X
ASP SERVEUR : la techno passionnément

News Partenaire

ASP SERVEUR : la techno passionnément

Créé il y a une vingtaine d’années, l’hébergeur ASP Serveur fait aujourd’hui partie du groupe Econocom. Sébastien Enderlé, son fondateur, est toujours à la tête de l’entreprise dont il vante le haut niveau technologique et les certifications obtenues.

Top 4 du plan d’action sur l’internet et le terrorisme : je ne m’attendais pas à la 3.3

Les méninges ont dû chauffer avant le match France-Angleterre. Le duo exécutif franco-britannique a accouché d’un « Plan d’action franco-britannique pour lutter contre l’utilisation de l’internet à des fins terroristes » dont la lecture a de quoi laisser sans voix.

Remercions tout d’abord le ministère de l’Intérieur pour sa traduction littérale du terme anglais « the Internet », ce qui nous donne en français le très joli mais totalement ridicule « l’internet ». Que nous apprend donc le « Plan d’action franco-britannique pour lutter contre l’utilisation de l’internet à des fins terroristes », élaboré par Emmanuel Macron, Theresa May et leurs ministres de l’Intérieur respectifs ? Quelles mesures phares seront prises ? Beaucoup de réchauffé et une pincée de science-fiction.

Pour commencer, le texte s’attaque fort justement à la propagande djihadiste, soulignant le rôle des opérateurs (FAI, éditeurs…) dans la lutte contre ce type de contenus. Lors de la présentation de son rapport annuel, Alexandre Linden, personnalité qualifiée de la Cnil, soulignait que Twitter a supprimé l’an passé 612 000 comptes au motif qu’ils faisaient l’apologie du terrorisme.

Les entreprises, fer de lance

Mais les deux gouvernements veulent « que ces opérateurs aillent au-delà de la suppression rapide a posteriori des contenus qui leur sont signalés », soit identifier les « contenus en amont afin de prévenir leur publication sur leurs plateformes ». En d’autres termes, le duo franco-britannique entend donc que soit mis en place un Minority Report de l’internet, un système d’analyses prédictives permettant de savoir a priori qu’un internaute va poster un contenu illicite, au moment même où lui vient d’idée de publier ce contenu.

Le couple exécutif appelle de ses vœux la mise en place d’un forum des entreprises du Net, « dédié à la lutte contre l’extrémisme en ligne ». Soit donner au secteur privé un peu de puissance coercitive, puisqu’il ne s’agira pas uniquement de mettre en commun des pratiques et des réflexions. Il est en effet prévu que ce forum puisse « automatiser la détection et la suspension ou le retrait de contenus, en fonction de la personne qui publie et de la teneur de la publication ». En d’autres termes, les entreprises seront invitées à établir une liste noire des internautes interdits de toute publication sur la toile.

« En particulier, nous devons imposer le retrait rapide des contenus haineux et radicaux sur Internet » insiste encore le texte. Rappelons un fait : depuis deux ans, l'OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication) assure ce rôle de retrait des contenus. En 2016, 2305 contenus ont été retirés, contre 1179 l’année précédente. 874 demandes de déréférencement ont été formulées, près de trois fois plus qu’en 2015. Le tout se déroule, conformément à la loi, sous le contrôle de la personnalité qualifiée de la Cnil, Alexandre Linden. Lequel fustigeait avant ce plan d’action le manque criant de moyens qui risque de nuire à sa mission... Ce n'est pas près de s'arranger.

Des questions, pas de réponses

Bon, le plan d’action explique néanmoins qu’il pourrait toutefois « être nécessaire de définir clairement ce qui constitue un contenu en ligne illicite, si nécessaire par une réglementation ». Sans quoi Conseil Constitutionnel et CJUE risquent d’être très remontés, quoiqu’il existe déjà des textes qui définissent ce type de contenus en droit français.

Poursuivons notre analyse de texte avec le point 3, en passe de devenir un cas d’école. On commence fort avec la nécessité de « préserver la conservation et l’accès aux données de trafic et de localisation » indispensables aux enquêtes. Effectivement, c’est utile. C’est pourquoi la quasi-totalité des lois précédentes relatives à l’antiterrorisme et au renseignement l’ont abordé.

On monte encore un peu en puissance avec « l’identification du titulaire d’un abonnement en toutes circonstances ». Les FAI partageant parfois une adresse IP entre plusieurs abonnés, le fait de « disposer d’informations techniques complémentaires à l’adresse IP » semble logique, pour ne pas dire légitime. Reste encore à expliciter ce que sont ces informations complémentaires. Le port source ? Les plages de ports de chaque utilisateur ? D’autres métadonnées diverses et variées ?

Le chiffrement pour les nuls

Puis vient le point 3.3 : on a affaire à du grand art : « il doit exister une possibilité d’accès au contenu des communications [chiffrées] et à leurs métadonnées ». Mais attention, « il n’est pas question ici de « portes dérobées » ou d’interdiction du chiffrement ». On touche au sublime. Les autorités devront donc pouvoir accéder à du contenu chiffré sans backdoor et probablement sans pouvoir casser le chiffrement. Une solution s’impose : obtenir l’ensemble des clés, pour chaque utilisateur. Et pour le chiffrement end-to-end de services comptant quelques millions d’utilisateurs, ceux qui vont se coltiner cette mission n’ont pas fini de ramer.

Enfin, point 4 « nous devons travailler ensemble pour faire en sorte de pouvoir accélérer l’accès aux données et aux contenus des communications au-delà des frontières, quel que soit l’endroit où celles-ci sont stockées ». Soit l’exact opposé de ce qui est fait depuis quelques temps. Le RGPD en est un bon exemple. Les décisions de justice retoquant la demande du FBI d’accéder aux données d’un utilisateur Microsoft en Irlande aussi.

Ce qui n’empêche nullement que Emmanuel Macron, Theresa May et leurs ministres de l’Intérieur respectifs proposent de « saluer l’engagement du gouvernement et du Congrès des États-Unis d’adopter une loi supprimant les obstacles qui subsistent dans la législation américaine ». On attendra donc impatiemment que Maximilien Schrems (l’origine de l’invalidation du Safe Harbor) se manifeste.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Learning Management System

Learning Management System

La formation participe à la transformation numérique des entreprises, c’est un fait difficilement discutable. Les LMS ont donc le vent en poupe, servant à la fois de console d’administration aux...

Automatiser la cybersécurité

Automatiser la cybersécurité

Tandis que le nombre d’attaques informatiques en tous genres ne cesse de croître, les experts misent sur l’automatisation et l’intelligence artificielle pour faire face à la menace alors que le nombre...

Edge Computing

Edge Computing

Du simple microcontrôleur capable d’exécuter un algorithme d’IA jusqu’au conteneur maritime de 12 mètres, l’informatique se rapproche au plus près des sources de données. L’Edge...

Ansible

Ansible

Ansible tient une assez belle place dans le palmarès des outils favoris des DevOps. Il permet d’automatiser des traitements sur un parc de machines. Nous allons voir quelles sont ses possibilités en la matière.

Transfo avec Salesforce

Transfo avec Salesforce

Dreamforce, conférence géante à San Francisco, regroupait cet automne près de 170000 personnes sur place et près de 15 millions en ligne. Marc Benioff a multiplié les annonces à cette occasion pour...

RSS
Afficher tous les dossiers

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

Afficher tous les derniers numéros

OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le gouvernement a fait le point avec les principaux moteurs de recherche et réseaux sociaux sur la lutte contre les fausses nouvelles sur le coronavirusLe gouvernement a fait le point vendredi à Bercy avec les principaux moteurs de recherche et réseaux sociaux sur la lutte contre les fausses nouvelles sur le coronavirus, sujet d'inquiétude si l'épidémie prend de l'ampleur, a-t-il indiqué. [Lire la dépêche...]

The new coronavirus has killed more than 2,700 people and infected nearly 79,000 in mainland ChinaLe populaire jeu vidéo "Plague Inc", qui permet de créer un virus pour le répandre à travers la planète, a été banni de la boutique d'applications en ligne du géant informatique Apple en Chine, a annoncé son développeur, en pleine épidémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé l'annulation de sa conférence annuelle des développeurs prévue pour début mai, à cause des inquiétudes grandissantes autour de la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirusFacebook a annoncé jeudi l'annulation de sa conférence annuelle des développeurs prévue pour début mai, à cause des inquiétudes grandissantes autour de la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus. [Lire la dépêche...]

Des caméras de sécurité utilisant la reconnaissance faciale exposées à Pékin, le 24 octobre 2018La justice administrative s'est opposée à la mise en œuvre de la reconnaissance faciale dans deux lycées, présentée comme une expérimentation pionnière par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais critiquée par des défenseurs des libertés, selon une décision consultée jeudi par l'AFP. [Lire la dépêche...]

Les applications de rencontre comme Bumble deviennent des outils électoraux aux Etats-UnisA l'approche du coup d'envoi de la primaire démocrate aux Etats-Unis il y a quelques semaines, Rhiannon Payne a passé beaucoup de temps sur l'application de rencontre Bumble: pas pour trouver un copain, mais pour faire campagne pour sa candidate, Elizabeth Warren. [Lire la dépêche...]

Les géants technologiques comme Google ont toute liberté pour censurer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de CalifornieLes géants technologiques comme Google ont toute liberté pour supprimer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de Californie. [Lire la dépêche...]

les personnes soucieuses de la confidentialité de leurs échanges installent de plus en plus l'application de messagerie chiffrée Signal, précurseure du genre et appréciée des experts même si elle n'évite pas tous les écueils de la sécurité en lignePolitiques, avocats, journalistes et sûrement quelques criminels: les personnes soucieuses de la confidentialité de leurs échanges installent de plus en plus l'application de messagerie chiffrée Signal, précurseure du genre et appréciée des experts même si elle n'évite pas tous les écueils de la sécurité en ligne. [Lire la dépêche...]

Les quatre grands opérateurs français ont déposé un dossier de candidature pour l'attribution des fréquences 5G en France, a annoncé l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) dans un communiquéComme attendu, les quatre grands opérateurs français ont déposé un dossier de candidature pour l'attribution des fréquences 5G en France, a annoncé mercredi l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) dans un communiqué. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

GALA DSI

La 8ème édition du Gala DSI doit réunir plus de 300 DSI au Pavillon d'Armenonville (Paris 16ème) le 10 mars 2020. Organisé par Agora Managers.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie