X

News Partenaire

L'importance de l'écosystème de partenaires

Avec plus de 6000 applications sur la plateforme AppExchange et plus de 120 partenaires intégrateurs, Salesforce dispose désormais d'une force de frappe qui représente plus de 8 millions de déploiement dans le monde dans un nombre très varié de domaines économiques.


L'illusion de la cyberpaix

Lors de la dernière RSA Conference, Brad Smith, président de Microsoft, demandait la mise en place d’une Convention de Genève, ou d’une structure analogue, pour protéger les civils des attaques cyber durant les temps de paix. Il était le dernier d’une liste assez hétéroclite d’auteurs de demandes sur ce sujet.

En 2011, les ambassadeurs russes et d’autres pays faisaient pression sur l’ONU pour l’organisation de la cyberpaix. Disons que, depuis, la vision russe a un peu changé comme le prouve la création d’une cellule de l’armée russe en charge de la guerre de l’information, une nouvelle espèce d’agence de propagande pour peser dans la guerre de l’information sous une forme moderne.

En 2014, Jerémie Zimmermann, alors à la Quadrature du Net, indiquait vouloir prendre du recul pour réfléchir sur les conditions de la mise en oeuvre de cette cyberpaix. Encore plus récemment Axelle Lemaire, notre nationale secrétaire d’État au Numérique, reprenait ce flambeau pour demander de travailler sur le sujet lors du FIC (Forum international sur la cybercriminalité). L’idée est très belle, voire sur le plan moral totalement inattaquable. Au plan pratique, cette cyberpaix n’est qu’une sympathique utopie.

Qui ? Quoi ? Comment ?

Si les services américains semblent rapides à attribuer telle ou telle attaque à un pays ou un groupe travaillant pour un pays, nous sommes loin d’avoir des preuves irréfutables fournies par ces mêmes services. Selon les circonstances, ils donnent même l’impression d’attribuer les attaques aux ennemis du moment. Pendant les printemps islamiques ou les premières convulsions en Syrie et en Irak, toutes les attaques étaient en provenance de Daesh ou d’Al- Quaïda. Quelques mois plus tard, les attaques semblaient ne provenir que de Chine, jusqu’à ce que le président Obama discute avec son homologue chinois en demandant de ne plus attaquer les intérêts américains. Le dialogue semble avoir porté ses fruits puisque l’intensité des attaques chinoises a largement diminué, remplacées en cela par une vague d’attaques en provenance de la Russie.

Dans le concept de la cyberpaix, quelle institution serait à même, à l’image du Tribunal pénal international ou d’une autre institution transnationale, de déterminer et d’attribuer l’origine d’une attaque ? Sur quelles bases juridiques cette institution peutelle intervenir ? L’Otan a décidé unilatéralement d’appliquer à Internet les règles de la convention de Genève et d’essayer d’appréhender les dégâts collatéraux et les conséquences sur les civils. La notion est cependant assez extensive : comment l’appliquer sur des groupes n’ayant d’État que le nom ou refusant les règles du droit international ? La liste de ces pays est tout de même assez longue.

À la suite d’une attaque, qui aura le droit d’enquêter ? Les forces de l’ordre de l’État ayant subi l’attaque ou une force multinationale indépendante ? Dans l’application même de l’idée de recueillir des preuves, la complexité rend quasiment impossible la mise en place de la solution. Imaginez des enquêteurs russes ou iraniens demandant aux États-Unis et à Israël d’examiner des serveurs dans ces deux pays à la suite de l’attaque Stuxnet…

Lorsque, enfin, l’hypothétique institution aura fini son enquête et que les enquêteurs auront rendu leur rapport, quelle sanction peut s’appliquer ? Faire la guerre au vilain qui a attaqué un autre ? Un kill switch pour lui interdire d’être sur Internet ? L’exclure de la communauté internationale quitte à en faire une nouvelle Corée du Nord et un pays encore moins enclin à se conformer aux règles communes ? C’est peut-être le point le plus critique de la possibilité d’une recherche d’une cyberpaix. Il est encore plus difficile de mettre en place des sanctions, en dehors de l’arsenal actuel des mesures de rétorsions économiques, que de mettre en place un comité Théodule et des équipes de spécialistes de la cybersécurité assermentés pour enquêter. Au passage, ces sanctions, comme on le voit le plus souvent, touchent en général la population du pays incriminé et assez peu ses élites au pouvoir.

Dans un de ses ouvrages Arnold Toynbee notait que dès que l’homme avait eu un bâton il l’avait converti en arme pour taper sur la tête de son voisin. Dans le monde cyber, où il est à noter que les seuls Américains, Russes, Chinois ont décidé d’en faire un espace de combat à l’image des autres champs de bataille, cette règle est la même. Arrêtons l’hypocrisie ; et la création d’une force de plusieurs centaines de personnes pour les mêmes buts en France est aussi d’actualité. Disons que les États se rangent à la sagesse des anciens Romains qui pensaient que, pour avoir la paix, il fallait préparer la guerre – sans jamais en avoir empêché une, car ils appliquaient à la lettre le précepte repris par Toynbee !

La sanction de l’histoire

Autre argument n’allant pas dans le sens de ce type d’institution, les échecs répétés des structures internationales visant à limiter ou éviter les conflits. La SDN (Société des nations) n’a pas évité l’invasion de l’Éthiopie durant l’entre deux guerres et l’exclusion de l’Italie fasciste à l’époque n’a eu aucune conséquence sur le gouvernement de Mussolini. Plus près de nous, l’ONU s’est engagée dans les années 50 dans une guerre dans la péninsule coréenne dont les conséquences pèsent encore aujourd’hui sur toute la région, sans régler le problème après la signature de l’armistice toujours en vigueur. Depuis lors les différentes forces d’interposition de l’organisation comptent les points dans bien des endroits de la Planète, sans, une fois de plus, apporter une solution. Si dans le monde réel, l’ONU ou une institution de ce type, n’y arrive pas pourquoi ferait-elle mieux dans le monde virtuel ou cyber ?

Tenter la chance

Si tout ce développement peut sembler négatif pour l’idée de cyberpaix c’est que devant la nouveauté de ce qu’Internet propose les vieilles recettes ne fonctionneront pas et que des solutions véritablement nouvelles doivent être trouvées pour résoudre ce problème. Car s’il y a l’espoir de pouvoir l’instaurer, on ne peut rater cette chance de le faire. Mais pour cela il faut penser « out of the box » comme disent les Américains. Et puis relever un défi impossible est toujours une aventure passionnante ! ❍

Article publié dans le n°156 de L'Informaticien.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider







Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

Télétravail & VPN

Télétravail & VPN

Alors que toutes les entreprises françaises ont été tenues de se tourner vers le télétravail lors de la période de confinement, le recours au Virtual Private Network s’est largement imposé...

Power over Ethernet

Power over Ethernet

Faciliter l’installation et la gestion d’un parc réseau tout en profitant de performances et de services innovants, voici les promesses de la technologie PoE (Power over Ethernet) ou Alimentation électrique par...

Health Data Hub

Health Data Hub

Peu de projets français d’IA auront suscité autant de controverses. La récente plate-forme de données et de services cloud pour la recherche en santé s’est fait de nombreux ennemis. En cause : le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Facebook a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec Apple pour que le fabricant et exploitant de l'iPhone suspende jusqu'à la fin de l'année sa commission de 30% sur certaines transactionsFacebook a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec Apple pour que le fabricant et exploitant de l'iPhone suspende jusqu'à la fin de l'année sa commission de 30% sur certaines transactions, alors que de plus en plus de voix s'élèvent contre la "taxe Apple". [Lire la dépêche...]

Cinq sénateurs républicains américains ont demandé à Netflix de reconsidérer sa décision d'adapter le roman à succès Cinq sénateurs républicains américains ont demandé à Netflix de reconsidérer sa décision d'adapter le roman à succès "Le problème à trois corps" de l'auteur chinois Liu Cixin, choqués par ses déclarations visant les Ouïghours. [Lire la dépêche...]

Alphabet, la maison-mère de Google, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec ses actionnaires sur la gestion d'affaires de harcèlement sexuel chez le géant d'internet, avec de nouveaux engagements et règlementsAlphabet, la maison-mère de Google, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec ses actionnaires sur la gestion d'affaires de harcèlement sexuel chez le géant d'internet, avec de nouveaux engagements et règlements, après des mois d'enquête interne et des poursuites contre le conseil d'administration. [Lire la dépêche...]

Une antenne de téléphonie mobile 5G dans une rue de Pékin, le 24 septembre La 5G est-elle dangereuse pour la santé ? La question monte, et les inquiétudes aussi, au fur et à mesure du déploiement de cette nouvelle technologie de téléphonie mobile. Le point sur ce qu'en dit la science.  [Lire la dépêche...]

Les applis de reconnaissance ne sont pas suffisamment fiables pour répondre à cette question en toute sécurité, met en garde l'agence sanitaire Anses qui rapporte des cas d'intoxication Ce champignon que je viens de cueillir est-il comestible ? Les applis de reconnaissance ne sont pas suffisamment fiables pour répondre à cette question en toute sécurité, met en garde l'agence sanitaire Anses qui rapporte des cas d'intoxication "favorisés" par ces services sur smartphone. [Lire la dépêche...]

Le site d'Uluru, également connu sous le nom d'Ayers Rock, en octobre 2019 dans le parc national Uluru-Kata Tjuta, dans le centre de l'AustralieGoogle a supprimé de son service de navigation virtuelle Google Street View les images qui permettaient de visiter virtuellement Uluru, un site australien sacré pour les aborigènes et fermé aux touristes depuis un an, a annoncé la compagnie vendredi. [Lire la dépêche...]

Amazon lance Luna, sa plateforme de jeux vidéos à la demande qui permettra aux joueurs d'accéder directement à leurs titres préférés via le Amazon a annoncé jeudi le lancement de Luna, sa plateforme de jeux vidéos à la demande qui permettra aux joueurs d'accéder directement à leurs titres préférés via le "cloud" (informatique à distance) sur l'appareil de leur choix. [Lire la dépêche...]

TikTok a demandé à un juge américain de suspendre un décret de l'administration Trump qui prévoit d'interdire le téléchargement de l'application aux Etats-Unis à partir de dimancheNouveaux rebondissements dans la saga TikTok, le réseau social que Washington et Pékin se disputent depuis des semaines: un juge américain a demandé jeudi au gouvernement de repousser l'interdiction de l'appli, prévue pour la nuit de dimanche à lundi. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

SSI SANTÉ

Le 8ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 29 septembre au 1er octobre 2020 au Mans. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la cybersécurité se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 14 au 17 octobre 2020. Organisées par DG Consultants / Comexposium.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT