X

News Partenaire

Conformité : le numérique en toute confiance

La transformation numérique des entreprises ne peut se faire que dans un environnement de confiance. Cette notion est essentielle à l’heure où les applications demandent de plus en plus de données personnelles, tout en respectant l’obligation du consentement de l’utilisateur ou de la personne dont on utilise les données. La récente réglementation, RGPD, a remis l’utilisateur au cœur du débat et l’entreprise doit trouver un juste équilibre entre business et sécurité. D’où l’idée de s’appuyer sur un tiers de confiance pour garantir ce lien.

Symantec a (encore) émis des certificats TLS invalides

Déjà pris la main dans le sac en 2015, Symantec aurait émis à nouveau plus d’une centaine de certificats HTTPS erronés, certifiant des sites test sans la moindre vérification.

Les éditeurs de navigateurs imposent aux autorités de certification qu’elles ne fournissent de certificats SSL/TLS qu’aux personnes qui possèdent légitimement un nom de domaine. Rappelons que ces certificats doivent assurer pour un site l'authentification du serveur et du client, l’intégrité et la confidentialité des données.

Le respect de cette exigence est particulièrement surveillé. Ainsi, en 2015, lorsque Symantec avait une première fois émis des certificats invalides, Google lui mettait le couteau sous la gorge, l’obligeant à consigner tous les certificats émis par ses autorités de certification. Ce qui ne l’a pas empêché de récidiver. Un chercheur en sécurité, Andrew Ayer, a le premier signalé certaines irrégularités dans l’émission par Symantec de certificats SSL/TLS.

Selon le chercheur de SSLMate, 108 certificats erronés ont été émis entre le 14 juillet 2016 et le 18 janvier 2017. Neuf d’entre eux ont été émis sans la permission des propriétaires des noms de domaines, qui n’étaient par ailleurs pas informés de ces certifications. Les 99 autres certificats, eux, n’ont reçu aucune véritable validation des informations des entreprises concernées. « Ces domaines sont enregistrés auprès de différentes entités et apparaissent totalement totalement indépendants les uns des autres dans la propriété et l'exploitation. Il est peu probable que les propriétaires de ces domaines aient collaboré pour autoriser ces certificats » explique Andrew Ayer.

Encore une bourde

La plupart des certificats SSL/TLS émis adressaient des sites « example.com » ou encore « test.com », laissant entendre qu’ils ont été créés et enregistrés à des fins de tests. Comme l’indique Andrew Ayer, la majorité des certificats ont été révoqués dans l’heure. Mais le mal était déjà fait : il s’agit d’une violation des règles mises en place par l’Internet Engineering Task Force et les navigateurs.

Et pour cause ! Même révoqué, un certificat erroné demeure un vecteur d’attaque. Ils peuvent toujours être utilisés pour forcer les navigateurs à considérer « légitimes» de faux sites. Cela tient à la difficulté de mettre à jour en temps réel les listes noires des navigateurs. En outre, un attaquant pourrait tout simplement s’interposer entre le navigateur et le serveur de révocation. D’où ces strictes exigences des Google et consorts.

A Ars Technica, une porte-parole de Symantec affirme que l’entreprise « a pris connaissance d'une éventuelle situation concernant les erreurs de certificat impliquant Symantec et d'autres autorités de certification. Nous rassemblons actuellement les faits sur cette situation et fournirons une mise à jour une fois que nous aurons terminé notre enquête et vérifié l'information ». Symantec et les trois divisions incriminées, Symantec Trust Network, GeoTrust Inc. et Thawte Inc., encourent la peine capitale : perdre leur compétence à certifier HTTPS les noms de domaine.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

DevSecOps

DevSecOps

À l’intersection du développement, de l’exploitation et de la sécurité, DevSecOps vise à réconcilier trois populations aux intérêts souvent divergents. Inculquer vitesse et...

Supercalculateurs

Supercalculateurs

En perte de vitesse depuis plusieurs années dans les classements mondiaux, l’Europe a pris conscience de son retard dans un domaine stratégique pour sa recherche et ses industriels. Avec EuroHPC, l’Union...

