X
Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

News Partenaire

Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

Protégez et alimentez vos équipements IT grâce au rack le plus polyvalent au monde pour les environnements IT exigeants : le rack NetShelter et les bandeaux de prises rackables APC by Schneider Electric.
Choisissez les racks informatiques et les bandeaux de prises APC pour une tranquillité d'esprit totale !

Le nouveau péril jaune

La Chine et, plus largement, le continent asiatique ont toujours suggéré des réactions opposées : entre attraction et répulsion ! Avec la sensation d’un danger latent. Selon l’époque, l’un ou l’autre domine. Disons que le sentiment de répulsion, avec la peur sous-jacente, semble aujourd’hui le sentiment dominant, même s’il a déjà été présent au cours de l’histoire.

Alain Peyrefitte avait pointé, en 1973, l’intérêt de Napoléon pour la puissance endormie que représentait la Chine, un endroit plus rêvé que réellement compris depuis le XVIIe siècle. À la fin du XIXe siècle s’est ajoutée la prise de conscience que cette puissance orientale pouvait être dangereuse, pour le plus souvent justifier la demande de concessions de plus en plus dures, notamment à des contrées lointaines destinées à recevoir la bonne parole des puissances occidentales. La défaite de la Marine russe à Tsushima, face à la puissance japonaise montante, a pour partie renforcé ce sentiment de méfiance vis-àvis de ce que pourraient devenir les puissances asiatiques. Ce sentiment ambivalent a alimenté l’imaginaire des occidentaux, allant du « Dr Fu Manchu », un génie du mal d’origine asiatique, tel que le décrit une fiche de Wikipedia, aux « Conquérants » ou à « La Condition humaine » d’André Malraux. Ces deux romans font suite à « La Tentation de l’occident » qui met en scène la confrontation entre l’Occident et la Chine.

Loin d’avoir évoluée, cette ambivalence est aujourd’hui au coeur de nombreuses questions sur la présence d’acteurs chinois sur notre marché. Pour être plus direct, le sentiment que les entreprises françaises ont vis-à-vis d’acteurs comme Huawei, ZTE, Lenovo. Selon leurs activités ces groupes procurent des sentiments différents. Ainsi pour Lenovo. Alors que l’entreprise a racheté les PC puis les serveurs d’IBM et que la marque n’a vraiment plus grand-chose d’américaine, elle ne suscite pas de levée de boucliers. Un de ses principaux fondateurs a été membre de l’armée chinoise et a fait ses études dans un institut d’engineering. Le même profil, mais chez Huawei, fait que systématiquement quelqu’un relève que le fondateur a été dans l’armée populaire de libération ! Précisons qu’il était dans les communications, d’où la création de Huawei sur ce secteur. Selon le poids ou le concurrence que représente l’acteur chinois, disons que la mesure n’est pas la même. Nous nous contenterons de cette litote pour caractériser le sentiment qu’inspire Huawei.

Un certain déni

Les réactions et les sentiments face au « péril » chinois proviennent aussi d’un déni de la réalité de notre monde dans un futur proche. Selon les canons des organisations internationale, l’économie chinoise occupe déjà la première place mondiale même si certaines entités lui refusent encore ce statut (FMI). Globalement l’économie chinoise représente à elle seule 17,8 % de l’économie mondiale avec près de 2 points devant l’économie américaine – calculé en fonction du PNB à parité de pouvoir d’achat. Cette émergence économique s’accompagne d’une montée en puissance politique et militaire qui renforce le sentiment ambivalent des occidentaux face à ce nouveau péril jaune.

Sur le marché de l’informatique, la même situation se répète. Prenons l’exemple du Cloud et du choix d’OBS de prendre la pile Open Stack de Huawei pour opérer le Cloud des entreprises. On a vu à cette occasion une nouvelle manifestation du bal des faux-culs et des bonnes âmes qui ont défendu pendant des mois et à fonds perdus un « Cloud national ». On a vu le succès qu’ont eu Numergy et Cloudwatt forçant l’État, qui avait abondé les projets, à les faire racheter par une entreprise où il est le premier actionnaire, ou à les laisser tomber dans l’escarcelle de SFR à prix bradé. Cet échec retentissant est dans la lignée du « trou des halles », la norme Secam, du Plan calcul. Bref, dans la lignée des fantasmes des hauts fonctionnaires pensant pouvoir jouer au meccano industriel assis derrière leur bureau, sans comprendre la réalité d’un monde bien plus changeant qu’ils ne le prévoient. Le pragmatisme affiché par OBS sur le choix du Cloud de Huawei serait plutôt à honorer. Il ne lui a valu que des critiques. Que les entreprises laissent leurs infrastructures sur celles d’un Américain comme Google AWS ou Microsoft ne pose pas de problèmes, en oubliant rapidement que les seuls qui ont été pris à écouter et hacker leurs alliés ont été les Américains de la NSA.

Comme il est très peu souvent dit, le choix d’OBS n’est pas unique. Deutsche Telekom, British Telecom, Telefonica ont fait de même. S’il fallait s’inquiéter d’une chose, ce serait de la main mise chinoise sur l’ensemble des Clouds européens et non sur celui d’OBS ! Sans compter que l’accord passé permet aussi aux entreprises françaises d’avoir un pied sur l’immense marché chinois, un eldorado là encore fantasmé par les dirigeants d’entreprises. Au passage tous les opérateurs de télécommunication en France utilisent des stations et des matériels de routages ou de switching de Huawei sans que cela n’inquiète outre-mesure.

Des acteurs de taille mondiale

Peut-on imaginer que l’ensemble des opérateurs ait choisi des produits comportant des backdoors ou des failles permettant aux Chinois d’écouter l’ensemble de ce qui passe sur nos réseaux. De la même manière personne n’aurait analysé dans l’ensemble de l’Europe la pile Open Stack de Huawei pour s’assurer qu’elle est la plus proche de celle en Open Source et qu’elle ne contient aucune faiblesse de sécurité !

Si Huawei est dans le collimateur depuis longtemps, certaines entreprises chinoises arrivent et vont proposer des services à l’égal de ce que peuvent offrir AWS et d’autres membres des Gafa. AliBaba a pour projet de créer des centres de données en Europe et pas seulement pour relayer son activité de vente en ligne. Baidu est un autre acteur de poids comme Tencent qui domine le monde des jeux vidéos. Huawei vise lui à être un des cinq grands Clouds publics dans le monde. Il a les moyens de le faire et son empreinte sur notre continent n’est que le premier pas. Il va bien falloir s’y faire, la Chine et ses entreprises vont jouer les premiers rôles à l’avenir. Crier au loup est déjà trop tard. Il s’agissait plutôt de s’interroger, il y a une ou deux décennies, lorsque avec arrogance Alcatel ou d’autres créaient leurs centres de recherches à Shanghai pour des raisons de coût. On crie aujourd’hui. Mais qui donc a réellement créé la puissance chinoise ? ❍

Article publié dans le n°161 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


A votre avis...
Guide des grands Clouds Publics

Guide des grands Clouds Publics

AWS, Azure, Google Cloud Platform, Bluemix et les autres… Des centaines de services à portée de clics mis à disposition via le Nuage. Mais entrer dans ces univers n’est pas toujours évident. Voici quelques...

Afficher tous les dossiers

BIG DATA : technologies, usages et futur - La 5G en ordre de bataille - Windows Server Project Honolulu - Serverless : le calcul sans serveur prêt pour la production ? - Faille memcached - Bootcamp WebForce3 - Comparatif smartphones - Rencontre avec Idriss Aberkane...

 

GUIDE DES GRANDS CLOUDS PUBLICS - Sécurité 2.0 Threat Intelligence - Logiciels Libres, le secteur public dit oui ! - Big Data & RGPD - Enceintes connectées : pour l'entreprise aussi ! - Développez des jeux vidéo avec Unity 3D - Le Wagon, le bootcamp coding qui cartonne...

 

Afficher tous les derniers numéros
News Mag-Securs
12345678910Last

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

Adoptée le 6 juillet 2016, la directive NIS (pour Network Infrastructure Security) doit être transposée par les Etats membres de l’Union Européenne au plus tard le 9 mai 2018.

Ce Livre Blanc éclaire les enjeux et les impacts de la directive NIS sur les pratiques de cybersécurité des pays européens.

  


"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Facebook a réussi à rassurer sur sa santé mercredi avec des résultats financiers en forte hausse qui ont fait bondir son action en Bourse, malgré le scandale retentissant autour des données personnelles dans lequel il est englué. [Lire la dépêche...]

Facebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausseFacebook, toujours embourbé dans le scandale autour des données personnelles, a rassuré les investisseurs mercredi, en publiant des résultats en forte hausse, faisant bondir le titre en Bourse. [Lire la dépêche...]

Facebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausseFacebook, englué dans le scandale de la fuite de données personnelles, a annoncé des résultats trimestriels en forte hausse mercredi, portés une nouvelle fois par les recettes publicitaires. [Lire la dépêche...]

Les autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, visant notamment des géants de la banque au Royaume-UniLes autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, visant notamment des géants de la banque au Royaume-Uni, dans le cadre d'une opération internationale ayant mené à plusieurs arrestations. [Lire la dépêche...]

Avant ces deux trimestres, Twitter n'était auparavant jamais parvenu à être profitableLe site de microblog Twitter est parvenu à dégager un bénéfice net pour le second trimestre consécutif, son chiffre d'affaires dépassant notamment les attentes et progressant sur un an de 21%, mais sa croissance pourrait ralentir, a-t-il dit mercredi. [Lire la dépêche...]

Des pirates informatiques à travers le monde ont utilisé le site webstresser.org, qui pouvait être loué pour seulement 14,99 dollars, afin de lancer plus de 4 millions d'attaquesLes autorités britanniques ont annoncé mercredi la fermeture d'un site internet à l'origine de plus de quatre millions d'attaques informatiques dans le monde, contre notamment des géants de la banque au Royaume-Uni, dans le cadre d'une opération internationale ayant conduit à plusieurs arrestations. [Lire la dépêche...]

WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisationL'application de messagerie instantanée WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne, contre 13 jusqu'à maintenant, en prévision du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), a-t-elle annoncé sur son site. [Lire la dépêche...]

L'intelligence artificielle constitue Développer l'investissement, partager des données, établir des règles éthiques: la Commission européenne a présenté mercredi son approche pour placer l'UE "au premier plan" dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA). [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

F8

F8 F8

Conférence développeurs Facebook au McEnery Convention Center de San Jose (Californie) les 1er et 2 mai 2018. Organisé par Facebook.

BUILD

L'événement annuel développeurs Microsoft se tient au Washington State Convention Center de Seattle (WA, USA) du 7 au 9 mai 2018. Organisé par Microsoft.

GOOGLE I/O

Google reçoit sa communauté de développeurs pour 3 jours de keynotes et ateliers du 15 au 17 mai 2018 au Shoreline Amphitheatre de Mountain View près de son siège social en Californie. Organisé par Google.

VIVA TECHNOLOGY

Pour sa 3ème édition, Viva Technology, salon de l'innovation et de la croissance des start-up, se tient du 24 au 26 mai 2018 à Paris (Paris Expo, porte de Versailles). Organisé par Publicis et Les Echos.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC18 se tiendra du 4 au 8 juin 2018 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 5 au 9 juin 2018. Organisé par Taitra.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Cité de la Mode et du Design les 11 et 12 juin 2018. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT