X

News Partenaire

Pourquoi l'académie de Versailles a choisi EasyVista ?

1ère académie en France (sur 31) avec 100 000 salariés et 1,2 million d’élèves, l'académie de Versailles a une direction informatique qui emploie 200 personnes et traite 6000 demandes par mois. le DSI Jacky Galicher explique dans cette vidéo les raisons du choix de la solution EasyVista.


RGPD : les entreprises en mode panique ?

On ne parle plus que de cela. Si vous n’en avez pas encore entendu parler c’est que vraiment vous êtes très éloigné du monde de l’informatique et que vos centres d’intérêts ne semblent pas vraiment tournés vers le futur ! Les données deviennent la devise, le pétrole des entreprises, leur vraie richesse. Elles peuvent être monétisées, recombinées avec d’autres pour créer de nouveaux services et ainsi fournir de meilleures prestations aux clients. Bref, sans données, les entreprises manquent de carburant pour soutenir leur croissance dans un monde qui se digitalise vite.

Face à ce phénomène, les consommateurs, les clients que nous sommes tous, s’inquiètent un peu de ce que les entreprises peuvent bien faire avec ce qu’elles savent sur nous et, d’ailleurs, certaines savent à peu près tout après quelques analyses simples. Avec les cartes bancaires, nos banquiers connaissent tout de nos déplacements et du mode vie que nous avons. De la même manière, notre opérateur de téléphonie et d’Internet recueille beaucoup de choses de notre vie, nos déplacements, nos motifs d’intérêts et maintenant ce que nous achetons. La convergence des deux mondes, entre les banques qui veulent devenir opérateurs de télécommunications, et les opérateurs souhaitant faire le chemin inverse n’est qu’une preuve de plus de cette volonté de dominer les données que l’on possède sur vous !

Une régulation nécessaire

Pour éviter certains abus et se doter d’une règle commune, 90 % des entreprises européennes ont souhaité pouvoir s’appuyer sur une réglementation concernant les données à caractère personnel. Jusqu’à présent, chaque pays avait ses propres règles en la matière, ce qui pouvait créer des distorsions de concurrence lorsque la donnée devient un produit ! C’est ce que le RGPD (Règlement général sur la protection des données) essaie de mettre en place avec des impacts dans les entreprises sur trois niveaux : technique, juridique et organisationnel. Ces mesures doivent être proportionnées à l’évaluation des risques, c’est-à-dire au préjudice qui résulterait pour les personnes concernées d’utilisation inappropriée de leurs données à caractère personnel. En cas de fuite de données, l’entreprise doit prévenir la Cnil dans un délai de 72 heures afin de prendre des mesures correctives. La réglementation prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial avec un plafond fixé à 20 millions d’euros.

Ce règlement est en vigueur depuis le 24 mai dernier et sera pleinement applicable le 29 mai 2018. Une échéance relativement courte expliquant la course à l’échalote des entreprises pour se mettre en conformité avec ce nouveau cadre.

Le point le plus important du RGPD est que toute entreprise devra être en mesure d’apporter à tout moment la preuve que les données à caractère personnel qu’elle détient sont protégées et surtout inexploitables en cas de vol. Il instaure de plus de nouveaux droits pour les consommateurs ou utilisateurs : le droit d’être informé lorsque ses données ont été dérobées, le droit d’accès à ses données, le droit à la rectification de ses données, le droit d’effacement avec la preuve de cet effacement, le droit de restreindre le traitement sur ses données, le droit à la portabilité des données, le droit de refuser.

On part de loin

Tout est bien dans le meilleur des monde « panglossien », si ce n’est que le point de départ dans les entreprises est loin d’être satisfaisant. Dans un sondage réalisé pour Deloitte, 22 % des firmes françaises disent que leur entreprise ne sera que partiellement ou pas du tout prête à la date fixée. Seules 22 % estiment de plus que c’est réalisable ; 53 % estiment que seuls quelques départements de leur entreprise seront en adéquation avec la régulation. Effectivement, cela va même être très difficile. La même étude indique que moins de 60 % des RSSI disposent d’outils de traçabilité des données. Près de 70 % d’entre eux ne disposent pas d’outils de notification. Ne parlons donc pas d’outils ou de processus de gouvernance des données. Des chantiers sont bien en place mais peu sont à même de répondre aujourd’hui aux objectifs du RGPD.

Dans une table ronde récente du Club de la Presse B2B informatique, le panel de répondants (cabinets de conseils, intégrateurs, éditeurs de solutions de stockage de données) faisait le même constat d’impréparation des entreprises et exprimait des doutes quant à la réalité de la mise en oeuvre de tout cela pour mai 2018. Et de pointer résolument le manque de mise en oeuvre autour de la gouvernance des données, le point clé de cette régulation. La matière peut être de plus techniquement difficile. Comment, par exemple, prouver l’effacement de données personnelles en rapport avec un client ? Avec Internet, que faire des données en cache ?

RGPD, une opportunité à saisir

Pourtant, si le premier constat n’est pas reluisant, il convient de s’atteler rapidement à la tâche, car le RGPD peut rapporter beaucoup. Si les éditeurs de solutions de sécurité et de gouvernance des données se frottent les mains devant cette manne quasi offerte par la réglementation pour conquérir de nouveaux clients, il ne faut pas sous-estimer les effets bénéfiques que peut avoir ce nouveau cadre. Toujours selon l’étude réalisée pour Deloitte, la mise en oeuvre pourrait permettre aux entreprises européennes d’économiser près de 2 milliards d’euros du fait d’une meilleure compréhension de leur patrimoine immatériel. De plus, les données, ainsi protégées et anonymisées, vont gagner en valeur et apporter une confiance plus grande du client dans les entreprises.

C’est aussi une occasion pour que, enfin, tout le monde soit autour de la même table dans l’entreprise, de la direction générale aux responsables de l’informatique en passant par les lignes de métiers. Avec la possibilité enfin de faire travailler tout le monde sur un projet global et transverse. Celui-ci pouvant servir de socle pour la stratégie de l’entreprise dans la valorisation de ses données et des informations qui découlent des analyses réalisées pour se différencier de la concurrence afin de prendre l’avantage. Cela ne sera pas simple mais il ne s’agit pas de lancer le manche après la cognée pour réussir ce projet qui peut apporter beaucoup de valeur et restaurer une confiance parfois mise à mal par les méthodes de vente souvent agressives. ❍


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...

Dossier L'1FO

Data Protection Officer : un gardien pour les données personnelles

Les entités publiques comme les entreprises auront bientôt l’obligation de nommer un Data Protection Officer : un DPO, qui devra veiller au rigoureux respect de la nouvelle réglementation européenne vis-à-vis de la protection des données personnelles. Un poste technique, juridique et surtout très politique. Article paru dans le n°157 de L'Informaticien.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
1234

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire

News Mag-Securs
1234567

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

SERVEURS : la guerre des processeurs relancée ! ARM/Intel/AMD - NotPetya/Expetr : retour sur une attaque informatique qui change le monde - Poser les bases de la conformité RGPD - Offres Multicloud - French Tech LORnTECH - Kantree simplifie le travail collaboratif - Langage Go Google - Coworking IT...

 

SMART CITY : de l'IT pour piloter les villes - Maîtrisez Windows 10 CREATORS UPDATE - Mettons les robots dans les nuages ! - Comment le BACKUP se réinvente - Créez un projet ARDUINO avec Circuito - Rencontre avec David Fayon : « Comment la France peut devenir la tête de pont du numérique en Europe »...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
La valeur de la marque Apple a gagné 3% à 184,154 milliards de dollarsLes marques Apple, Google et Microsoft arrivent en tête du classement 2017 des 100 marques les plus puissantes du classement d'Interbrand publié lundi, confirmant la progression des marques technologiques au détriment des autres secteurs. [Sommaire]

Fergie, chanteuse des Black Eyed Peas, en concert au Super Bowl le 6 février 2011 à Arlington, TexasDis-moi ce que tu portes et je te dirai qui tu es: pour la styliste néerlandaise Anouk Wipprecht rien ne saurait être plus vrai, et pour elle, la technologie peut aider la mode à y parvenir. [Sommaire]

Google devrait annoncer début octobre un accord avec de grands groupes de presse pour les aider à attirer des lecteurs payantsGoogle devrait annoncer début octobre un accord avec de grands groupes de presse pour les aider à attirer des lecteurs payants, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier, ce qui pourrait contribuer à apaiser les relations difficiles entre la presse et les géants d'internet. [Sommaire]

Facebook a renoncé vendredi à créer une nouvelle catégorie d'actions qui auraient permis à son patron-fondateur Mark Zuckerberg de pérenniser son contrôle sur le groupe, après une levée de boucliers de certains actionnaires.Facebook a renoncé vendredi à créer une nouvelle catégorie d'actions qui auraient permis à son patron-fondateur Mark Zuckerberg de pérenniser son contrôle sur le groupe, après une levée de boucliers de certains actionnaires. [Sommaire]

Fabriqué par Taiga Systems, le Une entreprise russe a présenté vendredi un nouveau smartphone censé protéger ses utilisateurs de toute tentative de piratage des données, une préoccupation croissante pour les entreprises et gouvernements face aux attaques informatiques qui les visent, avec des conséquences parfois coûteuses. [Sommaire]

Le chanteur britannique Ed Sheeran, le 27 août 2017 à Inglewood aux Etats-UnisLe morceau "Shape of You" du chanteur britannique Ed Sheeran est devenu vendredi le plus écouté de l'histoire de Spotify, détrônant "One Dance" du Canadien Drake, qui a régné près d'un an sur la plateforme de musique en streaming. [Sommaire]

Le réseau social Snapchat vient de fêter le premier anniversaire de la version française de sa composante Discover, un kiosque à journaux virtuel misant sur des textes courts et beaucoup d'imagesLe réseau social Snapchat vient de fêter le premier anniversaire de la version française de sa composante Discover, un kiosque à journaux virtuel misant sur des textes courts et beaucoup d'images: un réel succès chez les adolescents, mais un modèle économique encore balbutiant. [Sommaire]

Facebook avait révélé début septembre que des centaines de faux comptes avaient été probablement activés depuis la RussieFacebook a finalement accepté de fournir au Congrès américain le contenu de messages qui auraient été financés par la Russie pour influencer l'élection présidentielle de 2016, apportant une nouvelle illustration des pressions que les réseaux sociaux subissent pour collaborer avec les autorités. [Sommaire]

La PDG du Hewlett Packard Enterprise, Meg Whitman, lors d'une conférence de presse à New York, le 2 novembre 2015La société informatique américaine Hewlett Packard Enterprise (HPE) a l'intention de supprimer au moins 5.000 emplois, soit 10% de ses effectifs, selon l'agence d'informations financière Bloomberg jeudi. [Sommaire]

Des mineurs d'Eldorado protestent contre le gel annoncé des activités de la compagnie canadienne en Grèce. Celle-ci est revenue sur sa décision jeudi.

La compagnie minière canadienne Eldorado a provisoirement retiré jeudi sa menace de geler ses activités en Grèce, soulignant qu'un "dialogue constructif" est engagé avec le gouvernement sur ses projets qui se heurtent à une forte contestation environnementale.  [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

MICROSOFT IGNITE + ENVISION

Deux événements Microsoft se tiennent en parallèle à Orlando (Floride) du 25 au 29 septembre 2017 : Microsoft Ignite pour les DSI, professionnels de l'IT et développeurs et Microsoft Envision dédié aux responsables d'entreprises. Organisés par Microsoft.

APS

APS, salon professionnel de la sûreté et de la sécurité, se tient du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, porte de Versailles (pav. 5.2/5.3). Organisé par Reed Expositions.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.
Conférence francophone sur la méthodologie "devops" en entreprise le 2 octobre 2017 à Paris (Grand Rex). Organisé par devopsdays.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

SMART CITY + SMART GRID

Exposition, contérences et ateliers, le salon de la ville et des territoires intelligents, durables et connectés Smart City + Smart Grig se tient les 4 et 5 octobre 2017 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 2.2). Organisé par Infopromotions.

L'IBM BusinessConnect annuel devient Watson Summit Paris et se tient le 10 octobre 2017 au Carrousel du Louvre. Organisé par IBM.
RSS
Voir tout l'AgendaIT