5G

5G

Le déploiement de la 4G est à peine fini que la 5G frappe à la porte ! Il faut dire que, depuis dix ans, les utilisations de la téléphonie mobile ont évolué, sous la double impulsion des besoins...

RSS
Afficher tous les dossiers

CLOUD MADE IN FRANCE : pure players, telcos, comparatif des offres - Libra, la monnaie Facebook - L'analytique mange le logiciel - ERP, dernier bastion du "on premise" ? -Les métiers de l'ANSSI - Blockchain : projets open source et langages - Le sport, vitrine des technologies - Rencontre avec Alexandre Zapolsky (Linagora)...

 

OUTILS COLLABORATIFS : comment ils rendent l'entreprise plus agile - F8, Build, I/O, WWDC : Conf. développeurs, les annonces à retenir, les produits à venir - Supercalculateurs : l'Europe contre-attaque ! - DevSecOps, la sécurité au coeur du changement - Vendre et échanger des données - Migrer d'Oracle DB vers PostgreSQL - Ghidra : le framework de la NSA en Open Source...

 

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Des étudiants devant leur ordinateur à l'Ecole 42, école qui forme avec des méthodes originales des  ingénieurs informatiques. Photo du 19 février 2019Au coeur de l'été, Paris vit au ralenti. Mais en ce mois d'août, ce n'est pas le cas pour quelques centaines de jeunes gens, entrés dans la troisième semaine d'un marathon pour tenter d'intégrer une école d'un genre nouveau, l'école 42. [Lire la dépêche...]

Des Surtout connue pour ses plages de sable blanc, ses palmiers et ses alligators lézardant dans les piscines, Miami se rêve aujourd'hui en nouvelle Silicon Valley où pourraient bientôt prospérer les "iguanacornes". [Lire la dépêche...]

Tim Cook et Donald Trump, le 6 mars 2019 à WashingtonLe président américain Donald Trump a affirmé vendredi, avant de dîner avec le PDG d'Apple Tim Cook, que le groupe allait investir massivement aux Etats-Unis. [Lire la dépêche...]

Le short biomécanique pèse 5 kilos, batterie sanglée autour de la taille comprise. Le moteur, situé au niveau des reins, actionne des câbles assistant l'effort fourni par les jambesUn accessoire qui évoque les bandes dessinées de superhéros: le short robotisé pourrait devenir l'équipement sportif à faire rêver tout marcheur ou coureur avide d'améliorer ses performances. [Lire la dépêche...]

La salle de contrôle de Virgin Galactic, installée dans la base La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a présenté jeudi ses nouveaux quartiers généraux dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique et dévoilé le calendrier de ses derniers vols d'essai, s'approchant encore un peu plus de ses premiers vols commerciaux.   [Lire la dépêche...]

Instagram encourage ses usagers à dénoncer la désinformationLes usagers d'Instagram vont bientôt pouvoir signaler en quelques clics des publications qu'ils estiment être de la désinformation. [Lire la dépêche...]

Un Au Mexique, pays dont la capitale connaît régulièrement des pics d'ozone et de micro-particules, un "arbre" artificiel absorbe la pollution et, grâce à l'action de microalgues situées à l'intérieur, purifie l'air.  [Lire la dépêche...]

Facebook a assuré prendre des mesures pour Facebook a assuré prendre des mesures pour "minimiser les préjudices potentiels" suscités par le réseau social lors des prochaines élections en Israël, a déclaré mercredi la numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, en visite en Israël. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

VMWORLD US

VMware réunit clients et partenaires à l'occasion de la conférence VMworld édition américaine à San Francisco du 25 au 29 août 2019. Organisée par VMware.

RURALITIC

Ruralitic tient à Aurillac (centre des congrès) sa 14ème édition du 27 au 29 août 2019. Organisé par Mon Territoire Numérique et le Conseil départemental du Cantal.

IFA

IFA IFA
Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 6 au 11 septembre 2019. Organisé par Messe Berlin.

SALONS SOLUTIONS

ERP, CRM, BI, E-Achats, Démat, Archivage, SDN/InfotoDoc, Serveurs & Applications - du 1er au 3 octobre 2019 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 3). Organisés par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 9 au 12 octobre 2019. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT