X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Le nouveau cadre d’usage des drones définitivement adopté

Le Sénat a voté hier la loi encadrant l’usage des drones civils, en dépit des réserves exprimées au Palais du Luxembourg quant aux modifications apportées par l’Assemblée. L’utilisation de ces aéronefs est désormais fortement encadrée, avec des sanctions dissuasives.

La « petite loi » relative à l’encadrement de l’usage des drones civils a été adoptée hier au Sénat (le texte adopté ici). Il ne reste plus qu’à la promulguer. La proposition de loi a été déposée fin mars 2016 par deux sénateurs LR, Xavier Pintat et Jacques Gautier. Un mois auparavant, un accident impliquant un drone et un Airbus A320 a été évité « de justesse » au-dessus de l’aéroport de Roissy CDG. Il était donc plus que temps, aux yeux des parlementaires, de « permettre une responsabilisation des usagers de drones »  et de « prévenir les usages indésirables ».

Les sénateurs bougons mais pressés

Le texte, validé au Sénat en première lecture en mai, est passé devant l’Assemblée nationale le 27 septembre. Les députés, au grand dam des sénateurs, ont apporté quelques modifications au texte. Mais pas question de tergiverser et de relancer la navette parlementaire. « Une adoption définitive dès ce soir serait une bonne chose en termes d'agenda parlementaire » a insisté Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports. Et les sénateurs se sont exécutés, rejetant rapidement les quelques amendements déposés et votant conforme le texte de l’Assemblée.

Que dit cette loi ? En-dessous de 25 kg, les drones n’ont pas à être immatriculés. Néanmoins, tout drone dont la masse est supérieure ou égale à un seuil fixé par décret, seuil qui ne dépassera pas 800 grammes*, seront « soumis à un régime d’enregistrement par voie électronique ». Les télépilotes devront être formés, notamment aux règles relatives à la navigation aérienne. Les constructeurs et distributeurs, quant à eux, seront soumis à une obligation d’informations des utilisateurs quant à l’usage de leurs produits.

Le drone qui fait bip quand il tombe

Tous les drones « d’une masse supérieure à un seuil fixé par voie réglementaire, qui ne peut être supérieur à 800 grammes » devront être bridés (dispositif de limitation des capacités) et équipés d’un dispositif de signalement lumineux, de signalement électronique ou numérique et de signalement sonore.

Ce dernier devra se déclencher « en cas de perte de contrôle des évolutions de l’appareil ou de perte de maîtrise de la trajectoire de l’appareil par son télépilote ». Inutile selon Cyril Pellevat, rapporteur de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. « Encore faut-il que le système sonore fonctionne même si tous les systèmes électriques sont en panne et que le drone tombe. Et quid des drones enregistrés avant 2018 ? » déplore-t-il.

Le texte s’achève par le volet des sanctions. Lesquelles se veulent « suffisantes pour dissuader les usagers non réellement malveillants de réaliser des survols illicites ». Six mois de prison et 15000 euros d’amende pour le télépilote qui survolera par « maladresse ou négligence » une zone frappée d’interdiction de vol. Un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende s’il y maintient son appareil. Le tout assorti bien sûr d’une confiscation de l’appareil.

-------

* Cette limite de 800g voulue par l’Assemblée a fortement déplu aux sénateurs, qui souhaitaient quant à eux laisser à l’exécutif une totale liberté pour la définition de ce seuil. Cyril Pellevat exprime une « réserve sur le seuil arbitrairement fixé à 800 grammes, qui relève à nos yeux de la compétence réglementaire. En outre, rien ne garantit que ce seuil sera conforme à la réglementation européenne qui verra le jour en 2018 ».


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances, Débats


Ordinateur quantique

Ordinateur quantique

L’année 2017 aura vu une accélération impressionnante concernant le futur des ordinateurs quantiques. Les premiers simulateurs ou ordinateurs sont proposés par quelques acteurs qui s’affairent dans un...

Le NAS dans l'entreprise

Le NAS dans l'entreprise

Si les NAS ont commencé par se répandre plutôt dans les foyers pour des besoins personnels, de plus en plus d’entreprises, de toutes tailles, optent pour des serveurs de ce type. Et pour bien des raisons…

Afficher tous les dossiers

DROIT D'ACCÈS ET COMPTES À PRIVILÈGES - DPO/DPD : en attendant la LIL4 - Tribune Olivier Iteanu - Entretien avec Thomas de Maizière, ministre allemand de l'Intérieur - Bug Bounty - Deceptive security - Gouvernance : retour à la sécurité élémentaire...

 

AU COEUR DE MELTDOWN & SPECTRE - Tendances'18 : expérimenter l'IA au plus vite ! - Développez vos premiers chatbots - Le NAS revient en force - French Tech Bordeaux - Klaxoon réinvente la réunion - Bootcamp développeur mobile - Rencontre avec Éric Léandri (Qwant)...

 

Afficher tous les derniers numéros

"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Des vélos en libre-service à Paris, le 18 novembre 2017Des vélos en libre-service "flottants", sans station et connectés: de plus en plus répandus dans Paris depuis l’automne, plusieurs services promettent de moderniser le cyclisme urbain, mais sont confrontés au vandalisme et aux incivilités, qui ont déjà coulé des tentatives similaires à Lille et Reims. [Lire la dépêche...]

Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016, a-t-il annoncé vendredi. [Lire la dépêche...]

Le logo Twitter le 20 novembre  2017 Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016, a-t-il annoncé vendredi. [Lire la dépêche...]

Le logo Facebook photographié à Londres le 4 décembre 2017Facebook a décidé de faire appel à ses utilisateurs pour lutter contre la désinformation et identifier les sources "fiables", énième illustration d'un combat dont il a fait son cheval de bataille après des mois de critiques. [Lire la dépêche...]

Facebook va hiérarchiser les sources d'information selon le degré de fiabilité qui leur est accordé par les utilisateurs du réseau social, a annoncé le groupe vendredi, nouvelle illustration de sa lutte contre les "fausses informations". [Lire la dépêche...]

Visite aux Seychelles grâce aux technologies de réalité virtuelle présentées au Fitur de Madrid, le 17 janvier 2018Une chambre d'hôtel automatiquement personnalisée aux goûts du client, des lunettes de réalité virtuelle en guise de brochures: les nouvelles technologies émergent dans le secteur du tourisme, qui espère ainsi profiter de la mine d'or des données personnelles. [Lire la dépêche...]

En Côte d'Ivoire, l'offre de Zeci, la coentreprise d'EDF et d'OGE, équipe déjà plus de 10.000 foyers, soit environ 50.000 personnesUn peu plus d'un an après avoir lancé leur offre d'électricité solaire hors réseaux en Côte d'Ivoire, EDF et la start-up Off Grid Electric (OGE) étendent leur partenariat au Ghana, a annoncé le groupe français vendredi. [Lire la dépêche...]

Google dispose déjà d'accord d'échanges de licences similaires avec nombre d'entreprises, en particulier les géants sud-coréens Samsung et LGLe géant américain Google et le mastodonte chinois Tencent ont annoncé vendredi un accord d'échange de licences de long terme en vue d'une possible collaboration dans le développement de nouvelles technologies. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

La 12ème Université des DPO (Data Protection Officers), anciennement Université des CIL, l’événement incontournable des professionnels de la conformité à la loi Informatique et Libertés et au RGPD, a pour cadre le mercredi 24 janvier 2018 la Maison de la Chimie, à Paris. Organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel).

RENCONTRES AMRAE

Les 26èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances) ont lieu du 7 au 9 février 2018 à Marseille (parc Chanot) sur le thème : "l'intelligence des risques pour franchir de nouveaux caps". Organisées par l'AMRAE.

AP CONNECT

La 1ère édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 7 et 8 février 2018 à Paris, Espace Champerret. Organisé par PG Promotion.

GLOBAL LIFI

La 1ère édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Palais Brongniart) les 8 et 9 février 2018. Organisé par ERI Lifi Event.
RSS
Voir tout l'AgendaIT