X

News Partenaire

Etude Symantec sur la cybersécurité

Selon une nouvelle étude, les entreprises ont tout intérêt à recruter des RSSI ayant déjà été confrontés à un incident de sécurité, car cette expérience change le mode de pensée et le ressenti des professionnels de la cybersécurité.


Top 8 des propositions de Donald Trump sur le numérique

Relocaliser les activités de fabrication aux USA, passer en revue la cyberdéfense des Etats-Unis… certaines propositions du 45ème Président des Etats-Unis ne sont pas délirantes. Mais pour la majorité, on peut craindre que Donald Trump se mette à dos la Silicon Valley, les défenseurs des libertés sur Internet et, à peu de choses près, le reste du monde.

Ce n’est pas vraiment le genre de la maison de faire des Tops, mais vue la personnalité de Donald Trump… pardon, du 45ème Président des Etats-Unis d’Amérique, nous nous sentons obligé de faire un article à la mesure du personnage. Voici donc le Top 8 des propositions du prochain POTUS pour le numérique.

 

1. Plus d’Américains dans la Silicon Valley !

L’homme veut construire un mur à la frontière mexicaine afin d’empêcher les entrées illégales sur le sol américain. Mais sa lutte contre l’immigration passe aussi par la réduction du nombre d’immigrés légaux, en situation régulière. Donald Trump a ainsi proposé lors d’un débat de réduire le nombre de visas H-1B délivrés. Ces visas permettent à des travailleurs qualifiés de résider aux Etats-Unis. « C’est mauvais pour les entreprises, c’est mauvais et injuste pour nos travailleurs » avait dénoncé celui qui n’était pas encore Président. Problème, la Silicon Valley emploie des régiments entiers de travailleurs étrangers qualifiés. Pour les Microsoft et autres Intel, le H-1B permet de faire correspondre l’offre de profils qualifiés et de compétences avec la demande toujours croissante des entreprises de l’IT.

2. Relocaliser fabrication et assemblage aux Etats-Unis

« Je vais obliger Apple à arrêter de fabriquer ses iPhone en Chine » rugissait Donald Trump en avril dernier. Plus largement, c’est à l’ensemble des constructeurs que le candidat appelait à relocaliser aux Etats-Unis la production de leurs appareils. Il s’agit avant tout de donner aux Américains le travail effectué par des entreprises telles que Foxconn. Ce n’est pas gagné, d’autant que l’industrie réfléchit de plus en plus en termes de robotisation et d’automatisation des manufactures, sur fond de développement de l’IA. Les iPhone fabriqués aux Etats-Unis oui, mais ce ne sont pas des ouvriers américains qui en bénéficieront à plus ou moins long terme. Plus l’augmentation des coûts à court terme, forcément répercutés sur le consommateur final.

3. Cybersécurité, avec des hackers russes dedans

Concernant les problématiques de cybersécurité, Donald Trump s’est montré assez éclairé sur le sujet. Il est en faveur d’un « examen de l’intégralité de la cyberdéfense et des vulnérabilités des Etats-Unis par une Cyber Review Team issue du Pentagone, du secteur privé et des forces de l’ordre ». Il prône également une politique de sensibilisation des fonctionnaires américains sur ces sujets. Tout en appelant de ses vœux la création de capacités offensives dans la cybersphère. Bon, il a également invité les hackers russes à pirater les comptes mails d’Hillary Clinton, mais ça c’était pendant la campagne.

4. La backdoor ou le boycott ?

Si la sécurité des infrastructures informatiques du gouvernement doit être assurée, il n’en va pas de même pour le privé. Donald Trump supporte ouvertement l’ouverture de backdoors dans les logiciel des éditeurs. Mais ça part d’un bon sentiment, c’est pour « trouver Daech ». Notons que Mister futur Président avait appelé au boycott d’Apple lorsque celui-ci avait refusé de craquer l’iPhone du tueur de San Bernardino.

5. Fermer des parties d’Internet

Et si jamais on ne trouve pas Daech, bloquons Internet. En partie. Lors de la campagne, Donald Trump soutenait qu’il fallait « fermer Internet en partie » (sic) afin d’empêcher que la propagande islamiste se répande chez « nos jeunes les plus impressionnables ». Mais comment fait-on pour fermer l’Internet, me demanderez-vous. Donald Trump a sa petite idée : « il faut que nous demandions à Bill Gates et d’autres gens qui comprennent ce qui se passe »,
« faire travailler la Silicon Valley » sur ce projet…

6. Revenir sur l’émancipation de l’ICANN

Sur le sujet de l’ICANN, Donald Trump ne s’est guère exprimé mais il devrait suivre l’avis de son parti en la matière. En d’autres termes, s’opposer à une émancipation du gestionnaire des noms de domaine, que sa réforme récente transforme en une entité internationale multipartite… Ouvrant ainsi grand les portes aux ennemis de la liberté que sont l’Iran, la Russie ou encore la Chine. Mais le nouvel exécutif peut-il revenir sur l’expiration liant l’ICANN au Département du Commerce ? Une telle procédure risque de s’avérer complexe.

7. Neutralité du Net ? Voilà qui est fâcheux pour nos opérateurs

En 2014, Trump promettait déjà de s’attaquer aux règles de la neutralité du net. A ses yeux, les telcos devraient pouvoir proposer de meilleurs services à leurs clients ayant un portefeuille plus rempli. Il s’agit de revenir sur les réglementations de la Federal Communications Commission par voie de « moratoire », ce qui reviendra à piétiner certaines décisions du régulateur américain. Mais Comcast, Verizon et AT&T seront ravis.

8. Enquêter sur Amazon, mais surtout sur Jeff Bezos

Y a-t-il une inimitié entre Donald Trump et Jeff Bezos ? Toujours est-il que le candidat à la Maison Blanche vouait aux gémonies le patron d’Amazon, lui promettant « beaucoup de problèmes » en cas de victoire aux élections. Et surtout une enquête sur les pratiques fiscales d’Amazon et de AWS. Il faut dire aussi que Jeff Bezos est l’heureux propriétaire du Washington Post, un journal ayant fait campagne contre Donald Trump. Et il a la rancune tenace, Donald. « Amazon s’en tire facilement avec les taxes parce qu’il utilise le Washington Post afin que les politiciens ne taxent pas Amazon comme il devrait l’être » expliquait-il lors de sa campagne. Jeff Bezos, vous voilà prévenu !


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Transfo avec Salesforce

Transfo avec Salesforce

Dreamforce, conférence géante à San Francisco, regroupait cet automne près de 170000 personnes sur place et près de 15 millions en ligne. Marc Benioff a multiplié les annonces à cette occasion pour...

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

RSS
Afficher tous les dossiers

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

Afficher tous les derniers numéros

OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
La société spatiale privée Space X a raté lundi l'atterrissage sur une barge en mer du premier étage de sa fusée réutilisable Falcon 9, qui aurait été le 50ème atterrissage réussi. [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg à la Commission européenne, à Bruxelles, le 17 février 2020Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, était reçu lundi par la Commission européenne pour discuter de la régulation sur internet, deux jours avant la présentation par Bruxelles de sa stratégie sur l'intelligence artificielle. [Lire la dépêche...]

Le secrétaire d'Etat au numérique Cedric O, le 15 janvier 2020 lors d'une réunion à l'ElyséeIl faut "rétablir la peur du gendarme" sur internet, en permettant notamment à la justice et à la police d'intervenir plus rapidement en cas de violation de la loi en ligne, a estimé lundi le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O, après l'affaire Griveaux. [Lire la dépêche...]

Les associations Agir pour l'Environnement et PRIARTEM vont déposer quatre recours devant le Conseil d'Etat contre le déploiement de la 5G, considérant que cette technologie représente des risques pour la santé et l'environnementLes associations Agir pour l'Environnement et PRIARTEM vont déposer lundi quatre recours devant le Conseil d'Etat contre le déploiement de la 5G, considérant que cette technologie représente des risques pour la santé et l'environnement, a annoncé leur avocat François Lafforgue. [Lire la dépêche...]

La secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson, le 12 février 2020 à l'ElyséeLa secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Brune Poirson, réunit lundi les fabricants de lave-linge pour préparer l'application d'une mesure adoptée dans la loi pour l'économie circulaire: l'installation de filtres à microfibres plastiques dans les machines à laver neuves. [Lire la dépêche...]

Un data center dans la banlieue de Paris, en février 2019Big brother à la chinoise ou simple moyen de paiement, la reconnaissance faciale divise et Bruxelles lancera mercredi un grand débat sur l'intelligence artificielle, bien décidé à prévenir les dérapages. [Lire la dépêche...]

Le Chaque trimestre, Amazon, Microsoft et Google en tirent des recettes record. C: l'internet des objets va décupler les usages des nuages. [Lire la dépêche...]

Un journaliste de l'AFP regarde les sites de Christopher Blair, le 13 février 2020 à WashingtonAux Etats-Unis, Christopher Blair rédige des articles de fausses informations, générant des millions de vues sur internet. Si selon lui, ces contenus sont clairement satiriques, une partie des internautes conservateurs croit en leur véracité. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie