X
Découvrez l'application Work.com

News Partenaire

Découvrez l'application Work.com

Olivier Derrien, directeur général de Salesforce France, présente la nouvelle application Work.com et son intérêt pour la reprise de l'activité dans les entreprises.


Le délit de consultation des sites terroristes est de retour

Vendredi, il a été censuré  par le Conseil constitutionnel, qui le jugeait trop flou dans ses exemptions et redondant dans le millefeuille législatif des moyens de contrôle, de surveillance et de sanction du terrorisme. Lundi le délit de consultation des sites terroristes a pourtant été rétabli dans un projet de loi avec quelques modifications mineures. La Constitution compte-t-elle pour des prunes ?

Le 10 février, nous nous faisions écho de cette décision du Conseil constitutionnel censurant le « délit de consultation habituelle » de sites et contenus dits terroristes. Les Sages de la Rue Montpensier, saisis sur QPC, reprochait notamment au texte une exemption floue : « la bonne foi ». Considérant un droit à s'informer, difficile de prouver des intentions malveillantes ou « une manifestation de l'adhésion à l'idéologie exprimée sur ces services ».

On pensait donc l’affaire réglée, jusqu’à ce lundi 13 février…

 

 

Malgré l’inconstitutionnalité de la disposition, la revoici reproduite quasiment à l’identique (article 6 nonies) dans le projet de loi relatif à la sécurité publique, sur laquelle sénateurs et députés se sont entendus hier. Sauf que cette fois-ci, les élus répondent à la censure du Conseil constitutionnel en ajoutant à l’article du projet de loi certains passages de la décision des juges. Ainsi, pour être considérée comme un délit, la consultation des sites terroristes habituelle et « sans motif légitime », devra « s’accompagner d’une manifestation de l’adhésion à l’idéologie exprimée sur ce service ». Voilà, les Sages devraient être rassurés : les parlementaires les reprennent mot pour mot.

Motif légitime < bonne foi

Surtout, pour faire plus sérieux, les auteurs de cette disposition ont défini « motif légitime » : « l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public, intervenant dans le cadre de recherches scientifiques ou réalisée afin de servir de preuve en justice », soit une définition identique à celle de « bonne foi » du texte censuré. A néanmoins été ajouté à ces motifs de bonne foi légitime « le fait que cette consultation s’accompagne d’un signalement des contenus de ce service aux autorités publiques compétentes ».

Pour le sénateur (LR) Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat, ce futur article 421-2-5-2 du Code Pénal « prend en compte les exigences de nécessité, d’adaptation de proportionnalité requises par le Conseil constitutionnel ». Mais sur l’existence de nombreux outils équipant forces de l’ordre et service de renseignement pour contrôler et surveiller ces pratiques, le texte de la Commission paritaire ne pipe mot.

De même, le Conseil constitutionnel s’alarmait le 10 février que les travaux parlementaires « ne permettent pas de déterminer la portée que le législateur a entendu attribuer à cette exemption ». Le « motif légitime » aurait-il donc une portée juridiquement solide que n'avait point la « bonne foi » ? Les parlementaires réunis hier semblent en être persuadés. Les Sages risquent par contre d’en décider autrement.

Notre grand jeu des 7 erreurs

Le texte censuré

Article 421-2-5-2 -Le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations soit provoquant directement à la commission d'actes de terrorisme, soit faisant l'apologie de ces actes lorsque, à cette fin, ce service comporte des images ou représentations montrant la commission de tels actes consistant en des atteintes volontaires à la vie est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende.
Le présent article n'est pas applicable lorsque la consultation est effectuée de bonne foi, résulte de l'exercice normal d'une profession ayant pour objet d'informer le public, intervient dans le cadre de recherches scientifiques ou est réalisée afin de servir de preuve en justice.

Le nouveau texte

Art. 421-2-5-2. – Le fait de consulter habituellement et sans motif légitime un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations soit provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme, soit faisant l’apologie de ces actes lorsque, à cette fin, ce service comporte des images ou représentations montrant la commission de tels actes consistant en des atteintes volontaires à la vie est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende lorsque cette consultation s’accompagne d’une manifestation de l’adhésion à l’idéologie exprimée sur ce service.
Constitue notamment un motif légitime tel que défini au premier alinéa la consultation résultant de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public, intervenant dans le cadre de recherches scientifiques ou réalisée afin de servir de preuve en justice ou le fait que cette consultation s’accompagne d’un signalement des contenus de ce service aux autorités publiques compétentes.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats







Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

Télétravail & VPN

Télétravail & VPN

Alors que toutes les entreprises françaises ont été tenues de se tourner vers le télétravail lors de la période de confinement, le recours au Virtual Private Network s’est largement imposé...

Power over Ethernet

Power over Ethernet

Faciliter l’installation et la gestion d’un parc réseau tout en profitant de performances et de services innovants, voici les promesses de la technologie PoE (Power over Ethernet) ou Alimentation électrique par...

Health Data Hub

Health Data Hub

Peu de projets français d’IA auront suscité autant de controverses. La récente plate-forme de données et de services cloud pour la recherche en santé s’est fait de nombreux ennemis. En cause : le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Sous la pression d'une campagne de boycott, les grands réseaux sociaux ont conclu mercredi un accord avec les annonceurs pour combattre les discours haineux en ligneAprès des campagnes de boycott, les grands réseaux sociaux ont conclu mercredi un accord avec les annonceurs pour combattre les discours haineux en ligne mais des experts le jugent "insuffisant" pour réduire les contenus nocifs. [Lire la dépêche...]

Le Model Y du groupe Tesla, lors de sa présentation le 5 septembre 2020 au salon automobile de BudapestA défaut de révolutionner la batterie, Tesla a annoncé mardi une série d'améliorations techniques censées lui permettre de diviser par deux son coût de production et de proposer un véhicule électrique à 25.000 dollars d'ici trois ans. [Lire la dépêche...]

Le Tokyo Game Show espère profiter de sa migration en ligne cette année pour conquérir un public plus vaste, notamment à l'étrangerComme de nombreux autres salons dans le monde, le Tokyo Game Show, la grand-messe japonaise du jeu vidéo, se tient uniquement en ligne cette année à cause de la pandémie. Mais cette contrainte pourrait bien lui être bénéfique. [Lire la dépêche...]

Un agent des douanes américaines avec son chien recherche des drogues opiacées dans le courrier au centre de tri postal de l'aéroport John F. Kennedy à New York, le 24 juin 2019Une opération ciblant le "dark web", une partie cachée d'internet, a permis l'arrestation de 179 vendeurs présumés de drogues opiacées et autres marchandises illicites en Europe et aux Etats-Unis, ont annoncé mardi le ministère américain de la Justice et l'agence européenne de police Europol. [Lire la dépêche...]

TikTok souhaite se coordonner avec neuf autres géants des réseaux sociaux pour identifier et retirer rapidement des plateformes des images ultra-violentes, dont celles de suicideTikTok souhaite se coordonner avec neuf autres géants des réseaux sociaux pour identifier et retirer rapidement des plateformes des images ultra-violentes, dont celles de suicide, a annoncé mardi la firme chinoise lors d'une audience devant le Parlement britannique.  [Lire la dépêche...]

Manifestation contre la violence sexuelle le 23 novembre 2019 à Marseille"Street Alert", "Garde ton corps", "Sekura"... Les applications mobiles de lutte contre le harcèlement de rue se sont multipliées, permettant aux femmes d'appeler à l'aide grâce à un bouton "alerte" qui indique leur position. Mais les modalités d'utilisation, voire l'existence même de ces dispositifs suscitent des interrogations. [Lire la dépêche...]

Le patron de Tesla Elon Musk, lors d'une visite sur le site de construction d'une usine en Allemagne le 3 septembre 2020 Tesla, qui a révolutionné la voiture électrique, organise mardi une très attendue "Journée de la batterie" au cours de laquelle devraient être dévoilées des annonces "passionnantes", a assuré son patron Elon Musk.  [Lire la dépêche...]

L'organisation de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a décidé de déposer plainte pour L'organisation de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a décidé de déposer plainte pour "obsolescence programmée" contre le fabricant de consoles de jeu vidéo Nintendo, accusé par l'association de mettre sur le marché des manettes tombant très rapidement en panne. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

IOT WORLD - MTOM

IoT World / MtoM & Objets connectés - Embedded se tient, en parallèle de Cloud + Data Center, les 23 et 24 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.3). Organisée par Cherche Midi Expo.

SSI SANTÉ

Le 8ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 29 septembre au 1er octobre 2020 au Mans. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la cybersécurité se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 14 au 17 octobre 2020. Organisées par DG Consultants / Comexposium.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT