X

Législatives : pas de vote électronique pour les Français de l’étranger

Pour des raisons de sécurité, le gouvernement a décidé d’annuler le recours au vote électronique pour les Français résidant à l’étranger, après un avis défavorable de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

« En raison du contexte actuel, caractérisé par un niveau de menace extrêmement élevé de cyberattaques », l’État a décidé de ne pas recourir au vote électronique pour les élections législatives de juin 2017, explique-t-on sur le site France Diplomatie.

Depuis plusieurs années, les Français de l’étranger ont la possibilité de voter par voie électronique pour quelques élections, comme les législatives. Cela facilite grandement leur démarche car certains sont très éloignés des bureaux de vote.

Des risques trop nombreux

Mais la crainte d’une cyberattaque a poussé le gouvernement à faire marche arrière cette année. Ce sera bulletin papier pour tout le monde. Pour autoriser le vote électronique, le système doit être homologué.

« La commission d’homologation n’a pas encore eu lieu, mais au vu des pièces fournies, le ministère ne sera pas en capacité d’homologuer le système. L’avis de l’Anssi est négatif », a déclaré Guillaume Poupard à nos confrères de NextInpact.

L’agence estime que le niveau de sécurité de la plateforme de vote n’est pas suffisant pour assurer le bon fonctionnement du vote. Blocage total du système, destruction des bases, publications des votes... Les menaces sont jugées trop nombreuses.

Une décision critiquée

L’annulation du vote électronique pour les Français de l’étranger à trois mois des élections législatives a soulevé de vives critiques, notamment via Twitter.

Interrogé par le Huffington Post, le député des Français de l’étranger Thierry Mariani estime que « soit le Quai d’Orsay est dirigé par une bande d’incompétents, soit il y a une arrière pensée politique digne de l’URSS, parce que les Français de l’étranger votent plutôt à droite. »

 

Même à gauche, des voix s’élèvent contre cette décision. Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’État en charge du Numérique, passée depuis dans l’équipe de campagne de Benoît Hamon et candidate dans la circonscription britannique, s’indigne et évoque un « déni démocratique. »

 

Dans son communiqué, le ministère des Affaires étrangères en lien avec les consulats indique qu'il « mettra tout en œuvre pour que les Français inscrits sur les listes électorales consulaires puissent exercer leur droit de vote. »

Les bureaux de vote seront les mêmes que pour l’élection présidentielle pour laquelle le vote électronique n’est pas envisagé. La date limite d’inscription pour le vote par correspondance « devrait être repoussée ». Et de nouvelles tournées pour recueillir les procurations seront organisées.

Dans un communiqué François Fillon s'est indigné ce midi de cette mesure.  

Extraits du communiqué :

Alors que le vote par internet mis en place en 2012 avait constitué une grande avancée pour les Français de l’étranger, vivant souvent loin des bureaux de vote installés dans les consulats, cette atteinte aux
droits démocratiques de nos 2,5 millions de Français vivant à l’étranger est scandaleuse.
Nos compatriotes ne doivent pas être dupes. La soi-disant cybermenace n’est qu’un prétexte visant à masquer l’incompétence et la désinvolture d’un gouvernement qui est incapable de tenir ses promesses et change les règles du jeu démocratique à trois mois du scrutin. C’est non seulement un déni de démocratie mais c’est aussi un beau gâchis d’argent public dont le gouvernement socialiste porte l’entière responsabilité. Je condamne vivement cette atteinte portée à l’exercice du suffrage universel par nos compatriotes établis à l’étranger pour les prochaines élections législatives. Si les Français me font confiance, je prends l’engagement de mettre en place un vote électronique généralisé pour les Français résidant à  l’étranger. Nous devons tirer avantage des nouvelles technologies pour renforcer les liens qui nous unissent à nos compatriotes à l’étranger.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Vient de paraître

Ce Livre Blanc vous permet de découvrir toutes les étapes nécessaires pour choisir le prestataire informatique adapté à votre entreprise et ses enjeux.


Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Tous les Livres Blancs
Serverless

Serverless

En quelques années, le Serverless – ou informatique sans serveur – est devenu une nouvelle corde à l’arc des architectes logiciels et développeurs afin de créer des applications. La technologie est...

