X

News Partenaire

Work.com s'adapte aux différents métiers de l'entreprise

Selon le type de population dans l’entreprise, le centre de commande a une utilisation différente. Par ailleurs un module baptisé Employee Wellness Check permet de s'assurer que toutes les conditions sont réunies pour un retour serein au sein des locaux de l'entreprise.

Un an après, Privacy Shield est satisfaisant mais améliorable

L’héritier du Safe Harbor a passé sa première revue annuelle. La Commission européenne se dit satisfaite des progrès faits par l’administration américaine, sans toutefois se montrer trop enthousiaste : de nombreux points restent à améliorer pour garantir la protection des données des citoyens européens.

Lancé il y a un peu plus d’un an, le Privacy Shield devait remédier aux défauts de son prédécesseur, le Safe Harbor. A l’occasion de cet anniversaire, la Commission s’est livrée à la revue annuelle du dispositif. On apprend ainsi que plus de 2 400 sociétés ont d’ores et déjà été certifiées par le Department of Commerce américain. Un chiffre qui souligne la mise en place de politiques de « privacy » par les entreprises : il a fallu près d’une décennie pour atteindre cette quantité d’entreprises certifiées à l’époque du Safe Harbor.

Au terme de ce premier examen, la Commission estime satisfaisantes les mesures prises par les Etats-Unis. « Les autorités américaines ont mis en place des structures et les procédures nécessaires au fonctionnement correct du Privacy Shield » note le rapport, citant entre autres la mise en place de procédures de traitement des plaintes des citoyens européens et le renforcement de la coopération avec les Cnil européennes.

Et FISA !

Mais le dispositif reste perfectible, selon Věra Jourová , la Commissaire à la Justice. « Notre première revue montre que le Privacy Shield fonctionne bien, mais il y a encore de la place pour améliorer sa mise en œuvre » écrit-elle. La Commission donne quelques pistes d’amélioration à l’attention des autorités américaines. Et la première d’entre elles est une invitation à entériner la Presidential Policy Directive 28 (PPD-28).

Cette directive signée par Obama en 2014 instaure certaines barrières et garanties relatives à la collecte et l'utilisation de données personnelles par les autorités américaines à des fins de sécurité nationale. Elle couvre notamment les non-Américains. A l’occasion de la révision du FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act), la Commission suggère donc au Congrès d’inscrire ces mécanismes de protection dans la loi. Sur le même sujet, elle demande également à la Commission de surveillance de la vie privée et des libertés civiles (PCLOB) américaine de publier son rapport sur l’application de cette directive.

Un peu de communication

En outre, Bruxelles recommande que le Department of Commerce contrôle « plus régulièrement et proactivement » la conformité des entreprises aux obligations du Privacy Shield. D’autant que certains petits malins annoncent publiquement être certifiés sans attendre la finalisation du processus de certification. Voilà une chose que le DoC ne devrait pas permettre, les autorités américaines devraient par ailleurs faire la chasse aux entreprises trop empressées, écrit la Commission.

L’Europe conseille enfin qu’un ombudsman permanent soit désigné « dans les plus brefs délais » et que « les postes vacants soient pourvus au sein du PCLOB ». Plus globalement, la Commission reconnaît les efforts réalisés par les autorités américaines, mais préconise une meilleure communication entre elles et les différentes institutions qui, en Europe, sont chargées de la protection des données personnelles.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Yuka

Yuka

Près d’un quart des Français utilise cette application évaluant si un produit, alimentaire ou cosmétique, est bon pour la santé ! L’outil YuKa a changé le comportement de nombreux...

École 42

École 42

Fondée en 2013, l’École 42 s’est installée sur la plus haute marche du podium des «écoles de code», selon le classement CodinGame. Dirigée par Sophie Viger depuis la fin 2018,...

Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Un jury texan a condamné Apple à verser 503 millions de dollars à la société VirnetX, qui avait déposé plainte en 2012 pour violation de brevet contre le géant de l'informatiqueUn jury texan a condamné vendredi Apple à verser 503 millions de dollars à la société VirnetX, qui avait déposé plainte en 2012 pour violation de brevet contre le géant de l'informatique.  [Lire la dépêche...]

Une juge a ordonné à l'administration américaine de ne pas appliquer une partie d'un décret du président Donald Trump, qui aurait empêché à partir du 12 novembre le fonctionnement de la populaire application TikTok aux Etats-UnisUne juge a ordonné vendredi à l'administration américaine de ne pas appliquer une partie d'un décret du président Donald Trump, qui aurait empêché à partir du 12 novembre le fonctionnement de la populaire application TikTok aux Etats-Unis.  [Lire la dépêche...]

Google, Amazon, Facebook et Apple (Gafa) ont dégagé ensemble plus de 38 milliards de dollars de profits cet été en dépit de la pandémie et de la colère politique
Amazon, Alphabet (Google) et Facebook ont de nouveau dégagé des profits flamboyants pendant le trimestre écoulé, malgré les pressions politiques et la pandémie, mais ces milliards engrangés et ces investissements en pagaille ne plaident pas forcément en leur faveur face aux élus qui appellent à les démanteler. [Lire la dépêche...]

Une entrepreneuse palestinienne, Hiba al-Hindi, montre sa machine de désinfection du nouveau coronavirus, le 8 octobre 2020 à GazaA l'entrée d'un restaurant de Gaza, les clients sont accueillis par une "machine de désinfection" innovante. Elle a été conçue par une Palestinienne déterminée à lutter contre le nouveau coronavirus, malgré les défis qui pèsent sur l'enclave. [Lire la dépêche...]

Facebook a reconnu que la mise en place d'une mesure d'interdiction des publicités politiques dans les derniers jours de la campagne présidentielle américaine avait conduit à des erreursFacebook a reconnu que la mise en place d'une mesure d'interdiction des publicités politiques dans les derniers jours de la campagne présidentielle américaine avait conduit à des erreurs alors que républicains et démocrates accusent le géant des réseaux sociaux de les désavantager. [Lire la dépêche...]

Les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) devraient à nouveau tirer leur épingle du jeu lors de la publication de leurs résultats trimestrielsLa pandémie de Covid-19 décime des industries et les responsables politiques attaquent les entreprises technologiques sur tous les fronts, mais les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) devraient à nouveau tirer leur épingle du jeu lors de la publication de leurs résultats trimestriels jeudi. [Lire la dépêche...]

Apple a accéléré ses efforts pour développer son propre moteur de recherche afin de proposer une alternative à GoogleApple a accéléré ses efforts pour développer son propre moteur de recherche afin de proposer une alternative à Google, selon un article du Financial Times mercredi. [Lire la dépêche...]

Les plateformes de vidéo sur abonnement comme Netflix ou Amazon devront investir 20% à 25% du chiffre d'affaires qu'elles réalisent en France dans la production d'oeuvres francaises ou européennesLes plateformes de vidéo sur abonnement comme Netflix ou Amazon devront investir 20% à 25% du chiffre d'affaires qu'elles réalisent en France dans la production d'oeuvres francaises ou européennes, a annoncé mercredi la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, dans un entretien aux Echos. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT (REPORTÉ)

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants. MISE À JOUR du 27/10/2020 : Ready For IT est reporté au printemps 2021 du 17 au 19 mai.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT