X

News Partenaire

Wisper révolutionne le parc informatique avec ceBox®

La gestion de parc informatique est un vrai casse-tête pour les administrateurs réseaux : problèmes de lourdeur d’infrastructure, lenteurs réseau, mises à jour en toute sécurité ... D’autant plus que le bon fonctionnement du parc est un axe stratégique pour l’entreprise, qui rejaillit dans toutes ses activités. Dans le domaine du poste de travail, ceBox® semble être la solution qui répond à ses problèmes.

ITPT'23 : Reprendre le contrôle de son stockage

Lors de notre tour en Californie, plusieurs entreprises rencontrées développent des solutions pour renouveler le bon vieux concept du SRM (Storage Resources Management) pour apporter visibilité, optimisation et automatisation sur les données et le stockage. Elles développent cependant des approches techniques différentes. 

Ce n’est pas nouveau mais les entreprises continuent à avoir du mal à faire face à la croissance du volume des données alors que les budgets consacrés au stockage et à la gestion des données restent au mieux stable et que les utilisateurs deviennent de plus en plus exigeants sur la disponibilité des systèmes et des données. Les mouvements de données ne doivent, ne peuvent plus interrompre les tâches de l’utilisateur final. Tout cela combiné rend complexe la tâche des responsables du stockage.

L'équipe dirigeante de Komprise.

La visibilité du stockage tout Komprise !

Cette jeune entreprise américaine vise à résoudre les principaux problèmes des entreprises sur la mobilité des données et la visibilité sur le stockage avec un logiciel combinant supervision et analytiques pour fournir une solution d’optimisation et de réduction de coûts des ressources de stockage.

Un agent observateur placé sur une grille, reliée à la console centrale, suit les données lorsqu’elles transitent par la plate-forme de Komprise sans être sur le chemin primaire des données ce qui aurait pu avoir des impacts sur la performance ou la sécurité. 

Le logiciel s’intègre avec le stockage existant et crée un lien entre le stockage primaire et secondaire. Sans base centralisée, la solution évolue facilement en scale out. La solution réalise ensuite la composition d’agrégats à la volée pour une première analyse puis un deuxième stade en analyse avancée est réalisé pour préconiser et automatiser des déplacements de données vers le support le plus approprié et la répartition de charge. 

La solution travaille par cycle récurrent avec des points de contrôle pour rectifier les erreurs s’il y a lieu. Komprise se déploie dans des machines virtuelles classiques et se dirige comme un espace logique unique. L’automatisation permet de limiter les coûts de stockage en choisissant le support le plus approprié pour les données suivant leur utilisation ou leur cycle de vie selon des règles de configuration. 

L’éditeur annonce des économies pouvant aller jusqu’à 70 %. La solution a été retenue par l’assureur AIG et Electronic Arts aux USA. Komprise s’intègre avec les principaux clouds publics et est en partenariat avec EMC, Quantum, HPE et Spectra Logic.

Le généraliste Aptare

Dans une approche similaire, Aptare est un éditeur qui élargit son action à l’ensemble de l’infrastructure informatique à partir d’une console centralisée et collecte les données sans agent. Là encore, la solution réalise des analyses sur les données collectées. 35 % des global Fortune 100 utilisent la solution avec une présence marquée dans les secteurs financiers et de l’assurance où les données constituent un actif stratégique. 

Aptare revendique plus de 1 000 clients dans le monde et gère des Exaoctets de données et des millions de backup. Son siège est à Campbell en Californie L’éditeur est privé, rentable et seulement sur fonds propres sans recours à des investissements extérieurs. En Europe, Aptare est distribué par des partenaires revendeurs et en OEM chez HDS (Hitachi Data Systems). La principale particularité de la solution est de proposer aussi les relations d’interactions entre les différents composants de l’infrastructure pour aligner les besoins métiers et l’informatique. Les fonctions analytiques sont très puissantes et permettent des recherches très précises en « drill down » sur chaque élément de l’infrastructure.

Strongbox propose une approche différente

StrongBox fait partie du vaste conglomérat de Fujitsu et nous a reçu dans le hall d’exposition des produits de FujiFilm dans la Silicon Valley. L’entreprise est plus connue dans les solutions d’archivage, secteur dans lequel elle propose des solutions depuis de nombreuses années. Présent dans de nombreux comptes qui ont en commun d’avoir à gérer de larges volumes de données, Strongbox a enrichi ses solutions d’une suite de gestion des données qui se présente comme une couche de virtualisation du stockage existant et se place comme le centre de contrôle au-dessus des solutions en place. L’éditeur ne remplace donc rien mais résout les questions de visibilité sur le stockage en récupérant les métadonnées, en les classifiant puis en les analysant pour proposer la meilleure solution de stockage. 

David Cerf, CEO de Strongbox.

La solution embarque un outil de recherche pour retrouver facilement données ou fichiers. StrongBox utilise aussi des éléments de machine learning pour automatiser les opérations de stockage. Les règles sont appliquées sur un pool intelligent de ressources de stockage qui peut regrouper des éléments différents de stockage dans un seul ensemble logique. L’utilisateur n’écrit donc pas sur un appareil mais dans un espace logique de règles. 

L’ajout de nouveaux matériels se réalise simplement par l’ajout d’un nouveau tag de métadonnées. Si ce nouveau matériel remplace un autre plus ancien, la migration des données est automatique vers le nouveau matériel de manière transparente pour l’utilisateur qui ne voit que la localisation habituelle. Le nouveau matériel hérite de plus de l’ensemble des règles appliquées au pool intelligent. Le logiciel comprend aussi des outils analytiques qui permettant un suivi en temps réel des opérations de stockage et de prendre des actions dynamiques de mouvements et de protection des données selon les règles mises en œuvre à travers les principaux environnements de stockage existants que ce soit sur site ou dans le Cloud.

Primary Data évolue vers la data management

Nous avons déjà rencontré plusieurs fois Primary Data lors des IT Press Tours. Notre dernière rencontre montre une évolution importante et Primary Data se présente désormais comme une solution de gestion des données qui est assez proche de ce que propose StrongBox. 

Datasphere, le nom du logiciel, est un moteur qui travaille sur les métadonnées et automatise les flux de données dans l’entreprise pour faire face aux évolutions que demandent les applications. La solution s’appuie sur les derniers ajouts fonctionnels sur NFS 4.2 et se présente sous 2 formes de déploiements, l’un pour les environnements de bureaux, l’autre au niveau de l’entreprise. 

Les opérations e réalisent au travers d’un portail. La dernière version de Datasphere est compatible avec S3 d’AWS, SMB 2.1 et 3.x, NFS, Active directory de Windows et Windows ACL. Les snapshots se font au niveau des métadonnées, l’écriture du snapshot se réalisant dans le stockage existant s’il y a besoin d’écrire des données. La solution optimise le placement des données et ajoute une fonction de workflow qui s’appuie sur les expressions objectives, des commandes proches de celles de Visual Basic.

Toutes ces solutions ont en commun de chercher à automatiser et de réduire les coûts des opérations de stockage tout en éliminant les problèmes liés aux architectures actuelles de stockage et au verrouillage en silos et propriétaires des solutions de stockage. 

Autre point commun, toutes s’appuient sur des solutions analytiques fortes pour apporter visibilité et préconisations en quasi en temps réel sur les environnements de stockage. Une tendance qui va certainement devenir durable et s’étendre à l’ensemble des solutions de stockage.

Primary Data a pour Chief Scientist un certain Steve Wozniak, le co-fondateur d'Apple, présent lors de cette étape de l'IT Press Tour !


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

DevSecOps

DevSecOps

À l’intersection du développement, de l’exploitation et de la sécurité, DevSecOps vise à réconcilier trois populations aux intérêts souvent divergents. Inculquer vitesse et...

Supercalculateurs

Supercalculateurs

En perte de vitesse depuis plusieurs années dans les classements mondiaux, l’Europe a pris conscience de son retard dans un domaine stratégique pour sa recherche et ses industriels. Avec EuroHPC, l’Union...

5G

5G

Le déploiement de la 4G est à peine fini que la 5G frappe à la porte ! Il faut dire que, depuis dix ans, les utilisations de la téléphonie mobile ont évolué, sous la double impulsion des besoins...

RSS
Afficher tous les dossiers

CLOUD MADE IN FRANCE : pure players, telcos, comparatif des offres - Libra, la monnaie Facebook - L'analytique mange le logiciel - ERP, dernier bastion du "on premise" ? -Les métiers de l'ANSSI - Blockchain : projets open source et langages - Le sport, vitrine des technologies - Rencontre avec Alexandre Zapolsky (Linagora)...

 

OUTILS COLLABORATIFS : comment ils rendent l'entreprise plus agile - F8, Build, I/O, WWDC : Conf. développeurs, les annonces à retenir, les produits à venir - Supercalculateurs : l'Europe contre-attaque ! - DevSecOps, la sécurité au coeur du changement - Vendre et échanger des données - Migrer d'Oracle DB vers PostgreSQL - Ghidra : le framework de la NSA en Open Source...

 

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Des étudiants devant leur ordinateur à l'Ecole 42, école qui forme avec des méthodes originales des  ingénieurs informatiques. Photo du 19 février 2019Au coeur de l'été, Paris vit au ralenti. Mais en ce mois d'août, ce n'est pas le cas pour quelques centaines de jeunes gens, entrés dans la troisième semaine d'un marathon pour tenter d'intégrer une école d'un genre nouveau, l'école 42. [Lire la dépêche...]

Des Surtout connue pour ses plages de sable blanc, ses palmiers et ses alligators lézardant dans les piscines, Miami se rêve aujourd'hui en nouvelle Silicon Valley où pourraient bientôt prospérer les "iguanacornes". [Lire la dépêche...]

Tim Cook et Donald Trump, le 6 mars 2019 à WashingtonLe président américain Donald Trump a affirmé vendredi, avant de dîner avec le PDG d'Apple Tim Cook, que le groupe allait investir massivement aux Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Le short biomécanique pèse 5 kilos, batterie sanglée autour de la taille comprise. Le moteur, situé au niveau des reins, actionne des câbles assistant l'effort fourni par les jambesUn accessoire qui évoque les bandes dessinées de superhéros: le short robotisé pourrait devenir l'équipement sportif à faire rêver tout marcheur ou coureur avide d'améliorer ses performances. [Lire la dépêche...]

La salle de contrôle de Virgin Galactic, installée dans la base La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a présenté jeudi ses nouveaux quartiers généraux dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique et dévoilé le calendrier de ses derniers vols d'essai, s'approchant encore un peu plus de ses premiers vols commerciaux.   [Lire la dépêche...]

Instagram encourage ses usagers à dénoncer la désinformationLes usagers d'Instagram vont bientôt pouvoir signaler en quelques clics des publications qu'ils estiment être de la désinformation. [Lire la dépêche...]

Un Au Mexique, pays dont la capitale connaît régulièrement des pics d'ozone et de micro-particules, un "arbre" artificiel absorbe la pollution et, grâce à l'action de microalgues situées à l'intérieur, purifie l'air.  [Lire la dépêche...]

Facebook a assuré prendre des mesures pour Facebook a assuré prendre des mesures pour "minimiser les préjudices potentiels" suscités par le réseau social lors des prochaines élections en Israël, a déclaré mercredi la numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, en visite en Israël. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

VMWORLD US

VMware réunit clients et partenaires à l'occasion de la conférence VMworld édition américaine à San Francisco du 25 au 29 août 2019. Organisée par VMware.

RURALITIC

Ruralitic tient à Aurillac (centre des congrès) sa 14ème édition du 27 au 29 août 2019. Organisé par Mon Territoire Numérique et le Conseil départemental du Cantal.

IFA

IFA IFA
Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 6 au 11 septembre 2019. Organisé par Messe Berlin.

SALONS SOLUTIONS

ERP, CRM, BI, E-Achats, Démat, Archivage, SDN/InfotoDoc, Serveurs & Applications - du 1er au 3 octobre 2019 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 3). Organisés par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 9 au 12 octobre 2019. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT