jour l’envie d’éliminer les humains pour construire un monde meilleur… Il leur suffirait pourtant de laisser aller les choses puisque l’humain est le seul animal près à se détruire lui-même et le cadre dans lequel il vit.

Google en a rajouté une petite couche avec la constitution d’un groupe de travail sur l’éthique dans son utilisation de l’Intelligence artificielle. Google DeepMind, la filiale d’Alphabet dédiée à cette technologie, a créé une équipe de recherche chargée de travailler conjointement avec ses ingénieurs pour voir si cela n’entraîne pas des dérives. Après avoir été pris par la main dans le pot de confiture avec Google Shopping… on peut les comprendre. Sans compter l’exemple de l’autorité britannique de protection des données personnelles qui a tapé sur les doigts de DeepMind pour son utilisation des données dans les recherches médicales. Google n’est pas seul, les universités Carnegie Mellon aux États-Unis et d’Oxford en Grande-Bretagne ont des centres de recherche sur des points spécifiques liés à cette technologie comme le destin des « ouvriers du clic » ou les dérives constatées sur le langage.

En son temps, Microsoft s’est pris les pieds dans le tapis avec un bot devenu nazi en quelques jours du fait des données qu’il ingérait automatiquement sur le Web. Pas forcément rassurant sur le contenu du réseau des réseaux. L’ONU s’interroge depuis 2013 sur les « armes autonomes » et sur les machines tueuses en écho aux interrogations d’Elon Musk.

Hystérie collective

La peur se diffuse d’ailleurs dans toutes les couches de la population, même dans les générations les plus jeunes, celles dont on nous explique depuis des années qu’elles maîtrisent mieux les technologies comparées à nous autres vieux barbons cacochymes perdus face à la vague de changement qui nous assaille ! La peur est surtout liée aux conséquences sociales de l’irruption des robots dans notre vie professionnelle. Ainsi, nous autres journalistes sommes déjà une race en voie de disparition. Des robots agrégateurs de contenus concocteraient ainsi de merveilleux articles à partir des éléments présents sur le Web. En combien de temps un robot ne copiera pas son voisin sur une nouvelle ? Vous avez quatre heures ! Deuxio, vu le passé des robots sur l’utilisation du langage citée plus haut, comment le robot fera-t-il la différence entre un message marketing bien tourné et de l’information ? On vous redonne quatre heures ou pas ?

Une étude récente, parue le 4 octobre dernier, réalisée auprès de dirigeants du secteur informatique indique que 60 % des entreprises pourraient connaître un impact du fait de l’automatisation par l’Intelligence artificielle. Bref, il nous reste cinq ans pour nous préparer et acquérir les compétences qui nous permettraient de faire face. 37 % des salariés interrogés dans une autre étude (10 000 personnes interrogées dans différents pays) croient que l’IA met leur emploi en danger. PwC indique dans un rapport que 38 % des emplois aux États-Unis pourraient être touchés d’ici à 2030. La solution proposée par Bill Gates : le robot voleur d’emploi devrait payer des impôts. Sic !

Stephen Hawking pense lui que ce seront les emplois des classes moyennes qui seront décimés dans une chronique dans The Guardian. Pour notre pays, selon une étude parue à l’occasion du Forum de Davos, « 7 millions d’emplois disparaîtraient d’ici à 2020, remplacés par 1,5 % de ces 7 millions de nouveaux emplois créés ». Et encore, tous ces emplois seront de niveau Bac +4 ou 5. Pas donné à tout le monde de nos jours !

Raison garder

Ces chiffres tiennent tout autant de l’approximation, si ce n’est de la surestimation dans beaucoup de cas, que d’un « exponentialisme » de mauvais aloi, qui relève plus de scénarios hollywoodiens que d’une réalité assise sur des faits. Comme le fait remarquer Rodney Brooks du MIT, il convient aussi de voir la vitesse de déploiement de cette technologie pour se rassurer sur l’avenir immédiat. Ce que l’on sait seulement tient en une phrase : l’Intelligence artificielle va transformer notre manière de travailler. Soit.

Pourquoi ne pas s’atteler à aider les salariés à maîtriser ces technologies ? Déjà distancé par la Chine et les ÉtatsUnis dans ce secteur, notre pays doit accélérer et se donner les moyens de rester dans la course à l’Intelligence artificielle.

En parallèle, il est nécessaire d’entamer une réflexion sur ce que sera la valeur d’une collaboration entre un salarié et une entreprise. Bref, remettre en cause la valeur travail telle que nous la connaissons aujourd’hui pour la redéfinir sur les bases de cette nouvelle révolution industrielle. Les entreprises veulent-elles seulement des employés « augmentés » ? Vincent Champain, directeur général de GE Digital, cité par Les Echos, indique que l’« on devrait utiliser l’énergie que l’on met à se faire peur pour mieux se préparer. À trop se focaliser sur les dangers, on risque de rater des opportunités ».

Pour résumer, la peur n’évitant pas le danger, se réfugier derrière le catastrophisme n’apportera pas les réponses que la Société attend sur l’utilisation de l’Intelligence artificielle. Un débat autour de ce que sera le travail, ou la valeur qui le remplacera, serait peut-être plus constructif. Le salaire universel évoqué par plusieurs hommes politiques ne semble qu’un pis-aller sur le vieux schéma de la valeur travail. Devons-nous demander la réponse à des robots ?

Article publié dans le n°162 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...
La folie blockchain !

La folie blockchain !

Depuis quelques mois, l’actualité autour de la blockchain est plus palpitante que jamais. L’été 2017 aura été l’occasion d’un feuilleton haletant pour le Bitcoin. Ce sujet est autant technique que (géo)politique, aussi complexe qu’il est philanthropique, avec ses bouleversements, ses retournements de situations et ses personnages mystérieux. Comme vous le découvrirez, la blockchain ne se limite pas au Bitcoin. C’est pourquoi nous reviendrons également sur Ethereum, son « concurrent » qui met entre les mains des professionnels et des développeurs des outils proprement extraordinaires. Des « smart contracts » aux « dApps » (applications décentralisées), la blockchain Ethereum est – et sera – un passage obligé pour les entreprises.

Afficher tous les dossiers

IA, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE - Stations de travail : cap sur les métiers - RGPD : l'IAM à la rescousse - SOLIDITY, le langage des smart contracts - Comment WINDOWS 10 Fall Creators Update booste la sécurité - Développeurs, avez-vous un agent ? - OpenStack se recentre sur les hébergeurs...

 

QUANTIQUE : THE NEXT BIG THING(K) - Dossier Stockage & réseaux, NVMe, data management, SD-WAN, NFV, WiFi... - QUALCOMM ange ou démon de la 5G - MOBILE DEVOPS : au coeur de la transformation de l'entreprise - WORKPLACE : quand Facebook entre dans l'entreprise...

 

Afficher tous les derniers numéros
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire

News Mag-Securs
12345678

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un chien équipé de prothèses dernier cri sur une plage en Australie, le 12 décembre 2017Cola, un ancien chien des rues de Bangkok amputé de deux pattes, a vu son destin transformé quand il a revêtu des prothèses sur mesure, similaires à celles du coureur sud-africain Oscar Pistorius. [Lire la dépêche...]

L'Agence fédérale des communications américaine (FCC) se prononce jeudi sur un projet d'abrogation de la règle assurant la "neutralité du net", estimant qu'elle est un frein aux investissements alors que ses détracteurs craignent la création d'un "internet à deux vitesses". [Lire la dépêche...]

Le logo de Toshi à Yokkaichi (Japon) le 13 octobre 2017Le conglomérat industriel Toshiba peut respirer: après des mois d'incertitudes et de litiges, il est enfin parvenu à se réconcilier avec son partenaire Western Digital, qui a renoncé à s'opposer à la méga-vente de l'activité de cartes mémoires Toshiba Memory. [Lire la dépêche...]

Twitter ajoute une fonction pour lier des salves de tweets et améliorer leur visibilité sur le réseau social. Photo d'archives du 20 novembre 2017Les utilisateurs compulsifs de Twitter habitués des salves de tweets sur un même sujet, comme le président américain Donald Trump, auront désormais la possibilité de lier ces séries de tweets pour former un "fil" visible dans son intégralité. [Lire la dépêche...]

L'agence spatiale russe indique qu'une erreur informatique est à l'origine de la perte d'un satellite. Vue fournie par le centre CNES le 15 avril 2016 d'un satellite français Microscope dans l'espace
L'agence spatiale russe a expliqué mardi la perte d'un satellite lancé du cosmodrome de Vostotchny, dans l'Extrême-Orient russe, par une erreur dans un algorithme, s'attirant les foudres d'un responsable gouvernemental qui l'a accusée de vouloir épargner les responsables. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement a lancé mardi sa Le gouvernement a lancé mardi sa "stratégie nationale d'inclusion numérique" visant à venir en aide aux 13 millions de Français laissés sur la touche par le spectaculaire développement d'internet dans la vie économique et sociale. [Lire la dépêche...]

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée le 22 novembre 2017Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a affirmé mardi que les plus-values réalisées sur les transactions en bitcoins étaient imposables en France et que l'Etat veillait à ce que la monnaie virtuelle ne soit pas "pervertie" pour financer le crime organisé ou le terrorisme. [Lire la dépêche...]

Le PDG d'Atos, Thierry Breton, lors d'une conférence de presse à Bezons, près de Paris, le 6 décembre 2012Le titre Gemalto s'envolait mardi à la Bourse de Paris au lendemain de l'annonce d'une offre à 4,3 milliards d'euros du groupe français Atos sur son compatriote dans une passe difficile, afin de créer "un leader mondial en cybersécurité, technologies et services numériques". [Lire la dépêche...]

Les New England Patriots, champions sortants, brandissent le trophée NFL après leur victoire contre les Atlanta Falcons, à Houston, le 5 février 2017Verizon a conclu un partenariat avec la ligue professionnelle de football américain (NFL) pour la diffusion sur support mobile de ses matches, qui seront désormais disponibles gratuitement sur Yahoo aux Etats-Unis, signe que l'opérateur téléphonique mise sur le portail qu'il a acheté en début d'année. [Lire la dépêche...]

Edward Tilly, le PDG du Chicago board options exchange, lors de son interview avec un journaliste de l'AFP, à New York, le 11 décembre 2017Le bitcoin a fait ses débuts dimanche sur une Bourse mondiale huit ans après sa première émission, en dépit des mises en garde de banquiers et Nobel d'économie. Sans surprise, le prix des produits financiers proposés s'est envolé, confortant les doutes des critiques sur sa fiabilité. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

CES

L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 9 au 12 janvier 2018

 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3900 exposants et 170000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

FIC

Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

La 12ème Université des DPO (Data Protection Officers), anciennement Université des CIL, l’événement incontournable des professionnels de la conformité à la loi Informatique et Libertés et au RGPD, a pour cadre le mercredi 24 janvier 2018 la Maison de la Chimie, à Paris. Organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel).

RENCONTRES AMRAE

Les 26èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances) ont lieu du 7 au 9 février 2018 à Marseille (parc Chanot) sur le thème : "l'intelligence des risques pour franchir de nouveaux caps". Organisées par l'AMRAE.

AP CONNECT

La 1ère édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 7 et 8 février 2018 à Paris, Espace Champerret. Organisé par PG Promotion.

ROOMN

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre Monaco (Grimaldi Forum) du 5 au 8 mars 2018. Organisée par Comexposium.
RSS
Voir tout l'AgendaIT