Le Cybercrime as a Service

Le Cybercrime as a Service

Le ministère de l’Intérieur a évoqué, dans son rapport annuel 2019 sur les menaces liées au numérique, le développement d’outils malveillants « clés en main ». Le...

Intégration continue

Intégration continue

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter les pratiques DevOps pour leurs projets informatiques. L’intégration continue (CI), le déploiement et la livraison en continu (CD) sont devenus partie...

RSS
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE : NVMe s'impose, Fichier et Objet se rapprochent, Solutions de stockage pour TPE/PME - La 5G... et après ? - Le LiFi au lycée - L'IA au service du recrutement - Cybersécurité : externaliser jusqu'où ? - Windows et Linux, la fusion continue - Les meilleurs outils pour les cours à distance - YesWeHack à l'assaut du monde - Rencontre avec Armand Thiberge, CEO de SendInBlue...

 

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Les Etats-Unis et le groupe chinois ByteDance propriétaire de TikTok toujours en négociationLes Etats-unis et le groupe chinois ByteDance ne sont pas parvenus à un accord sur la vente des actifs américains de l'application TikTok dans le délai imposé par l'administration de Donald Trump, qui s'achevait vendredi à minuit, a-t-on appris de source proche du dossier. [Lire la dépêche...]

La directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, sort de son domicile, le 17 novembre 2020 à Vancouver, au CanadaLe géant chinois des télécoms Huawei discute d'un accord avec l'administration américaine qui permettrait à sa directrice financière Meng Wanzhou de regagner la Chine, deux ans après son arrestation au Canada, affirme jeudi le Wall Street Journal (WSJ). [Lire la dépêche...]

Au siège de Facebook à Menlo Park en Californie, le 23 octobre 2019Les autorités américaines ont lancé jeudi des poursuites judiciaires pour "discrimination" à l'embauche contre Facebook, accusé d'avoir réservé des postes à des salariés étrangers au détriment des Américains, deux jours après avoir subi un revers sur le gel de visas très utilisés dans la tech. [Lire la dépêche...]

Dans une unité de production d'adjuvant pour le vaccin du Covid-19 de GlaxoSmithKline, à Saint-Amand-les-Eaux dans le nord de la France, le 3 décebre 2020
Les vaccins contre le coronavirus suscitent la convoitise des cybercriminels qui multiplient les attaques pour perturber leur acheminement ou s'emparer de secrets industriels, contraignant les laboratoires et les acteurs de la chaîne logistique à redoubler de vigilance. [Lire la dépêche...]

Au siège de Facebook à Menlo Park, en Californie, le 23 octobre 2019Régulièrement vilipendé pour laisser passer trop de messages haineux et racistes, Facebook modifie actuellement ses algorithmes pour réprimer plus sévèrement les insultes contre les minorités tout en cessant de retirer systématiquement les attaques contre les personnes d'origine caucasienne, les hommes ou les Américains. [Lire la dépêche...]

Google épinglé par l'administration américaine pour la surveillance de ses employésUne agence fédérale a donné mercredi deux semaines au géant du numérique Google pour répondre à des accusations de surveillance, interrogatoire et usage d'autres méthodes à l'encontre de ses employés militants. [Lire la dépêche...]

Twitter a décidé mercredi d'élargir sa définition des messages à caractère haineux en interdisant toute publication qui Twitter a décidé mercredi d'élargir sa définition des messages à caractère haineux en interdisant toute publication cherchant à déshumaniser selon des critères raciaux, ethniques ou de nationalité.   [Lire la dépêche...]

Le gratte-ciel Salesforce à San FranciscoSalesforce, le spécialiste des technologies de relation client, s'est offert Slack pour près de 28 milliards de dollars, une acquisition qui le place en meilleure position pour concurrencer Microsoft, mais ne le dispensera sans doute pas d'autres investissements s'il veut faire de l'ombre au géant informatique. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DREAMFORCE TO YOU : DREAMTX

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Pour une cybersécurité coopérative et collaborative", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 6, 7 et 8 avril 2021 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 mai 2021 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT