X
ATEMPO : le retour d’un fleuron français de la protection des données

News Partenaire

ATEMPO : le retour d’un fleuron français de la protection des données

Remonter le temps pour restaurer les données dans une version antérieure. Ce principe a été développé il y a plus de 20 ans par la PME française Atempo. Après une période compliquée sous direction américaine, l’entreprise est repassée sous pavillon français et renoue aujourd’hui avec la croissance. Les secrets de ce retour : des méthodes agiles, de nombreux recrutements et de l’intelligence collective.

Et maintenant... le Fog Computing !

Vous aviez encore quelques questions autour du Cloud et de ses différentes déclinaisons ? Dites-vous que dans quelques temps vous serez totalement dans le brouillard ! Ou plutôt dans le Fog Computing, autrement appelé Edge Computing. Vous n’en avez pas entendu parler ? Ne vous inquiétez pas, vous en serez abreuvés jusqu’à plus soif dans les mois à venir…

Le Fog Computing est la possibilité pour les appareils d’avoir du traitement en local – comprenez les petits devices de l’Internet des choses –, et de n’envoyer que les résultats des actions prises vers le Cloud à des fins d’analyse ou de stockage. Des exemples simples vont vous fixer les idées. Dans un avion un capteur de consommation de kérosène collecte environ 40 To de données par heure. Si un incident survient, difficile de décaler l’alerte après traitement dans le Cloud de ce volume de données. La performance et la latence, la bande passante nécessaire ne permettent pas de prendre une décision assez rapide. Suivant le modèle choisi, le capteur va donc traiter à la volée les données pour prendre une décision rapidement en cas de problème et enverra le résultat vers le Cloud en indiquant qu’un incident s’est produit. De même, les données pour les freins des voitures sans chauffeur. Je laisse votre imagination trouver d’autres exemples. Le marché du « brouillard » est estimé à 9,49 millions de dollars actuellement et devrait être multiplié par 20 d’ici le début de la décennie 2020 avec un chiffre d’affaires de 202 millions de dollars. Selon IDC, 10 % des données produites en 2020 proviendront des appareils ainsi connectés. Les chiffres semblent faibles mais les investissements dans le secteur sont principalement logiciels et demandent de faibles sommes en investissement comparativement à des solutions hardware. Cela explique en partie ce faible chiffre. Les grands acteurs du marché sont déjà sur les rangs. Toshiba, Fujitsu, Intel, Dell, Microsoft, General Electric, Cisco, ARM sont au coude à coude avec des nouveaux entrants comme Nebbiolo ou PrismTech.

La plupart de ces entreprises se sont déjà réunies dans un consortium, l’OpenFog consortium, pour créer une architecture nouvelle permettant d’avoir un continuum entre le Cloud et l’objet connecté.

Le Cloud est-il un anti-brouillard ?

Alors que les entreprises et les particuliers acceptent peu à peu l’idée de mettre leurs données dans de vastes espaces dans le nuage, voilà qu’on leur dit déjà qu’en réalité les données seront traitées localement, tout en restant sur place, et que seuls les résultats de ces calculs seront envoyés dans le Cloud… Et ce, pour le plus grand bien de ce dernier, qui évitera ainsi de se trouver par trop engorger avec des flux de données provenant d’appareils de plus en plus divers. Qui plus est connectés ! Encore faut-il faire la différence entre les objets simplement connectés – « Bonjour, je suis là ! » – et les appareils intelligents ayant à prendre des décisions d’actions rapides pour répondre à différentes situations, parfois critiques. Grâce au Fog Computing, les data lakes seront réduits à la taille de data ponds plus maniables et autorisant des analyses sur ce qui est réellement important, ce qui résulte du fonctionnement d’un appareil et non du fonctionnement de l’appareil lui-même.

À l’avenir, les deux vont coexister sur des niveaux différents, le Cloud comme backend du Edge ou Fog Computing. Les deux architectures sont complémentaires, l’une permettant de traiter le problème au plus près et le plus rapidement possible et de profiter de la scalabilité et de la puissance quasi illimitée de stockage et de calcul du Cloud. Pour résumer, le Fog Computing permet de réduire la consommation de bande passante tout en réduisant le flux de données sur les réseaux avec pour conséquence un meilleur temps de réponses pour les utilisateurs, l’élimination de la centralisation de l’informatique vers les centres de données et une amélioration de la sécurité si les données sont chiffrées dès leur déplacement dans le réseau.

Dans cette architecture Fog ou Edge, l’intelligence sera donc sur l’appareil ou l’équipement de réseau proche de l’appareil (routeur, switch, gateway), ou un serveur local qui accueillera l’application faisant fonctionner l’appareil dans un « container ». Cette architecture Edge sera-t-elle à part de l’architecture Cloud, en liaison, intégrée ? Avec une nouvelle couche dans les systèmes d’information, la complexité va être encore augmentée. D’où une certaine confusion dans les esprits sur la compréhension du fonctionnement de l’informatique dans les entreprises avec, de plus, la multiplication des points possibles de pannes et d’incidents. Cette complexité et les investissements nécessaires en logiciel vont devenir des freins au déploiement. Les questions autour de la sécurité vont dominer le débat dans les mois à venir. Vu le temps où ces questions ont été présentes pour le Cloud, je ne peux que vous conseiller de vous armer de patience !

15 % de gains de productivité

L’Edge Computing va surtout permettre de réduire la facture des entreprises sur les environnements clouds publics en limitant le volume des données stockées, ce qui coûte réellement cher et de manière récurrente dans le Cloud. Des entreprises sont déjà en production et permettent d’avoir des retours intéressants sur ces architectures.

À New York, un fournisseur d’énergie à partir de ressources renouvelables, a vu sa productivité augmenter de 15 % pour les turbines qu’il opère. La ville de Palo Alto, en Californie, vient de mettre 3 millions de dollars sur la table pour intégrer les feux tricolores avec les véhicules connectés en circulation et éviter les attentes parfois inutilement aux feux !

L’Edge Computing va donc être la première étape de nouveaux services plus proches et plus réactifs, et là, les géants de l’industrie informatique ont bien compris qu’il y avait beaucoup, beaucoup d’argent à faire !

Premier conseil pour 2017 : comme à l’Armée, avant d’exécuter un ordre, attendez le contre-ordre ! Avant de mettre toutes vos données dans le Cloud, regardez s’il n’est pas possible d’améliorer le processus avec de l’Edge ! Le balancier de l’IT vient de reprendre sa course. Après la centralisation vers le Cloud, on va de nouveau distribuer vers les bords du réseau. Une belle image du mouvement perpétuel.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les utilisateurs des réseaux sociaux préfèrent souvent mettre en avant les contenus susceptibles d'être largement Facebook et les autres réseaux sociaux savaient que 2020, avec la présidentielle américaine, allait être une année à risque en matière de désinformation. Mais la pandémie de coronavirus a ouvert un autre front aux conséquences potentiellement mortelles.   [Lire la dépêche...]

La page d'accueil du réseau social hyperlocal Nextdoor, est devenu central dans la vie de certains quartiers où les habitants sont confinés à cause de la pandémie, le 27 mars 2020 à Washington Le réseau social ultra local Nextdoor, qui met en relation les habitants d'un même quartier, déborde soudain d'offres pour s'entraider entre voisins, des courses à faire pour les personnes âgées aux chiens à promener. [Lire la dépêche...]

Le Conseil d’État  consacre la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'EuropeLe Conseil d’État a consacré vendredi la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'Europe, contrairement à ce que voulait le gardien français de la vie privée. [Lire la dépêche...]

Tablette pour suivre à distance l'état d'un patientSuivre à distance les malades angoissés, limiter les appels au samu, trouver des bras pour les hôpitaux débordés... Face au déferlement du coronavirus, la bataille passe aussi par des outils numériques, déployés à toute vitesse sur le territoire. [Lire la dépêche...]

Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020Une petite communauté a organisé en Bosnie, qui est loin de figurer parmi les leaders des nouvelles technologies, l'impression en 3D de masques destinés au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. [Lire la dépêche...]

La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus?La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus? [Lire la dépêche...]

Les services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs prochesLes services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs proches. [Lire la dépêche...]

Un homme et une femme portant un masque consultent leur téléphone dans le métro à Pékin le 11 mars 2020Faut-il utiliser les données de géolocalisation que recèlent nos portables pour aider à lutter contre la pandémie de coronavirus? Certains professionnels ou responsables politiques français se posent la question, mais le débat est explosif en termes de libertés publiques. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie