X

Emmanuel Macron : un programme Numérique en cinq objectifs

Le numérique est « une transformation profonde de nos façons de produire, de consommer, d’apprendre, de travailler, d’échanger » pour Emmanuel Macron. Voici ses propositions. 

Avec l’ex-président du Conseil national du Numérique Mounir Mahjoubi à ses côtés, le candidat Emmanuel Macron a concocté un programme consacré à la révolution numérique. Plutôt humble, il commence par rappeler que les « contours de cette transformation restent largement à inventer » mais que l’Etat doit jouer un rôle de moteur. 

Un programme en 5 objectifs

Après avoir posé un diagnostic, selon lequel le numérique est installé dans les foyers français mais qu’il reste de grands efforts à réaliser, Emmanuel Macron se lance dans un programme en cinq parties. En premier lieu, le candidat d’En-Marche veut s’attaquer (comme tout le monde) à la lutte contre les inégalités d’accès. Il promet notamment de couvrir l’ensemble du territoire en THD à la fin de son éventuel quinquennat, soit en 2022. Un objectif pas irréalisable, à condition d’y mettre les moyens en impliquant comme il se doit les opérateurs notamment. Un récent rapport de la Cour des Comptes estimait plutôt, selon les éléments à disposition, une couverture à 100% d’ici à 2030

Toujours dans ce premier objectif, il veut éliminer les zones blanches et soutenir les opérateurs « en consentant des conditions économiques favorables sur les redevances d’utilisation des fréquences hertziennes ». Il annonce des sanctions financières si les objectifs ne sont pas tenus. Enfin, il souhaite porter une « stratégie d’inclusion » et proposer du temps de soutien et des formations aux outils et aux services numériques avec le concours des associations et collectivités. 

Le deuxième objectif se concentre sur les problématiques rencontrées par les entreprises en matière de numérique. Emmanuel Macron veut créer les conditions pour aider « les TPE et les PME à réussir leur transformation numérique ». Peu de propositions concrètes pour ce point, si ce n’est « un accès privilégié à la formation professionnelle ». Il est d'ailleurs assez amusant de constater que pour aider nos entreprises, Emmanuel Macron a choisi un hébergeur... américain. En l'occurrence, Google

Une logique « d’Etat plateforme »

Le troisième objectif est visiblement le plus développé. Il s’intitule « Améliorer et personnaliser les services publics du quotidien grâce au numérique ». Il prévoit que, d’ici à 2022, la totalité des démarches administratives pourront être effectuées depuis Internet, sauf pour les documents d’identité officiels. 

Emmanuel Macron évoque aussi la création d’un compte citoyen en ligne rassemblant « sur une même interface tous les droits, notamment ceux liés à la santé, à la trajectoire professionnelle, à la formation, à la situation fiscale, aux droits civiques ». Parallèlement, il compte créer un service public numérique de la justice : on y trouvera des informations pratiques et des jurisprudences applicables aux différents cas.

Il compte encourager l’essor de la télé-médecine « afin de donner aux médecins la possibilité d’assurer un suivi à distance, par exemple pour un patient cardiaque via un objet connecté ou en accélérant une consultation chez un patient à risque ». Le candidat fait de ce sujet un axe majeur, qui sera au centre du plan d’investissement de 50 milliards d’euros qu’il souhaite lancer en cas d’accession à l’Elysée. 

Enfin, le candidat veut créer une banque de données numériques. Différente d’un portail open data, elle rassemblerait les données des administrations, permettant aux entreprises d’innover. Le programme prend l’exemple des licences attribuées aux hôtels : des nouvelles start-up pourront ainsi s’adresser par exemple à tous les hôteliers pour leur offrir une alternative aux services existants.

Objectif 4 : réglementation

« Enfermer l’économie de demain dans la réglementation d’hier, c’est s’interdire de faire émerger les innovations qui porteront la croissance », peut-on lire. Ainsi, il annonce d’emblée un « droit à l’expérimentation » qui donnera la possibilité de déroger aux dispositions en vigueur afin de tester de nouvelles solutions. Idée assez intéressante, même s’il faudra s’attarder sur les contours de cette disposition. 

Emmanuel Macron veut une véritable stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle, conscient que son « développement va avoir de profonds impacts sur une série de secteurs ». Première étape écrit-il : évaluer les usages potentiels et les enjeux pour le travail et l’emploi de demain.

Autre disposition numérique mais avec un impact économique : créer les conditions favorables, notamment fiscales, au financement de l’innovation. Emmanuel Macron souhaite remplacer l’ISF (Impôt sur la fortune) par un impôt sur le patrimoine immobilier. Par ailleurs, il veut instaurer à nouveau un prélèvement forfaitaire unique sur l'ensemble des revenus tirés du capital mobilier. 

Enfin, idée intéressante mais absolument pas détaillée et documentée : la transparence. Le candidat veut des « instruments » qui permettent à chacun de savoir ce que deviennent « les données qu’il produit en utilisant telle ou telle plateforme ». 

Travailler avec l’Europe

Pro-européen, Emmanuel Macron semble avoir conscience que l’espace du Vieux Continent représente de belles opportunités de développement pour les entreprises. A condition de défendre notre souveraineté et nos intérêts économiques et industriels. Ce faisant, il plaide « pour un marché unique du numérique en Europe, qui permettra aux entreprises innovantes de disposer des mêmes règles partout dans l’Union européenne ». 

Il veut aussi créer un fonds européen de financement en capital-risque, doté d’au moins 5 milliards d’euros. Toujours au niveau de l’Europe, il souhaite rouvrir le dossier du « Privacy Shield » avec les Etats-Unis. Les grandes plateformes (principalement américaines) seront alors régulées par une Agence européenne pour la confiance numérique

Dernière mesure, elle concerne la taxation des géants américains notamment et leurs pratiques d’optimisation fiscale. « Nous nous battrons, au niveau européen, pour une taxe sur le chiffre d’affaires réalisé dans nos pays pour des prestations de service électronique », écrit Emmanuel Macron. 

Vous pouvez retrouver le programme complet d'Emmanuel Macron sur le Numérique en cliquant ici


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Datacenters sur le grill

Datacenters sur le grill

Véritable usine de production de l’économie numérique, le datacenter focalise les critiques des associations environnementales. Ces installations dont les plus grosses peuvent consommer jusqu’à une centaine...

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

POSTMORTEM cyberattaque CHU Rouen - OUTILS : Cyber, le risque n°1 - SecNumCloud, référentiel de confiance - Techno : pourquoi il devient urgent de mettre en oeuvre des algorithmes post-quantiques - CAHIER SPÉCIAL : DPO externe, quelles conditions pour une prestation idéale ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Photo transmise à l'AFP le 7 juillet 2020 par la Farmhouse Garden Animal Home montrant l'ânesse Buckwheat Devenue une vedette sur Zoom avec ses irruptions surprises - et payantes - au milieu de visioconférences,une ânesse a permis de renflouer les finances d'un refuge pour animaux de ferme au Canada, déserté de ses visiteurs pour cause de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Des chercheurs d'emploi lors d'un événement Amazon en septembre 2019 à Crystal City en VirginieLes entreprises ne sont pas souvent prêtes à se lancer dans un examen de conscience sur la diversité - ou son absence - au sein de leur personnel, mais l'élan de colère provoqué par la mort de George Floyd aux Etats-Unis les a obligées à afficher leur solidarité avec les Afro-Américains, voire à faire des dons ou des promesses. [Lire la dépêche...]

Un rapport indépendant commandé par Facebook estime que les progrès effectués par le groupe sur le sujet des droits civiques sont obscurcis par quelques décisions Facebook a pris des décisions "problématiques" et "déchirantes" en matière de droits civiques, en particulier concernant des messages du président américain, conclut mercredi un audit indépendant mené à la demande du premier réseau social du monde. [Lire la dépêche...]

A l'heure où les géants Twitter et Facebook sont exhortés à surveiller les contenus qu'ils laissent circuler, les conservateurs américains qui s'estiment censurés par ces réseaux se ruent sur la toute jeune plateforme Parler, qui met en avant la liberté d'expressionA l'heure où les géants Twitter et Facebook sont exhortés à surveiller les contenus qu'ils laissent circuler, les conservateurs américains qui s'estiment censurés par ces réseaux se ruent sur la toute jeune plateforme Parler, qui met en avant la liberté d'expression. [Lire la dépêche...]

Les patrons de Google, Apple, Facebook et Amazon vont être interrogés par des parlementaires américains sur d'éventuelles pratiques anti-concurrentiellesLes patrons des quatre géants de la tech - Google, Apple, Facebook et Amazon - vont être interrogés par des parlementaires américains dans le cadre d'une des enquêtes sur d'éventuelles pratiques anti-concurrentielles. [Lire la dépêche...]

Le logo de l'application Tiktok s'affiche à l'écran d'une tablette, le 21 novembre 2019 à ParisL'accroissement des pouvoirs visant à censurer Internet à Hong Kong, en vertu de la nouvelle loi de Pékin, a suscité une levée de boucliers chez les géants américains des réseaux sociaux, tout en provoquant la suspension de la plateforme chinoise TikTok dans l'ancienne colonie.  [Lire la dépêche...]

Le boycott publicitaire et la colère contre Facebook s'amplifientLes associations à l'origine d'un boycott publicitaire contre Facebook sont sorties "déçues" d'une réunion avec ses patrons et encore plus déterminées à galvaniser les centaines de marques demandant au réseau social de mieux lutter contre les contenus haineux et nocifs. [Lire la dépêche...]

Le retour de la capsule Starliner de Boeing à White Sands, au Nouveau Mexique, le 22 décembre 201La Nasa a établi une liste de 80 recommandations que le géant aérospatial américain Boeing devra appliquer avant de faire revoler sa capsule spatiale Starliner, après l'échec d'une mission de démonstration non habitée qui aurait pu être gravissime si des astronautes avaient été à bord. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie