X

News Partenaire

Activité Entreprise de Huawei : Aider le passage au numérique des secteurs et entreprises

Un monde intelligent, où chaque chose est connectée et génère constamment des flux de données via des réseaux omniprésents pour un intérêt mutuel, approche à grands pas. Cependant, l'infrastructure numérique doit être sous-tendue par un écosystème solide afin de procurer de la valeur ajoutée à chaque participant. C'est pourquoi Huawei combine les deux domaines au cœur de notre stratégie pour l'activité Entreprise, procurant des plateformes tout en mettant en exergue l'importance du soutien de l'écosystème.

Franchement ! Vous regardez encore la télévision ?

Comparativement aux vagues de rançongiciels qui sévissent dans le monde ou l’arrivée d’un nouveau président de moins de 40 ans à la tête de notre pays, le sujet de ce Bullet Point peut paraître à première vue futile. Il est cependant le miroir d’une réalité étonnante où les téléspectateurs sont surtout des PC spectateurs ou des utilisateurs de tablettes, non pour suivre des grilles de programme proposées par les chaînes que nous connaissons mais de plus en plus par de nouveaux canaux proposant des séries ou programmes en streaming ou en téléchargement.

La question n’est déjà plus de savoir si tout cela est légal, ou bien, ou pas bien. Le phénomène est le reflet de ce que, aujourd’hui aux États-Unis, la plupart des jeunes sont plus sur des fournisseurs comme Hulu, Netflix ou HBO que sur les chaînes habituelles. De même, en France, de plus en plus d’adeptes se mettent à choisir les pro¬grammes qu’ils souhaitent regarder, au lieu de suivre les propositions des chaînes classiques ou thématiques. Ils picorent des programmes à la demande et quand ils le souhaitent, en fonction de leurs intérêts du moment, des conversations avec les collègues ou amis. Qui ne discutent des dernières séries ou feuilletons à voir ? Le succès planétaire de Game of Thrones ou de Vikings n’est que la conséquence de ces nouveaux usages et de la globalisation dans la demande de programmes. Culturellement, le phénomène fait que tout le monde, c’est-à-dire la plu¬part des personnes sur cette planète, lisent ou regardent la même chose. Les séries télés nivellent encore plus les différences que la soi-disant globalisation dont les candidats ont tant parlé lors de la dernière campagne présidentielle.

En termes d’audiences, les meilleures se situent autour des événements sportifs, et, en moyenne, le plus sou¬vent autour de séries télévisées. Les grands réseaux de notre pays comme TF1 avaient l’habitude de truster ces meilleures audiences. Ils continuent pour l’instant à le faire mais avec de plus en plus de difficultés. L’irruption des opérateurs télécoms comme SFR, qui vient d’acquérir les droits pour les matchs de football, dans le jeu va chambouler ce paysage tradition¬nel de la TV. Des chaînes payantes comme Canal + peuvent s’inquiéter vis-à-vis des nouveaux entrants.

Une défense à la Maginot !

Pour contrecarrer ces changements d’usages des téléspectateurs et la montée en puissance des nouveaux entrants sur ce marché par les Box, qui permettent de stocker des programmes et donc de les regarder quand vous le souhaitez, les grands réseaux ou chaînes traditionnelles proposent quoi ? Des programmes payants par la vidéo à la demande, ou de la télé de rattrapage où les spectateurs peuvent retrouver l’épisode de la série pour une semaine. Canal + essaie de jouer sur la création avec des séries originales, comme Versailles. Si vous n’êtes pas abonnés, là encore, l’accès aux épisodes est payant. Je vous le dis tout net, ce n’est pas très malin lorsqu’il suffit de taper « Versailles streaming » sur Google pour trouver je ne sais combien de sites qui vous offrent « gratuitement », c’est-à-dire en échange de visionnage de pub intempestive ou d’avertissements sur de fausses attaques de votre PC, la possibilité de regarder l’ensemble de la saison de cette série. Je le concède le plus souvent en anglais sous-titré en français ! Euh, ça marche aussi pour Braquo, une autre création originale de Canal + ! La diversification par des chaînes thématiques sur le TNT n’a pas amené non plus de nouvelles cartouches aux réseaux habituels ou aux grandes chaînes. Cela a juste masqué la chute des rentrées publicitaires en les répartissant sur différents réseaux qui sont, comme en son temps sur le Web, massifiés pour donner l’illusion que les audiences sont importantes. Elles ne sont cependant pas en croissance !

Les pouvoirs publics continuent eux aussi une politique qui est vouée à l’échec face à ces nouveaux usages avec Hadopi. 7,5 millions d’avertissements entre 2010 et 2016, 72 condamnations et pourquoi ? Pour que rien ne change. Si, du téléchargement, les fans de séries sont passés au streaming qui ne contrevient pas explicitement aux règles européennes de protection des droits d’auteur. La situation reste donc dans un flou juridique qui profite à de nombreux sites douteux qui gagnent beaucoup d’argent auprès des grands faiseurs de la pub en ligne avec des mes¬sages plus ou moins bidons et souvent avec des propositions que la morale réprouve ! Les droits des artistes et des auteurs n’en sont donc pas mieux protégés et la valeur de leur travail leur échappe encore un peu plus.

Non… non, rien n’a changé ! (hommage aux Poppies !)

En fait, la mise en place d’Hadopi et des autres mesures de protection des droits des artistes n’ont rien changé du tout, s’ils n’ont pas aggravé le problème. Il serait temps que les diffuseurs et autres intervenants autour de la télévision se mettent autour d’une table pour trouver une solution à ce casse-tête : comment rémunérer les créateurs tout en permettant aux consommateurs de ces créations de les regarder quand ils veulent et à partir de n’importe quel terminal. Le « Fair use » existe dans les consommations sur Internet pour les données. Au-delà d’un certain niveau, votre accès est bridé jusqu’à ce que votre consommation revienne à un niveau normal. Les opérateurs pourraient parfaitement l’appliquer dans la plupart des cas vis-à-vis des « streamers » fous. Il s’agit cependant de traiter à part les utilisateurs de VPN plus ou moins exotiques.

La solution d’un paiement forfaitaire pour avoir accès aux différents contenus a tenu le haut du pavé en son temps mais ne semble plus en cours aujourd’hui. Il serait surtout plus important que les chaînes mettent à disposition plus rapidement et pour le plus grand nombre les programmes originaux que les nouveaux téléspectateurs demandent sachant que, comme en musique, celui qui téléchargeait était aussi celui qui était le plus enclin à acheter. Le fan d’une série ne va pas juste la regarder une fois, il va aussi acheter les Blu-Ray de la saison pour pouvoir y revenir quand il le souhaite. Les chaînes ne perdraient pas leurs revenus sur ce type de produits.

Eh oui, depuis 2009 et la mise en place de tout cela, je veux dire l’Hadopi et tous les débats autour de cette question, rien n’a changé et rien n’avance. À croire que la situation satisfait en réalité tout le monde dans ce flou statu quo ! ❍

Article publié dans le n°158 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

POSTMORTEM cyberattaque CHU Rouen - OUTILS : Cyber, le risque n°1 - SecNumCloud, référentiel de confiance - Techno : pourquoi il devient urgent de mettre en oeuvre des algorithmes post-quantiques - CAHIER SPÉCIAL : DPO externe, quelles conditions pour une prestation idéale ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Google fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence française le contraignant à négocier Google a fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence le contraignant à négocier "de bonne foi" avec les éditeurs et agences de presse sur la rémunération de leurs contenus protégés par les droits voisins, a-t-il indiqué. [Lire la dépêche...]

Manifestation contre la loi sur la sécurité imposée par la Chine, le 1er juillet 2020 à Hong KongDésactiver ses comptes, migrer vers des réseaux "sécurisés", supprimer l'historique... La loi de Pékin sur la sécurité fait souffler un vent de panique chez les Hongkongais, convaincus qu'il est vital d'effacer les traces informatiques de leur engagement pro-démocratie. [Lire la dépêche...]

Le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, lors d'une conférence de presse à Los Angeles en juin 2019Le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, a promis jeudi soir à ses salariés un "changement structurel" au sein de l'entreprise après que certains de ses cadres eurent été visés par accusations d'agression et harcèlement sexuels.  [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a fait savoir à ses employés qu'il ne se laisserait pas influencer par le vaste boycott publicitaire contre sa plateformeMark Zuckerberg, le patron de Facebook, a fait savoir à ses employés qu'il ne se laisserait pas influencer par le vaste boycott publicitaire contre sa plateforme, mené par des organisations et annonceurs, dont Coca-Cola et Starbucks, qui réclament une régulation plus stricte des contenus racistes et haineux. [Lire la dépêche...]

L'ex-légende des Lakers Kobe Bryant, le 19 février 2012, lors d'un match NBA à Phoenix, en ArizonaKobe Bryant, la défunte star des Los Angeles Lakers, tuée dans un accident d'hélicoptère en janvier dernier, sera parmi les trois vedettes de la NBA à figurer sur la jaquette du jeu vidéo NBA 2K21, a déclaré jeudi l'éditeur du titre. [Lire la dépêche...]

Retard d'au moins deux mois à cause du coronavirus pour le déploiement du très haut débit sur le territoire françaisLe coronavirus fera prendre "dans le meilleur des cas" deux mois de retard au chantier pour déployer le très haut débit sur le territoire français, soit un million de prises non déployées en 2020 selon une étude publiée jeudi par Infranum, ex-fédération des industriels des réseaux d'initiative publique. [Lire la dépêche...]

Des ONG ont exprimé leurs inquiétudes sur l'acquisition par Google de Fitbit, l'un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans les activités sportives, qui menace selon elles la protection des données personnelles et risque d'accroitre la position dominante du géant américainUne vingtaine d'ONG ont exprimé jeudi leurs inquiétudes sur l'acquisition par Google de Fitbit, l'un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans les activités sportives, qui menace selon elles la protection des données personnelles et risque d'accroitre la position dominante du géant américain. [Lire la dépêche...]

Le siège de Facebook à Menlo Park, Californie, le 23 octobre 2019Adidas, Puma, Coca-Cola, Starbucks, Unilever (propriétaire de Lipton ou Magnum), Ford... Pas un jour sans qu'une grande marque ne suspende ses publicités sur Facebook, touchant ainsi au cœur de son modèle économique, même si l'impact à long terme du mouvement reste incertain. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie