X
Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

News Partenaire

Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

Protégez et alimentez vos équipements IT grâce au rack le plus polyvalent au monde pour les environnements IT exigeants : le rack NetShelter et les bandeaux de prises rackables APC by Schneider Electric.
Choisissez les racks informatiques et les bandeaux de prises APC pour une tranquillité d'esprit totale !

Franchement ! Vous regardez encore la télévision ?

Comparativement aux vagues de rançongiciels qui sévissent dans le monde ou l’arrivée d’un nouveau président de moins de 40 ans à la tête de notre pays, le sujet de ce Bullet Point peut paraître à première vue futile. Il est cependant le miroir d’une réalité étonnante où les téléspectateurs sont surtout des PC spectateurs ou des utilisateurs de tablettes, non pour suivre des grilles de programme proposées par les chaînes que nous connaissons mais de plus en plus par de nouveaux canaux proposant des séries ou programmes en streaming ou en téléchargement.

La question n’est déjà plus de savoir si tout cela est légal, ou bien, ou pas bien. Le phénomène est le reflet de ce que, aujourd’hui aux États-Unis, la plupart des jeunes sont plus sur des fournisseurs comme Hulu, Netflix ou HBO que sur les chaînes habituelles. De même, en France, de plus en plus d’adeptes se mettent à choisir les pro¬grammes qu’ils souhaitent regarder, au lieu de suivre les propositions des chaînes classiques ou thématiques. Ils picorent des programmes à la demande et quand ils le souhaitent, en fonction de leurs intérêts du moment, des conversations avec les collègues ou amis. Qui ne discutent des dernières séries ou feuilletons à voir ? Le succès planétaire de Game of Thrones ou de Vikings n’est que la conséquence de ces nouveaux usages et de la globalisation dans la demande de programmes. Culturellement, le phénomène fait que tout le monde, c’est-à-dire la plu¬part des personnes sur cette planète, lisent ou regardent la même chose. Les séries télés nivellent encore plus les différences que la soi-disant globalisation dont les candidats ont tant parlé lors de la dernière campagne présidentielle.

En termes d’audiences, les meilleures se situent autour des événements sportifs, et, en moyenne, le plus sou¬vent autour de séries télévisées. Les grands réseaux de notre pays comme TF1 avaient l’habitude de truster ces meilleures audiences. Ils continuent pour l’instant à le faire mais avec de plus en plus de difficultés. L’irruption des opérateurs télécoms comme SFR, qui vient d’acquérir les droits pour les matchs de football, dans le jeu va chambouler ce paysage tradition¬nel de la TV. Des chaînes payantes comme Canal + peuvent s’inquiéter vis-à-vis des nouveaux entrants.

Une défense à la Maginot !

Pour contrecarrer ces changements d’usages des téléspectateurs et la montée en puissance des nouveaux entrants sur ce marché par les Box, qui permettent de stocker des programmes et donc de les regarder quand vous le souhaitez, les grands réseaux ou chaînes traditionnelles proposent quoi ? Des programmes payants par la vidéo à la demande, ou de la télé de rattrapage où les spectateurs peuvent retrouver l’épisode de la série pour une semaine. Canal + essaie de jouer sur la création avec des séries originales, comme Versailles. Si vous n’êtes pas abonnés, là encore, l’accès aux épisodes est payant. Je vous le dis tout net, ce n’est pas très malin lorsqu’il suffit de taper « Versailles streaming » sur Google pour trouver je ne sais combien de sites qui vous offrent « gratuitement », c’est-à-dire en échange de visionnage de pub intempestive ou d’avertissements sur de fausses attaques de votre PC, la possibilité de regarder l’ensemble de la saison de cette série. Je le concède le plus souvent en anglais sous-titré en français ! Euh, ça marche aussi pour Braquo, une autre création originale de Canal + ! La diversification par des chaînes thématiques sur le TNT n’a pas amené non plus de nouvelles cartouches aux réseaux habituels ou aux grandes chaînes. Cela a juste masqué la chute des rentrées publicitaires en les répartissant sur différents réseaux qui sont, comme en son temps sur le Web, massifiés pour donner l’illusion que les audiences sont importantes. Elles ne sont cependant pas en croissance !

Les pouvoirs publics continuent eux aussi une politique qui est vouée à l’échec face à ces nouveaux usages avec Hadopi. 7,5 millions d’avertissements entre 2010 et 2016, 72 condamnations et pourquoi ? Pour que rien ne change. Si, du téléchargement, les fans de séries sont passés au streaming qui ne contrevient pas explicitement aux règles européennes de protection des droits d’auteur. La situation reste donc dans un flou juridique qui profite à de nombreux sites douteux qui gagnent beaucoup d’argent auprès des grands faiseurs de la pub en ligne avec des mes¬sages plus ou moins bidons et souvent avec des propositions que la morale réprouve ! Les droits des artistes et des auteurs n’en sont donc pas mieux protégés et la valeur de leur travail leur échappe encore un peu plus.

Non… non, rien n’a changé ! (hommage aux Poppies !)

En fait, la mise en place d’Hadopi et des autres mesures de protection des droits des artistes n’ont rien changé du tout, s’ils n’ont pas aggravé le problème. Il serait temps que les diffuseurs et autres intervenants autour de la télévision se mettent autour d’une table pour trouver une solution à ce casse-tête : comment rémunérer les créateurs tout en permettant aux consommateurs de ces créations de les regarder quand ils veulent et à partir de n’importe quel terminal. Le « Fair use » existe dans les consommations sur Internet pour les données. Au-delà d’un certain niveau, votre accès est bridé jusqu’à ce que votre consommation revienne à un niveau normal. Les opérateurs pourraient parfaitement l’appliquer dans la plupart des cas vis-à-vis des « streamers » fous. Il s’agit cependant de traiter à part les utilisateurs de VPN plus ou moins exotiques.

La solution d’un paiement forfaitaire pour avoir accès aux différents contenus a tenu le haut du pavé en son temps mais ne semble plus en cours aujourd’hui. Il serait surtout plus important que les chaînes mettent à disposition plus rapidement et pour le plus grand nombre les programmes originaux que les nouveaux téléspectateurs demandent sachant que, comme en musique, celui qui téléchargeait était aussi celui qui était le plus enclin à acheter. Le fan d’une série ne va pas juste la regarder une fois, il va aussi acheter les Blu-Ray de la saison pour pouvoir y revenir quand il le souhaite. Les chaînes ne perdraient pas leurs revenus sur ce type de produits.

Eh oui, depuis 2009 et la mise en place de tout cela, je veux dire l’Hadopi et tous les débats autour de cette question, rien n’a changé et rien n’avance. À croire que la situation satisfait en réalité tout le monde dans ce flou statu quo ! ❍

Article publié dans le n°158 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats, Bullet Points

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le président brésilien Jair Bolsonaro lors d'une conférence de presse sur le coronavirus à Brasilia le 20 mars 2020Twitter a supprimé dimanche deux tweets provenant du compte officiel du président brésilien Jair Bolsonaro dans lesquels il remettait en cause le confinement décidé pour lutter contre le coronavirus, car il avait "enfreint les règles" de ce réseau social. [Lire la dépêche...]

Les utilisateurs des réseaux sociaux préfèrent souvent mettre en avant les contenus susceptibles d'être largement Facebook et les autres réseaux sociaux savaient que 2020, avec la présidentielle américaine, allait être une année à risque en matière de désinformation. Mais la pandémie de coronavirus a ouvert un autre front aux conséquences potentiellement mortelles.   [Lire la dépêche...]

La page d'accueil du réseau social hyperlocal Nextdoor, est devenu central dans la vie de certains quartiers où les habitants sont confinés à cause de la pandémie, le 27 mars 2020 à Washington Le réseau social ultra local Nextdoor, qui met en relation les habitants d'un même quartier, déborde soudain d'offres pour s'entraider entre voisins, des courses à faire pour les personnes âgées aux chiens à promener. [Lire la dépêche...]

Le Conseil d’État  consacre la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'EuropeLe Conseil d’État a consacré vendredi la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'Europe, contrairement à ce que voulait le gardien français de la vie privée. [Lire la dépêche...]

Tablette pour suivre à distance l'état d'un patientSuivre à distance les malades angoissés, limiter les appels au samu, trouver des bras pour les hôpitaux débordés... Face au déferlement du coronavirus, la bataille passe aussi par des outils numériques, déployés à toute vitesse sur le territoire. [Lire la dépêche...]

Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020Une petite communauté a organisé en Bosnie, qui est loin de figurer parmi les leaders des nouvelles technologies, l'impression en 3D de masques destinés au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. [Lire la dépêche...]

La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus?La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus? [Lire la dépêche...]

Les services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs prochesLes services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs proches. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie