X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Le nouveau péril jaune

La Chine et, plus largement, le continent asiatique ont toujours suggéré des réactions opposées : entre attraction et répulsion ! Avec la sensation d’un danger latent. Selon l’époque, l’un ou l’autre domine. Disons que le sentiment de répulsion, avec la peur sous-jacente, semble aujourd’hui le sentiment dominant, même s’il a déjà été présent au cours de l’histoire.

Alain Peyrefitte avait pointé, en 1973, l’intérêt de Napoléon pour la puissance endormie que représentait la Chine, un endroit plus rêvé que réellement compris depuis le XVIIe siècle. À la fin du XIXe siècle s’est ajoutée la prise de conscience que cette puissance orientale pouvait être dangereuse, pour le plus souvent justifier la demande de concessions de plus en plus dures, notamment à des contrées lointaines destinées à recevoir la bonne parole des puissances occidentales. La défaite de la Marine russe à Tsushima, face à la puissance japonaise montante, a pour partie renforcé ce sentiment de méfiance vis-àvis de ce que pourraient devenir les puissances asiatiques. Ce sentiment ambivalent a alimenté l’imaginaire des occidentaux, allant du « Dr Fu Manchu », un génie du mal d’origine asiatique, tel que le décrit une fiche de Wikipedia, aux « Conquérants » ou à « La Condition humaine » d’André Malraux. Ces deux romans font suite à « La Tentation de l’occident » qui met en scène la confrontation entre l’Occident et la Chine.

Loin d’avoir évoluée, cette ambivalence est aujourd’hui au coeur de nombreuses questions sur la présence d’acteurs chinois sur notre marché. Pour être plus direct, le sentiment que les entreprises françaises ont vis-à-vis d’acteurs comme Huawei, ZTE, Lenovo. Selon leurs activités ces groupes procurent des sentiments différents. Ainsi pour Lenovo. Alors que l’entreprise a racheté les PC puis les serveurs d’IBM et que la marque n’a vraiment plus grand-chose d’américaine, elle ne suscite pas de levée de boucliers. Un de ses principaux fondateurs a été membre de l’armée chinoise et a fait ses études dans un institut d’engineering. Le même profil, mais chez Huawei, fait que systématiquement quelqu’un relève que le fondateur a été dans l’armée populaire de libération ! Précisons qu’il était dans les communications, d’où la création de Huawei sur ce secteur. Selon le poids ou le concurrence que représente l’acteur chinois, disons que la mesure n’est pas la même. Nous nous contenterons de cette litote pour caractériser le sentiment qu’inspire Huawei.

Un certain déni

Les réactions et les sentiments face au « péril » chinois proviennent aussi d’un déni de la réalité de notre monde dans un futur proche. Selon les canons des organisations internationale, l’économie chinoise occupe déjà la première place mondiale même si certaines entités lui refusent encore ce statut (FMI). Globalement l’économie chinoise représente à elle seule 17,8 % de l’économie mondiale avec près de 2 points devant l’économie américaine – calculé en fonction du PNB à parité de pouvoir d’achat. Cette émergence économique s’accompagne d’une montée en puissance politique et militaire qui renforce le sentiment ambivalent des occidentaux face à ce nouveau péril jaune.

Sur le marché de l’informatique, la même situation se répète. Prenons l’exemple du Cloud et du choix d’OBS de prendre la pile Open Stack de Huawei pour opérer le Cloud des entreprises. On a vu à cette occasion une nouvelle manifestation du bal des faux-culs et des bonnes âmes qui ont défendu pendant des mois et à fonds perdus un « Cloud national ». On a vu le succès qu’ont eu Numergy et Cloudwatt forçant l’État, qui avait abondé les projets, à les faire racheter par une entreprise où il est le premier actionnaire, ou à les laisser tomber dans l’escarcelle de SFR à prix bradé. Cet échec retentissant est dans la lignée du « trou des halles », la norme Secam, du Plan calcul. Bref, dans la lignée des fantasmes des hauts fonctionnaires pensant pouvoir jouer au meccano industriel assis derrière leur bureau, sans comprendre la réalité d’un monde bien plus changeant qu’ils ne le prévoient. Le pragmatisme affiché par OBS sur le choix du Cloud de Huawei serait plutôt à honorer. Il ne lui a valu que des critiques. Que les entreprises laissent leurs infrastructures sur celles d’un Américain comme Google AWS ou Microsoft ne pose pas de problèmes, en oubliant rapidement que les seuls qui ont été pris à écouter et hacker leurs alliés ont été les Américains de la NSA.

Comme il est très peu souvent dit, le choix d’OBS n’est pas unique. Deutsche Telekom, British Telecom, Telefonica ont fait de même. S’il fallait s’inquiéter d’une chose, ce serait de la main mise chinoise sur l’ensemble des Clouds européens et non sur celui d’OBS ! Sans compter que l’accord passé permet aussi aux entreprises françaises d’avoir un pied sur l’immense marché chinois, un eldorado là encore fantasmé par les dirigeants d’entreprises. Au passage tous les opérateurs de télécommunication en France utilisent des stations et des matériels de routages ou de switching de Huawei sans que cela n’inquiète outre-mesure.

Des acteurs de taille mondiale

Peut-on imaginer que l’ensemble des opérateurs ait choisi des produits comportant des backdoors ou des failles permettant aux Chinois d’écouter l’ensemble de ce qui passe sur nos réseaux. De la même manière personne n’aurait analysé dans l’ensemble de l’Europe la pile Open Stack de Huawei pour s’assurer qu’elle est la plus proche de celle en Open Source et qu’elle ne contient aucune faiblesse de sécurité !

Si Huawei est dans le collimateur depuis longtemps, certaines entreprises chinoises arrivent et vont proposer des services à l’égal de ce que peuvent offrir AWS et d’autres membres des Gafa. AliBaba a pour projet de créer des centres de données en Europe et pas seulement pour relayer son activité de vente en ligne. Baidu est un autre acteur de poids comme Tencent qui domine le monde des jeux vidéos. Huawei vise lui à être un des cinq grands Clouds publics dans le monde. Il a les moyens de le faire et son empreinte sur notre continent n’est que le premier pas. Il va bien falloir s’y faire, la Chine et ses entreprises vont jouer les premiers rôles à l’avenir. Crier au loup est déjà trop tard. Il s’agissait plutôt de s’interroger, il y a une ou deux décennies, lorsque avec arrogance Alcatel ou d’autres créaient leurs centres de recherches à Shanghai pour des raisons de coût. On crie aujourd’hui. Mais qui donc a réellement créé la puissance chinoise ? ❍

Article publié dans le n°161 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Ordinateur quantique

Ordinateur quantique

L’année 2017 aura vu une accélération impressionnante concernant le futur des ordinateurs quantiques. Les premiers simulateurs ou ordinateurs sont proposés par quelques acteurs qui s’affairent dans un...

Le NAS dans l'entreprise

Le NAS dans l'entreprise

Si les NAS ont commencé par se répandre plutôt dans les foyers pour des besoins personnels, de plus en plus d’entreprises, de toutes tailles, optent pour des serveurs de ce type. Et pour bien des raisons…

Afficher tous les dossiers

DROIT D'ACCÈS ET COMPTES À PRIVILÈGES - DPO/DPD : en attendant la LIL4 - Tribune Olivier Iteanu - Entretien avec Thomas de Maizière, ministre allemand de l'Intérieur - Bug Bounty - Deceptive security - Gouvernance : retour à la sécurité élémentaire...

 

AU COEUR DE MELTDOWN & SPECTRE - Tendances'18 : expérimenter l'IA au plus vite ! - Développez vos premiers chatbots - Le NAS revient en force - French Tech Bordeaux - Klaxoon réinvente la réunion - Bootcamp développeur mobile - Rencontre avec Éric Léandri (Qwant)...

 

Afficher tous les derniers numéros

"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le chantier de construction de la fusée Ariane 6, à Kourou, le 27 octobre 2017. Le premier vol est prévu mi-2020Le premier essai du moteur Vulcain, qui propulsera l'étage principal de la future Ariane 6, s'est déroulé avec succès, a annoncé mardi ArianeGroup, maître d'œuvre industriel du programme. [Lire la dépêche...]

Alléchés par la flambée du bitcoin, les cybercriminels ont mis au point une panoplie de virus qui siphonnent une partie des gains réalisés grâce aux cryptomonnaies, avertissent des experts en sécurité informatique réunis à Lille mardi et mercredi.Alléchés par la flambée du bitcoin, les cybercriminels ont mis au point une panoplie de virus qui siphonnent une partie des gains réalisés grâce aux cryptomonnaies, avertissent des experts en sécurité informatique réunis à Lille mardi et mercredi. [Lire la dépêche...]

Le groupe américain Microsoft va installer 4 centres de données dans l'HexagoneLe groupe américain Microsoft va installer 4 centres de données dans l'Hexagone afin d'offrir à ses entreprises clientes "la possibilité de stocker leur données en France", a annoncé mardi à l'AFP le président de Microsoft France, Carlo Purassanta. [Lire la dépêche...]

Début janvier encore, les failles de sécurité Meltdown et Spectre ont fait prendre conscience que presque tous les microprocesseurs, qui font fonctionner des milliards d'appareils électroniques, étaient potentiellement vulnérablesLes experts en sécurité informatique, réunis à partir de mardi en forum à Lille, sont confrontés à une demande croissante, la menace étant montée d'un cran en 2017 avec deux cyberattaques mondiales majeures et la multiplication des fuites de données massives. [Lire la dépêche...]

Résultats trimestriels et nombre d'abonnés à la société de streaming vidéo depuis 2015Netflix a attiré un nombre record de nouveaux abonnés fin 2017 et a commencé à récolter les fruits de ses investissements en dehors des Etats-Unis, malgré une concurrence féroce et croissante dans le secteur du streaming vidéo. [Lire la dépêche...]

Le groupe Facebook poursuit son examen de conscience entamé après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche en 2016, reconnaissant lundi que les réseaux sociaux pouvaient affaiblir une démocratie et promettant de tout faire pour limiter ces risques. [Lire la dépêche...]

Facebook a reconnu lundi qu'un usage trop important des réseaux sociaux pouvait représenter un danger pour la démocratie, tout en assurant une nouvelle fois tout faire pour limiter ces risques. [Lire la dépêche...]

Facebook investit en France dans la formation et la rechercheFacebook va lancer en France deux programmes visant à former au numérique 65.000 personnes d'ici la fin de l'année prochaine, et investir 10 millions d'euros dans l'intelligence artificielle, a annoncé lundi le réseau social. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

La 12ème Université des DPO (Data Protection Officers), anciennement Université des CIL, l’événement incontournable des professionnels de la conformité à la loi Informatique et Libertés et au RGPD, a pour cadre le mercredi 24 janvier 2018 la Maison de la Chimie, à Paris. Organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel).

RENCONTRES AMRAE

Les 26èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances) ont lieu du 7 au 9 février 2018 à Marseille (parc Chanot) sur le thème : "l'intelligence des risques pour franchir de nouveaux caps". Organisées par l'AMRAE.

AP CONNECT

La 1ère édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 7 et 8 février 2018 à Paris, Espace Champerret. Organisé par PG Promotion.

GLOBAL LIFI

La 1ère édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Palais Brongniart) les 8 et 9 février 2018. Organisé par ERI Lifi Event.
RSS
Voir tout l'AgendaIT