X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Droit à l’oubli : le Conseil d’Etat renvoie Google et la Cnil devant la CJUE

Qu’elle est épineuse, cette question du droit à l’oubli. Pour la deuxième fois cette année, le Conseil d’Etat botte en touche et demande à la CJUE qu’elle livre son interprétation de sa décision de 2014, cette fois-ci sur la portée extra-territoriale du texte.

Bis repetita : pour la deuxième fois en l’espace de quelques mois, le Conseil d’Etat botte en touche sur la question du droit à l’oubli et renvoie la balle à la CJUE. Déjà au début de l’année la juridiction suprême française en appelait aux lumières des juges européens afin qu’ils explicitent les critères décidant de la légitimité ou non d’un déréférencement.

Dans son arrêt du 13 mai 2014, la CJUE introduisait en droit une obligation de déréférencement pour les éditeurs de moteur de recherche. Certains défenseurs de la vie privée applaudissaient des deux mains, quand d’autres, férus de libertés en ligne, montraient les crocs face à une jurisprudence attentatoire. Mais les uns comme les autres exprimaient des doutes sur ce « droit à l’oubli » tant la portée du texte de la CJUE est floue.

La Cnil dans son droit

Et depuis, on n’en finit plus de ramer. Google et notre Cnil nationale s’écharpent sur l’interprétation qu’il faut faire de cette décision, un combat qui termine devant le Conseil d’Etat après la sanction prononcé par le gendarme des données personnelles à l’encontre du moteur de recherche. Mais loin d’en finir avec cette histoire, les magistrats se heurtent à ces mêmes questions d’interprétation.

En résumé, la Cnil considère que la redirection automatique d’une recherche sur google.com vers une extension locale n’empêche pas l’internaute d’effectuer une recherche sur un autre nom de domaine que celui de son pays. De ce fait, le déréférencement devrait être effectué à l’échelle mondiale. Hérésie !, hurle Google et ses soutiens, la loi n’est pas la même dans tous les pays. Ce faisant, la Cnil s’arroge des prérogatives contraires à la non-ingérence prônée par le droit internationale et porte « une atteinte disproportionnée aux libertés d’expression, d’information, de communication ».

Quelle portée ?

Sur ce point, le Conseil d’Etat rejoint en substance l’avis de la Cnil, considérant que le moteur de recherche est bien un système de traitement de données à caractère personnel unique. « Indépendamment de sa localisation, il reste loisible à l’internaute d’effectuer ses recherches sur les autres noms de domaine du moteur de recherche », soulignent les juges, ajoutant que les bases de données et l’indexation sont communes. Ainsi, et puisque Google dispose en France d’activités de promotion et de vente des espaces publicitaires par sa filiale Google France, le géant tombe bien sous le coup de la loi Informatique et Libertés de 1978.

C’est sur la portée géographique du texte de la CJUE que ça se complique, le Conseil d’Etat bottant encore en touche. Il pose trois questions à la Cour européenne, dont les réponses seront déterminantes pour l’application future du droit à l’oubli. Les magistrats français demandent si le droit à l’oubli implique du déréférencement qu’il soit réalisé « sur l’ensemble des noms de domaine de son moteur de telle sorte que les liens litigieux n’apparaissent plus quel que soit le lieu à partir duquel la recherche lancée sur le nom du demandeur est effectuée ».

Si la CJUE répond par l’affirmative : problème réglé et que roule la Cnil ! Mais dans le cas inverse, les choses vont encore un peu plus se corser et le Conseil d’Etat va jusqu’à se questionner sur la portée intra-européenne du déréférencement. Le déréférencement doit-il s’appliquer uniquement au nom de domaine de l’Etat où la demande a été effectuée ou bien sur l’ensemble des extensions nationales des Etats-membres. De même, le déréférencement par géoblocage d’une IP concerne-t-il uniquement une IP « réputée localisée dans l’Etat de résidence du bénéficiaire du droit au déréférencement » ou toute IP localisée sur le territoire de l’UE.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
La capsule Starliner de Boeing était censée transporter des astronautes de la Nasa dès 2020, mais va devoir réaliser un nouveau vol d'essai dans l'espace pour vérifier sa fiabilitéLe groupe aérospatial américain Boeing a annoncé lundi qu'il ferait finalement revoler à vide sa capsule pour astronautes Starliner, après une mission d'essai écourtée en urgence en décembre. [Lire la dépêche...]

Deux start-up, Crye Precision et Lafayette 148, installées dans les anciens chantiers navals de Brooklyn, ont commencé le 6 avril 2020 à fabriquer des blouses chirurgicales pour pallier le manque. Les ex-chantiers navals de Brooklyn, très utilisés pendant la Seconde guerre mondiale, sont au coeur de l'effort new-yorkais pour pallier le manque d'équipements médicaux: deux start-ups y fabriquaient déjà des visières protectrices pour les soignants, deux autres y fabriquent depuis lundi aussi des blouses chirurgicales. [Lire la dépêche...]

L'attestation papier est remplacée par une attestation numérique depuis lundiUn texte partagé des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux affirme que l'attestation de déplacement numérique à présenter lors d'un contrôle permet aux forces de l'ordre de collecter l'intégralité des données stockées dans un téléphone. [Lire la dépêche...]

Les Japonaises Ryoko Kizaki (g) et Mizuki Noguchi (2e d) au départ du marathon de Nagoya, en mars 2013 au JaponQuand l'épidémie de coronavirus a obligé les organisateurs du marathon de Nagoya au Japon à l'annuler, ils se sont tournés vers la technologie pour offrir une solution de consolation aux participants: courir seul les 42,195 kilomètres. [Lire la dépêche...]

Meg Whitman, directrice générale de Quibi, lors d'une conférence au salon de Las Vegas, le 8 janvier 2020Quibi, la plateforme des "bouchées" de vidéo, a été officiellement lancée aux Etats-Unis et au Canada lundi, malgré la pandémie de Covid-19 qui cloue chez eux la moitié des humains, déjà saturés de vidéo et autres divertissements sur tous les écrans. [Lire la dépêche...]

Capture d'image de la chaîne de télé belge RTBF montrant le coureur Greg Van Avermaet, le 5 avril 2020, après sa victoire dans le Tour des Flandres virtuelRemporter le Tour des Flandres depuis son grenier, c'est possible ! Le Belge Greg Van Avermaet (CCC) l'a prouvé dimanche en s'imposant lors d'un Ronde virtuel qui opposait treize coureurs pédalant sur rouleaux, connectés entre eux via une plateforme internet. [Lire la dépêche...]

Meg Whitman directrice générale de Quibi, lors d'une conférence au salon de Las Vegas, le 8 janvier 2020La moitié de la planète confinée par le coronavirus? Cela n'empêchera pas Quibi de tenter de révolutionner l'industrie du divertissement en lançant dès lundi son service de streaming "nomade", avec des programmes courts spécifiquement conçus pour les téléphones mobiles mais "en qualité hollywoodienne". [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique s'est réuni via Zoom le 31 mars 2020, avec le Premier ministre, Boris Johnson (en haut à gauche), qui est en quarantaine à cause du Covid-19Quel est le point commun entre Boris Johnson, les amateurs d'apéros à distance et 90.000 écoles dans le monde? Tous utilisent l'application de visioconférence Zoom, pour travailler ou socialiser pendant la pandémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie