X
Olivier Derrien et le rôle des DSI

News Partenaire

Olivier Derrien et le rôle des DSI

Directeur général de Salesforce France qu'il a rejoint voici 9 années, Olivier Derrien explique le rôle des DSI en triangle avec le directeur marketing et le directeur du contenu pour la mise en place de solutions s'appuyant sur la plateforme Salesforce et l'ensemble de ses composants.


Tous fichés !

Ou comment ficher tranquillement 60 millions de citoyens sans faire de remous. Le 30 octobre, le gouvernement a tenté de faire passer discrètement un décret mettant en place un « traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) » réunissant données relatives aux cartes nationales d'identité et aux passeports.

Alors que nous nous apprêtions tous à profiter d’un long week-end ensoleillé, le gouvernement a décidé de faire passer en douce un joli petit décret dans le Journal Officiel du 30 octobre. Celui-ci porte sur « la mise en œuvre d'un traitement commun aux cartes nationales d'identité et aux passeports ». Soit la création d’un fichier rassemblant les données de 60 millions de citoyens. Et, histoire de bien noyer le poisson, ce décret 2016-1460 était planqué parmi les dix-sept autres décrets publiés le même jour par le ministère de l’Intérieur.

Mais c’était sans compter sur Marc Rees et son œil vigilant. Notre confrère de Next Inpact a mis le doigt sur ce charmant décret. Qu’apprend-on ? Que le « ministre de l'Intérieur met en œuvre un traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) ». Fichiers de CNI (cartes nationales d’identité) et de passeports sont donc mixés et centralisés, exit le le principe de territorialisation.

 

 

Tout, tout, vous saurez tout sur les Français

Sous couvert de simplification des procédures et de lutte contre la fraude, les données à caractère personnel sont regroupées.

Les informations concernées ? Voici la liste exhaustive dressée place Beauvau :

  • 1° Les données relatives au demandeur ou au titulaire du titre :
    • a) Le nom de famille, le nom d'usage, les prénoms ;
    • b) La date et le lieu de naissance ;
    • c) Le sexe ;
    • d) La couleur des yeux ;
    • e) La taille ;
    • f) Le domicile ou la résidence ou, le cas échéant, la commune de rattachement de l'intéressé ou l'adresse de l'organisme d'accueil auprès duquel la personne est domiciliée ;
    • g) Les données relatives à sa filiation : les noms, prénoms, dates et lieux de naissance de ses parents, leur nationalité ;
    • h) Le cas échéant, le document attestant de la qualité du représentant légal lorsque le titulaire du titre est un mineur ou un majeur placé sous tutelle ;
    • i) L'image numérisée du visage et celle des empreintes digitales qui peuvent être légalement recueillies ;
    • j) L'image numérisée de la signature du demandeur de la carte nationale d'identité ;
    • k) L'adresse de messagerie électronique et les coordonnées téléphoniques du demandeur, lorsque celui-ci a choisi d'effectuer une pré-demande de titre en ligne ou a demandé à bénéficier de l'envoi postal sécurisé, ou sur déclaration de l'usager lorsqu'il souhaite être informé par ce moyen de la disponibilité de son titre ;
    • l) Le cas échéant, le code de connexion délivré par l'administration au demandeur pour lui permettre de déclarer la réception de son passeport lorsque ce titre lui a été adressé par courrier sécurisé ;
  • 2° Les informations relatives au titre :
    • a) Numéro du titre ;
    • b) Type de titre ;
    • c) Tarif du droit de timbre ;
    • d) Date et lieu de délivrance ;
    • e) Autorité de délivrance ;
    • f) Date d'expiration ;
    • g) Mention, avec la date, de l'invalidation du titre et de son motif (perte, vol, retrait, interdiction de sortie du territoire, autre motif), de la restitution du titre à l'administration, de sa destruction ;
    • h) Mentions des justificatifs présentés à l'appui de la demande de titre ;
    • i) Informations à caractère technique relatives à l'établissement du titre ;
    • j) Informations relatives à la demande de titre : numéro de demande et, le cas échéant, de pré-demande, lieu de dépôt, date de réception de la demande, date de l'envoi du titre au guichet de dépôt, motif de non-délivrance ;
    • k) La date et le mode de remise du titre ainsi que, le cas échéant, les nom, prénoms et identifiant du consul honoraire chargé de sa remise ou le nom, l'adresse du site internet de suivi et l'identifiant du transporteur chargé de son acheminement lorsque le titre est adressé à l'usager par courrier sécurisé ;
    • l) Les informations relatives à la réception du passeport par le demandeur lorsque le titre lui est adressé par courrier sécurisé : la date d'envoi du passeport, le numéro de suivi du courrier sécurisé, la date de la déclaration de réception, de non-réception ou de refus de réception du passeport, la mention des justificatifs produits à l'appui de la déclaration ;
  • 3° Les données relatives au fabricant du titre et aux agents chargés de la délivrance du titre :
    • a) Nom, prénom et références de l'agent qui enregistre la demande de titre ;
    • b) Noms, prénoms et références des agents mentionnés à l'article 3 ;
    • c) Identifiant du fabricant du titre ;
  • 4° L'image numérisée des pièces du dossier de demande de titre.

Oui, ça fait beaucoup, mais ça ne s’arrête pas là. En effet, les mairies et autres organismes de délivrance ne seront pas les seuls à avoir accès à ces données. Le décret prévoit que la police, la gendarmerie, les douanes ainsi que les « agents des services spécialisés du renseignement » peuvent accéder au « TES », « pour les seuls besoins de la prévention des atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation et des actes de terrorisme ». Oh, et nos amis d’Interpol et les autorités des Etats-membres de Schengen seront eux-aussi autorisés, dans une certaine mesure, à jeter un œil dans ce système de traitement.

Chez la Cnil, ça passe

Mais bon, n’allez pas crier au fichage généralisé. « Le traitement ne comporte pas de dispositif de recherche permettant l'identification à partir de l'image numérisée du visage ou de l'image numérisée des empreintes digitales enregistrées dans ce traitement » précise le décret. Pas de logiciel de reconnaissance faciale ou digitale, tout va bien… Sauf qu’il ne s’agit pas d’une stricte interdiction, ce point est donc susceptible d’’évoluer.

Devant cette situation orwelienne, comment la Cnil pourrait-elle ne pas réagir face à cette initiative de l’exécutif ? Le gendarme des données personnelles a bel et bien délibéré et émet des réserves. Il « observe d'abord que la mise en œuvre du traitement envisagé conduirait à réunir au sein d'un même fichier des données biométriques, en particulier les images numérisées des empreintes digitales et de la photographie de l'ensemble des demandeurs de cartes nationales d'identité et de passeports ».

Et la Commission déplore notamment que le gouvernement est passé outre le Parlement, instituant directement ce système par voie de décret. Mais la Cnil ne s’oppose pas au décret, juridiquement valide. « La Commission estime que les mesures de sécurité décrites par le responsable de traitement sont conformes à l'exigence de sécurité prévue par l'article 34 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée » écrit-elle.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Zero Trust

Zero Trust

Si le terme n’est plus tout jeune, il revient en force depuis quelques mois. Zero Trust couvre tout un ensemble de processus, de pratiques et d’outils qui viennent s’inscrire dans un certain état d’esprit : la...

Transformation numérique

Transformation numérique

Petites ou grandes, la plupart des entreprises se sont lancées dans une mutation vers le numérique en digitalisant leurs processus. Mais que recouvre aujourd’hui réellement cette notion utilisée à toutes...

Meero

Meero

Qualifiée de « Uber de la photographie », la start-up française Meero poursuit sa croissance fulgurante avec une récente levée de fonds de 230 millions de dollars. Son succès, elle le doit à...

Le sport, vitrine des technologies

Le sport, vitrine des technologies

Le sport est envahi par la technologie à tous les niveaux. De l’entraînement du sportif à la mise en condition du supporter, jusque devant sa télévision, la technologie règne en maître....

RSS
Afficher tous les dossiers

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

TRANSFO NUMÉRIQUE : Schumpeter ou Solow ?... Destruction créatrice ou réorganisation ? - Cybersécurité : le modèle Zero trust - Les recettes tech de Meero - Devops : l'open source entre dans la normalité - Processeurs : AMD se détache ! - Infrastructure as Code : l'IAC avec Terraform - Emploi : Que valent les plates-formes pour freelances ?...

 

CLOUD MADE IN FRANCE : pure players, telcos, comparatif des offres - Libra, la monnaie Facebook - L'analytique mange le logiciel - ERP, dernier bastion du "on premise" ? -Les métiers de l'ANSSI - Blockchain : projets open source et langages - Le sport, vitrine des technologies - Rencontre avec Alexandre Zapolsky (Linagora)...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Manifestation contre la 5G le 21 septembre 2019 devant le Parlement suisse à BerneLa 5G est-elle dangereuse pour la santé? La question monte, et les inquiétudes aussi, au fur et à mesure du déploiement de cette nouvelle technologie de téléphonie mobile dans le monde. Le point sur ce qu'en dit la science. [Lire la dépêche...]

Des visiteurs à la Conférence mondiale de l'internet, le 20 octobre 2019 à Zhejiang, en ChineLa Chine a affiché dimanche son ambition de devenir une "grande puissance" du cyberespace et critiqué la prépondérance américaine dans ce domaine, à l'ouverture de sa grand-messe annuelle de l'internet. [Lire la dépêche...]

Une image d'un drone de Wing Aviation LLC fournie par l'entreprise à l'occasion du lancement d'un programme pilote de livraisons par avions sans pilote
Wing, filiale d'Alphabet (Google), est devenue cette semaine la première société à livrer par drones aux Etats-Unis, dans la petite ville de Christiansburg, qui avait été choisie pour ce premier test américain grandeur nature. [Lire la dépêche...]

Un informaticien a été condamné à un mois de prison avec sursis pour avoir tenté d’obtenir des places au festival rock Hellfest, qui s'arrachent en quelques minutes, en hackant la billetterieUn informaticien a été condamné à un mois de prison avec sursis pour avoir tenté d’obtenir des places au festival rock Hellfest, qui s'arrachent en quelques minutes, en hackant la billetterie, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé qu'il diffusera des articles provenant des journaux du groupe de presse News Corp, appartenant à la famille Murdoch, dans sa future section Facebook a annoncé qu'il diffusera des articles provenant des journaux du groupe de presse News Corp, appartenant à la famille Murdoch, dans sa future section "actualités", sans toutefois préciser comment ceux-ci seront rémunérés. [Lire la dépêche...]

L'extrême droite autrichienne, en crise après une série de scandales et un revers aux élections législatives, a désactivé dans la nuit de vendredi à samedi la page Facebook de son ancien chefL'extrême droite autrichienne, en crise après une série de scandales et un revers aux élections législatives, a désactivé dans la nuit de vendredi à samedi la page Facebook de son ancien chef, dont le parti avait fait un vecteur de sa conquête du pouvoir. [Lire la dépêche...]

Le ministre français des Finances Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse le 18 octobre 2019 à WashingtonLa France, l'Italie et l'Allemagne préparent ensemble une série de mesures pour interdire en Europe la future cryptomonnaie de Facebook, a annoncé vendredi Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, listant les nombreuses menaces que la Libra fait peser sur les Etats. [Lire la dépêche...]

Samsung conseille aux utilisateurs des smartphones Galaxy Note10, 10+ et Galaxy S10, S10+, et S10 5G, d'Le conglomérat sud-coréen Samsung a recommandé vendredi aux utilisateurs de plusieurs de ses modèles de smartphones haut de gamme d'effacer toutes les empreintes digitales enregistrées dans leur appareil, une faille du système de reconnaissance permettant le déblocage du téléphone par des tiers. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

WEB SUMMIT

Le Web Summit réunit plus de 70000 participants et 1200 conférenciers du 4 au 7 novembre 2019 à Lisbonne (Portugal), Altice Arena & Fil. Organisé par Connected Intelligence Ltd.

BLOCKCHAIN

Conférence et exposition sur les applications d'entreprise de la blockchain à Paris, cité universitaire internationale, les 13 et 14 novembre 2019. Organisés par Corp Agency.

DREAMFORCE

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce du 19 au 22 novembre 2019 à San Francisco (Moscone Center). Organisée par Salesforce.

MAKER FAIRE

Du 22 au 24 novembre 2019, la Cité des sciences et de l’industrie à Paris accueille pour la Maker Faire Paris. Organisée par Leroy Merlin.
RSS
Voir tout l'AgendaIT