X

News Partenaire

Active Backup for Office 365

Avec sa nouvelle solution Active Backup for Office 365, Synology met à disposition de toutes les sociétés, et tout particulièrement les petites et moyennes entreprises, une solution de sauvegarde et de restauration complète particulièrement facile à utiliser, notamment grâce à une console unique d’administration. Office 365 est aujourd’hui en train de devenir la suite de logiciels de bureautique la plus utilisée dans le monde et disposer d’une solution de sauvegarde performante, économique et simple d’utilisation est largement demandée.

Tout savoir sur l’ICO du Français DomRaider

Spécialiste du « drop catching », la start-up française DomRaider va prochainement boucler son ICO (Initial Coin Offering), sa levée de fonds en cybermonnaies. Son CEO Tristan Colombet nous explique le déroulement et le fonctionnement de cette opération. 

« Ce projet a généré chez nous beaucoup d’interrogations, de travail. Il nous a aussi amené à défricher des sujets entiers sur de nombreux d’aspects, juridiques, légaux, etc. Mais nous y sommes parvenus : nous avons ouvert la voie ! ». Modeste, le PDG de DomRaider Tristan Colombet a presque tendance à minimiser ce qu’il vient d’accomplir : la première ICO (Initial Coin Offering) d’une entreprise 100% française. Le seul précédent exemple que nous ayons trouvé est celui de la start-up franco-chinoise iEx.ec qui en avril dernier avait levé 12 millions de dollars en l’espace de quelques heures

L’ICO de DomRaider prendra fin mi-octobre. Le montant total levé sera dévoilé à ce moment-là, mais devrait dépasser les 35 millions d’euros. Ce sera la conclusion d’un projet qui aura duré 6 mois au total et qui, à écouter Tristan Colombet, s’est finalement presque présenté comme une évidence. « Nous étions d’abord confrontés à l'évolution de notre métier qui nous emmenait naturellement vers les technologies blockchain », explique-t-il tout d’abord. En plus de cette facette, d’autres éléments l’ont convaincu de se lancer dans une ICO. En premier lieu le caractère communautaire qui, contrairement à une opération de financement classique qui touche un nombre limité de personnes, « permet de communiquer sur le produit auprès de la communauté qui devient naturellement porteuse du projet ». Enfin, une ICO s’adressant aux investisseurs en cybermonnaies, elle est par nature internationale et ouvre « des opportunités de financement très supérieures en termes de montants à lever ».

Mise en place et accompagnement

Tristan Colombet le reconnaît volontiers : les compétences techniques sur la blockchain au sens large étaient limitées en interne. C’est pourquoi, au-delà des aspects juridiques ou comptables par exemple, DomRaider a aussi fait appel à des experts « dont Vidal Chriqui qui a écrit le contrat intelligent ». Depuis, la start-up française a renforcé ses effectifs en la matière et continue à recruter sur ce secteur. « Par ailleurs, nous nous sommes occupés nous-mêmes des autres aspects, de la collecte de fonds notamment », ajoute le PDG. 

Il faut rappeler qu’avant de se lancer dans l’aventure, DomRaider a cherché des entreprises capables de l’accompagner. Des spécialistes comme Token Market notamment ont été sondés mais d’une part ils étaient déjà très sollicités, d’autre part « nous avons senti qu’ils cherchaient à créer un modèle standard et en quelque sorte à industrialiser le process. C’est ce qui nous a fait renoncer, par peur d’être noyé dans la masse », souligne encore Tristan Colombet. C’est d’ailleurs une bonne leçon pour ceux qui envisagent de lancer une ICO : les offres « packagées » ainsi proposées ne permettent pas vraiment de répondre aux spécificités d’une entreprise et de ce qu’elle cherche par ce biais. « Finalement, nous avons opté pour un pilotage en interne en nous entourant de multiples conseils » comme ceux de Laurent Leloup de Chaineum, le premier de la liste, de Simon Polrot sur la partie fiscale ou de Hubert de Vauplane sur la partie réglementaire. 

Le PDG Tristan Colombet de DomRaider juge les discussions avec l'AMF "très positives".

C’est ce dernier qui a permis d’initier un dialogue, créer une relation entre DomRaider et l’Autorité des Marchés Financiers. Tristan Colombet a d’ailleurs eu l’occasion de répondre à certaines de leurs questions. « Les discussions ont été très positives. Je les ai trouvés réellement à l’écoute. Ils appellent naturellement à la vigilance vis-à-vis des risques éventuels mais réfléchissent aussi de manière constructive à l’encadrement de ce nouveau mode de financement alternatif », précise le créateur de la start-up. 

Concrètement, comment ça marche ? 

En lançant son ICO, DomRaider a en fait proposé plusieurs choses : l’achat de jetons virtuels appelés « tokens » de manière générique, et « DomRaider tokens » (« DRT ») dans le cas qui nous intéresse ici. 350 millions de tokens étaient disponibles à la vente sur 1 milliard émis au total. La quantité initiale ayant rapidement été vendue, « nous avions contractuellement prévu, comme c’est le cas dans certaines introductions en bourse, d’augmenter le nombre disponible ». Au total, ce sont 560 millions de tokens qui sont à disposition. Leur valeur unitaire est de 0,10 euro. Actuellement, plus de 417 millions ont été vendus. 

A quoi servent ces tokens ? Deux utilisations : la première est purement spéculative. Effectivement, ces jetons DRT seront échangeables sur les places de marché. Il sera possible d’échanger des DRT contre des Bitcoins ou des Ether par exemple. La deuxième est plus intéressante car ces tokens seront « des outils utilisables qui serviront de moyens de paiement pour notre réseau d’enchères. Ce sera aussi une monnaie d’échange pour payer un prestataire de l’écosystème par exemple », précise Tristan Colombet. Ce mécanisme est d’ailleurs intéressant car, comme l’a noté Jeremy Epstein, le CEO de Never Stop Marketing, il mixe à la fois l’économie des tokens avec des mécanismes d’acquisition client.

Enfin pour DomRaider, cette levée de fonds peu ordinaire sera l’occasion notamment d’accélérer son travail de R&D ainsi que son développement à l’international. Mais aussi de créer des emplois. Comme quoi, l’aspect « virtuel » des cybermonnaies rencontre bien un écho dans le monde réel. 

 


Dropcatching : une spécialité de DomRaider

 

Dropwhat ? Le drop catching, dont s’est fait une spécialité le Français DomRaider, est une technique de capture des noms de domaines expirés. Elle est particulièrement utilisée dans le e-marketing car son principal avantage est l’amélioration du classement Google. La start-up a surtout développé un algorithme qui permet d’identifier et d’acheter rapidement des noms de domaines après expiration. Ainsi, le nouvel acquéreur profite en fait de l’historique de référencement, de ses backlinks, etc.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Desktop as a Service

Desktop as a Service

La grande vague du « As a Service » s’intéresse aussi aux PC. Dignes héritiers du VDI en entreprise, de nombreux services de type « Desktop as a Service » (DaaS) sont proposés aux entreprises,...

Big Data

Big Data

Si le bruit fait autour du Big Data a un peu diminué, c’est aussi parce qu’il a franchi de nouvelles étapes vers des utilisations plus matures de la technologie. Et que les cas d’utilisation se tournent maintenant...

Google et les DSI

Google et les DSI

Malgré les condamnations en justice, les augmentations tarifaires, l’abandon de Google +… la firme de Mountain View aurait gagné du crédit auprès des DSI français. Depuis 2018, les contrats...

RSS
Afficher tous les dossiers

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

Afficher tous les derniers numéros

Les datacenters sont au coeur de l'informatique des entreprises et leur parfaite fiabilité et disponibilité sont donc indispensables. Chaque arrêt de fonctionnement impacte l'image de l'entreprise et peut engendrer des pertes de revenus considérables. Les chercheurs de Rosenberger OSI ont développé en première mondiale une technologie de nettoyage issue de la botanique et plus précisément du lotus.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Plusieurs services de police testent le système de reconnaissance faciale d'AmazonMalgré les protestations de plusieurs associations, les actionnaires d'Amazon ont refusé d'interdire au géant informatique la vente de sa technologie de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre, a indiqué le groupe mercredi. [Lire la dépêche...]

Vera Jourova, commissaire européenne à la Justice et aux Droits des consommateurs, donne une conférence de presse à Bruxelles, le 22 mai 2019Un an après l'entrée en vigueur dans l'UE de nouvelles règles pour mieux protéger les données personnelles, près de 145.000 plaintes ont été enregistrées, selon un premier bilan de la Commission européenne publié mercredi. [Lire la dépêche...]

Une boutique Huawei, le 22 mai 2019 à ShanghaiLa décision de Washington de placer Huawei sur liste noire provoque un effet domino: le géant japonais de l'électronique Panasonic a rejoint jeudi la liste des groupes qui ont annoncé couper tout ou partie de leurs liens avec le fabricant chinois de smartphones.  [Lire la dépêche...]

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le MaireLe Sénat à majorité de droite a voté à main levée, dans la nuit de mardi à mercredi, en première lecture, l'instauration d'une taxe sur les géants du numérique portée par Bruno Le Maire, inscrivant dans le texte son caractère temporaire. [Lire la dépêche...]

Donald Trump à la Maison Blanche, le 20 mai 2019En bloquant l'accès de Huawei à la technologie américaine, Donald Trump a visé le talon d'Achille du géant chinois des smartphones, dont la survie même pourrait être menacée, selon des experts. [Lire la dépêche...]

Le président américain Donald Trump lors d'un meeting le 20 mai 2019 à Montoursville, en PennsylvanieL'attaque contre le géant chinois des télécoms Huawei a ouvert un nouveau front dans l'offensive tous azimuts engagée contre la Chine par les Etats-Unis de Donald Trump, persuadé que seul le rapport de force pourra freiner la montée en puissance de Pékin. [Lire la dépêche...]

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le MaireLe Sénat a entamé mardi l'examen en première lecture du projet de taxe sur les géants du numérique, dont Bruno Le Maire a défendu la "solidité juridique", face aux doutes exprimés au sein de la majorité sénatoriale de droite. [Lire la dépêche...]

Le fondateur de Huawei Ren Zhengfei au Forum économique mondial de Davos (Suisse) le 22 janvier 2015 Huawei réplique: son patron a averti mardi les Etats-Unis qu'ils "sous-estimaient" son entreprise, alors que le président américain Donald Trump fait tout depuis plusieurs mois pour bloquer les ambitions internationales du géant chinois des télécoms.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.

WWDC

Conférence développeurs d'Apple, la WWDC19 se tiendra du 3 au 7 juin 2019 à San José (McEnery Convention Center) en Californie. Organisée par Apple.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Palais des Congrès les 11 et 12 juin 2019. Organisé par Corp Agency.

GLOBAL LIFI

La 2ème édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Salons Hoche) les 12 et 13 juin 2019. Organisé par ERI Lifi Event.

HACK IN PARIS

Pour sa 9ème édition la conférence Hack In Paris sur la sécurité IT se tient du 16 au 20 juin 2019 à Paris, Maison de la Chimie. Organisée par Sysdream.

RSS
Voir tout l'AgendaIT